Le ministre russe des affaires étrangères Sergueï Lavrov affirme que certains «joueurs» tentent de faire “dérailler” les négociations sur la fin du conflit en Syrie.

« Il y a quelques joueurs, agissant de l’extérieur, qui caressent le rêve de renverser le régime syrien par la force et qui essaient tout leur possible pour y arriver, y compris de faire dérailler les pourparlers de Genève », a rapporté l’agence de presse russe TASS citant les propos tenus par Lavrov mardi.

Lavrov a fait cette remarque après une réunion avec le ministre des AE français Jean-Marc Ayrault à Moscou.

« Je crois que la France et les Etats-Unis ne sont catégoriquement pas d’accord avec de telles tentatives », a-t-il ajouté.

Photo : Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov (D) et son homologue français Jean-Marc Ayrault (G) au cours d'une conférence de presse conjointe à l'issue de leur réunion à Moscou le 19 Avril 2016 (AFP)

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov (D) et son homologue français Jean-Marc Ayrault (G) au cours d’une conférence de presse conjointe à l’issue de leur réunion à Moscou le 19 Avril 2016 (AFP)

Il a noté que la Russie et ses partenaires font tout leur possible pour éviter une solution militaire du conflit syrien.

« C’est la voie du chaos ultime, la destruction d’un autre état… Il est nécessaire d’amener ceux qui fomentent ces plans devant la justice,” a-t-il ajouté.

En référence aux principaux négociateurs de l’opposition syrienne du High Negotiations Committee (HNC) qui quittent les pourparlers de paix se tenant en ce moment à Genève, Lavrov a insisté sur le fait que les négociations entre le gouvernement syrien et les autres groupes ne sont pas “gelées”.

Photo : L’envoyé spécial adjoint des Nations Unies pour la Syrie Ramzy Ezzeldin Ramzy (4 L) assiste à une réunion interne de la délégation de l'opposition syrienne à Genève le 19 Avril 2015. (AFP)

L’envoyé spécial adjoint des Nations Unies pour la Syrie Ramzy Ezzeldin Ramzy (4 L) assiste à une réunion interne de la délégation de l’opposition syrienne à Genève le 19 Avril 2015. (AFP)

« Aucun groupe d’opposition… aucun d’entre eux, n’a à lui seul le monopole du droit de représenter les opposants au régime », a insisté Lavrov.

Plus tôt, Riyad Hijab, le coordinateur du HNC avait déclaré qu’il quittait la Suisse, répétant des allégations selon lesquelles le gouvernement syrien viole l’accord de cessez-le-feu malgré les pourparlers.

A la suite de cette annonce, le chef de la délégation des négociations de la Syrie, Bachar al-Jaafari a déclaré que même si la délégation du HNC quittait Genève, les pourparlers continueraient.

« S’ils veulent boycotter, libre à eux. Ce n’est pas un gros problème pour nous parce qu’ils ne sont pas les seuls représentants de l’opposition syrienne », a dit al-Jaafari, ajoutant que les arguments utilisés par le HNC ne sont pas « convaincants ».

 Traduction Avic – Réseau International

Source : http://www.presstv.ir/Detail/2016/04/20/461612/russia-syria-lavrov-derail/

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here