Vu sur le web caledonien .. partager par gossip girl 🙂

Hier, soi-disant conférence débat sur la charte de la citoyenneté organisée par la LDH-NC au centre Tjibaou.
Une trentaine de personnes présentes.
Mr  Déteix a affirmé qu’en cas d’indépendance, la double nationalité était acquise dans les ADN, que c’était « constitutionnaliser ».
Mais sur quoi ce base-t-il ? Aucune référence à un texte quelconque !
Comment peut-on mentir avec autant d’arrogance ???

La semaine aura été riche en propagande : aprés Chauchat qui affirme par omission que l’indépendance est la seule issue, PF et sa volonté d’introduire la coutume dans le quotidien des calédoniens, la LDH qui veut faire croire que la nationalité française est acquise alors que le code civil est claire la-dessus :
La constitution française exclut la nationalité du champ des adaptations de la législation à l’outre-mer.

Ainsi le titre 1 du code civil traitant de la nationalité s’applique-t-il « en France » expression qui s’entend ici du territoire métropolitain, des départements et des collectivités d’outre-mer ainsi que de la Nouvelle-Calédonie et des Terres australes et antarctiques françaises (art. 17-4) donc de tout le territoire national .

Les calédoniens ne doivent pas prendre pour argent comptant des théses non motivées, non argumentées : la démocratie est en danger.
Après le double drapeau, le double hymne, on nous parle de double nationalité qui entraînera au mieux, le double nom du pays quoi qu’en dise Mr.Yanno sur ce sujet.A quand la double monnaie ??? Les kanaks indépendantistes pourront dire qu’ils sont indépendants, et les pro-français, qu’ils sont toujours français ! Match nul et balle au centre ! Et la citoyenneté calédonienne dans tout çà ??? Nous assistons à l’enterrement des ADN, assassinés, par l’égocentrisme politique.

7 COMMENTS

  1. C’est le maintien des 2 blocs antagonistes, « diviser pour mieux reignier » comme on dit.
    On assiste à une « africanisation » de la Calédonie avec divisions, confusions et conflits permanents qui finalement ne servent qu’a maintenir la caste dirigeant au pouvoir.
    On a compris.

  2. La semaine aura été riche en propagande : aprés Chauchat qui affirme par omission que l’indépendance est la seule issue, PF et sa volonté d’introduire la coutume dans le quotidien des calédoniens, la LDH qui veut faire croire que la nationalité française est acquise alors que le code civil confirme que la nationalité française sera perdue avec une hypothétique indépendance : http://www.facebook.com/topic.php?uid=145872885429752&topic=294
    Les calédoniens ne doivent pas prendre pour argent comptant des théses non motivées, non argumentées : la démocratie est en danger au profit d’une démocrature de la pensée unique d’apparatchiks prêts à tout pour se maintenir au pouvoir.

  3. A noter que si les articles constituant cette charte de la cotoyenneté sont marquées d’un humanisme conforme à la charte des droits de l’Homme de 1789, le préambule est sujet à caution.

    Par conséquent, je propose ce préambule permettant d’assurer la transition entre l’ADN qui traite de la question de la citoyenneté et la charte proposée par la LDH :

    Je propose un préambule en lieu et place de celui de la charte qui est sujet à caution :

    L’accord de Noumea ratifié le 5 mai 1988 précise que « l’un des principes de l’accord politique est la reconnaissance d’une citoyenneté de la Nouvelle-Calédonie. ». « Il est aujourd’hui nécessaire de poser les bases d’une citoyenneté de la Nouvelle-Calédonie, permettant au peuple d’origine de constituer avec les hommes et les femmes qui y vivent une communauté humaine affirmant son destin commun. »
    Partant de cet axiome, Cette charte doit garantir à chaque citoyen calédonien une égalité en droits et en devoirs, sans discrimination et sans primauté ethnique ou raciale, conformément à la déclaration des droits de l’Homme et du citoyen de 1789 pour tendre vers un « avenir (qui) doit être le temps de l’identité, dans un destin commun. »

  4. Eh bien, je propose à tous ceux qui souhaitent comprendre un peu mieux le droit constitutionnel calédonien, de faire un tour sur le site du LARJE (laboratoire de recherches juridiques et économiques) où des vidéos du colloque de l’an dernier sont postées, ainsi que de nombreuses réflexions sur la situation juridique en NC, peut-être ainsi, vous comprendrez une fois pour toute ce qu’il y a véritablement sous les textes et les accords…
    je dis ça, je dis rien :p… c’est cool d’être sure du « sujet » avant de poster ;).
    Amis du soir, bonsoir.
    Peace.

    http://larje.univ-nc.nc/

  5. Laboratoire de recherches « économiques » ?
    Les connaissances économiques de l’EGC ou des BTS sont à mon sens aussi valables que celles du LARJE qui pratique l’économie de salon.

  6. effectivement certains ont de grandes lacunes Chauchat qui instrumentalise les textes par omission pour promouvoir l’indépendance et l’on apprend aujourd’hui que la Calédonie est compétente en droit constitutionnel : le ridicule ne tue pas mais il met en danger la démocratie avec de telles inepties.

  7. Chauchat est un gros nul.
    Alors qu’il était président de l’UNC, des étudiants de Deug avaient fait un recours au tribunal administratif contre lui et sa fac. Et bien figurez vous que ce grand « spécialiste en droit » qui ramene sa gueule à la télé à perdu le procès avec comme résultat l’annulation de tous les examens de tous les étudiants ayant fait la demande.
    C’était une humiliation monstre pour lui et son conseil d’administration. Une risée totale et le Sieur Chauchat a été gentillement prié de céder sa place à la présidence.

    Motif de l’annulation: Depuis des années, l’UNC fonctionnait sans réglement intèrieur donc sans cadre juridique, ce qui veut dire en gros, sans foi ni lois. Pour un prof de droit ça l’a fout mal. Je penses aux pauvres étudiants qui ont cours avec lui.
    Alors quand le vois ramener sa « science » à la télé j’en suis mdr…

    En réalité, le pauvre Mathias est obligé de se médiatiser et de publier (n’importe quoi) afin de conserver sa planque de chercheur universitaire sinon c’est le retour en métropole comme toute autre enseignant métro en fin de contrat.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here