AVIATION – Le rapport des experts judiciaires sur cet accident incriminerait les pilotes…

Le parquet de Perpignan, qui enquêtait sur le crash d’un A320 de la compagnie air New Zeland, a révélé ce mardi que l’équipage serait responsable de l’accident. La piste d’un problème technique avait d’abord été évoquée, mais le rapport des experts judiciaires a privilégié une toute autre cause.

Les premières éléments de l’enquête privilégiaient un problème technique. Mais «il est établi que l’accident n’est pas dû à un problème d’entretien ou de conception de l’appareil» a déclaré Dominique Alzeari, le procureur adjoint de Perpignan.

Selon le rapport des experts, l’accident serait la faute de l’équipage qui aurait réalisé «un essai dans des conditions inappropriées» ayant causé la perte de contrôle de l’appareil.

Malgré ces révélations, Dominique Alzeari a précisé qu’ «en l’état des investigations, la justice ne compte pas procéder à des mises en examen dans l’information judiciaire ouverte pour homicides involontaires après l’accident».

Cet appareil, prêté à Air New Zealand par XL Airways Germany, venait de subir une visite dans les ateliers d EAS industries a Perpignan durant laquelle il avait été repeint. Selon les experts, il n’est «pas exclu» que les travaux de nettoyage ayant suivis cette visite aient participés au blocage d’un élément de l’appareil.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here