Le dépeceur de Montréal a été arrêté hier par la police allemande. La vidéo de l’arrestation a déjà été dévoilée sur le net

Alors que le dépeceur de Montréal a été arrêté hier dans un cybercafé à Berlin, la vidéo de cette arrestation a déjà été postée sur le net.

On peut y voir le propriétaire de l’établissement appelé la police, et l’arrivée de celle-ci dans le cybercafé. Luka Rocco Magnotta n’a visiblement opposé aucune résistance.

Cagou.com vous propose de visualiser la video:

Voila une bonne chose de faites ! Par contre ce qui reste super inquietant et c’est du jamais vu, mais de plus en plus de sites internet et de blog  diffusent la vidéo du dépeceur Canadien, Luka Rocco Magnotta, dans laquelle il découpe en morceau un jeune chinois avant de le violer, a tel point que le FBI se déclare totalement impuissant face à cette prolifération sur internet…

Si dans un premier temps, un seul site « gore » l’avait mise en migne, depuis l’arrestation du tueur, ce sont des dizaines de blogs qui la diffusent face à des autorités qui ne peuvent que constater cette diffusion massive.

Le site du Figaro, raconte cet après-midi: « Xnite, blogueur qui se revendique proche des Anonymous, a publié sur son blog cette vidéo de la scène du crime et s’en justifie dans un billet .

«Je veux expliquer à ceux qui me demandent de retirer cette vidéo quel intérêt j’y trouve. J’ai toujours été intéressé par l’âme humaine, comment elle fonctionne, ce qui motive les gens. Pour moi, cette vidéo est intéressante car c’est une plongée dans la tête d’un fou.»

Mark Merek, hébergeur d’un site de vidéos violentes, a refusé de supprimer la vidéo de son site, au nom de la liberté d’information.

«La vie n’est pas censurée! Tout le monde peut tomber sur une scène affreuse. En fait, tout le monde peut devenir la victime d’un affreux accident (…) Enlever la vidéo serait comme faire l’autruche» a-t-il déclaré au quotidien La Presse .

Si aucun grand site ne diffuse cette vidéo, ce week-end, jeanmarcmorandini.com expliquait que pour la première fois,le site du quotidien « 20 Minutes » en Suisse a décidé de mettre en ligne des images issues de cette vidéo.

Sept images sont mises en ligne sur lesquelles on peut voir la victime entièrement nue et ligotée, Luka Rocco Magnotta sur lui en train de démembrer…

Si le site prévient que « certaines images peuvent choquer » ( C’est le moins que l’on puisse dire!), on peut s’étonner que de telles scènes soient ainsi exposer dans un site grand public et avec la caution d’une grande signature comme celle du quotidien « 20 Minutes ».

De plus, selon nos constations , le simple fait de taper sur Google Image du nom du tueur permet d’accéder à certaines images de la vidéo dont celle du corps de la victime sans bras et sans jambe.

De son côté, un spécialiste explique au Figaro qu’il est impossible de faire disparaitre cette vidéo du net.

«Pour faire disparaître la vidéo, il faut identifier chaque serveur et lui sommer de supprimer le contenu, c’est une procédure très longue», explique l’avocat spécialiste d’Internet Arnaud Dimeglio. Et pendant que la justice demandera à un site de supprimer la vidéo, un autre l’aura très probablement republié, et ainsi de suite.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here