Comme on ne change pas une équipe qui gagne, Calédonie Ensemble ne change pas un argumentaire qui a fait ses preuves, même – surtout ? – si c’est au mépris de la vérité !

 

Et les voilà donc qui nous resservent la vieille rengaine de l’indépendance-association- négociée-dans-le-dos-des-Calédoniens

 

Par qui ? Mais par Pierre Frogier et le Rassemblement-UMP, voyons, le vieil ennemi à abattre !!

 

Avec toujours la bonne vieille méthode de la peur, en agitant le chiffon rouge de Pisani, afin de créer un écran de fumée destiné à cacher la véritable alliance : celle de Calédonie Ensemble et du Palika !!

 

Car, en fait, que dit Pierre Frogier ?

 

Que le bon sens nous oblige à constater qu’il y a deux légitimités sur ce territoire, issues de l’histoire, et symbolisées par les deux drapeaux.

Et que ces deux légitimités ont un choix à faire : soit se combattre comme dans la période des Evènements ; soit discuter afin de trouver une solution consensuelle acceptable par tous.

 

A part quelques extrémistes irresponsables, personne ne peut souhaiter revivre la période 84-88. Or, un référendum-couperet – même « éclairé » par la lanterne de Gomès ! – ne peut que provoquer des crispations et des risques de dérapages.

 

C’est pourquoi il faut revenir à l’esprit des Accords de Matignon et de l’Accord de Nouméa, et chercher une nouvelle solution.
Les indépendantistes, comme d’ailleurs entre 1991 et 98, ont du mal à suivre cette démarche ? C’est vrai !

Mais il est de la responsabilité des vrais responsables politiques de construire un projet, au-delà des péripéties politiciennes, qui rassemble toutes les composantes de la Nouvelle-Calédonie.

 

Entre la guerre et la paix, toutes les mamans du territoire diront que le bon sens commande de rechercher la paix et le consensus.

9 COMMENTS

  1. « Et les voilà donc qui nous resservent la vieille rengaine de l’indépendance-association […] discuter afin de trouver une solution consensuelle acceptable par tous. »

    Et ça peut être quoi d’autre, la « solution consensuelle », à part l’indépendance-association ?
    On tourne en rond, Coukougnette !

  2. Au fait, c’est quoi la solution consensuelle???

    Peut-on caresser l’espoir d’avoir un éclairage sur ce concept …..un jour?

    Pour le moment, y’a plus de consensuelle que de solution en vue.

  3. C’est cela, Floyd: c’est le culte de la personalite de deux cons sensuels, ou peut-etre meme de plus de deux… Ils ont du boire du lait…

  4. je ne sais si wamytan est con sensuel mais parler toujours des oppositions Gomes/Frogier opposant les consensuels aux éclairés n’éclaircit guère le débat et n’apporte pas de solution
    Frogier a une responsabilité ,personne , l’a obligé à signer les ADN sauf que Lafleur décidait de tout et que lui opinait du chef.
    Pour moi et Dieu sait si cette opinion est contestée chez non canaques la lecture est simple :donner du temps pour préparer une indépendance ,on irait, en bafouant tous les principes constitutionnels, au plus prés de l’indépendance sans toucher aux compétences régalienne .Cette étape accomplie , l’Etat, lui ,avec ses référendums à répétition et son corps électoral tronqué attendait et attend une indépendance qu’il aurait façonné avec les hommes qui comprendraient le but final
    officiellement faire de la calédonie devenue kanaky ou Kalnaky( si l’on en croit les ADN) et garder à la France ses intérêts économiques ;stratégiques ,politiques au fin fonds du pacifique
    l’Etat a entretenu l’espoir que les communautés comprendraient et que chacune ferait un pas vers l ‘autre :depuis le début le nom futur de l’île et le Drapeau montrent que le melting pot ne prend pas
    l’envoyé de l ‘Etat est venu officiellement (curieusement ce discours fondamental n’a pas été repris par la presse)tout récemment rappeler le sens que l’Etat donne aux ADN c’est exactement ce que je viens d’ écrire .

    les non canaques montrent une incapacité à admettre officiellement ce qu’ils savent au fonds d’eux mêmes . De plus la volonté d’être chef à la place de l’autre ,plus les avantages honorifiques et matériels qui découlent de ces merveilleuses fonctions dont la totalité n’avait pu imaginer dans leurs jeunesses, font que pour continuer à en bénéficier ,il convient d’entretenir chez l’habitant l’espoir que ça ne sera jamais l’indépendance..
    Ironiquement on peut noter que mr Christnacht n’a jamais osé employé le mot c’est dire……
    résumons pour être élu faut être contre l’ indépendance /Le verbe empêche l’évolution et cristallise les oppositions

    chez le s kanaks c’est exactement la même chose /le verbe les a amené à des situations matérielles et honorifiques invraisemblables ,l’Etat a établi des règles racistes qu ‘ils condamnent avec la plus grande énergie en métropole
    vous voyez un peuple Premier gaulois en France et un corps électoral limité? (‘entre autres) pouvait ‘on et devait on sanctuarisé les règles établies par Guillain pour les réserves?
    Pour être élu et se la couler douce il faut être indépendantiste point barre.ceux qui entretiennent l’idée que Loueckhote représente autre chose que lui même seront déçus

    la situation est bloquée ,qui osera dans un camp comme dans l’autre se faire hara kiri?
    on voit refleurir comme au bon vieux temps des propositions de région française du Pacifique …les auteurs ne se rendent pas compte que région +Français ça ne conviendra jamais aux kanaks… e t comme nous sommes au 21eme siècle ou l’autorité de l’Etat est ouvertement bafouée dans les banlieues islamisées (Voir Trappes hier soir) et pas au temps de Fachoda.Face à une nouvelle rébellion il est illusoire de penser que le sort des non canaques pèse quoi que ce soit dans la balance
    Pour éviter d’en arriver là il faudrait un miracle ,que les protagoniste s non canaques fassent la paix entre eux ,que les kanaks oublient un peu leurs histoire coutumières ,racistes et anti démocratiques ( kanak et socialiste ) et que tous ce gens touchés par la grâce divine sortent un projet d’une indépendance qui demanderait à la France d’en assurer la protection externe et la garantie démocratique
    c’était peut être cela le sens du voyage à Rome

  5. Et finalement la seule solution intelligente pour les non canaques seraient de persuader la population qu’ils auraient tout à gagner à demander massivement l’indépendance de manière à pouvoir en façonner une qui corresponde aux intérêts communs de l’île et pas aux intérêts d’une seule fraction dite Peuple Premier ….OUCH …. ça va pas la tête pour toi…

    • Ben c’est juste l’indépendance-association ton truc…!!!
      Et c’est pas ce qui a été validé avec les ADN…

      Ce que les ADN ont validé c’est la mise en place d’une autonomie avec possibilité d’aller plus loin en demandant à trois reprises si les Calédoniens le souhaitent…!!!

      Une indépendance avec ou sans les « non-indépendantiste » c’est juste l’indépendance et rien d’autre…!!!

      T’as pas l’air de comprendre que le problème c’est pas la composition de la population d’une NC indépendante, qui compte, mais de son fonctionnement. Et ce statut ne fonctionnera pas…
      Les raisons sont multiples, elles sont culturelles et économiques autant que sociétales et politiques…

      Je l’écris une nouvelle fois, je suis contre l’indépendance quelque soit sa couleur…!!!

  6. Dis-moi burniquette, ça veut dire quoi çà :

    « une solution consensuelle acceptable par tous. »

    C’est vrai faut développer si tu veux convaincre, parce que là on est un peu obliger d’imaginer le pire. Ton truc c’est quand même plus proche de l’IA (indépendance-associative) que de l’autonomie des ADN…???

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here