Le tournage du prochain Koh Lanta a été lancé jeudi matin dans le nord. Après l’île des Pins en 2006, les équipes de Koh Lanta sont de retour en Nouvelle-Calédonie, mais ce coup-ci dans le Nord du pays pour une émission très particulière. Baptisée “Le choc des héros”, elle verra s’affronter deux équipes sur des îlots de la commune de Poum. D’un côté six anciens candidats triés sur le volet, de l’autre, six sportifs de (très) haut niveau.

Le Malabou Beach, dernier hôtel du grand Nord calédonien, est depuis quelques jours transformé en véritable camp de base pour les équipes de Koh Lanta. Après le retour des héros en Amazonie, neuvième saison et une audience moyenne de 8, 3 millions de téléspectateurs, Adventure Line Production rêvait de relever un nouveau challenge et a choisi, pour la deuxième fois après l’île des Pins en 2006, la Nouvelle-Calédonie et ses décors de carte postale comme terrain de jeu.

Ce programme, qui devrait être diffusé au printemps 2010, sera plus court, 20 jours de tournage au lieu de 40 habituellement, mais beaucoup plus intense et proposera un affrontement inédit entre six anciens candidats forts de l’aventure et six sportifs de haut niveau:

Franck Leboeuf : 41 ans, 1, 83 m pour 84 kg. 50 sélections en équipe de France, vainqueur de la Coupe du monde en 1998 et champion d’Europe en 2000. Le défenseur retraité au crâne rasé rêvait de participer à l’aventure. Il est le doyen de l’équipe des sportifs. Il est le seul en sport collectif et devra faire jouer son esprit d’équipe

Djamel Bouras : 38 ans, 1, 84 m pour 86 kg. Le judoka a été champion olympique en 1996, puis champion d’Europe et à deux reprises vice- champion du monde. Il est le monsieur muscles de cette équipe et devra faire parler sa puissance.

Gwendal Peizerat : 37 ans, 1, 73 m pour 69 kg. Le partenaire de Marina Anissina en patinage et danse sur glace a réussi le triptyque tant convoité par les sportifs, à savoir champion olympique, champion du monde, champion d’Europe. Habitué à porter sa partenaire sur la glace, il sera sûrement très proche des filles de l’équipe.

Myriam Lamare : 34 ans, 1, 69 m pour 65 kg. La boxeuse est encore en activité et a décroché son dernier titre à Marseille le 9 octobre dernier. Elle a été, pour le moment, 9 fois championne du monde chez les amateurs et chez les professionnels. Elle est en pleine forme et très motivée. Son mental devrait apporter au groupe.

Frédérique Jossinet : 34 ans, 1, 60 m pour 50 kg. La judoka est encore en activité et a déjà passé 10 ans au top niveau. Vice-championne olympique en 2004, vice championne du monde en 2003 et 2005, 3 fois championne d’Europe en 2001, 2002 et 2009. Le plus petit gabarit de l’équipe a beaucoup d’atouts à faire valoir.

Betty Lise : 37 ans, 1, 88 m pour 70 kg. Elle a détenu pendant plus de 10 ans le record de France de triple saut à 14, 50 m en plein air. Elle possède des qualités athlétiques impressionnantes, sa taille et sa détente seront des atouts pour bon nombre d’épreuves.

“Nous avions déjà fait un Koh Lanta où une équipe de femmes affrontait une équipe d’hommes, lors de la saison 4 à Las Perlas au Panama, et une autre où les jeunes affrontaient les vieux, lors de la saison 6 au Vanuatu, mais ce coup-ci nous voulions que le téléspectateur puisse vraiment se rendre compte de la difficulté de cette aventure en introduisant des sportifs de haut niveau dans l’aventure”, explique Thierry Graff, le producteur exécutif. Pour cela, nous avons décidé en accord avec TF1 d’inviter des sportifs de haut niveau pour voir ce qu‘ils pouvaient donner dans l’aventure face à d’anciens candidats, auxquels les téléspectateurs pourront s’identifier. Depuis cette décision, et le choix des six sportifs, les rumeurs vont bon train sur la toile concernant les noms des participants et cette onzième saison semble déjà faire le buzz sur internet, de quoi imaginer une nouvelle audience record pour le diffuseur TF1.

Le principe du jeu ne change pas, bien au contraire, car les producteurs et TF1 veulent garder les fondamentaux qui font le succès de cette aventure. “Certaines années, nous avons eu jusqu’à 125 000 demandes de participation et tous les anciens candidats souhaitent un jour le refaire, précise Christian Le Bozec, chef de projet de TF1, qui a vu grandir l’émission. Les sportifs ont suivi, comme tous les candidats, le casting habituel de Koh Lanta. Pour nous il est important que cette aventure reste quelque chose d’exceptionnel, d’authentique et vrai. Il y aura donc comme chaque saison 100 000 euros à la clé et si c’est un sportif qui les remporte, il en fera ce qu’il veut”.

Toute l’équipe est donc sur le pont depuis quelques jours pour un Koh Lanta très intense dont le tournage a débuté jeudi à 6 heures du matin par le traditionnel naufrage des candidats. Initialement prévue mardi, cette étape cruciale de l’aventure a dû être repoussée en raison de conditions météo particulièrement difficiles. L’été calédonien tardant à démarrer.

Pour cette spéciale, l’ensemble des équipes a concocté un programme particulièrement chargé pour les deux équipes et le moins que l’on puisse dire sans gâcher le suspense c’est que nous avons pu assister à un lancement inédit et que la partie s’annonce très serrée. Les six anciens candidats ont bien évidemment une expérience de survie que les sportifs n’ont pas, mais ces derniers possèdent un avantage physique, du moins au début de l’aventure, que les anciens envient. Après une première nuit sur les îlots de la commune de Poum, les candidats se sont à nouveau affrontés vendredi. Samedi (ce soir) le premier conseil devra désigner le premier éliminé. L’aventure est lancée.

Sur le tournage 66 personnes viennent de métropole, 12 de Nouméa et 78 locaux issus des tribus voisines ont été embauchés. 14 bateaux, 5 véhicules (sans compter les navettes entre le Nord et Nouméa) et un hélicoptère sont à disposition des équipes de tournage. Le tournage est réalisé grâce à 13 caméras d’une valeur de 30 000 euros chacune. 60 000 litres d’essences sont consommés pendant le tournage. 5 tonnes de fret ont été livrées en provenance du dernier Koh Lanta, en Micronésie à Palau. La piste de l’hôtel Malabou Beach a été rouverte pour l’occasion et devrait le rester dans l’avenir. 800 niaoulis ont été livrés pour le décor du conseil qui est entièrement construit sur place avec les ressources locales. Lors des rotations entre le QG du Malabou et les 10 points de tournage, les bateaux des équipes auront fait près de 25 000 km.

Les audiences moyennes de Koh Lanta

Saison 1 (Thaïlande) 4,7 millions de téléspectateurs

Saison 2 (Costa Rica) 5,2 millions

Saison 3 (Bocas Del Toro Panama) 5,7 millions

Saison 4 (Las Perlas Panama) 6,2 millions

Saison 5 (Îles de Pins Nouvelle-Calédonie) 7 millions

Saison 6 (Vanuatu ) 6,9 millions

Saison 7 (Palawan Philippines ) 8,2 millions

Saison 8 (Caramoan philippines) 8,2 millions

Saison 9 (Le retour des héros Amazonie) 8,3 millions

Saison 10 (Palau Micronésie) 7,5 millions

À titre de comparaison, le match de football France-Irlande diffusé mercredi soir sur TF1 a rassemblé 11, 7 millions de téléspectateurs en métropole. Voilà donc une jolie future publicité pour notre cher cailloux !!!!

2007_transformers_014_1

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here