Le texte qui suit n’a pas la prétention d’explorer une problématique de manière exhaustive, mais juste de la poser et d’y apporter quelques éléments de reflexion. Tout simplement parce que je ne dispose pas du temps nécessaire, et un tel travail requiererait les compétences d’un historien, d’un politologue, qui de part sa formation aurait les moyens de se procurer des chiffres et informations pouvant explorer de manière approfondie la problématique et y apporter des réponses. Mais celle-ci m’intéresse néanmoins, et j’ai donc décidé ce soir d’en jeter les bases. En espérant que des internautes compétents en la matière viendront l’approfondir, l’enrichir, au bénéfice de tous les lecteurs de ce sujet, et que de vos contributions émanera quelque chose d’intéressant.

Les chiffres du taux de participation du scrutin des législatives de ce 17 juin 2012 nous montrent encore une fois que l’électorat calédonien ne s’est que –en gros– mobilisé à moitié. Il est difficile de dire lequel des deux électorats (indépendantiste et anti-indépendantiste) se serait le moins mobilisé, mais on peut sans se tromper postuler que l’électorat kanak indépendantiste aura fait preuve d’un absentéisme qui n’a pas aidé le candidat Djawié à remporter la victoire. Car la victoire a été serrée pour Philippe Gomès ( le score de JP Djaiwé est tout à son honneur, tout comme est à son honneur la campagne propre qu’il a mené, même si je ne partage pas ses idées ). Il a tout fait pour mobiliser ses électeurs, mais le réservoir de voix n’a pas donné tout ce qu’il pouvait.

Alors la question que l’on est en droit de se poser est : si la participation avait été nettement supérieure, JP Djawié aurait-il emporté la victoire ? Très probablement. Parce que les Mélanésiens –majoritairement indépendantistes– sont largement majoritaires dans plusieurs communes de l’intérieur du pays.
D’ou la deuxième question: quelles conclusions tirer de cet absentéisme ? est-il tout simplement rangeable dans la catégorie standard de l’absentéisme français ? ou est-il le reflet d’autre chose ? Et là je m’aventure sur un terrain délicat, le centre de la problématique qui m’intéresse.

Tout le monde connait l’histoire et les raisons du découpage électoral fait pour ne pas être en faveur des indépendantistes. On pourrait avancer que ceci est la raison qui démobilise l’électorat kanak de la deuxième circonscripotion. Mais doit-on se contenter de cette explication ? Non. Non parce que ce serait trop facile et expéditif. Et voilà donc le coeur de la question que je me pose: l’absentéisme kanak aurait-il des explications culturelles, à savoir un désintérêt devant le droit de vote, du principe un homme/une voix, concept politique apporté par la colonisation. Cet absentéisme traduit-il plus qu’un désintérêt, une forme de rejet ? On dépasse donc l’idée des explications « culturelles » pour arriver à « politiques »: avoir un député kanak (indépendantiste) à l’Assemblée Nationale ne les intéresse nullement, en dépit du fait que ceci servirait leur combat politique.

Si tel est le cas, si l’exercice du droit de vote n’est pas fortement incrusté dans les mentalités du pays, pour les raisons probables invoquées ci-dessus, quelle place tiendraient ce même droit de vote, le devoir citoyen d’électeur, le principe de l’accès au pouvoir par l’élection, dans l’indépendance (kanak socialiste) ? La démocratie reposant sur le droit de vote, le désintérêt pour celui-ci risque-t-il de mettre en péril le caractère démocratique de cette île si elle devait devenir indépendante, dans la forme voulue par ceux qui travaillent dans ce sens ?

_________________________________________
Mister Eric

19 COMMENTS

  1. Chez les loyalistes, le vote massif pour Gomes et Sonia est UN DESAVEU des magouilles du RUMP dans le dos des calédoniens.

    Mais peut-être que l’abstentionnisme des indépendantistes constitue également un désaveu des magouilles dans lesquelles des leaders indépendantistes se sont laissés entraînés … Quelque part, c’est aussi un manque de discernement de la part des Wamy, Charly et LKU de s’être laissés entraîner par Pétélo et sa bande qu’ils savaient ne pas avoir la légitimité pour le drapeau …

  2. La participation est exemplaire ds la 2eme, ils laissent la 1ere loin derriere, donc, cet abstentionisme, c’est DU PIPEAU, ce qui est clair c’est que sur le caillou, le RUMP a ‘mange’, a pris une raclee, et en metropole, ce n’est que du bonheur pour les verts et le PS, le FN et lUMP ont morfles aussi, mechant !

  3. Si la participation avait été exemplaire dans la 2ème circonscription, c’est Jean Pierre Djaïwé qui aurait été élu et non Philippe Gomes parce que les indépendantistes sont les plus nombreux dans cette circonscription!

    Etre soutenu par les magouilleurs Pétélo, Wamy, Charly et LKU, c’est peut-être ce qui a desservi Jean Pierre Djaïwé …

  4. Participation? 62.4% ds la 2eme contre 45.9 ds la 1ere !!!Il n’y a pas photo, autrement ce que l’on peut dire, c’est que la victoire de Sonia est ‘cinglante’, elle gagne avec une forte majorite, elle domine nettement notre Yanno (53.93 % des suffrages exprimes 46.07  » « ) et ds la 2eme, Gomes devra faire avec les Djaiweistes, l’ecart n’est pas aussi important (52.54% des suffrages exprimes 47.46  » « ), mais la sortie des accords ne peut se faire sans eux, de toutes facons (cedille) et je suis sur que Gomes saura INCLURE nos amis Kanaks et autres independantistes dans les pourparler…

    VIVE LE CAILLOU LIBRE DU RUMP !!!!

  5. Participation? 62.4% ds la 2eme contre 45.9 ds la 1ere !!!Il n’y a pas photo, autrement ce que l’on peut dire, c’est que la victoire de Sonia est ‘cinglante’, elle gagne avec une forte majorite, elle domine nettement notre Yanno (53.93 % des suffrages exprimes 46.07  » « ) et ds la 2eme, Gomes devra faire avec les Djaiweistes, l’ecart n’est pas aussi important (52.54% des suffrages exprimes 47.46  » « ), mais la sortie des accords ne peut se faire sans eux, de toutes facons (cedille) et je suis sure que Gomes saura INCLURE nos amis Kanaks et autres independantistes dans les pourparler…

    VIVE LE CAILLOU LIBRE DU RUMP !!!!

  6. ET BRAVO A ‘EUROPE ECOLOGIE LES VERTS’ EN METROPLE QUI VONT FORMER UN CONVOITE GROUPE PARLEMENTAIRE, LA COCARDE EST GAGNEE, AU TOUR DU CAILLOU D’INCLURE LES VERTS DANS LEUR POLITIQUE !!! L’AVENIR, CE SONT LES ECONOMIES VERTES !!!

  7. Participation 62%, ça fait plus d’un électeur sur trois qui ne s’est pas déplacé. Ca doit faire un paquet de milliers de voix, ça: combien d’électeurs inscrits dans la 2ème circonscription ?

    En supposant que ceux qui ne voulaient pas voir un député indépendantiste se soient massivement déplacés pour apporter des voix à Ph. Gomès, on peut alors dire que ce 1/3 d’électeurs non mobilisés aurait constitué le réservoir de voix pro-indépendantiste qui aurait pu donner la victoire à JPD. L’écart étant mince, l’absentéisme dans son camp a sûrement contribué a sa défaite.

    L’écart entre les deux hommes est faible. Beaucoup de communes indépendantistes qui ont massivement voté JPD ont un taux de participation moyen; je pense que les chiffres par communes appuieront cet argument.

  8. En gros découpage ou pas découpage, les indépendantistes ne se mobilisent pas ou tout simplement ils ne sont pas si nombreux que çà ????

  9. Vos commentaires traduisent un vide sidéral en matière de culture et de sensibilisation politique. Ecrire plus haut « le principe qu’un homme, une voix apporté par la colonisation » est outrageusement l’expression anodine d’une contre-vérité historique grave. Et tout est à l’appoint dans vos dires. ne serait-ce que le choix du terme absentéisme au lieu d’ abstentionnisme. Je n ‘en dirai pas plus…

    • Pourquoi ils votaient avant la colonisation ?

      oui, « abstentionnisme », pas « absentéisme, une maladresse, méa culpa.

      Cela dit, rien ne t’empêche de commenter pour montrer l’ampleur de ta connaissance. Après les moqueries sur une maladresse, passons aux choses sérieuses et apportons de la substance à son arrogance…

  10. question :et si les abstentionnistes canaques ne se retrouvaient pas dans le personnel politique sensé les représenter ? ( comme chez les non canaques?) et puis certains peuvent aussi considérer qu’avoir un représentant à Paris n’avait pas de signification, la bas c’est pas kanaky enfin et si un coup de pêche ou de chasse c’était pas plus important?
    bref fais un mix de tout cela et la vérité ne doit pas être éloignée

  11. Tout à fait d’accord, je suis jeune mélanésien et je suis très déçu des dirigeants kanaks ! Lisez des livres d’histoire pour mieux connaître les européens ! Vous verez que … Avec tous les bons côtés des kanakes et tous les bons côtés des européens nous pourrions réellement construire autre chose en nouvelle caledonie. Et ce serait un exemple mondial !
    Les européen occidentaux ont une maîtrise parfaite de se qui pourrait nous arriver si ont votaient pour l’indépendance. Donc la il faut faire confiance aux « blancs »
    Pour d’autre chose, ont pourrait laisser au kanaks gérer certaines affaires… Pourquoi pas les mines !

    Bref, l’homme s’agite, Dieu le mène ….
    Michael

  12. Tout à fait Monéo, des gens se sont abstenus (j’en fais partie) parce qu’ils ne se sentaient pas concernés.
    On est en plein processus d’émancipation, les lois locales sont votées chez nous, alors à quoi bon envoyer un politicard roupiller à l’Assemblée Nationale? Surtout que c’est aux frais du contribuable français, qui n’a pas besoin de ça.

    Mon pays c’est la Nouvelle Calédonie, la politique française ne m’intéresse pas.

    Faut dire aussi qu’il est difficile d’avoir à choisir entre la peste et le choléra….

  13. Dans mon entourage pro-RUMP, après la défaite de EG, la grande majorité m’a dit « si je vais voter, je voterais blanc sinon je n’irai pas voter tout simplement mais voter PG jamais de la vie ! ». Cette réflexion me fait penser que M. Djawié aurait pris une plus grosse raclé si les pro-RUMP n’avaient pas été aussi bornés (je dirais même stupides), ils ont pris le risque qu’un indépendantiste soit à l’assemblée nationale au lieu d’un non-indépendantiste… ahurissant !

  14. Certaines ambitions démographiques de ceux qui ont des terres à conquérir freinent le destin commun… et les promesses de marchés par certaines mairies ont toujours éxistées. Faire de l’immigration (interne) dans les communes de la deuxième afin de créer un contre poids face aux indépendantistes est plus que discutable. quoiqu’il en soit, c’est dangereux pour demain…

  15. Taux de participation des communes indépendantistes de la 2° circonscription (source l’express.fr) :

    Commune Participation Résultat pro JP.DJaiwe

    Belep 53.52% 97.99%
    Canala 59.87% 95.61%
    Hienghene 76.73% 97.83%
    Houailou 55.90% 89.48%
    Kaala gomen 59.33% 79.06%
    Koné 64.85% 70.65%
    Kouaoua 63.50% 77.17%
    Ouégoa 63.80% 69.20%
    Poindimé 63.86% 83.45%
    Ponérihouen 67.78% 89.90%
    Pouébo 64.79% 97.74%
    Pouembout 67.29% 50.67%
    Poum 61.14% 85.67%
    Poya 68.81% 62.99%
    Sarraméa 67.83% 73.68%
    Thio 50.53% 75.71%
    Touho 61.33% 87.62%
    Voh 64.88% 72.41%
    Yaté 60.08% 91.55%

    Global : 62.78% 81.49%

    A côté de cela … Mont dore : 58.31% ; Dumbéa : 59.94% ; Paita : 62.90% ; soit une moyenne sur les 3 communes ayant le plus d’électeurs et qui font pencher la balance de 60.38%.

    Il faut rappeler que jusqu’à ce jour, les indépendantistes considéraient les législatives comme des élections « étrangères » à laquelle il n’importait pas de participer …

    62.78% de participation dans les communes indépendantistes est, à mon sens, un score très honorable et totalement inhabituel pour ce type d’élection là.

    • oui, le taux de participation est honorable,
      mais quand tu regardes les taux de participation (Thio, Poum, Houailou, Kaala-Gomen, fiefs indépendantistes, réservoirs de voix à moitié mobilisés) et le pourcentage de votes pour JPD dans ces communes, tu te dis qu’avec un peu plus de voix il aurait gagné.
      Le Mt Dore, Dumbéa, communes « lourdes » en voix dans le décompte final, ayant accueilli beaucoup de personnes originaires de Nord ces dernières années, ont aussi, par ces chiffres (58%, etc) été des voix manquées pour JPD, quelques soit le mode de vote, direct ou procuration.
      Je maintiens mon point de vue: la question du découpage ne peut plus être mise en avant comme seule cause pour expliquer « une injustice » et se poser en victime. C’était une injustice dans le passé, mais la donne démographique a changé et cet argument ne peut plus tout expliquer.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here