A première vue, la polémique initiée par Claude Guéant a pour objet de défendre la civilisation française. D’aucuns ont même fait le lien avec le front national et sa défense de la culture française.

Immédiatement, la gauche a réagi et les propos de M. Guéant ont été qualifiés de racistes, voire même de nazis… Il est, en effet, de bon ton dans les pseudo milieux intellos de faire l’amalgame entre le nationalisme, le racisme, le fascisme et le nazisme dans un même élan.

En fait, cette polémique entre gens du même monde (franc maçons et membres du Siècle invités au dîner du CRIF) ne poursuivrait-elle pas d’autres buts que ceux affichés?

* 1er but : disqualifier toute tentative de revendiquer la pleine souveraineté du peuple français, notamment en matière de monnaie et de budget ?

En effet, les diktats bruxellois sont en train de s’intensifier dans le dos des français et bientôt Bruxelles exigera, en application du MES, que la France soumette son projet de budget annuel au bon vouloir des eurocrates davantage soucieux des intérêts des banques que de ceux des peuples…

Alors pour dissuader les esprits encore interrogatifs, on multiplie les polémiques et les sous-entendus reliant opportunément le nationalisme, la souveraineté populaire et le nazisme pour le disqualifier.

Pour cela les deux partis s’entendraient comme deux larrons en foire. A la droite le rôle du méchant chargé d’exacerber le sentiment identitaire des français, à la gauche la position outragée de l’humaniste universaliste horrifiée par la montée du populisme et du nazisme. Le PS fait bien évidemment le lien entre la position de Guéant et le FN et le matraque dans les médias alors que le FN n’exprime pas une position aussi radicale et exclusive que celle de Guéant…

* 2ème but : préparer l’opinion publique à la future guerre au Moyen Orient entre occidentaux judéo chrétiens et islamistes ?

 Alors que les médias officiels nous serinent à longueur de journée que « tout va très bien madame la marquise », les médias alternatifs nous apprennent que maintenant tous les acteurs sont en place et prêts à intervenir : d’un côté les iraniens avec les Russes en soutien, d’un autre côté, les américains et les israéliens, avec l’OTAN en renfort…

Aussi, l’on peut se demander si derrière cette polémique entre gens du même monde, il n’y aurait pas une certaine volonté de manipuler l’opinion publique… A lire les commentaires passionnés sur le sujet, force est de constater que plus la ficelle est grosse, plus ça marche!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here