Il ne reste que 55 dauphins Maui, une espèce qui vit exclusivement au large des côtes néo-zélandaises. Les associations écologistes pointe du doigt l’immobilisme des autorités.

Ils ne sont plus que 55. Le dauphin Maui, le plus petit du monde (1,70m au maximum), est une espèce en voie de disparition. Les experts l’estiment à 2030 si aucune mesure d’urgence n’est prise. C’est pourquoi les défenseurs de la vie sauvage pressent la Nouvelle-Zélande, au large duquel tous les survivants sont concentrés, d’agir.

Tous les ans, cinq de ces cétacés sont tués par des pêcheurs lors de prises accidentelles, selon un rapport d’experts commandité par le gouvernement néo-zélandais. Pour Wellington, la cause principale de la disparition de ces dauphins est imputable aux filets de pêche dits maillants, qui sont fixés verticalement et laissés dans l’eau sur de longues périodes.

Une affaire embarrassante pour la Nouvelle-Zélande. Car le pays se targue, dans ses campagnes touristiques à travers le monde, de sa nature sauvage et préservée. Liz Slooten, zoologue à l’université d’Otago, souligne ainsi que « les Japonais n’ont pas manqué de noter que nous les critiquons pour la pêche à la baleine, (…) mais nous ne bougeons pas le petit doigt pour sauver nos propres dauphins de l’extinction ».

Quelques restrictions ont déjà été prises en matière de filets maillants et de pêche au chalut, dans la zone de vie des dauphins Maui, au large de l’île du Nord. Mais le gouvernement a refusé de les interdire complètement. Il a préféré ouvrir une enquête afin d’évaluer d’une part les risques pour les dauphins, d’autre part ceux encourus par « les communautés de pêcheurs si la pêche est interdite ». Celle-ci a été clause en novembre.

Depuis, plus rien. Au grand dam des associations écologistes, qui dénoncent l’immobilisme du gouvernement. Elles pointent également du doigt l’exploitation minière des fonds sous-marins, et la surveillance sismique, dans la disparation des dauphins.

William Trubridge, champion du monde d’apnée a donc lancé un appel à la mobilisation :



Un dauphin rarissime presque anéanti par les engins de pêche par Gentside Découvertes

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here