LA GRANDE PYRAMIDE DE GIZEH DÉCODÉ

« La Plus Belle Révélation De Tous Les Temps »

Pyramide Apocalypsia. Jean Seimple, le 23 septembre 2017.

A cet instant précis ou vos yeux se portent sur ces mots, vous ne savez pas encore que votre vision du monde va probablement changer à tout jamais…

Maintenant, votre esprit est dans le futur, car vous vous demandez ce que je vais bien pouvoir vous révéler…

Ajout SM: [ce n’est pas l’Esprit qui est dans le futur, mais le Mental, l’Esprit est dans l’éternel présent qui regroupe tous les espaces temps]

Et là, il se trouve dans le passé, car vous êtes peut-être en train de repenser à ce que vous venez d’apprendre…

Oui, prenez un peu de votre temps pour l’Architecte de la Grande Pyramide de Khéops, car croyez-moi, personne ne le mérite autant que lui…

Il y a plus de deux ans, je vous révélais que le plan de la pyramide était une carte très précise de la Terre, que les chambres symbolisaient leur maison, avant et après une  catastrophe et indiquaient leurs positions géographiques respectives.

Maisons du néolithique reconstituées,

J. Roethlisberger / © Laténium, Neuchâtel  [1]

Cette maison, c’était l’Antarctique, anciennement appelé l’Atlantide et grâce aux coordonnées fournies par la pyramide et aux cartes radars de la NASA, nous avons localisé sous la glace de l’Antarctique, deux cités correspondant exactement à la description donnée par Platon. 

 

Nous vous révélions aussi, que le méridien de Greenwich commémoré secrètement la position actuelle de l’Atlantide, comme le méridien de la pyramide indiquait  sa  position antérieure. Nous vous avons transmis les messages d’avertissement de la pyramide, les liens secrets entre la pyramide  de Khéops et la Bible ainsi que des dizaines d’autres informations… Aujourd’hui, nous allons faire une autre révélation… la plus belle révélation de tous les temps…

Ce que vous allez apprendre dans cet article, c’est tout simplement comprendre comment le Grand Architecte de la Pyramide a travaillé, les références qu’il a utilisées, la méthode, les informations qu’il a voulu transmettre.

C’est le plan d’origine du Grand Architecte et ce que nous allons découvrir ensemble, dépasse de loin de ce que nous pouvions percevoir jusqu’à présent. Ce que nous avons découvert est tout simplement extraordinaire et les conclusions qui en découlent sont vertigineuses…

Le 6 décembre 2016 nous avions montré au travers d’une vidéo [2] que la Pyramide de Khéops était une représentation extrêmement précise de notre planète et qu’elle incluait dans ses dimensions le facteur d’aplatissement de la terre calculé par Isaac Newton en 1684 d’après les lois de la gravitation universelle .

Pour ceux qui sont allergiques aux termes un peu compliqués, le facteur d’aplatissement de notre planète, provient d’un petit bourrelet sur son “ventre” dû à sa rotation et que les pôles sont légèrement aplatis. Elle n’est donc pas une sphère parfaite.

L’ellipsoïde est exagéré pour en faciliter la lecture.

 

Ce facteur d’aplatissement très précis, agit comme une signature apposée au bas d’une feuille, qui le rend unique et permet d’identifier notre planète. Il nous indique qu’il manque environ 11 km au pôle, qui sont dans ce fameux bourrelet [A]  (Les détails des calculs mathématiques seront présentés en annexe pour ne pas alourdir l’article et seront notés avec une lettre.)

Suite à cette vidéo, nous avons reçu quelques remarques nous expliquant que le facteur d’aplatissement de notre planète acceptées par la communauté scientifique, n’était pas tout à fait le même qu’utilisé dans mon calcul.

« la vérité se trouve dans la simplicité et non dans la multiplicité et la confusion des choses. »  Isaac Newton.

Cette remarque était assez étrange, puisque l’argument habituel des détracteurs contre les chercheurs non patentés, est que nous devions nous baser sur de véritable faits scientifiques. Or, en me référant sur (le) ou du moins l’un des plus grands scientifiques, certains ont quand même mis en doute nos résultats en rejetant notre référence scientifique.

Néanmoins, l’expérience m’a appris que nous devons toujours prêter une oreille attentive à la critique, car si celle-ci est posée d’une manière légitime et courtoise, elle n’en sera que bénéfique pour l’enrichissement et la connaissance de chacun d’entre nous.

Tout d’abord il faut mettre ces éléments en perspective :

La différence entre la valeur, 1/230 de Newton [3] et la valeur officielle, 1/298, du World Geodetic System, W.G.S [4],  correspond à une différence de seulement 3 km [B] pour les rayons polaire et équatorial de la terre, (le bourrelet est de 14 km au lieu de 11 km…) sur une échelle de plus de 6300 km ! Avouons qu’il ne faut pas jeter le bébé avec l’eau du bain.

Petit rappel:circonférence Terre/ Une échelle / Taux d’aplatissement de Newton = 921.72 m.

Avec le taux actuel de notre planète, le périmètre de la pyramide serait égal à 1196 m.

Ce taux d’aplatissement de notre planète n’est pas figé dans le temps et est modifié en fonction de la répartition des masses qui la compose, plateau continental, océans, magma, etc. comme la montre cette actualité [5] scientifique, qui nous explique que la terre tend vers un aplatissement.

Ceux qui suivent notre travail, savent que nous vous avons présenté le message des bâtisseurs, qui nous explique que la terre a subie un grave cataclysme il y a environ 11 000 ans, durant lequel, le continent Antarctique a subi un déplacement, d’une position plus proche de l’équateur, vers sa position actuelle, au pôle Sud.

En 1955, convaincu par les travaux de l’universitaire américain Charles Hutchins Hapgood[6], Albert Einstein avait donné une explication scientifique à ce déplacement brutal de l’écorce terrestre.

Albert Einstein

Toutes les informations que nous avons décodés, ont invariablement confirmé ce message et le seul obstacle pour que notre théorie devienne une réalité, est que l’Antarctique se trouve au pôle Sud depuis au moins plusieurs millions d’années, d’après la communauté scientifique.

Sauf que cet obstacle qui nous paraissait infranchissable est tombé lui aussi, grâce aux preuves scientifiques que nous avons publié le 4 juin 2017 aux travers d’une vidéo  qui montre que dans un passé récent, l’Antarctique ne pouvait pas se trouver au pôle Sud.

Cet échantillon végétal vu au microscope, provient d’un morceau de mousse de Tourbes en parfait de conservation, comme lyophilisée, c’est-à-dire qu’il a subi une congélation rapide et appui donc l’hypothèse d’un déplacement brutal du continent Antarctique.

Capture d’écran de la vidéo.

Ce morceau de mousse de Tourbes a été découvert à une profondeur de forage, non pas de 1000 m ou plus, comme nous avons l’habitude de l’entendre, mais à deux coups de pelles… Sous les yeux d’une caméra et que vous pourrez constater par vous-même.

Cette preuve de végétation, était recouverte d’une épaisse couche de cendres volcanique en parfait état et témoigne lui aussi du cataclysme.

Vous verrez aussi un morceau de bois de Hêtre du Sud (Nothofagus antarctica), dont sa répartition géographique, est comprise entre la latitude, 36° Sud et la Terre de Feu, 56° Sud [7] – merci Fabien Pardo –

Répartition géographique duNothofagus, Wikipédia.

 Ce morceau de bois a été lui aussi retrouvé juste sous la surface, proche du pôle Sud géographique, l’endroit le plus froid sur terre et les propos du scientifique sont éloquents, ce morceau d’arbre date d’une période relativement récente et n’est pas fossilisé, mais pétrifié et pourrait si on l’enflamme, encore brûler…

Vous pouvez voir tout ceci, avec d’autres informations dans cette vidéo : Antarctique/Atlantis : Scientific Evidence of the Cataclysm [8] , sous-titrés en Français.

Que nous indique le facteur d’aplatissement de Newton ?

Il nous dit, mathématiquement, que le rayon polaire de la Terre (polaire ne veut pas dire nord et ici nous parlons du pôle Sud) était plus petit de 3 km par rapport à aujourd’hui…

Or, l’antarctique, qui je vous le rappelle a une superficie de plus de 14 millions de kilomètres carrés, (bien plus que l’Europe, 10 millions de km²) est le continent le plus élevé au monde, avec une altitude moyenne de 2300 m, un plateau oriental d’environ dix millions de kilomètres carrés, recouvert d’une importante couche de glace pouvant atteindre plus de 4 000 mètres d’épaisseur [9], ainsi le pôle Sud géographique a une altitude de 2.83 km… [10]

 

                                                                      Pôle Nord                                                Pôle sud
Crédits : ESA/AOES 

Cela signifie que si vous retirez l’Antarctique du pôle Sud, le rayon polaire diminuera d’environ 3 km, car vous aurez une simple banquise d’à peine 3 md’altitude [12] comparable à celle du pôle Nord, dut à l’absence d’un plateau continental.

 

                 L’Antarctique au pôle Sud , taux 1:298         Avant son déplacement, taux ~ 1:230

Et comme ce continent ne s’est pas volatilisé, il a augmenté le rayon équatorial d’environ 3 km au maximum (nous savons que l’Antarctique ne se trouvait pas à l’équateur), ce facteur d’aplatissement de 1/230 est une manière mathématique et symbolique de nous indiquer le déplacement de l’Antarctique!

Maintenant posons cette hypothèse :

Que l’architecte connaissait les dimensions exactes de notre planète et donc le facteur d’aplatissement géométrique officiel de 1/298, mais qu’il a délibérément utilisé celui de 1/230, pour nous transmettre cette information, qui est bien évidemment, d’une très grande importance.

 Maintenant il nous faut vous le démontrer…

La Démonstration.

Pour vous démontrer cette conjecture, il nous faut vous développer cette démonstration mathématique. En d’autres termes, vous démontrer que l’architecte connaissait le véritable taux d’aplatissement de notre planète et donc des dimensions de la terre officielles, qu’utilisent tous les scientifiques de notre époque.

Comment l’architecte à t-il pu trouver le moyen de concilier ces deux éléments apparemment contradictoires ? La réponse est simple : il est la plus grande intelligence qui m’a été donné de voir et d’une volonté inimaginable.

Des propos éloquents qui vous paraissent certainement un peu abusif… Eh bien non, c’est la strict vérité. Quand j’ai compris le plan de l’architecte, des frissons m’ont parcouru le corps…

Bref, arrêtons le suspens et sans plus attendre commençons ces explications et surtout cette démonstration. N’ayez crainte, nous allons comme toujours, procéder de la manière la plus simple et la plus claire possible, le tout agrémenté d’illustrations pour que chacun puisse la comprendre aisément.

Voici les dimensions officielles [12] de notre planète, qui correspondent au facteur d’aplatissement de 1/298 de la WGS.

Le calcul du taux d’aplatissement de 1/298 est expliqué en image :

 

 

 

 

 

Le croquis suivant vous montre ce que l’on appelle le rayon volumétrique moyen, il correspond tout simplement au rayon de la terre si celle-ci était une sphère parfaite en conservant son volume. D’une certaine façon, c’est la véritable dimension de notre planète, car sans aucune influence extérieur, elle aurait ce rayon.

Son calcul est un peu complexe et ne correspond pas exactement à la moyenne des deux rayons.

 

Plus simplement, sa valeur nous est donnée par la WGS :6371 km.

 

 

 

 

 

Maintenant nous allons calculer la proportion entre ces deux figures… pourquoi ? Parce que la proportion est une méthode universelle pour transmettre une information.

Si le rayon de la terre est de 6371 km pour un Français, il est de 3958 miles pour un Américain. En utilisant une proportion, ils auront tous les deux la même valeur.

 

6378.137 km / 6371.008 km =1.0011189

Cette proportion géométrique est une signature unique et universelle de notre planète, elle est très évoluée, puisque en plus de ses dimensions, elle inclut le volume exact de la Terre.

Quel que soit l’étalon que vous utiliserez, même un palmier imaginaire, vous retrouverez cette proportion géométrique.

Pour cela, il vous suffit de connaître les dimensions exactes de la terre avec votre étalon et calculer le rayon de la terre parfaite (le Rvm), afin de retrouver cette proportion.

Donc l’Architecte a une proportion géométrique basé, rappelez-vous, sur les dimensions exactes de la terre, il lui faut maintenant un étalon [13] .

Quel est donc cet étalon choisi par notre architecte ?

La réponse à cette question je l’ai trouvé et elle est extraordinaire !

Hdblackwallpaper.com

L’architecte a choisi pour étalon : le Temps !

Oui, c’est incroyable, le Temps ! cela semble insensé, mais vous allez tout comprendre.

L’architecte a choisi le Temps que met notre planète à faire un tour sur elle-même en 24 heures soit, 86 400 secondes [14]. Ce temps que met notre planète à faire un tour sur elle-même, c’est d’une manière indirecte la circonférence de la terre mais surtout, de son aplatissement !

 

  Temps > vitesse > force centrifuge > aplatissement.                                                                   Pyramide Apocalypsia & Allswalls.com

Nous allons maintenant réduire la taille de cet étalon de 86 400 secondes et le diviser par dix millions, qui est aussi l’échelle officielle utilisée pour le mètre…

 

 

Nous obtenons par ce principe un pourcentage de 8.64% .

Ce pourcentage, je vais le convertir en coefficient multiplicateur.

 

Pour faire simple 400 + 2 % = 408, c’est aussi 400 x 1.02 = 408

Nous avons donc un coefficient de 1.0864.

Voici les dimensions relevées  de la Pyramide de Khéops [15] :

 

Soit un périmètre moyen de : 230.357 x 4 = 921.42 m

Je vais maintenant prendre la proportion géométrique exacte de notre planète cité plus haut, 1.0011189 et le diviser par notre coefficient 1.0864.

Voici le résultat :

 

 

 

 

 

 

 

 

Une précision de 8 cm sur prés de 1 km ! L’unité de mesure en km n’a pas d’importance, seul compte la proportion, si nous voulons un résultat de 921.5 m, il suffit de multiplier le taux géométrique, 1.00011189 par mille.

C’est ce que nous allons faire pour être cohérent avec le plan de l’architecte.

Par voie de conséquence notre étalon de 1.0864, devient un étalon métrique de 1.0864 m.

Que pouvons nous en déduire ? Deux choses :

  • Que l’architecte connaissait parfaitement les dimensions de notre planète, de son facteur d’aplatissement de 1/298 ou 0.0033528… et de son rayon volumétrique moyen calculé par la World Geodetic System de la Terre.

  • Que l’architecte a bien utilisé le temps et les 86 400 secondes d’une journée de 24 heures.

Nous allons maintenant rentrer dans une réflexion un petit peu plus profonde.

En partant du facteur d’aplatissement de Newton (1/230) je suis tombé pratiquement sur le même résultat, donc l’étalon de l’architecte 1.0864 doit correspondre théoriquement au facteur d’aplatissement de Newton…

Voici le taux de Newton : 1/230 soit 0.004347

Je vais multiplier ce taux par 1000 (comme l’architecte l’a fait avec le taux géométrique), nous obtenons :

0.004347 x 1000 = 4.3447

Ce taux de 4.3447 est un calcul par rapport à un cercle, or si je cherche une relation avec l’étalon des bâtisseurs de 1.0864 mètre, je dois rester cohérent et diviser ce taux par 4 puisque notre mètre, ne correspond pas à un cercle, mais seulement au quart du « cercle » qu’est notre Terre [16].

Notre mètre n’est que le quart d’un ‘cercle’, Wikipédia.

Taux de Newton : 4.3447 / 4 = 1.08617    (1/230)

Étalon de l’Architecte : 1.0864     (1/230.117)

Nous avons bien le lien mathématique entre 86 400 secondes et le taux de Newton (0.117 de 230.117, correspond à une différence microscopique de 3 m sur Terre…)

Nous avons donc mis en évidence, que l’architecte connaissait les dimensions exactes de la terre, mais qu’il attirait notre attention sur une configuration différente de notre planète !

Un scientifique avertit aurait remarqué l’étrange similarité avec le taux d’aplatissement gravitationnel ou facteur de forme dynamique de la Terre, dont la valeur officielle est de 1.0826 (x 1000 comme toujours) ; à lire pour les plus curieux > [C].

Pour clôturer cette démonstration , voici une seconde façon de confirmer mathématiquement l’hypothèse de départ :

Périmètre équatorial 40 075,017 km
Périmètre méridional 40 007,864 km

(Notez les trois dernières décimales…)

40 041 440 m est la circonférence moyenne de la Terre.

0.0043456 ou 1/230.117 est le taux d’aplatissement géométrique de 1.0864 [D].

40 041 440 / 0.0043456 = 9 214 248 895

9 214 248 895 / 10 000 000 (échelle de notre mètre) = 921,42 m !

Périmètre de la Grande Pyramide de Khéops :               921,42 m !

L’architecte de la grande pyramide de Khéops avait tout simplement utilisé le périmètre moyen de notre planète de rayon 6372,7 km, qui est à moins de 2 km près, celui du rayon volumétrique moyen (la sphère parfaite de rayon 6371 km) montré précédemment et c’est tout mon cheminement que j’ai souhaité vous faire partager. Le taux d’aplatissements de 1/230 que l’architecte a voulu nous monter était sous nos yeux, avec les 230 mètres de la pyramide…

Je me rends compte aujourd’hui, à quel point je suis passé à côté de l’évidence il y a un an… Dans la précédente démonstration, j’avais employé le périmètre équatorial de la terre, alors que c’est lui qui subit le plus la force centrifuge, responsable de l’aplatissement et que je lui appliquais un second taux aplatissement, celui de Newton, alors que le périmètre ou rayon moyen est neutre. Mais je ne le regrette pas, elle m’a permis de continuer à chercher la raison de cette légère imprécision et d’aboutir à ce que vous découvrez et allez découvrir…

J’avais découvert il y a plus de deux ans, que la Pyramide de Khéops était le plus magnifique mémorial dédié à l’humanité, mais jamais je n’aurais pu imaginer que ce message de mémoire pouvait aller aussi loin, en nous laissant une représentation de la Terre, telle qu’elle était avant cette catastrophe.

La pyramide de Khéops c’est mathématiquement la Terre ou plus précisément, l’hémisphère Sud de notre planète avec l’Antarctique plus proche de l’équateur.

Si le sommet de la pyramide n’avait pas de pyramidion ou bien que celui-ci était doré pour symboliser le soleil, c’est parce qu’il n’y avait pas de terre au pôle Sud. Signifié secrètement par les Pères fondateurs des États-Unis, sur le Sceau suprême des États-Unis d’Amérique, où celui-ci ne se trouve pas au sommet…

Le but de l’architecte n’était pas de nous en mettre plein la vue avec des capacités techniques et scientifiques, mais tout simplement de nous transmettre ce qui s’est passé il y a environ 11 000 ans. Il nous a ainsi laissé d’innombrables preuves mathématiques, les seules capables de surmonter les mensonges des hommes et inscrites dans la pierre, pour surmonter le temps.

Une formidable débauche d’énergie et d’intelligence au service de la mémoire et de compassion universelle.

Comme je l’ai évoqué en introduction, tout ceci n’est pas encore le plus extraordinaire, car la conclusion pour tout personne de bon sens et d’esprit logique est tout simplement vertigineuse…

Si la tragédie de notre planète est retranscrite mathématiquement par le taux d’aplatissement de 1/230.1 et que celui-ci correspond aux 86 400 secondes d’un jour sur Terre de 24 heures, que cela veut-il dire ?

Quelle serait la conclusion qu’un homme de sciences en tirerait ?

Qu’il est statistiquement impossible que 1/230.1 qui représente mathématiquement la catastrophe, corresponde à nos 24 heures et à ses 86 400 secondes par hasard !

C’est donc l’architecte de la pyramide qui a fixer ces 86 400 unités comme référence, pour marquer un jour sur terre !

L’architecte de la grande pyramide a changé notre temps en mémoire des victimes, pour qu’un jour nous puissions lire et comprendre son message gravé dans la pyramide !

Pour ceux qui me lisent pour la première fois et pensent que tout ceci est une simple coïncidence, sachez que l’architecte nous a laissé des preuves extraordinaires et que vous allez découvrir…

Après la catastrophe, les serviteurs de ce Grand Architecte, ont donc été envoyés aux quatre coins de la terre, pour relever les peuples qui étaient retombés à l’âge de pierre et ont rendu à ces hommes, toutes les sciences et les connaissances qu’ils avaient perdues. C’est à ce moment qu’ils ont expliqué aux hommes, qu’ils diviseraient dorénavant, le jour en 24 heures, une heure en 60 minutes et une minute en 60 secondes, pour leurs ancêtres, car là était la volonté de ce Grand Architecte.

Ce qui est magnifique, c’est qu’il a utilisé les dimensions exactes de la terre, comme si elle était une sphère parfaite en conservant son volume. Or, pour que la Terre devienne cette sphère parfaite, il suffirait juste qu’elle arrête de tourner et donc d’arrêter le temps…

J’avais révélé en 2015 et confirmé le 12 décembre 2016, que votre vie de tous les jours, battait au rythme de l’Atlantide au travers du méridien de Greenwich, ce méridien de référence qui rythme toutes les horloges du monde… aujourd’hui  je vous révèle  que le temps, était leur sang…

Si l’homme a oublié son histoire, si des puissants l’ont tenue cachée, sachez que le temps, notre temps, lui, s’en souviendra toujours.

Mais ceci n’est que le début des plus belles révélations de notre temps, comme je vous l’ai annoncée, le plus incroyable s’en vient…

 

Signification de l’angle de la Pyramide

Si l’étalon 86400 de la Pyramide était le facteur d’aplatissement de la Terre, il y a environ 11 000 ans et était inscrit dans notre temps, je vais vous expliquer, qu’il a aussi modifié le cercle en le divisant en 360°, valeur intrinsèquement lié à la division de notre temps, avec les 3600 secondes d’une heure.

Pensez-vous être capable de bâtir un petit muret d’une longueur exacte de 100 m en mettant à votre disposition tous les moyens techniques disponibles ?

Vous allez me répondre bien évidemment que oui et je vais vous répondre, que non !

Vous avez construit votre muret, il est extraordinairement précis avec exactement

100 m grâce à l’emploi d’un magnifique laser.

Je vous demande maintenant d’emprunter votre appareil de mesure et d’attendre la nuit tombée pour mieux observer la lumière du laser.

Hélas contrairement à ce que vous pensiez, votre muret ne fait pas 100 m mais 99.98 m…

Une petite histoire, pour vous expliquer plus sérieusement, qu’une dimension physique est liée à sa température et qu’il est donc impossible de transmettre une dimension physique à travers le temps sans cette référence.

Par contre, la particularité d’un angle est que lui, conservera beaucoup mieux une valeur à travers le temps, même si la moitié de l’édifice venait à s’écrouler… un autre exemple  :

Tracez un carré avec son angle de 45° sur un ballon de baudruche dégonflé et ensuite gonflé le. Vous verrez que cet angle de 45° est toujours présent alors que toutes les dimensions du ballon ont été modifiées dans l’espace.

N’y a-t-il pas là un bon moyen pour cet architecte d’y inscrire son étalon ?

Il était lui aussi sous nos yeux…

Étalon de L’Architecte 86 400

0.86400 heure =                        51′ 50.40«  

Angle de la Pyramide [17] :     51°50´34″

L’étalon était inscrit en lui…

Maintenant prenez les deux nombres les plus  “importants” dans l’univers :

Le Nombre d’Or et Pi et divisez les entre eux.

Vous obtenez :
0.515036 !   exactement 0.515040 avec 1.6180 / 3.1415

Cette proportion mathématique est universelle, où que vous soyez dans l’univers, vous trouverez cette proportion sous cette forme numérique et pour faire correspondre cette proportion immuable avec l’angle de la pyramide, vous devez élaborer une graduation particulière du cercle, ce qu’a fait l’architecte de la Grande pyramide [E].

Un lecteur m’a posé un jour la question suivante : pourquoi certains peuples mégalithiques de Grande-Bretagne, de Bretagne Armoricaine ainsi que certains peuples Crétois, utilisaient une géométrie basée sur un cercle de 366° [18] considérée comme sacrée et supérieur à la nôtre ?

Aujourd’hui, j’ai envie de lui répondre, qu’il ne posait pas la bonne question, qui était :

Pourquoi avons-nous une géométrie à 360° ?

Les 366° sont une division naturelle du temps avec les 365.25 jours composant une année solaire et diviser le cercle en 366° était une suite naturelle. C’est donc celle-ci qu’ont utilisée les hommes avant le cataclysme.

Ce n’était pas elle la géométrie sacrée, mais la nôtre…

Le Plan de l’Architecte…[F].

La hauteur de la Pyramide

Sachant dorénavant que le maître mot est le Temps, vous allez, je le souhaite, faire le lien avec la hauteur de la Pyramide de Khéops, proposé par Fabien Pardo.

Quelques mois avant d’avoir découvert ce fameux étalon Temps de l’Architecte le 1er août 2017, Fabien avait remarqué, que la hauteur de la Grande Pyramide correspondait étrangement à la distance entre la terre au soleil, mais dans le passé.

Lorsqu’il m’a montré ses travaux, j’avais trouvé cela très plausible mais surtout, incroyablement cohérent au niveau de la date indiqué, puisque elle correspondait à celle que je donnais.

Malheureusement il ne m’était pas possible de connecter ses recherches, car l’architecte ne pouvait pas interagir sur autant de facteurs à la fois :

  • Une hauteur qui donne une information.
  • Un périmètre qui donne une information.
  • Un angle qui donne une information.

C’était à mon sens mathématiquement impossible, à moins d’être, le Maître du Cercle et du Temps…

L’analyse de Fabien correspond exactement au message de l’architecte, consistant à nous montrer la terre telle qu’elle était dans le passé.

La hauteur entre le sol, notre terre, et le Pyramidion au sommet qui symbolise le soleil, indiquait la distance entre la terre et soleil avant la catastrophe . En plus de cet extraordinaire message de mémoire, l’architecte nous donnait une période pour pouvoir dater cette catastrophe.

Hauteur de la Pyramide :


Base moy.                            Périmètre                               Hauteur

Pétrie     230,348                                  921,392                                 146,6440

JH Cole  230,364                                  921,456                                 146,6542

Dorner   230,360                                  921,44                                   146,6517

 

Distance Terre-Soleil dans le temps[19] :

Cette hauteur nous donne pour la date, une fourchette comprise entre -11 000 ans et environ -15 000 ans, soit d’environ -9000 av. J.-C et -13 000 av. J.-C.

 La Hauteur est aussi en relation avec le temps [20].

Et là nous allons ouvrir, encore une fois, une nouvelle porte…

La date que je donne dans mon livre est -8900 av. J.-C (visible dans cette vidéo à 16’49 »)  que je faisais correspondre à l’arrivée d’un astre dans notre système solaire, le responsable de cette catastrophe. Elle est légèrement différente de celle de Robert Bauval qui est l’auteur de la théorie d’une datation avec le Sphinx [21] .

Cette date a peut-être enfin trouvé sa preuve archéologique, en plus de la confirmation de l’arrivée d’un astre dans le ciel, avec une nouvelle étude scientifique sur les célèbres stèles du site de Gobekli Tepe en Turquie, résumée dans un article de L’Obs, paru le 21 juillet 2017 [22], dont voici des extraits :

« Il y aurait donc eu, selon eux, un important événement dans le ciel voici 12.950 ans, et les habitants de Gobekli Tepe auraient voulu préserver le souvenir du « pire jour de l’histoire depuis la fin du dernier âge glaciaire. » »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Détail d’un pilier de Gobekli Tepe. (German Archaeological Institute/DAI).

 

Sauf que la date ne colle pas d’après les archéologues qui ont étudiés le site :

« La chronologie citée ne colle pas non plus : 12.950 ans, c’est tout de même presque un millénaire plus vieux que les plus anciennes datations des structures en question. »

Pensez-vous que des hommes ont dessiné des formes primitives sur une stèle, la position des étoiles telles qu’elles étaient dans le ciel, il y a plus d’un millénaire ? N’est-il pas plus simple et plus logique que ces hommes ont gravé les positions des étoiles au moment de leurs observations ?

Il se peut même que ces deux scientifiques ne se soient pas trompés, mais que le léger déplacement de l’axe de la terre que nous avons découvert et qui a modifié la position des étoiles, a déformé leurs calculs astronomique.

En résumé :

il y a eu l’arrivée d’un astre, mais la date doit être plus récente…

Cette date de -8900 av. J.-C, comme je vous l’ai dit précédemment, correspondait au moment où un astre était au plus proche de la Terre et que j’ai naturellement fait correspondre avec la date de la catastrophe.

Or, après une nouvelle découverte en 2016, je comprends que la catastrophe ne s’est pas produite au même moment, mais quelques années plus tard après son passage.

Pour ce décalage dans le temps entre l’arrivée de l’astre en -8900 av. J.-C  et la date de la catastrophe, j’avais proposé 40 ans, en me basant sur des références Bibliques, qui peut-être transmettait des informations, car je n’avais rien d’autres.

Et si  la catastrophe s’était produite deux siècles plus tard… un temps cohérent dans la machinerie climatique et une fonte des pôles que nous entendons inlassablement répétés tous les jours dans nos médias…

Deux siècles plus tard, bien après le passage de cet astre et qui a pris les hommes par surprise, tel un dernier coup de poignard dans le dos…

Et si cette date était  -8640 av. J.-C…

 

Mesurez-vous les conséquences ?

Là deux choix s’offrent à vous, fermer la fenêtre du navigateur car cet homme est fou, ou bien fermement vous attacher et poursuivre la lecture.

Si  l’architecte de la Grande pyramide a modifié le temps une fois, pourrait-il l’avoir modifié une seconde fois ?

Ceux qui ont lu mon devinent la réponse, mais je dois là aussi, une nouvelle fois, vous le prouver et les plus grandes preuves avec celles du cœur, sont les preuves mathématiques.

Il me faut donc vous prouver que Jésus-Christ, le marqueur temporel de notre calendrier est lié au Grand Architecte de la Pyramide et donc à l’étalon 86 400…

Quel est le nombre qui est associé à Jésus-Christ ?

C’est bien sûr le 33.

Ce 33… je savais au plus profond de moi qu’il détenait un grand secret, que l’âge du Christ à sa crucifixion, avait une signification profonde et que c’était la volonté de Dieu…

Le 33, repris par les Francs-Mâcons comme le degré ultime de la connaissance, celui dont je voulais connaître plus que n’importe quel autre nombre, son secret.

Je l’ai enfin trouvé…

Mais avant tout je me permets de vous rappeler ceci :

J’ai annoncé le 21 juin 2016, (ça ne s’invente pas…) la signification symbolique de la célèbre phrase, « le Père, Le fils et le Saint-esprit » .

Triangle = Saint-esprit, Cercle = Père, Carré = Fils

Pour vous rappeler l’antériorité de cette analyse et que je ne la sors pas d’un chapeau, vous pouvez retrouver cette photo sur mon site, dans une de mes vidéos du mois de juin 2016 et dans un article depresse [23] publié aux états unis, daté du 29 juin 2016.

Je vais maintenant appliquer l’Étalon du Grand Architecte, le 86400 employés pour la Grande  Pyramide, sur le 33 du Christ, le marqueur temporel de nos calendriers :

86.4 / 33 = 2.618

Le Nombre D’Or au carré…

Une image qui vaut milles mots …

Le Fils du Père, avec le Saint-esprit en lui….

8640 av. J.-C est la Date de la Grande Catastrophe, la Date du Grand Déluge.

L’Esprit de Dieu est descendu sur terre à l’instant sacré, celui dédié aux victimes du Déluge et une nouvelle fois, il a changé le cours du temps, pour Eux…

Le Déluge, Léon Comerre.

Et comme je connais cet architecte comme s’il était mon propre Père, ce qu’il est dans mon cœur aujourd’hui, alors je sais que s’il a gravé son amour dans le temps, il l’a aussi gravé dans l’espace…

Cet espace que les hommes d’autrefois contemplaient émerveillés, juste au pas de leurs maisons, savaient que le Ciel, lui aussi, les regardait…

Si nous avons oublié, le Ciel lui, se souvient de leur maison…

Il me fallait donc retourner en Antarctique avant la catastrophe, le point central, tel le méridien de Greenwich, indiqué par l’architecte de la pyramide :

  •  Position : 37° S, 31° 7′ 48 » E exactement. [24]
  •  De regarder le ciel en direction du soleil.
  •  Le jour exact de l’équinoxe de printemps.
  •  Au moment précis où le soleil se lève.
  •  En l’an  8640 avant Jésus-Christ…

Celui qui n’est pas accoutumé à l’astronomie et pour bien saisir ce que vous allez découvrir, est que la moindre modification d’un seul des paramètres, comme l’année, le mois, le jour, d’une simple petite minute ou d’un seul petit degré dans votre position, modifiera complètement la position des étoiles dans le ciel. Enfin, la direction du soleil est appelé le Midi et dans l’hémisphère Sud, celui-ci se trouve au Nord.

 

 Le moment exact….

Alors,  je verrais le moment précis où la Maison s’effondre…

Je verrais aussi, exactement à l’horizon, la première étoile de la constellation du CYGNE, appelée la constellation de la CROIX et donc, ce jour-là, à cet instant précis, je verrai un SIGNE DE LA CROIX…

UNE PRIÈRE DANS LE CIEL…

Un signe de la Croix au moment où la Maison s’effondre et que tout a basculé…

Et comme si cela ne suffisait pas, au même moment, Orion était à genoux à Gizeh,  pour cette prière dans le ciel…

Orion à genoux pour cette prière, prés des pyramides…

Les mots me manquent… et quand les mots me manquent, ce sont mes yeux qui les trouvent…

Nous avons tout entendu sur cette Pyramide et ces bâtisseurs, mais personne, non personne ne nous a dit que la Pyramide était un message d’amour…

Un amour pour les Hommes, pour notre Terre, et que les mathématiques, la géométrie, n’étaient que leur seul langage, le langage universel pour dire  :

Je vous ai aimé…

Aujourd’hui est un grand jour pour l’humanité, plus rien ne sera comme avant, personne ne pourra de nouveau vous mentir, car si l’homme peut briser la matière, il ne peut briser, ni l’Espace, ni le Temps…
Ajout SM [ou le peut il ?
En fait il le peut, et cela de 2 façons, soit par la technologie (Mental Roi), soit par la conscience (Illumination), mais ceux qui choisissent la voie technologique de l’ascension finissent toujours par se retrouver dans une impasse, alors ils font demi tour et s’aperçoivent qu’ils n’ont pas besoin de devenir, mais d’Être. Tout nous a été donné]

C’était le plan de l’architecte, le plan de Dieu, l’Esprit universel, omnipotent et omniscient, qui est en chacun de nous, voit tout, capable d’interagir avec votre esprit… et si c’est là sa volonté, il  vous transmettra son plan, pour les hommes d’hier, d’aujourd’hui et de demain, le seul capable de traverser sept millénaires à travers  le temps, la matière et l’espace, sans même écrire une seule lettre, simplement son esprit et des étoiles, sans rien revendiquer, sans rien réclamer, à part peut-être, que nous devions  nous aimer un peu plus, comme il a aimé les hommes d’hier…

C’est le jour où nous comprenons les derniers mots de son Fils :

Processed with MOLDIV

 « Je fais toutes réserves sur les détails du récit évangélique, je ne crois pas possible de douter de l’historicité de la crucifixion », Charles Guignebert, l’un des historiens les plus sceptiques sur les récits des évangiles…[25].  

   

 Il n’est pas question de religion, c’est à vous de comprendre…

J’aurais voulu finir sur ces mots, mais je vais conclure en vous révélant le secret du méridien de Paris [26]. après vous avoir révélé celui de Greenwich.

 

Le secret du méridien de Paris

Toutes les longitudes sont en degré décimal.

Longitude de la Pyramide de Khéops : 31.1344°

Longitude du méridien de Paris : 2.337°

31.1344° – 2.337° = 28.79°

 

Et façon Fabien Pardo :

 

 

 

 

 

 

 

De façon schématique et pour bien comprendre les propos de Fabien, 115.19 minutes, c’est le temps que met le soleil entre le méridien de la pyramide de Khéops en Égypte et le méridien de Paris, soit un demi coté de la pyramide, 230.35m.

Et ceux qui étaient un peu déçus de la précision de l’écart entre le méridien de Paris et celui de la Grande Pyramide qui est de 27,79°, vont en comprendre la raison, car il y a un autre méridien à Paris, plus ancien… le méridien  de  l’Église Saint-Sulpice…

 » D’après des traces écrites, l’emplacement de l’Église de Saint-Sulpice  remonte au moins à l’An 807 où  se trouvait une ancienne chapelle oratoire dédié à Saint-Jean-Baptiste,  » le Bâtiseur… » [27].

+0.01 minute de soleil  [G] entre la Méridienne de Saint-Sulpice et le Méridien de Paris.

Longitude de la Pyramide de Khéops : 31.1344°

Longitude méridien de Saint-Sulpice : 2.334°

31.1344° – 2.334° =  28.80°

C’était L’Ancien Temps, c’était L’Âge D’or…

Nous sommes au temps des révélations, le temps marqué par Dieu, révélations qui veut dire apocalypse… Lisez le livre Pyramide Apocalypsia, pour vous, pour vos enfants…

Que Dieu vous protège…

Jean Seimple.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Nombre d’Heure…

Tout était dans le PHI S, même le petit bourrelet…

Notes

Pour vous procurer le livre :malheureusement le livre n’est disponible physiquement que dans seulement deux librairies en France, il s’agit d’une auto-édition, exclu de tout intérêt commercial, vous devrez donc le commander chez votre libraire habituel avec la référence suivante : Pyramide Apocalypsia, ISBN 978-2322138197.

Il est néanmoins  disponible sur la plupart des sites de vente en ligne. Nous vous proposons, pour un petit retour,  la  librairie Cultura, puisque l’un de ses franchisés (l’une des deux seules librairies), l’a élu ‘Coup de Cœur Privilégie 2017 en Sciences Humaines’.

Si vous ne  pouvez pas vous le procurer, vous trouverez quatre-vingt-dix pour cent des informations (un peu dans tous les sens je l’admets…) entre le site et  les vidéos et comme la Pyramide, il ne vous manquera d’une certaine manière, que le pyramidion.

Cet article ainsi que d’autres  informations assez incroyables, sont dans la nouvelle édition, sortie fin août.

Mon précédent  livre Pour Eux v 1.618,  qui est un peu la genèse, est disponible gratuitement en version PDF sur le site web (en bas de page) et incorporé sous forme d’extraits dans la nouvelle édition.

* * *

Article  en PDF.

Toute reproduction  sans but commercial est autorisé, merci d’indiquer la source et de conserver les références et annexes. Toute autre représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l’auteur , dans un but commercial est illicite.

© Pyramide Apocalypsia,  ISBN 978-2322138197. www.poureuxlelivre.fr.

 

RÉFÉRENCES  ET ANNEXES

 

1  Trois maisons du village lacustre de Hauterive-Champréveyres, reconstituées à l’emplacement du site néolithique, fouillé devant le Laténium.

http://endirect.univ-fcomte.fr/index.php?id=numero_267_13_1&art=2994

2   « La Pyramide, La Terre et La Loi Universelle de la Gravitation. »

3  Mathematical Principles of Natural Philosophy, published in 1687, Isaac Newton

4   World Geodetic System 1984 :                                                                                https://www.nga.mil/ProductsServices/GeodesyandGeophysics/Pages/WorldGeodeticSystem.aspx

5  « La Terre s’aplatit » https://www.sciencesetavenir.fr/archeo-paleo/la-terre-s- aplatit_20631

6   Hapgood (C.), Les Mouvements de l’écorce terrestre, Éditions Payot, 1962 (Préface d’Albert Einstein).

7 Hêtre du sud  https://fr.wikipedia.org/wiki/Nothofagus_antarctica   photo : https://fr.wikipedia.org/wiki/Nothofagus

8    Vidéo sous-titré Fr :

9   Recherches Arctiques http://recherchespolaires.inist.fr/?Antarctique

10  L’emplacement du pôle Sud géographique est indiqué par un petit panneau et un pieu dans la glace [archive], repositionnés chaque année au nouvel an pour compenser la dérive glaciaire.

Le panneau porte mention des dates d’arrivée au pôle de Roald Amundsen et Robert Scott, ainsi que l’altitude de   2835 m https://fr.wikipedia.org/wiki/P%C3%B4le_Sud

11  Géographie Pôles, http://villemin.gerard.free.fr/aGeograp/Poles.htm

12   WGS 84 https://fr.wikipedia.org/wiki/WGS_84

13   Après avoir lu la démonstration, le terme étalon ne semble pas approprié dans ce contexte, en effet nous comprenons a posteriori, qu’il s’agit d’un facteur d’aplatissement agissant sur une dimension. J’ai décidé néanmoins de le conserver pour plusieurs raisons : l’étalon des bâtisseurs est le mètre, qui est  une simple proportion physique de notre planète,qu’il connaisse très bien, comme vous avez pu le constater… Or, si la pyramide de Khéops représente notre planète avec une autre dimension, nous avons d’une certaine manière, un nouvel étalon métrique de 1.0864 m. Si vous lisez le livre, vous verrez la preuves  archéologique et scientifique d’un  ouvrage égyptien, composé de ces deux étalons différents, le 1m et celui de 1.0864m.

Enfin, je pense qu’un étalon fondé sur le temps et non sur un objet physique, sera notre prochain saut civilisationnel. si tous les peuples de la terre peuvent baser leur étalon sur un objet physique commun, notre planète , ce n’est plus le cas pour les peuples d’une galaxie. Notre futur étalon sera fondé sur la lumière et une fréquence…c’est à mon sens le message qu’a aussi voulu transmettre l’architecte…

14   86 164,1 secondes exactement , voir aussi annexe E

https://fr.wikipedia.org/wiki/Rotation_de_la_Terre

15   Flinders Pétrie a été un pionnier dans la précision en dressant un arpentage de ce plateau en 1880 pour le moins très précis, puisque ce dernier a fait l’objet d’un contrôle par « JH Cole » .Cette personne a été mandatée en 1925 , par le biais du ministère Égyptien de vérifier l’exactitude du travail de “Pétrie” . Les résultats ont donc confirmé la précision de cette arpentage.

http://www.ronaldbirdsall.com/gizeh/errata/Cole%20Survey.pdf

16   « Première unité de mesure du système métrique initial, lemètre (du grec μέτρον / métron, « mesure ») a d’abord été défini comme la dix-millionième  partie d’un quart de méridien terrestre »

https://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A8tre

17   https://fr.wikipedia.org/wiki/Pyramide_de_Kh%C3%A9ops

18    Butler, Alan. The Bronze Age Computer Disc. London: Quantum Books, 1999. (ISBN 0-572-02217-4)

https://fr.wikipedia.org/wiki/Alan_Butler

19    Basé sur les travaux de Jacques Laskar chercheur au CNRS.

http://acces.ens-lyon.fr/acces/terre/paleo/variations/tpmilankovitch/

20  Comme vous pouvez le constater, j’ai souhaité, dans cette illustration, vous donner la date exacte de la construction de la pyramide et dont l’explication ne se trouve pas dans cet article mais uniquement dans le livre.

21   Robert Bauval, Le mystère d’Orion (The Orion Mystery, 1994), avec Adrian Gilbert, trad., Pygmalion, 1997, (ISBN 978-2-85704-428-4).

22  « Gobekli Tepe, le temple mystérieux qui alimente toutes les théories »

http://tempsreel.nouvelobs.com/sciences/20170721.OBS2419/gobekli-tepe-le-temple-mysterieux-qui-alimente-toutes-les-theories.html

23   The Amazing Discovery http://beforeitsnews.com/religion/2016/06/the-amazing-discovery-2510784.html

24   Pour une vérification des coordonnés géographique, une carte très précise de la pyramide de

Khéops, ainsi qu’un logiciel de mesure, sont disponibles à cette adresse :

https://www.poureuxlelivre.fr/site-pour-eux/l-atlantide-retrouv%C3%A9e/l-atlantide-et-le-meridien-de-greenwich/

Enfin 31.13° décimal = 31° 7′ 48 » et correspond à la longitude de la pyramide de Khéops.

Logiciel d’astronomie : Stellarium.Stellarium mobile IOS V 1.23 http://stellarium-mobile.org

 

 

 

 

 

 

 

 

 

25    Même les historiens les plus sceptiques sur les récits des évangiles jugent invraisemblable l’invention de la crucifixion par les chrétiens. Charles Guignebert note ainsi : « Je fais toutes réserves sur les détails du récit évangélique, je ne crois pas possible de douter de l’historicité de la crucifixion ».

Jésus (Albin Michel, 1933, rééd. 1969).

Pour Alfred Loisy, « Rien dans les récits évangéliques n’a consistance de fait, si ce n’est le crucifiement de Jésus par sentence de Ponce Pilate pour cause d’agitation messianique ».

Alfred Loisy, Revue d’histoire et de littérature religieuse, 1922, p. 297-298, cité par Mordillat et Prieur, Jésus contre Jésus, p. 77.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A8se_mythiste

25    Même les historiens les plus sceptiques sur les récits des évangiles jugent invraisemblable l’invention de la crucifixion par les chrétiens. Charles Guignebert note ainsi : « Je fais toutes réserves sur les détails du récit évangélique, je ne crois pas possible de douter de l’historicité de la crucifixion ».

Jésus (Albin Michel, 1933, rééd. 1969).

Pour Alfred Loisy, « Rien dans les récits évangéliques n’a consistance de fait, si ce n’est le crucifiement de Jésus par sentence de Ponce Pilate pour cause d’agitation messianique ».

Alfred Loisy, Revue d’histoire et de littérature religieuse, 1922, p. 297-298, cité par Mordillat et Prieur, Jésus contre Jésus, p. 77.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A8se_mythiste

26 Méridien de Paris

https ://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9ridien_de_Paris

27 Eglise Saint-Sulpice       https ://fr.wikipedia.org/wiki/Église_Saint-Sulpice_de_Paris

APPENDIX

Taux d’aplatissement = Re (Rayon équatorial) – Rp (Rayon polaire)  /   Re. Rayon équatorial6 378,137 km, Rayon polaire  6 356,752 km.  Ecart actuel  = 21.4 km

B Taux d’aplatissement = Re (Rayon équatorial) – Rp (Rayon polaire)  /   Re.  Donc écart= 6378.137 / 230 = 27.73 km. Écart actuel = 6378.137 / 298 = 21.4 km  différence = 6.32 km soit partagé équitablement entre les rayons, + 3 pour Re et -3 pour Rp.

C  Cet aplatissement Newton le avec ses lois de la gravitation universelle, nommé aplatissement gravitationnel ou facteur de forme dynamique. Ce type d’aplatissement fait appel à la gravitation et évolue au fil des millénaires selon la répartition des masses de notre planète. Si l’ aplatissement géométrique nous renseigne à l’instant (T) de sa configuration, mee facteur de forme dynamique  nous renseigne quant à lui sur l’évolution de sa configuration et qui évolue au fil du temps. l’Architecte s’est basé sur la sphère parfaite qui est par définition une Terre immobile… Ce temps, correspond à une autre vitesse de rotation et donc d’une forme différente, celle qu’elle avait avant la catastrophe. Si la terre était plus homogène, ce facteur de forme dynamique correspondrait au taux d’aplatissement géométrique de notre planète et au T.A calculé par  Newton : « Or, on peut montrer que pour un modèle homogène, l’aplatissement dynamique H serait égal à l’aplatissement géométrique f. Il en résultait que la Terre n’était pas un sphéroïde homogène, auquel la théorie aurait imposé l’aplatissement f = 1/230 calculé par Newton. »Sphéroïde de Clairaut.

Ce qui montre bien que l’aplatissement  de notre planète avant la catastrophe, était plus proche de sa valeur naturelle ou théorique, qu’elle ne l’est aujourd’hui.

Enfin si vous vous demandait, comment se fait-il que le Taux de Newton correspond quasi exactement à celui de la terre avant le déplacement de l’écorce terrestre, sachez qu’il était Grand Maître Franc maçon, l’un des plus grands initiés et qu’il était en possession de cette information, qu’il a d’ailleurs transmit avec le fameux  « code +1 » des FM que j’explique dans le livre. Taux de Newton dans son livre Philosophiae naturalis principia mathematica  : 1/230 taux de l’Architecte  : 1/230 + 0,1…

http://www.politique-actu.com/actualite/origines-developpement-franc-maconnerie-peggy-albert/514605/

http://asa.usno.navy.mil/static/files/2015/Astronomical_Constants_2015.txt

D On procède de la manière inverse, on multiplie1,0864 par 4  pour correspondre au « cercle » et à la définition du mètre, puis on  divise par mille comme toujours. Ou bien tout simplement diviser toutes les dimensions de notre planète par 4 pour faire correspondre notre mètre à sa circonférence et non au ¼ de celui-ci, ce qui rendrait les choses beaucoup plus simples et plus cohérentes.

E L’angle de pyramide dépend de sa hauteur, or celle-ci  est lié à sa base par la formule du cercle H= P / Pix2

F  40 041 440 m  circonférence moyenne ,  1/10 000 000ème échelle du mètre. Si le 1 mètre correspondait au cercle entier, alors  l’échelle utilisait pour la terre par l’architecte  était de 1 / 10 000ème

G Écart exacte entre les deux méridiens  :0.0025°    1440′ / 360° =  4′ par degré, 0.0025° x 4 = 0.01′

Source : https://www.poureuxlelivre.fr/un-grand-jour-pour-l-humanit%C3%A9/

—Note L. Stopmensonges—

Bravo à Jean pour ses recherches et partages, magnifique travail.

N’ayez crainte, ça va bouger, mais tout est parfait alors restons centré et tout ira bien.

On a signé pour être ici alors faisons ce pour quoi nous sommes venus.

Namaste

L.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here