Le Koala Australien :espèces vulnérables

Il s’agit de la catégorie inférieure à celle d’espèce «en danger» selon la liste de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN)…

Le koala a été classé ce lundi parmi les espèces à protéger dans plusieurs régions d’Australie où sa survie est menacée par le développement des villes, la circulation automobile, les chiens domestiques et les maladies, a annoncé le gouvernement.

Les populations des provinces de Nouvelle-Galles du Sud, du Queensland et de l’Australian Capital Territory (autour de la capitale fédérale Canberra), toutes situées dans l’est et le sud-est de l’île, ont été classées parmi les espèces «vulnérables». Il s’agit de la catégorie inférieure à celle d’espèce «en danger» selon la liste de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). «Le koala est l’emblème de l’Australie et il tient une place à part dans notre pays», a souligné le ministre de l’Environnement, Tony Burke.
Victime de la réduction de son habitat

Le petit marsupial, espèce endémique australienne, est d’abord victime de la réduction de son habitat dans les régions les plus densément peuplées de l’île, selon un rapport officiel datant de 2011. Alors qu’ils étaient plusieurs millions avant l’arrivée des colons britanniques en 1788, ils ont été massivement chassés pour leur épaisse fourrure dans les années 1920 et leur population a drastiquement diminué. L’indignation populaire a mis fin au carnage mais l’urbanisation de l’Australie est devenue un prédateur au moins aussi redoutable.

Leur population est estimée aujourd’hui au maximum à quelques centaines de milliers, certaines études n’en dénombrant qu’un peu plus de 40.000. Dans les provinces de Victoria et de South Australia en revanche, les populations sont excessives et «doivent être contrôlées», selon Tony Burke.

Rejoindre la conversation

  1. la grenouille verte

1 commentaire

  1. L’Australie est un pays dit ‘moderne’ mais l’ecologie n’a de place que chez les Verts la-bas, le rechauffement climatique, une -trop- grande majorite ne veut pas en entendre parler, le chef du parti d’opposition (les ‘liberals’, la droite…) dit carrement que ca n’existe pas le rechauffement climatique! Il y a des especes en voie de disparitions tous azimuths en Australie, le long nose Potarro, mais surtout le Gilbert’s Pootaroo, un marsupial ‘craquant’ (illustre) n’a plus que 30 a 35 representants (!), d’autres ne sont pas mieux lotis ( http://cstl-cla.semo.edu/zeller/endangered.htm ), c’est ca aussi le capitalisme, le poignon coute que coute, deforestation, etc…

Laisser un commentaire

Répondre à LA GRENOUILLE VERTE Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *