Laurence Rossignol : « Les enfants n’appartiennent pas à leurs parents » – Mais alors à qui appartiennent-ils ?

La sénatrice Laurence Rossignol, dans l’émission Ce soir (ou jamais !) diffusée sur France 2 le 5 avril 2013 :

Laurence Rossignol promet sur son blog d’attaquer en justice l’institut Civitas, Farida Belghoul et Égalité & Réconciliation pour avoir prétendu que la sénatrice avait dit :

« Les enfants n’appartiennent pas à leurs parents, ils appartiennent à l’État. »

Une plainte qui risque d’être difficile à soutenir, puisque si elle n’a pas prononcé ces derniers mots de manière littérale, la sénatrice socialiste affirme que l’école publique laïque « protège » les enfants contre l’influence de leur foyer familial en matière de questions religieuses. Laurence Rossignol a donc clairement affirmé que dans ce domaine, c’est bien à « la République », donc à l’État, que les enfants « appartiennent », au sens où elle l’entendait dans cette émission.

Ses propos exacts :

laurence-rossignol   « La laïcité, c’est ce qui protège l’enfant et garantit aux enfants les mêmes droits et l’accès aux mêmes valeurs. Les enfants n’appartiennent pas à leurs parents. Donc la République doit leur offrir… [coupée par un intervenant]. Chaque enfant doit pouvoir accéder à des lieux qui lui permettront lui-même, ensuite, de faire son choix. C’est le cadre de l’école publique. C’est ce dont la France a besoin aujourd’hui. »

Sans surprise, cette conception aberrante et totalitaire a rencontré un écho certain de l’autre côté de l’UMPS, le 18 décembre dernier, avec la proposition de loi déposée par des sénateurs UMP et visant à restreindre drastiquement les possibilités d’instruction à domicile.

Ca devient grave … Voila le courrier qu’ont reçu les parents qui avaient retiré leurs enfants de l’école suite à la sois disant rumeur de théorie du genre.

5530231621914430755450385451122412039nOn note les menaces de poursuite et l’assimilation à une dérive sectaire si on refuse de faire suivre ce lavage de cerveau à nos enfants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *