le dentiste, sa femme et l’immigration

j’ai lu cette article dans les nouvelles calédoniennes dimanche et je voulais absolument faire un article .. bon l’un dans l’autre j’ai un peu oublie mais quand même j’estime que malgré le fait qu’il date de plus de 2 jours l’info est suffisamment choquante pour en remettre une petite couche:

Un dentiste de Nouméa a dénoncé son épouse vietnamienne aux services de l’immigration, afin de s’en séparer. L’homme avait fait venir la jeune femme du Vietnam en 2007 pour l’épouser, alors qu’il la connaissait très peu. Après une fausse couche, qui a laisse des séquelles et un  » désordre psychologiques » il a voulu s’en séparer. Il a donc déclaré au bureau des étrangers qu’ils étaient séparés, afin d’empêcher le renouvellement de sa carte de séjour. La jeune femme a été renvoyée au Vietnam.

Avant ca il avait apparemment pousse le vice jusqu’ a la ramener au Vietnam avec la sois disante intention de lui faire suivre la  « thérapie »idéale sur les lieux d’enfance de la jeune femme pour qu’elle puisse se remettre donc de sa « dépression » mais ceci s’est muée en une forme de répudiation de fait.
Sur place, le mari « annula purement et simplement le retour [de sa femme] pour la contraindre, par l’argument économique, il fallait assumer le coût du voyage, à ne pas revenir ».
Finalement, cette dernière est parvenue à emprunter assez d’argent pour le faire.

De retour à Nouméa, son époux lui interdit l’accès au domicile conjugal, organise une vie matériellement séparée, et enclenche une procédure de divorce. Puis, à la faveur d’un nouvel aller-retour de sa femme au Vietnam, il se rend au haut-commissariat pour la dénoncer. Car sa Thi M. P.n’avait qu’une carte de séjour, pour vivre en Nouvelle-Calédonie.
Résultat : au renouvellement de la carte de séjour de Thi M. P., en mars 2010, le haussariat a opposé un refus, avant de la renvoyer au Vietnam. Il s’agissait d’ « une erreur de droit », a conclu Jean-Paul Briseul, pour qui l’épouse était « déterminée à rejoindre son domicile conjugal, et c’est bien ce qui gênait son époux qui avait organisé son retour au Vietnam ».
Les juges, qui sont libres de suivre cet avis ou pas, rendront leur décision à la fin du mois prochain. Au cours de l’audience, le représentant du haussariat a indiqué que le cas de Thi M. P.était « susceptible d’être réexaminé ».

c’est pas ahurissant cette histoire !!? en plus j’ai pu voir que les réactions étaient « étonnamment » diverses et variées… Certains soutiennent même le dentiste arguant qu’il a eu  le nez fin et qu’il a  pu éviter le pire …( comprends pas ??) une chose est sure comme le soulignez l’un des internautesi  l y a une faille sur la loi sur l’immigration en NC !
C’est ainsi que certaines personne ayant acquis la Nationalité Française se remarie plusieurs fois en se faisant payer et reprennent un autre identité puis se remarie etc …. et touche de grosses sommes une sorte de trafic moderne de chair.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *