Et c’est reparti pour un nouveau numéro anthologique de populisme et de démago made in Calédonie Ensemble. Le principe est simple : pendant qu’aucun des trois ministres CE au gouvernement ne travaille, les services de la Nouvelle-Calédonie préparent un texte visant à relancer le BTP dans une période critique pour le secteur. Les directions concernées planchent sur le texte, font une étude d’impact financier, imaginent un dispositif équilibré : incitatif mais sans assistanat.

Le texte arrive au congrès, passe en commission. Là, pas de problème, aucun des élus CE ne bronche. Ben non, y’a pas de caméra dans les commissions…!

Puis le texte arrive en séance plénière publique du congrès, avec caméras, journalistes et flashes qui crépitent. Et là bien sûr, la nouvelle coalition CE-FLNKS, emmenée par le clan des Philippe, rejette le texte qu’ils ont adopté quelques jours plus tôt en commission ! Et oui, c’est là que « sa redoutée grandeur », Philippe Le Grand, sort la politique du chéquier !

Bien sûr, ils sont tellement plus forts que tout le monde qu’ils ont préparé des amendements qui sont sensés améliorer grandement le dispositif. Evidemment, tout cela est une énorme opération de communication et de récupération ! On attend qu’un texte arrive tout chaud au congrès, on ne dit rien en collégialité au gouvernement, rien en commission au congrès et hop ! Abracadabra, on rajoute quelques amendements bien populistes, qui coûtent quelques milliards, sans aucune piste de financement mais c’est pas grave, quelques minutes de gloire médiatique valent bien de plomber un peu plus les comptes publics !!

Si CE continue avec sa soupe populiste, mitonnée à coups de mesures démagogiques non financées, on sera bientôt tous à la soupe populaire !!

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here