Le probleme c’est bien la Chine et la Russie (aussi membres permanents de l’ONU), en ce moment, quand l’Europe annonce, aujourd’hui, sa levee de l’embargo sur les livraisons d’armes aux ‘resistants’ Syriens (+/- Syriens…) la Russie vend (?) des missiles sol-air au gouvernement Syrien (!), de Gaulle disait de la Suisse qu’ elle etait la ‘pute’ de l’Europe (reference a son association avec Hitler, j’imagine, c’est vrai que les trains allemands etaient revises en Suisse pendant la Guerre, + autres ‘echanges amicaux’…), donc, la Russie a remplacee la Suisse, ds un tout autre contexte…   La Chine, elle, vient d’etre prise ‘les mains’ en plein dans ‘le sac’, dans l’espionnage a grande echelle, secrets militaires des USA, les plans sensibles du nouvel immeuble a Canberra des services secrets Australiens, etc… enfin plus aucun secret ne lui a echappe (de source officielle, des services secrets Australiens et Americains…), je me demande ou (accent) va la planete, nous devons rester fort avec l’Europe et les USA, et nous, peuples 1er, 2 eme, 3eme, et autres… du Caillou, collons a la France, ou attention, les consequences seront tres douloureuses.

24 COMMENTS

  1. Pour avoir des infos plus complètes que celles diffusées par les pres–stituées françaises et européennes à la botte des sionistes américains je vous conseille d’aller voir sur internet le journal hebdomadaire « la voix de la Russie » qui a un toute autre vision des choses que nos médias . A nous de savoir faire la part des choses dans ce monde d’hypocrisie de mensonge d’asservissement de l’Homme et donc de la démolition en règle des Etats-Nation et de nos démocraties .
    Ne soyons pas binaires dans le sens où le bien serait tout d’un côté et le mal de l’autre ! bg

    • « La France deviendra dans moins de 20 ans la colonie de ses anciennes colonies … » ( dixit Vladimir Poutine, interview de l’Agence TASS, Septembre 1995 ).

      Je lis beaucoup de journaux, de tous bords, je trouve la presse russe plutot victime d’une censure lamentable imposee par un -autre- dictateur, Vladimir Poutine, ex roi du KGB mais aussi du polonium 210 (voir la ‘fin’ d’Alexandre Litvinenko), qui n’hesite pas a faire tuer les journalistes rebelles (18 journalistes assassines depuis sa montee au pouvoir en 2000, source Reporters Sans Frontieres) et je cite Nina Khrouchtcheva:
       » Le meurtre d’Anna Politkovskaïa, l’une des journalistes parmi les meilleures et les plus courageuses de Russie, une femme qui osait mettre au jour les meurtres brutaux commis par les soldats russes en Tchétchénie, est l’ultime preuve que le président Poutine ne dirige qu’une dictature banale faisant preuve du mépris le plus ordinaire à l’égard de la loi.
      Il est temps pour le reste du monde de le reconnaître, particulièrement pour l’Europe. »

      Poutine bafoue les droits des Russe a la democratie et n’hesite pas a mettre en accusation et annihiler politiquement ses rivaux oligarques : de Boris Berezovski en 2003 à Mikhaïl Khodorkovski condamné en 2005 et purgeant sa peine – 9 ans pour fraude fiscale et escroquerie – en Sibérie et bien d’autres…

      En Russie, l’équivalent de la moitié du PIB va dans les poches de fonctionnaires corrompus, affirme un rapport indépendant publié lundi 16 août 2010, réalisé entre le 2 juillet 2009 et le 30 juillet 2010 par l’Association des avocats pour les droits de l’homme.

      La dérive autoritaire du pouvoir de Vladimir Poutine existe bien: En octobre 2006, Marie Mendras, chercheuse au CERI et enseignante à l’Institut d’études politiques de Paris, jugeait qu’en Russie, « il n’y a plus ni Parlement ni Cour constitutionnelle dignes de ce nom, le gouvernement est court-circuité par l’administration présidentielle, les juges sont soumis au pouvoir politique dès qu’une affaire devient délicate. Cela nous ramène au problème de la violence et de l’impunité […]. Désinstitutionnalisation du régime, opacité des décisions, montée de l’arbitraire et des méthodes expéditives : tout cela traduit une agitation croissante des cercles dirigeants » Le commentateur Viatcheslav Avioutskii (déjà cité) note que « Poutine a modifié le système politique. Ce n’est plus la démocratie, certes chaotique, du temps d’Eltsine, qui pouvait se prévaloir d’une véritable liberté d’expression. C’est maintenant une démocratie administrée. Il y a des institutions et des partis, mais leur fonctionnement n’est pas démocratique ».

      France ou Federation de Russie? Le choix est vite fait, non? Mais, si comme le disait Poutine en 1995 « Nous devons devenir une colonie de nos anciennes colonies… » nous avons interet a faire le bon choix au referendum prochain, pour moi, un seul choix (qui devra aussi etre propose): la departementalisation !

      • Et en France on pas dans « une censure lamentable »?
        changements de prénoms pour masquer la « diversité », oublis systématiques ou travestissement de faits impliquant le multiculturalisme et « vivre ensemble »?

      • Voila ce qu’ils font tes petits amis au pouvoir:

        Lettre ouverte au Président de la République après la rafle des Champs-Élysées du 25 mai 2013

        Jeune officier dans la Réserve Opérationnelle de l’Armée de Terre, arrêté arbitrairement lors de la Rafle des Champs-Élysées le 25 mai 2013 et détenu pendant 24 heures, je vous prie de vouloir bien me retirer mes décorations militaires. Le déshonneur que vous m’avez fait subir ne me permet plus de porter dignement le symbole de respect qui m’était consenti par la Nation.

        Juriste dans le civil, diplômé de l’École Spéciale Militaire de Saint-Cyr et d’un master 2 de relations internationales Sécurité Défense, je pensais être digne de la République en ayant su intégrer les valeurs et les vertus enseignées tout au long de mon éducation.

        N’étant pas habitant de notre Capitale mais simple provincial, je me dirigeais vers la tombe du Soldat Inconnu afin de me recueillir auprès de nos aïeux tombés pour notre Liberté. Je remontais l’Avenue des Champs-Élysées lorsque des mouvements de foule m’ont interpellé. Je me suis naturellement rapproché de ce qui semblait être le centre d’une action de protestation. J’ai reconnu des drapeaux de « La Manif pour Tous ». Je ne voyais que des jeunes gens obstinés mais pacifistes.

        Entrainé pour des missions de protection du territoire comme Vigipirate, je venais d’apprendre que l’un de mes camarades fut blessé sur le parvis de la Défense en effectuant sa mission quelques heures auparavant. Troublé par tant d’agitation parisienne, je restais spectateur et stupéfait de la violence avec laquelle nos forces de l’ordre agissaient contre ces jeunes. Les images parlent d’elles-mêmes. Je connais la difficulté de maîtriser une foule et je ne remets pas en cause les agissements individuels de notre Police qui exécute les ordres hiérarchiques.

        Cependant, je suis indigné par les arrestations complètement arbitraires organisées à la veille d’une manifestation autorisée par la Préfecture.

        J’ai été neutralisé alors que je n’étais que passant curieux et spectateur silencieux ! Un commandant me pointant du doigt et ordonnant à ses subordonnés de « m’embarquer » après un échange de regard… Était-il trop clair pour sembler innocent ? Ma coiffure d’officier leur semblait-elle trop courte pour incarner le simple badaud, pourtant chef de Piquet d’Honneur d’une commémoration quelques jours auparavant pour le 68ème anniversaire de la Victoire du 8 mai 1945… les mots prononcés par le Préfet me résonnent encore à la lecture du message de Monsieur Kader Arif, Ministre délégué auprès du ministre de la défense, chargé des anciens combattants qui a dénoncé les pratiques politiques des nazis sur les individus jugés indignes. La jeunesse française éduquée et instruite vous semble-t-elle indigne Monsieur le Président ?

        Oui, nous pouvons parler d’une RAFLE. Organisée par vos services ce soir-là. Aucune de mes (nos) libertés n’ont été respectées. Arrêté sans aucune raison, je n’avais ni signe ostentatoire partisan, ni comportement agressif. J’ai été embarqué avec véhémence comme un vulgaire délinquant, sans aucune sommation, sans aucune explication, sans aucune considération. Je n’ose parler des conditions de détention. Vingt-quatre heures de garde à vue Monsieur le Président, permettez-moi de vous rappeler que « la force sans le droit rend la vérité abjecte ».

        Je ne me permettrais pas de qualifier votre opération de rafle si des arrestations massives et improvisées n’avaient pas été constatées. Ces vingt-quatre heures de détention ont au moins eu le mérite de permettre l’échange avec mes codétenus… les nombreux cadres dirigeants et étudiants supérieurs qui m’entouraient me faisaient penser à ces élites que l’on enferme par crainte qu’ils deviennent des vecteurs de conscience.

        Déshonoré par ces méthodes, je suis profondément blessé et vous prie de vouloir bien me retirer mes décorations militaires qui me rendaient fier d’incarner l’Amour profond de Notre Patrie et les devoirs qu’elles impliquent.

        « On meurt pour une cathédrale non pour des pierres, pour un peuple non pour une foule. On meurt par amour de l’homme s’il est clé de voûte d’une communauté, on meurt pour cela seul dont on peut vivre », Antoine de Saint-Exupéry.

        Afin de vous faciliter les démarches administratives, puisqu’ayant subi des retards répétitifs relatifs à ma solde, je prends bien naturellement des précautions d’usage en vous transmettant mon identifiant défense, communément appelé, le matricule : 0739020120.

        Vous remerciant par avance pour votre Diligence,

        Je vous prie d’agréer, Monsieur le Président de la République, l’expression de mon profond respect.

      • votre commentaire me prouve que vous n’avez pas regardé ce journal.
        Evidemment que pour assainir un pays gangréné pendant 70 ans par la dictature communiste et les magouilles des dirigeants, ne se fait pas en jouant les bisounours.
        C’est ainsi qu’il a pu devenir l’homme fort et avoir la confiance du Peuple qu’il protège des oligarques voraces qui s’accaparent les richesses des Etats Nation . Voir la petite vidéo « poutine mate les dirigeants;;; » .
        je vois mal nos dirigeants français parler de la sorte aux milliardaires qui sabordent et détruisent nos entreprises depuis 30ans! Nos dirigeants français (droite et gauche confondu) ne sont justement que les nervis des maîtres du monde et son donc plus préoccupés de leur EGO que du Peuple et du bonheur commun: cf Art 1er des Droits de l’Homme de 1793. Droits que l’on bafoue tous les jours depuis des décennies .Ne cherchons donc pas pourquoi nous sommes en pleine déliquescence tant morale qu’économique (qui en réalité sont indissociables ) et cela se passe au pays géniteur des Droits de l’Homme et l’on voudrait des leçons aux autres pays !!!

  2. Tu peux toujours aller DEgloubiLLER ton desaccord en Russie (Federation de Russie), si tu trouves que c’est mieux la-bas, un adepte du FN s’exilant en Russie, pourquoi pas, une ‘militante’ du PC est bien ‘passee’ au FN, a Marseille (Une espionne du FN revenue au bercail, je crois plutot, personnellement), un comble, non?…

    • elle a tout simplement ouvert les yeux.. mais il y en a d’autres t’inquiète..
      en quoi est-ce un délit de rejoindre un parti qui a fait pres de 20% aux présidentielles?
      belle conception de la démocratie qu’est la tienne..

  3. Si le Francais peut etre decevant, c’est bien la (accent), après trois guerres contre le fascisme (Combien de morts, deja?…), ca (cedille) ne lui suffit pas au Francais, il est capable de remettre Petain et sa merde de politique sur la table, plutot ecoeurant … Quoique, 150000 ont bien manifestes contre le marriage du meme sexe, donc, il faut s’attendre a tout avec nos compatriotes, un peu ringards certains d’entre-eux/elles, c’est vrai que sorti du TGV et des autoroutes tu trouves pas mal d’endroits ou la ‘bouse’ est toujours enlevee a la main, pas de ‘tout-a-l’egout’ dans beaucoup de nos campagnes francaises, c’est pas le Festival de Cannes partout en Metropole…

  4. Là est le probleme, beaucoup de sympatisants du FN ne savent pas pourquoi ils sont traités d’extremistes, et de bien pire d’ailleurs… Ils, elles, sont dans le deni … Le FN est scindé en deux clans (ou, l’est-il?), les purs et durs de l’ecole Jean-Marie et les victimes de la soi-disant dediabolisation -qui semble porter ces fruits puisque comme tu le rappelles, 20% des Francais sont tombes dans le panneau- dediabolisation prechee par la Maline de Lapine, maintenant, le FN n’a pas change avec Marine, elle a meme dis au debut de son mandat qu’elle continuerai sur la lancée du papa, je te sortirai le discours, je l’ai quelque part…
    Le FN c’est l’extreme droite avec ce passif lamentable du leader que je cite plus haut et bien plus, la veux-tu la suite?

    • le passif lamentable?
      Les profs étant de gauche, c’est sur que c’est pas cette histoire la que l’EducNaze t’a racontée et compte apprendre a nos enfants..
      Donc aies un minimum de respect pour les votants..

      « Eh oui, ça fait mal, la vérité dérange »

      explique le Rabbin Haïm Harboun au début d’un article au ton visiblement irrité par la façon dont la gauche morale réécrit sa propre histoire.

      « Il est temps que l’on lève le voile posé par les historiens des années 70 et 80 qui se sont largement employés à revisiter l’histoire pour sauver leurs meubles ! » ajoute-t-il naïvement, car nous savons nous qu’aucun voile ne sera levé ni par les historiens, ni par l’éducation nationale, ni par les journalistes, ni encore moins, et cela laisse perplexe, par la droite, qui se laisse diaboliser par les socialistes sans réagir.

      Le Rabbin Harboun cite ici Simon Epstein, l’économiste et historien, auteur entre autres de “Un paradoxe français*”. Extraits choisis.

      Mensonge de gauche n°1 : les collaborationnistes pendant la seconde guerre mondiale étaient majoritairement à l’extrême droite. C’est tout l’inverse. La majorité des premiers résistants était issue de l’Action Française qui prônait le “nationalisme intégral” et était germanophobe.

      Mensonge de gauche n°2 : la gauche pacifiste, antiraciste et philosémite a majoritairement composé la Résistance. C’est tout l’inverse. Les pacifistes ont continué d’être pacifistes sous la botte des nazis (comme les dreyfusards).

      Plus précisément, le pacifisme fut le vecteur principal de la collaboration, et les pacifistes furent donc très nombreux à collaborer.

      Georges Suarez, qui fut l’ami de Joseph Kessel dans les années 20 et le biographe de Clémenceau et de Briand est un bel exemple de cette logique de gauche qui mène du pacifisme au nazisme. Par souci de réconciliation franco-allemande, il devint, sous Vichy, un pronaziste effréné, et fut le premier journaliste à être jugé pour collaboration : il était proche de la gauche briandiste.

      Que la gauche fut dominante dans la collaboration parce qu’elle fut dominante dans le pacifisme est une vérité très dérangeante, et les historiens soucieux d’inculper “toutes les droites”, soucieux de leur faire porter la responsabilité des erreurs, des trahisons et des crimes des années 1940-1944 ont tous un trou de mémoire sur ces quatre années noires.

      Nos historiens – de gauche – chargeront Maurras (Action Française) de forfaits commis par des gens, qui, pour beaucoup, étaient des antimaurrassiens endurcis. Ils s’acharneront sur La Roque (les Croix de Feu), qui vraiment n’y était pour rien, tandis qu’ils ignoreront ces pacifistes, intransigeants et candides à la fois, qui se fascinèrent pour l’Allemagne de Hitler.

      Et cela dure jusqu’à maintenant…

      Simon Epstein, dans son livre, cite entre autres Bernard Lacache, le président de la LICA (ancêtre de l’actuelle LICRA) qui dénonça ces traîtres qui, ayant milité au sein de ce mouvement pacifiste de gauche, se convertirent à la collaboration. Et bien entendu, il n’oublie pas, dans une notice biographique précise, François Mitterrand…

      Mais Mitterrand ne fût pas le seul collabo de gauche qui fit la navette :

      – Drieu-La Rochelle était-il d’extrême droite avant guerre ? Non. Il était de gauche et philosémite.

      – Jean Luchaire, Pierre de Brinon, Alphonse de Chateaubriand : des hommes de gauche.

      – Doriot, Déat ? de gauche.

      – Cocteau, Aymé, Giono ? de gauche.

      – Bergery ? radical de gauche.

      – Bertrand de Jouvenel ? de gauche.

      – Simon Sabiani, Maurice-Ivan Sicard, Paul Perrin, André Grisoni, Paul Rives, Maurice Levillain, Barthélémy Montagnon, René Chateau, Claude Jamet : tous de gauche, tous collabos.

      – Robert Jospin (le père de Lionel) pacifiste intégral, munichois, proche de Marcel Déat : SFIO.

      – Camille Chautemps, Georges Bonnet, Maurice Papon, René Bousquet : la gauche radicale.

      – Robert Hersant : gauche radicale.

      – Charles Spinasse, Georges Monnet : eux aussi de gauche.

      – Alfred Baudrillart, Marc Augier, Jean Balestre : tous à gauche.

      – Camille Planche, Léon Emery, René Gérin, étaient déatistes et venaient de la gauche.

      – Saint-Loup (alias Marc Augier qui, avant guerre, chantait “Au devant de la vie” avec ses camarades juifs des Auberges), Saint-Paulien (alias Maurice-Ivan Sicard, qui avant guerre vomissait dans son “Huron” le fascisme et les fascistes), Roland Gaucher (ex- Roland Goguillot qui militait aux Etudiants révolutionnaires), François Brigneau (Emmanuel Allot, pacifiste de gauche) : des ex-antifascistes, des anciens de la gauche et de l’extrême gauche, et qui devinrent des ordures de la collaboration, puis militants d’extrême droite après la guerre.

      – René Bousquet, secrétaire général de la police de Vichy, responsable de la déportation de 54.000 juifs français, l’ami de toujours de François Mitterrand : centre gauche républicain.

      – 12 des 17 ministres SFIO de la fin de la III° République furent exclus du parti après guerre pour avoir collaborer avec les allemands.

      Qui sera étonné de rencontrer encore la gauche, aujourd’hui, dans le lit de l’islam ?

      Mais ce court inventaire de la gauche de la honte demande bien entendu à être complété par le parcours de Georges Gustave Hollande, le père de notre président de la République, dont la fiche sur Wikipedia a été totalement réécrite, et je vous laisse imaginer dans quelle direction

      Reproduction autorisée, et même vivement encouragée, avec la mention suivante et impérativement le lien html ci dessous :
      © Jean-Patrick Grumberg pour http://www.Dreuz.info

      http://www.mandelmike.fr/harboun//index.php?option=com_content&task=view&id=941&Itemid=203

  5. Le FN a trouve ses racines dans ORDRE NOUVEAU (cree en 1969 et rapidement dissous, le 28 juin 1973 ). Le 5 octobre 1972, le Front national est lancé avec Le Pen pour président. Parmi les six membres du bureau politique figurent Roger Holeindre, qui revendique des actes de résistance et a frayé avec l’OAS, mais aussi François Brigneau et Pierre Bousquet, qui fut engagé dans la division Charlemagne, celle des Waffen SS français. «C’est le rassemblement des patriotes français de ce temps-là», justifie Jean-Marie Le Pen, interrogé par l’AFP. «Et leurs engagements n’avaient pas été contraires à la morale, puisqu’ils ne se sont pas engagés pour s’enrichir», ajoute-t-il.

    Le FN, AUJOURDHUI, a conserve le programme original d’ORDRE NOUVEAU, meme si dilue dans du blabla contemporain, le but du FN est de parvenir a mettre en place exactement ceci: « la renaissance du patriotisme, la promotion d’une hiérarchie des valeurs, ainsi que la restauration familiale et éducative », et pour arriver a cela, il faudra s’en tenir a ceci, a 27 themes:
    1. Les alliances
    Le danger de l’extrême droite ne réside pas uniquement dans son programme politique mais
    également dans l’influence qu’elle peut exercer sur les partis politiques traditionnels. Ceux-ci peuvent
    être tentés de reprendre certaines de leurs propositions pour récupérer une partie de l’électorat
    d’extrême droite. D’autres peuvent aller jusqu’à accepter des alliances avec les extrémistes pour être
    au gouvernement dans les différents niveaux de pouvoir.
    2. L’antisémitisme
    L’antisémitisme en tant que racisme dirigé contre les juifs fait partie intégrante de l’histoire de
    l’extrême droite en Europe et dans le monde. Poussé à son paroxysme avec l’extermination
    systématique des juifs par les nazis pendant la deuxième guerre mondiale, l’obsession antijuive reste
    une composante structurelle des principaux partis politiques d’extrême droite aujourd’hui.
    3. L’avortement
    L’avortement fait généralement l’objet de vives condamnations par les leaders de l’extrême droite. Il
    est considéré comme l’une des causes de la dénatalité en Europe, mais surtout, il constitue un
    argument électoral pour s’approprier le vote des catholiques intégristes et de ses officines anti-IVG
    (interruption volontaire de grossesse). D’autre part, pour certains théoriciens d’extrême droite,
    l’avortement fait partie des outils utilisés par la “haute finance internationale” qui complote pour la
    destruction de la “race blanche”.
    4. La collaboration
    Beaucoup d’anciens collaborateurs se retrouvent dans les différents mouvements d’extrême droite en
    Europe. La proximité entre leurs idées et celles défendues par l’extrême droite fait de celle-ci un milieu
    accueillant pour tous ceux qui ont jadis collaboré avec le régime nazi.
    5. Le complot
    Dans l’idéologie de l’extrême droite, l’histoire s’explique par une suite de complots orchestrés par des
    forces occultes qui cherchent à dominer le monde. Les régimes fascistes des années 30 dénonçaient
    le “complot juif” ou “judéo-maçonnique”. Aujourd’hui, l’extrême droite dénonce le “complot mondialiste
    et cosmopolite” de la “haute finance internationale, vagabonde et apatride”.
    6. Le culte du chef
    Qu’ils soient au pouvoir ou dans l’opposition, les partis d’extrême droite et les régimes fascistes
    s’organisent autour du chef dont le charisme et l’autorité assurent le dévouement et l’obéissance de
    ses militants. Leurs structures et leurs fonctionnements internes ne sont pas démocratiques, ils
    reposent sur des principes hiérarchiques et sur l’autoritarisme.
    7. La culture
    Dès qu’elle le peut, l’extrême droite s’attaque à l’expression libre de la culture. Synonyme d’ouverture,
    de diversité, de tolérance et de pluralisme, celle-ci représente un danger pour l’extrême droite dont la
    force d’attraction repose sur le rejet et la crainte de l’autre (l’étranger, l’homosexuel, etc.) et de sa
    différence. Dans les années 30, les régimes fascistes qui se sont progressivement mis en place
    avaient un contrôle total sur la culture. La littérature, l’art et l’information étaient soumis aux exigences
    du parti ou du dictateur en place. Récemment, en France, les villes dirigées par des maires Front
    national ont vu leurs bibliothèques “épurées” de certains ouvrages opposés à l’extrême droite. D’autre
    part, des livres écrits par des élus FN ou des sympathisants du mouvement ont fait leur apparition
    dans les rayons de ces bibliothèques.

    8. La démocratie
    L’extrême droite est antidémocratique. Elle s’oppose au parlementarisme, au pluralisme des partis
    politiques, aux Droits de l’homme et à tout ce qui caractérise un régime démocratique. Dans son
    programme, il n’est en rien question de débat, de consultation ou de consensus entre citoyens sur la
    gestion du pays, seul le chef et ses proches sont habilités à prendre les décisions pour le peuple. En
    général, les solutions de l’extrême droite aux problèmes de société reposent sur l’exclusion,
    l’expulsion voire l’extermination d’une partie de la population comme ce fut le cas avec les Juifs et les
    Tziganes sous le régime nazi.
    9. Les dissidences
    Les conflits internes et les dissidences constituent une caractéristique essentielle des partis d’extrême
    droite. Organisés autour du chef tout-puissant, ces partis ne peuvent tolérer des désaccords en leur
    sein. Dans ce dernier cas, les leaders mécontents et leurs disciples se voient contraints de créer leurs
    propres partis.
    10. Les Droits de l’homme
    Les partis fascistes d’hier et l’extrême droite contemporaine s’opposent aux principes fondamentaux
    des Droits de l’homme. Ils préfèrent s’appuyer sur une conception inégalitaire de la société liée à une
    prétendue inégalité entre les hommes. Ils imaginent les “forts” d’un côté : les élites. Et de l’autre les
    “faibles” : les malades, les étrangers, les pauvres, les femmes et les personnes âgées.
    11. La jeunesse
    Les partis d’extrême droite et les régimes fascistes réservent une place particulière aux jeunes. La
    plupart ont leur propre organisation de jeunesse, celle-ci constitue non seulement un réservoir de
    militants pour effectuer le collage d’affiches et la distribution de tracts, mais surtout, les jeunes
    incarnent le renouveau et l’avenir. Ils sont pour l’extrême droite un moyen efficace de propagande
    pour diffuser une image jeune et dynamique de leur mouvement.
    12. L’Eglise
    Si l’Eglise a eu un rôle ambigu pendant la deuxième guerre mondiale vis-à-vis des différents régimes
    autoritaires et fascistes de l’époque, elle condamne aujourd’hui l’extrême droite et son message de
    haine et d’intolérance. Seuls les catholiques intégristes se retrouvent dans les idées d’extrême droite,
    notamment en France où beaucoup d’entre eux défilent à la fête de Jeanne d’Arc qui est organisée le
    1er mai de chaque année à Paris par le Front national.
    13. L’enseignement
    A l’instar des partis fascistes d’hier, l’extrême droite contemporaine propose un enseignement
    particulier pour la jeunesse. Basé sur une séparation entre “nationaux” et “étrangers” pour éviter toute
    forme de multiculturalisme, cet enseignement repose sur la tradition, l’ordre et la discipline. Les
    mauvais élèves ou les “déviants” seront quant à eux internés dans des écoles spécialisées.
    14. L’Europe
    Le discours de l’extrême droite repose sur l’importance de la nation et la haine de l’étranger.
    Néanmoins, les étrangers européens bénéficient d’un statut particulier au sein des différents
    groupements d’extrême droite en Europe. Ce semblant de tolérance entre ces derniers est illustré par
    les nombreuses rencontres entre leaders d’extrême droite. Ceux-ci cherchent en fait à mettre sur pied
    d’éventuelles alliances pour former un groupe politique au Parlement européen.

    15. Les femmes et la famille
    Dans l’idéologie de l’extrême droite, les femmes sont réduites exclusivement à la fonction
    reproductrice. Les différents programmes politiques des partis fascistes hier et des partis d’extrême
    droite aujourd’hui placent la femme au foyer, avec pour unique mission de procréer, de fonder une
    famille et d’éduquer les enfants. En conséquence, ces programmes prévoient l’exclusion des femmes
    du marché de l’emploi ainsi que des conditions très strictes quant à leur accès aux longues études
    dans le but de favoriser leur fonction au sein de la cellule familiale.
    16. L’immigration
    Tout le discours de l’extrême droite contemporaine repose sur la haine et le rejet des étrangers ou des
    immigrés. L’objectif est simple, il s’agit de rendre responsable ces derniers de tous les problèmes de
    la société : chômage, insécurité, crise économique, etc. De cette manière, les leaders d’extrême droite
    en Europe justifient la nécessité d’expulser tous les individus qui ne sont pas des “nationaux de
    souche” ou dans une certaine mesure des “Européens de souche” (droit du sang).
    17. L’individu
    Dans un régime fasciste et dans l’idéologie d’extrême droite, l’individu n’est utile que lorsqu’il est
    dévoué à la “cause nationale”, il doit donc s’effacer au profit du peuple et de la nation dirigés par le
    “Guide”. Pour conserver la pureté de celle-ci, l’extrême droite propose l’expulsion ou
    l’emprisonnement des individus considérés comme indésirables. Ceux-ci varient en fonction du
    programme et de l’idéologie des partis d’extrême droite. Généralement il s’agit des étrangers ou des
    immigrés, mais parfois certains leaders vont plus loin et proposent de débarrasser la société des Juifs,
    des homosexuels voire des prostituées et des personnes atteintes du Sida.
    18. L’histoire
    Une caractéristique essentielle du fascisme historique mais aussi des partis et groupes d’extrême
    droite aujourd’hui réside dans leur volonté de réinterpréter l’histoire pour que celle-ci justifie leur
    combat. L’exemple contemporain le plus connu est celui du négationnisme où certaines personnalités
    d’extrême droite cherchent à réhabiliter l’idéologie nazie en niant l’existence des chambres à gaz.
    Remettre en cause l’existence de ces dernières, c’est en effet essayer de briser l’argument le plus
    important à l’origine du consensus antifasciste d’après-guerre.
    19. Les médias
    L’extrême droite se considère comme la victime d’un “complot médiatique” visant à la diaboliser et à
    lui interdire les passages à la télévision. Dans leurs programmes respectifs, les partis d’extrême droite
    proposent un contrôle strict de l’Etat sur la politique rédactionnelle des grands médias (télévision,
    radio, presse écrite, etc.). Leur objectif est clair. Une fois au pouvoir, ils espèrent utiliser la télévision et
    la presse écrite à des fins de propagande.
    20. La milice
    A l’instar des partis fascistes des années 30, les partis d’extrême droite contemporains se sont
    constitué leurs propres milices privées. Les Faisceaux de Mussolini, les SA d’Adolf Hitler ou les
    Formations de combat de Degrelle (SOP) ont aujourd’hui laissé la place au DPS du Front national
    français (département protection et sécurité) qui est chargé d’assurer la sécurité des leaders du FN
    lors de leurs manifestations. On trouve également d’autres services de protection et de sécurité dans
    la plupart des partis d’extrême droite contemporains.
    21. La nation et le nationalisme
    Le discours de l’extrême droite contemporaine et des régimes fascistes des années 30 repose
    essentiellement sur le culte de la Nation. En tant que cadre indispensable à la reproduction de la
    “race” et de la civilisation ainsi qu’au maintien de leur pureté identitaire, la nation et ses intérêts
    passent avant les individus et les valeurs.
    22. La police
    L’extrême droite attache beaucoup d’importance au renforcement de la police et de l’armée pour
    permettre l’arrestation systématique de tous ceux qui menacent ou perturbent l’ordre public. Préférant
    la répression à la prévention, son programme implique la mise sur pied d’un climat ultra-sécuritaire
    avec le renforcement des effectifs de police, l’interdiction des grèves et des syndicats ainsi que
    l’internement et l’expulsion des étrangers et des immigrés naturalisés.
    23. La police politique
    Dans un régime fasciste, les citoyens doivent soutenir le parti et le dictateur jusqu’à la délation si
    nécessaire. Pour se protéger des opposants politiques, il est nécessaire pour les dirigeants de mettre
    sur pied une police spéciale chargée de persécuter et d’arrêter ceux qui ne sont pas d’accord avec le
    gouvernement. Ce fut le rôle de la Gestapo et de la SS en Allemagne qui se sont ajoutés à la police et
    à l’armée déjà existantes. Mais souvent, avant même d’être au pouvoir, les futurs dictateurs ont déjà
    leur milice privée, comme les Faisceaux de Mussolini ou les Formations de combat de Degrelle. Les
    partis d’extrême droite contemporains fonctionnent de la même façon en créant leurs propres milices.
    24. La propagande
    Outil indispensable pour se faire connaître et pour influencer les masses, la propagande constitue un
    aspect important du fonctionnement des partis fascistes d’hier et des partis d’extrême droite
    aujourd’hui. Son rôle consiste essentiellement à faire connaître une idéologie et à transformer la
    réalité au moyen de tracts et d’affiches pour que celle-ci corresponde au discours officiel du parti ou
    du régime en place. La propagande des régimes fascistes et de l’extrême droite repose
    essentiellement sur le populisme et la démagogie.
    25. La race
    L’extrême droite fonde ses idées et son programme sur la croyance en l’appartenance à une “race
    supérieure”. Pour assurer cette “pureté raciale”, son programme politique veut interdire le métissage,
    l’homosexualité, la contraception, le divorce et l’avortement.
    26. Les skinheads
    Apparu en Angleterre à la fin des années soixante, le mouvement skinhead s’est développé sur
    l’ensemble de la planète. Malgré l’existence de nombreux courants idéologiques et politiques
    différents, les skinheads incarnent surtout les tendances les plus dures et les plus spectaculaires du
    néo-nazisme contemporain en Europe. Les groupes de skinheads prônent un antisémitisme et un
    racisme aussi primaires que virulents pour “sauver la race blanche”.
    27. Le travail
    Les programmes fascistes ou d’extrême droite réservent un sort particulier aux travailleurs. Ils
    proposent d’interdire les syndicats, le droit de grève et toutes les formes de contestation des
    travailleurs vis-à-vis de leurs employeurs ou de l’Etat.

    “DEMANDEZ LE PROGRAMME !”

  6. Cliquez avec votre souris d’ordinateur sur le carre noir en haut et lisez ce qui suit pour mieux comprendre l’origine de ce qui se cache sous ce carre noir, je me dois d’ajouter cet extrait du journal Liberation sur la creation du FN:

    Au tournant des années 60 et 70, l’extrême droite est à genoux. Minée par ses divisions, elle a perdu le combat pour l’Algérie française et ne trouve aucun débouché politique. Seuls quelques mouvements émergent. Né en 1969, Ordre Nouveau est l’un des plus en vue, mais ses jeunes militants restent cantonnés à l’activisme, parfois musclé, contre l’extrême gauche.

    La croix celtique est de tous les meetings et le mouvement a pour modèle le MSI (Mouvement social italien), héritier direct de la République sociale italienne (RSI) fondée par Mussolini. «Il faut faire un parti révolutionnaire. Blanc comme notre race, rouge comme notre sang et vert comme notre espérance», lance, à la tribune, l’un des leaders, François Brigneau. Celui-ci s’est distingué en s’engageant dans la Milice, liée à la Gestapo, le 6 juin 1944, jour du Débarquement des Alliés.

    Dirigé par Alain Robert, qui n’a pas 30 ans, Ordre Nouveau veut sortir de l’activisme et lance dès 1971 un appel pour un «Front national». Objectif: se doter d’une vitrine politique crédible et moins sulfureuse.

    Jean-Marie Le Pen a le profil idéal pour en prendre la tête, car à l’époque, il a déjà une certaine aura dans la mouvance. Plus jeune député de France (1956-1958) dans les rangs poujadistes, il a déjà montré ses talents de tribun à l’Assemblée, et s’est engagé en Algérie et en Indochine.

    Mais au début des années 70, il est en pleine traversée du désert et n’a quasiment plus d’activité politique. L’initiative d’Ordre Nouveau est donc une aubaine, mais Le Pen ne se voit pas autrement que numéro 1. «Ordre Nouveau croit pouvoir manipuler Le Pen, parce qu’ils ont les troupes, un peu d’ossature idéologique et quelques figures. Ils pensent pouvoir faire de lui un président de pacotille, une potiche», explique Jean-Yves Camus, spécialiste de l’extrême droite.
    Le 5 octobre 1972, le Front national est lancé avec Le Pen pour président.
    Le FN se choisit une flamme tricolore pour symbole, directement venue du MSI italien. Mais les législatives de mars 1973 sont un échec cuisant et provoquent des tensions au sein d’Ordre Nouveau. Pour rassurer la base militante, ces dirigeants prévoient un meeting musclé en juin 1973. Le mot d’ordre: «Halte à l’immigration sauvage». La soirée dégénère en affrontements violents avec l’extrême gauche. Résultat, le gouvernement dissout Ordre Nouveau et la Ligue communiste.

    En difficulté, les leaders d’Ordre Nouveau reviennent vers Le Pen, mais leurs desiderata sont jugés exorbitants. Un procès aura même lieu pour savoir qui détient le nom «Front national». Le Pen obtient gain de cause, comme 25 ans plus tard face à Bruno Mégret.

    Désormais seul maître à bord, il se lance dans la course à la présidentielle de 1974, mais, sans troupes et sans moyens, il n’atteint que 0,74%. Le parti végètera dix ans avant de percer en 1983.

  7. La direction du MSI italien (Mouvement Social Italien, en crypté ça veut dire aussi « Mussolini Sei Immortale »… pas besoin de traduire…) proclamait dans un article publié en août 1947 dans Rivolta ideale, organe officieux du parti :
    « Oui, nous sommes fascistes ; mais de ces fascistes qui se sont battus pour donner à l’Italie une législation sociale et syndicale. Nous sommes les fascistes des contrats collectifs de travail reconnus comme des lois, des syndicats conçus comme de libres associations de travailleurs libres et démocratiquement organisés. Nous sommes les fascistes qui nous sommes battus pour la participation des travailleurs à la gestion et aux bénéfices des entreprises. »

  8. Pour logic qui ecris:
    C’est ainsi qu’il a pu devenir l’homme fort et avoir la confiance du Peuple qu’il protège des oligarques voraces qui s’accaparent les richesses des Etats Nation . Voir la petite vidéo “poutine mate les dirigeants;;;”

    Je le lis aussi ton ‘La Voix de la Russie’ de tps en tps (deux journalistes en particulier, Renault et Compoint) et voila ma reponse:
    …et bafoue les droits de l’homme de facon spectaculaire au passage, ses methodes a Poutine, pour retablir certains abus averes, c’est bien sur, ne sont pas acceptables , si elles le sont, acceptables pour toi, fais comme Depardiieu, demande la nationalite Russe et demenage dans un environnement que tu aimes…

  9. + Le mot Nomenklatura tu le comprends, logic?
    On en trouve les premières attestations littéraires dans Le Maître et Marguerite de Mikhaïl Boulgakov, qui décrit la vie moscovite à la fin de la NEP: de cette époque date le motto : « Dans la maison du peuple communiste, toutes les briques sont égales, mais celles qui sont en-dessous doivent supporter le poids de celles qui sont au-dessus ».
    Tu supporterais les privilegiés du systeme, à moins que tu ne sois aussi riche et puissant que Depardieu…
    Tiens, un peu de lecture pour toi:

    • Les 4 vertus cardinales sont : la prudence la tempérance la justice et la force.
      La sanction prise par Poutine à l’encontre de ces provocatrices qui sont sans conscience et qui ne respectent pas la conscience des autres est plus que justifiée. De même qu’aurait dû être sanctionné ceux qui trempent des crucifix sans de l’urine ou autres provocations du même acabit ! Je pense que la philosophie chrétienne (celle développée dans le nouveau testament) est on ne peut plus humaniste et tolérante. le Christ est venu réveiller nos consciences . En effet si notre civilisation contemporaine est décadente c’est parce qu’on a oublié que l’Homme est composé de 2 éléments indissociables : le corps et la conscience et que pour que l’humanité progresse il faut que ce soit la conscience qui dirige le corps et non l’inverse . D’ailleurs en 1536 Rabelais avait déjà dit « Science sans conscience n’est que rue ruine de l’âme » c’est à dire de l’Homme car c’est bien notre conscience qui fait notre humanité. (le jour où nous nous poserons plus les 3 questions fondamentales de la vie de l’amour et de la mort, nous ne serons plus des Hommes mais des robots sans conscience et personnalité.
      La nomenclatura est le même principe que la pyramide des illuminati. il faut savoir que les sionistes ont pour objectif de devenir les Maîtres du Monde se référant aux préceptes du Talmud qui sont évidemment antirépublicains et antichrétiens . Leurs 1ers ennemis sont les chrétiens et pour les détruire ils ont plusieurs « cheval de Troie » : la franc-maçonnerie (cf un livre de 1903 « la franc-maçonnerie secte juive ») l’islam (le Coran provient de la Torah ) et aux cours de ces derniers siècles ils ont « gonflé » des orgueilleux athées anti-déistes comme Napoléon ou Karl Marx : Marx est d’origine juive et comme Napoléon il dit qu’avec ce nouveau régime on allait trouver bonheur et prospérité !!! Hélas on voit le résultat bien des décennies plus tard . Parce qu’en réalité on a fait de l’homme un esclave à la merci d’une élite qui adhère à la pire des idéologies : celle de la race supérieure . Ce qu’avait déclaré d’ailleurs en 1185 devant l’Assemblée un certain Jules Ferry , qu’il y avait des races supérieures ( donc des Etres supérieurs à d’autres ). C’est bien ainsi que nous fonctionnons depuis la révolution française, puisque les droits de l’Homme ont été bafoués dés le lendemain de sa déclaration par la Terreur . cela n’a servi que faire monter la violence la haine entre les Citoyens qui étaient pourtant issus d’une vieille civilisation.( Je vous recommande de revoir l’émission sans aucun dote « Robespierre bourreau de la Vendée » Notre république est bien assise sur un régicide un déicide et un génocide . Tant qu’elle n’aura pas reconnu ses fautes elle ne pourra que s’enfoncer et je crois qu’elle est très mal placée pour donner des leçons à d’autres Pays qui eux aussi, ont un vieux passé non pas comme les Américains à l’histoire très courtes; ce qui a fait dire à Einstein: « les EU d’Amérique forment un Pays qui est passé directement de la barbarie à la décadence « . Et la France aujourd’hui est toute inféodée à cette nation sans Histoire , dont l’objectif est très clair « détruire les Etats Nations » pour mettre en place un gouvernement mondial . le tout c’est de trouver le fil conducteur et après tout se dévoile tout seul à nos yeux que l’on rend de plus en aveugle par l’info et la manipulation .

      • Tu ecris a propos de ‘l’Homme’ (avec un grand H), a propos de ce qu’il est devenu, l’Homme, avec les distortions de la religion, la politique et le fric, je t’invite a ne pas trop vivre dans le passé, de vivre au present et de defendre les causes les plus justes, les plus pressantes, donc pas le traitement reserve a ‘l’Homme’ sous le regime de Poutine ou de tout autre dictateur, mon Poteau, et ce qu’il faut retenir de la Vendee, meme si un jeune Homme de famille noble le finance, je te recommande le Puy-du-Fou , le parc d’attractions (surtout avec des enfants, bien sur), pour te changer les idees (pour la nuit, le chateau a cote n’est pas mal du tout)…

        • Je vois que tu n’as pas tout compris dans mes propos et que comme beaucoup de français tu développes la pensée unique dans laquelle on est entrain de nous enfermer (au moins depuis la révolution)
          quand j’écris l’Homme avec un grand H c’est pour englober tous les Etres humains (homme femme enfant) .
          L’Etre humain est loin d’être parfait puisque il naît égocentrique et c’est en éduquant sa conscience selon des valeurs universelles et incontournables qu’il pourra évoluer dans une société prospère et heureuse .
          Ne pas regarder le passé c’est faire l’autruche et ne pas essayer de comprendre pourquoi les Peuples et Civilisations sont devenues décadentes. La preuve c’est que l’on a pas su, par exemple, tirer les leçons de la terrible guerre de 14/18 car à peine 20ans plus tard on « remettait » le couverts avec des abominations encore plus terribles; ce qui a fait dire à Malraux « pour la 1ère fois dans l’histoire d l’Humanité l’homme a donné des leçons à l’enfer » crois tu que cela est très loin de nous et qu’on est à l’abri d’un 3ème conflit mondial? (qui a mon avis sera pire que les 2 autres)
          quand on regarde un peu l’histoire, à commencer par celle de France on s’aperçoit que c’est toujours l’orgueil et la cupidité de l’homme qui a été la base de tous nos malheurs et de nos heures sombres pour ne pas dire noires .
          mais peut-être que tes aînés n’en n’ont pas été victimes ?
          Ce qui s’est passé en Vendée s’est passé au travers de bien des provinces françaises où furent massacrés nombre d’innocents et de justes amenant la haine la violence qui est marquée à jamais dans nos cœurs .
          pour ce qui est de l’hypocrite Comte de Vendée je connais particulièrement sa famille que je puis te certifier que ce n’est pas du joli joli .au niveau des moeurs
          le puy du Fou je connais depuis l’origine et je puis te dire que c’est devenue une énorme pompe à fric pour les siens qui ont flatté des bénévoles qui eux étaient sincères généreux, mais qui ont dû mettre temps à comprendre toute sa vicissitude
          n’oublies pas que bien des hommes se sont servis du nom de Dieu pour assoir leur pouvoir et asservir les autres .

          • j’aime beaucoup la phrase
            L’Etre humain est loin d’être parfait puisque il naît égocentrique et c’est en éduquant sa conscience selon des valeurs universelles et incontournables qu’il pourra évoluer dans une société prospère et heureuse .

            EDUQUER SA CONSCIENCE …. va falloir encore une fois des camps de rééducation…. et on sait bien comment ça se termine à chaque fois.
            les hommes les plus dangereux sont ceux qui ont l’impression d’avoir l’âme la plus pure..Là je parle religieux ca rl’ âme ..vaste débat , qui l’ a rencontrée?
            quant à la religion KTO ,elle est comme les autres,elle a ses millions de morts sur la conscience.je recommande à ceux qui ne l’aurait pas lu le roman le cimetière de varsovie ,sur une trame historique exacte un roman se bâtit et on y voit comment l’antisémitisme est construit par l’église catholique au 19eme siécle
            En réalité ;il y a ceux qui acceptent l’homme tel qu’il a toujours été en mettant des barrières pour l’empêcher de trop nuire à ses voisins ou compatriotes et puis li y a le s »généreux qui veulent transformer la nature humaine , ceux là finissent par les tuer par millions se rappeler toujours que Robespierre était contre la peine de mort;s que Staline et Mao voulaient créer des hommes nouveaux et que HItler voulait promouvoir la race aryenne en éliminant les juifs et en croisant de bons aryens entre eux…

  10. Non moneo !
    rééduquer voudrait dire que la construction de la conscience a été mal faite ou plutôt mal fondée . La conscience se construit dés la plus tendre enfance selon des valeurs universelles et incontournables comme  » les Droits de l’Homme et du Citoyen . Je conseille de relire les 35 articles de 1793 qui sont hélas bafoués tous les jours par nos dirigeants et à commencer dès le lendemain de la déclaration de 1793 (cf la Terreur)
    Ce sera arrivé une fois à l’âge adulte, (une fois le tuteur enlevé), que l’on pourra juger si l’arbre va continuer à pousser droit tout seul où va continuer son épanouissement de façon anarchique, sans respect des autres et des règles définies . le mettre dans un camp de rééducation cela ne peut être que contreproductif et pour moi c’est reconnaître que les adultes qui en avaient la responsabilité ont été incapables de réussir la lourde charge qui leur incombait .
    personne n’est pas parfait et personne n’est à l’abri de faire des erreurs , mais la personne bien construite aura vite fait de reconnaître sa « faute » (le tort ou la nuisance faite à autrui ou à la société) tandis que la personne « mal construite » s’enferrera dans ses erreurs incapable de reconnaitre sa culpabilité et la faisant même porter sur les autres .
    Hélas on retrouve de plus en plus ce genre d’individus chez nos dirigeants et hauts responsables politiques économiques ….(intérieur justice éducation finances fisc social santé…..). le pire étant que tous ces fautifs sont inexpugnables et par contre sont sans pitié pour le citoyen lambda surtout lorsque ce dernier ose lui mettre les vérités en face et dénoncer leurs saloperies .
    Il n’y pas de démocratie sans justice ni de justice sans vérité! or aujourd’hui nous sommes dans le règne de l’hypocrisie et du mensonge ayant changé Liberté Egalité Fraternité en Vanité Cupidité Individualité.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here