ACCIDENT – Un navire s’est échoué et menace ce site classé…

Les autorités australiennes tentaient de stabiliser lundi le navire chinois transportant 65.000 tonnes de charbon échoué près de la grande Barrière de corail, où les autorités redoutent qu’il ne répande davantage de fioul dans un site classé au patrimoine mondial. Le Shen Neng 1 a heurté un écueil samedi à 70 kilomètres au large de la côte de l’Etat du Queensland, provoquant la rupture d’un réservoir de carburant et la formation d’une nappe d’environ 3 kilomètres.

«L’un des éléments les plus préoccupants est que le bateau, sous l’effet de la mer, bouge toujours sur le récif corallien, ce qui accentue les dégâts», a expliqué Patrick Quirk, directeur général de l’autorité chargée de la sécurité maritime du Queensland. «Nous espérons que seule une petite quantité de carburant s’est échappée pendant la nuit», a-t-il ajouté. Un remorqueur déjà sur place tente de stabiliser le navire qui contient 975 tonnes de fioul dans ses flancs, alors que des avions surveillent la progression et l’étendue de la nappe.

«Opération très délicate»

L’accident s’est produit tard samedi dans la zone sud du parc marin de la Grande Barrière de corail alors que le bateau était à pleine allure. Selon les premiers éléments recueillis par des experts ayant pu se rendre à bord, le moteur principal a été endommagé par le choc, ainsi que le gouvernail. Le Premier ministre du Queensland, Mme Anna Bligh, a indiqué que des équipes étaient sur place pour étudier la manière de renflouer le Shen Neng 1. «Cela s’annonce comme une opération très délicate», a-t-elle dit à la chaîne Nine Network.

«Si le navire se brise davantage, si une autre nappe de pétrole importante s’échappe, nous aurions non seulement des tonnes de pétrole dans la Grande Barrière de corail, mais il est alors probable que le carburant atteindrait aussi les plages de Shoalwater Bay, qui est un parc marin», a-t-elle ajouté. Les propriétaires du navire chinois encourent une amende allant jusqu’à 920.000 dollars américains, a précisé Mme Blight. La Grande Barrière, site classé au patrimoine mondial, s’étend sur plus de 345.000 km2 au large de la côte nord-est de l’Australie.

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here