Qui ? Depuis tout petit, n’a jamais eu une réaction épidermique quand quelqu’un lui dit : “Non” ?

L’enfant : “Maman je veux ce jouet”

La maman : “Non”

L’enfant pique une colère et est triste du “Non” de sa maman qu’il/elle aime…

Cette réaction qui se répète ensuite à travers différents scénarios, amis, famille, couples… venant toucher toujours le même point émotionnel et déclenchant une réaction forte pouvant déboucher sur de la culpabilité projetée, de la peur, de la violence, de la tristesse…

Mais tout cela n’est qu’une répétition, comme un ricocher d’une pierre sur l’eau, qui se répète, rebondit pour toujours revenir… jusqu’à la fin de l’illusion du temps…

Autant l’histoire de la mère avec l’enfant est utile pour comprendre avec le mental limité, autant si vous focalisez sur les images et les scénarios, vous ne voyez que le haut de l’iceberg…

Je vous invite à plonger en vous-même pour découvrir ce qui est visible au delà du voile…

Dieu est pur amour et Il est ton Père. Tu es pareil à Lui. Dieu n’a qu’UN seul Fils (une seule extension de Lui-même). Tu es Cela. Tu es le Christ. Sans ego donc sans identification, sans limite. Sans illusion d’âme séparée. Et tu demeures hors espace/temps (éternité) tel que tu es. Tu es infini, indéfinissable et immuable.

Avant l’idée folle de la séparation de Dieu qui a conduit à l’illusion de ce monde de sujets et d’objets, il n’y a toujours eu et il n’y aura toujours que l’Unité. Ou Dieu si tu préfères… Le Royaume des Cieux comme le disais Jéshua en son époque, ou le Nirvana selon le Bouddha.

Et au Ciel, c’est la vraie Création, celle faite avec Dieu qui est le pur Amour que nous sommes aussi. Au Ciel c’est un Oui orgasmique éternel de l’Unité. Au Ciel il n’y a pas d’opposé, seulement l’Amour infini du Créateur Infini. Il n’y a que la perfection absolue. Il n’y a que Dieu.

Et de cette infinie perfection, une idée folle de l’Enfant de Dieu, innocent et pur à jamais, provoquât un rêve bizarre : celui de la séparation de Dieu… de la multiplicité, du temps, de l’espace, des corps, de la limitation, de l’oubli, du manque, de la peur, et de la mort.

Si Dieu avait dit oui à son enfant qu’Il aime parfaitement concernant cette idée stupide de la séparation, notre cauchemar (maya ou le monde), aurait été réel à jamais et il n’y aurait nul part ou rentrer au foyer. Nul réveil de maya possible…

Mais Dieu n’étant pas stupide, il a dit “Non” à son Fils unique. Non à l’idée de séparation.
Mais comme Dieu n’interdit rien non plus, il laisse libre son Fils de penser ce qu’il souhaite (oublier sa Source par cette idée) et ne porte pas attention à cette folle idée la sachant irréelle. Le Fils chéri se mit alors “tout seul” à rêver de séparation…. Ainsi le rêve holographique est “né”, car si Dieu ne le veut pas, alors cela n’est pas. Tout simplement.
Donc “né” en rêve mais jamais réel, en réalité. Maya comme l’appellent les Hindous.

Ce “Non”, du Père est manipulé par l’égo (l’égo est le résultat du maintient de l’idée de séparation) pour maintenir une culpabilité inconsciente qui permet à l’égo de subsister. Que vous ressentez comme si vous aviez fait une faute et que vous aviez honte, ou que vous projetiez cette faute et honte sur un autre, ce qui est pareil. C’est l’idée (fausse car irréelle mais qui maintenue prolonge le rêve) du péché originel si vous voulez…

Mais vu du point de vue du Saint Esprit (Shakti), ce “Non” représente à la fois l’Amour, l’innocence, et le Salut.

C’est un “Non” salvateur.

Un “Non” qui nie l’illusion. Qui nie le rêve !
Qui ne fait pas du rêve, une réalité !

C’est un “Non” porteur d’innocence et de pureté. D’inchageabilité. D’éternité.

C’est un “Non” qui peut maintenant réellement pardonner (à ce qui n’a jamais été réel).

C’est un “Non” qui ouvre le cœur, déploie le chakra de la parole, ouvre la vue sainte de l’Unité et reconnait Dieu comme étant l’Unique réalité.

C’est une acceptation de s’être trompé et de demander une correction au niveau le plus profond de notre Être.

C’est un abandon total à Sa Volonté.

Un abandon à notre Réalité immuable.

A l’Unité totale.

Cela ne peut se faire qu’en relâchant le faux auquel on croit, on tient, et qu’on ne remet pas en question.

Le lâchage du rêve de l’ego pour celui de La Source. L’unité. Le Ciel.

Le vrai à toujours été là. Il ne bouge pas. Seulement il faut lâcher le faux pour voir resplendir le vrai.

Il faut fermer les yeux physiques pour le voir.
Fermer la boite à rêves, fermer le projecteur d’images.
Dissoudre l’égo.

Paix, silence et immobilité sont mes guides vers Toi mon Soi 😉

Merci à toi O Créateur Infini de m’avoir toujours gardé auprès de toi en sécurité, à jamais identique à toi, tel que tu m’as créé, même quand je rêvais d’exil et de séparation.

Merci pour ton amour. Merci pour ton infinie sagesse et perfection.

Ton enfant qui est l’amour avec lequel je t’aime.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *