On a souvent tendance à oublier sur cette terre que le mental n’est pas dans le corps physique, et cela a bien des implications désastreuses…

Les scientifiques disent que votre ” mental” n’est pas confiné à votre cerveau, ni même à votre corps

C’est aussi ce que disent depuis des millénaires tous les Sages qui ont foulé cette terre et atteint la Réalisation du Soi immuable.

Vous pourriez vous demander, à un moment donné aujourd’hui, ce qui se passe dans le mental d’une autre personne. Vous pouvez complimenter le grand intellect d’une personne ou lui dire qu’elle a perdu la tête. Vous pouvez même essayer d’élargir ou de libérer votre propre mental.

Mais qu’est-ce qu’un mental ?

Contrairement aux idées reçues et qui sont fausses, le mental n’est pas le siège de la Conscience.

L’Essence de la Conscience est l’Amour, faute de pouvoir utiliser un mot meilleur, il n’y en a pas, aucun mot ne pourrait définir cet Amour car les définitions appartiennent au plan mental, lequel est postérieur (et facultatif) aux plans supérieurs de l’Amour et de la Conscience.

Comparer La Conscience au mental serait comparer le Ciel et la Terre.
Tout comme il n’y a qu’UN seul Espace vide, un seul Ciel, une seule Conscience, Un seul Amour, Cela contient le nombre infini de terres et d’étoiles.

Le mental est “individualisé” et liée au temps (évolutif) alors que la Conscience est UNE et Éternelle dans le sens ou elle reste toujours la même, hors temps/espace.

C’est à partir du plan mental que le temps relatif apparaît.

Voir article sur les différents corps :

Les Corps subtils, c’est quoi ?

Traditionnellement, les scientifiques ont essayé de définir le mental comme le produit de l’activité cérébrale, selon l’argument classique. Mais des preuves scientifiques de plus en plus nombreuses montrent que le mental va bien au-delà du fonctionnement physique du cerveau.

Il ne fait aucun doute que le cerveau joue un rôle incroyablement important en tant que “relais” du corps physique avec le corps mental.

Mais notre corps mental ne peut pas être confiné à ce qui se trouve à l’intérieur de notre crâne, ni même de notre corps, selon une définition proposée pour la première fois par Dan Siegel, professeur de psychiatrie à la faculté de médecine de l’UCLA et auteur du livre “Mind” de 2016 : A Journey to the Heart of Being Human (Le mental : un voyage au cœur de l’être humain), publié en 2016.

Cette définition a été élaborée pour la première fois il y a plus de vingt ans, lors d’une réunion de 40 scientifiques de différentes disciplines, dont des neuroscientifiques, des physiciens, des sociologues et des anthropologues. L’objectif était d’arriver à une compréhension du mental qui ferait appel à un terrain d’entente et satisferait ceux qui se débattent avec la question dans ces domaines.

Après de nombreuses discussions, ils ont décidé qu’un élément clé de le mental est : “le processus d’auto-organisation émergent, à la fois incarné et relationnel, qui régule le flux d’énergie et d’informations en nous et entre nous”. Ce n’est pas accrocheur. Mais il est intéressant et a des implications significatives.

L’élément le plus immédiatement choquant de cette définition est que notre mental s’étend au-delà de notre “moi physique”. En d’autres termes, notre mental n’est pas simplement notre perception des expériences, mais ces expériences elles-mêmes. Siegel soutient qu’il est impossible de dissocier complètement notre vision subjective du monde de nos interactions.

“J’ai réalisé que si quelqu’un me demandait de définir le rivage mais insistait, qu’il s’agisse de l’eau ou du sable, je devrais dire que le rivage est à la fois sable et mer”, dit Siegel. “Vous ne pouvez pas limiter notre compréhension du littoral en insistant sur le fait que c’est l’un ou l’autre. J’ai commencé à réfléchir, peut-être que l’esprit est comme le littoral – un processus intérieur et inter. Pour un anthropologue ou un sociologue, la vie mentale est profondément sociale. Vos pensées, vos sentiments, vos souvenirs, votre attention, ce que vous vivez dans ce monde subjectif fait partie du mental”.

L’Introspection directe prouve à chacun que le mental n’est pas dans le cerveau ni dans le corps physique

Exemples :
Quand vous fermez les yeux et méditez… Vous pouvez observer intérieurement quand votre mental est agité ou quand il est calme.
Qui, ou plutôt “Quoi” peut observer votre mental agité ou calme ?

Quand vous fermez les yeux et méditez…Vous pouvez observer les pensées qui surgissent et les moments ou il n’y a aucune pensée. Il y a donc 2 états, l’un avec pensées, et l’autre sans, hors dans les 2 cas, vous êtes Conscient.

Autres exemples :
Quand une personne est dans le comas, la mesure de son activité cérébrale est nulle.
Ceci ne les empêchent pourtant pas de voir, entendre, se déplacer librement dans l’hôpital ou chez leurs proches.

Pareil pour les expérienceurs de mort physique et cérébrale qui sont réanimés et nous témoignent de ce qu’ils ont vu au delà de cette mort cérébrale et physique. Leur mental était toujours là… corps physique ou pas.

Le sommeil profond (sans rêve) est un autre exemple flagrant et que tout le monde vit chaque nuit quand le mental est “coupé”.

Lors du sommeil profond, l’activité mentale s’arrête, et il n’y a plus ni monde d’aucune sorte, ni corps physique, ni douleur, ni histoires passées présentes ou futures, ni rien ne pouvant être décrit par le mental. C’est le vide total. Et pourtant vous êtes bien vivant durant le sommeil profond.
Qui, ou plutôt “Quoi” peut observer quand il y a un monde relatif, ou quand il n’y en a pas ?

La Grande Confusion

La grande confusion chez les humains est d’avoir confondu le mental et La Conscience. L’intellect et le Cœur… : l’Amour.

Hors l’Amour a ses raisons que la raison ne connaît pas. C’est bien connu…

Sauf qu’ici sur terre, cette simple vérité, impossible à cacher en réalité, a été distordue et inversée. L’ignorance et l’inversion a été cultivé sur cette planète, et il est temps de la libérer par l’acceptation de la Vérité.

Je Suis, et je pense… ou pas… et non pas l’inverse comme Descartes l’a dit. S’est il simplement trompé ou ceci faisait-il partie des nombreux plans pour garder l’humanité ignorante en esclavage ? Peu importe…

“Je Suis” est en premier. Le mental et ses pensées surgissent après La Conscience “Je Suis” et non pas l’inverse.

L’Amour est toujours antérieur à tout et englobe tout.

Quand un fœtus de bébé naît, son premier organe est le cœur, et non pas la tête. Et bien que le cœur physique n’est pas à confondre avec le chakra du cœur, il n’en est pas moins relié à cette zone du corps physique.

Tout part du cœur. Tout part de l’Amour. Le reste est facultatif. La manifestation de ce monde et de tous les mondes, est facultative.

Dans le monde relatif, un jour il n’y aura plus de planète terre, ni de soleil, ni d’univers. Tout ce qui apparaît sous une forme un jour, disparaît.
Tout sauf UNE chose :
La Vie elle même.
L’Amour/Conscience.
L’incréé et Créateur de tout ce qui Est.

Le Personnage est mental

Définition du mot “Personne” :

“Le mot personne provient probablement de l’étrusque phersu et du latin persona, mais déjà le mot grec prosopon désignait le masque que portaient les comédiens au théâtre, et aussi pour l’étrusque et le latin.”

Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Personne

Une personne est un rôle.

Est-ce que Batman ou la Fée Clochette existent ?

Non, ce sont des rôles.

Est ce que ton personnage existe ?

Non, c’est un rôle.

Le rôle est joué par La Conscience (UNE) à travers tous les prismes du mental (une infinité de prismes), dans un monde physique projeté (holographique) par le mental.

Aucun de ces prismes (mentaux) n’est ce que tu es. Mais ils sont tous contenus dans ce que tu es. Car tu es la Conscience UNE “Je Suis” au delà des différents corps subtils, la Conscience UNE les réunis tous en UN. Et tu es “Cela”, car rien d’autre n’Est.

Réaliser “Cela” ne peut se faire qu’en abandonnant l’illusion du “moi mental/corps physique égotique”. Pour réaliser ta véritable nature, le “tu” illusoire, doit être observé pour ce qu’il est : un personnage illusoire n’ayant aucune réalité.

Quand la Vérité est observée et accepté pour ce qu’elle Est, l’illusion est dissoute et elle disparaît.

Tout est UN.

Namaste

L.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here