La Nouvelle Calédonie n’a pas besoin de Parti Communiste, elle a le R-UMP.

Depuis 2009, on constate l’incapacité des élus du R-UMP à mettre en place une politique de droite, ouverte sur la création d’entreprises, la dynamisation de l’entreprenariat et la relance de l’Economie Calédonienne par une diversification des filières de production. A cela s’ajoute une association avec l’UC, faisant partie du FLNKS qui revendique une politique socialisante voire communiste avec une prise de possession des outils de production. Tous ces éléments  annoncent déjà le pire.

En effet, les leaders du parti lancent des projets et prennent des décisions qui coûteront très cher à la Calédonie, à long terme. Ils n’auront pas su tirer les leçons des exemples Grecs, Portugais et Irlandais… qui font faillite ou rentre en récession.

De plus, la société Calédonienne est maintenue par ses élus dans un mirage de réussite économique. En effet, nombreux sont ceux qui annoncent que la crise n’a eu qu’un faible impact.

Alors que dans le même temps, on a augmenté le Salaire Minimum Garantie (SMG) entrainant un tassement des salaires pour les classes moyennes D’autre part, on a mis en place l’aide au logement qui cache la misère grandissante faute de débouché économique réel. On va même jusqu’à proposer le plafonnement des loyers, mesure que tous les économistes ont démontrée contre-productive. De plus, on fixe que l’aide à l’achat pour un premier bien immobilier sera plafonnée aux revenus supérieurs à 300.000 XPF, voilà le seuil qui définit la richesse en Nouvelle Calédonie.

On notera aussi la communication excessive et probablement coûteuse sur l’E2C, l’Ecole de la Deuxième Chance qui accueille 3 promos de 10 stagiaires aujourd’hui, qui est un leurre car complètement insuffisante pour répondre aux besoins de formation et qui n’a de seul mérite que la réinsertion de quelques jeunes.

La proposition de développement de la Sylviculture qui ne répond, non pas à une demande pour les marchés extérieurs et encore moins à une demande réelle du marché local, mais à un objectif politique de revégétalisation des anciennes mines pour faire un peu plus écolo, es.t une aberration économique par rapport aux défis à relever.

On appréciera aussi la mise en place du projet de réhabilitation des squats, qui coûtera plus de 6 milliards aux contribuables, et qui pourra décourager les plus honnêtes à acheter et à occuper légalement un terrain.

A cela s’ajoute un retour au culte du Chef au sein du Parti, le dénigrement systématique de tous les opposants.

Pour conclure, on a une médiocrité intellectuelle, encensée par le culte de la pensée unique, qui a pour finalité l’appauvrissement des classes moyennes, la montée en force de l’assistanat au travers d’aides publiques, sans oublier la mise en place d’une économie administrée avec le lancement de projets de revégétalisation et de travaux publics. Le R-UMP s’acharne à développer une communication positive alors que les constats sont des échecs. La  mise en place d’une politique de formation répondant aux vrais défis serait un impératif. Pour rappel historique, aucun régime communiste n’a amené développement économique et enrichissement aux classes moyennes. À la prochaine élection, n’hésitez pas à les sanctionner pour ces dérives.

Azrael

Rejoindre la conversation

8 commentaires

  1. Bravo pour cette propagande ultra mensongère, on reconnait bien là la pate experte d’un sbire à la philippe gomès!!!

    Gomès a bouffé tout le fric de la province, et ça le rattrappe maintenant avec les associations qu’il a arrosé de pognon pendant la campagne, alors il fait quoi???
    Ben il renvoit la balle aux autres!!! encore une fois incapable d’assumer ses responsabilités.

    Alors vous pouvez dénigrer tout ce que vous voulez, Frogier il fait avancer les choses t ça, ben ça vous fait chier un maximum!!!!

  2. Depuis 2009, on constate enfin,la capacité des élus du R-UMP à mettre en place une politique de droite.Ouverture sur la création d’entreprises, dynamisation de l’entreprenariat et relance de l’Economie Calédonienne par une diversification des filières de production. A cela s’ajoute une association avec l’UC, faisant partie du FLNKS, tous ces éléments annoncent enfin le début d’une nouvelle ére. En effet, les leaders du parti lancent des projets et prennent des décisions qui feront avancer la Calédonie, à long terme. Pendant que d’autres: Grecs, Portugais et Irlandais… font faillite ou rentrent en récession. De plus, la société Calédonienne est maintenue par ses élus dans un élan de réussite économique. En effet, il est clair que la crise n’a eu qu’un faible impact.
    Dans le même temps, on a augmenté le Salaire Minimum Garantie (SMG) et on a mis en place l’aide au logement , de réels progrès sociaux. On va même jusqu’à proposer le plafonnement des loyers, mesure que tous les économistes internationaux ont démontrée contre-productive, mais qui aura pour effet ici, d’éviter le « tout et n’importe quoi ».On notera aussi la communication indispensable sur l’E2C, l’Ecole de la Deuxième Chance qui accueille 3 promos de 10 stagiaires aujourd’hui, qui est en passe de devenir une des solutions incontournables pour répondre aux besoins de formation et qui a le mérite d’aider à la réinsertion de jeunes. C’est aussi ça, la richesse de la Nouvelle Calédonie.La proposition de développement de la Sylviculture qui n’a pas pour vocation de répondre seulement , à une demande pour les marchés extérieurs et mais à une demande réelle du marché local, à aussi un objectif de re-végétalisation des anciennes mines, et nous le savons, cela fera partie des défis à relever.On appréciera aussi, je l’espère, la mise en place du projet de réhabilitation des squats, autre grande idée humaniste…

    A cela s’ajoute un retour au pluralisme, à la prise de décisions collectives et collégiales.

    Pour conclure, on a une diversité intellectuelle, encensée par le culte de la réflexion et du partage , qui a pour finalité l’avenir de la Nouvelle Calédonie
    Seul le R-UMP est aujourd’hui dans une dynamique positive alors que ses opposants ne peuvent que faire le constat de leurs échecs. La mise en place d’une politique de formation répondant aux vrais défis est un impératif. Pour rappel historique, aucun régime d’extrême droite n’a amené développement économique et enrichissement aux classes moyennes.
    À la prochaine élection, n’hésitez pas à les encourager!!!
    Je préfère nettement ma re-lecture ou re-écriture, de votre joli paragraphe tiré sans doute du « manuel du parfait disciple de Jean Marie »

  3. Philippe Blaise alias Nemo Alias Pitt bull alias Azreal, SORS DE CE CORPS!!!!!!!
    PTDR!!!!!!!

  4. Mon post effacé… Bizarre bizarre!

    Alors je répète…

    Philippe Blaise, alias nemo, alias Pitt bull, alias caledoman, alias Azrael… SORS DE CE CORPS!!!

    Quand t’auras fini de dire des conneries sur Frogier et sa bande, tu trouvas peut-être quelque chose d’intelligent à dire. C’est dommage parce que t’es pas con à la base, mais ton obsession avec Frogier et le rump t’empêche de produire une seule analyse cohérente!

  5. Décidément, je suis pas très populaire par ici!!! mon post a ENCORE disparu!!!

  6. Juste pour info : il me semble qu’E2C aura a la fin de l’année 80 jeunes dans ses locaux! et 60 pour le moment!

  7. Avant de mépriser la « médiocrité intellectuelle » qu’il croit déceler dans la classe politique Azrael ferait bien de réviser quelques fondamentaux :

    – Depuis 2009 ce n’est pas le RUMP qui dirige le gouvernement mais P. Gomes, élu Calédonie Ensemble et, à partir de 2011, H.Martin, élu de l’Avenir Ensemble qui n’a pu gouverner à cause des démissions à répétition des élus Calédonie Ensemble.
    Dans le même temps c’était H.Martin qui présidait le Congrès. Depuis c’est l’élu Calédonie Ensemble Léonard Sam.
    – Dès lors le RUMP n’est pas responsable de la politique économique dénoncée par Azrael puisque ceux qui l’ont conduite s’appellent Ph. Gomes et Ph. Germain, ce dernier alors en charge de l’économie au gouvernement.
    – S’agissant du projet de sylviculture conduit par le Province Sud et Promosud en partenariat avec la Caisse des Dépôts Azrael ignore qu’il répond effectivement à une demande locale (nous importons les ¾ du bois nécessaire)
    – S’agissant du projet de réhabilitation des squatts Azrael doit être de ceux qui pensent qu’il faut laisser en l’état ces zones de non-droit où se trafique le cannabis, se cachent les voitures volées et où les enfants sont formés à être de futurs parias. Sinon quelle solution propose t-il ?
    – Enfin Azrael ignore que la politique de formation qu’il prône est en marche depuis 10 ans…et qu’elle engage l’Europe, l’Etat, la Nouvelle-Calédonie, les trois provinces et les trois chambres consulaires.

    Azrael est un puits d’ignorances dont il finit par toucher le fond en accusant le RUMP d’être communiste alors que tous les autres partis politiques reprochent au même RUMP d’être trop libéral.

    Si la médiocrité intellectuelle devait être combattue Azrael en serait la première victime.

  8. Bonjour,

    C’est très gentil à vous d’avoir pensé à moi mais je ne suis pas la personne qui a écrit sous ce pseudo.

    Le texte est intéressant néanmoins. Plus que les réponses de Bopope.

    Cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *