Décidément, Nicolas Sarkozy s’est fait beaucoup d’ennemis au cours de son quinquennat:après le SNES FSU, c’est au tour du syndicat de la magistrature de lancer un appel pour battre le président sortant…

Nicolas Sarkozy paie là le prix d’une politique qui n’a cessé de privilégier la division, la discorde : il n’a cessé d’opposer les fonctionnaires considérés comme des « privilegiés » aux travailleurs du privé, il n’a cessé de rendre la justice responsable quand des faits divers marquants se produisaient…. les critiques du syndicat de la magistrature sont très virulentes « un quinquennat marqué par la peur et le rejet de l’autre, entaché par le débat sur l’identité nationale… Nicolas Sarkozy a sans cesse bafoué l’indépendance de la justice, a pratiqué des nominations partisanes de magistrats… »

On reproche aussi à Nicolas Sarkozy d’avoir réagi de manière impulsive à la suite de faits divers… de s’être livré à une politique de l’improvisation dans un domaine rigoureux et strict qui devrait être un sujet de longue réflexion… Des lois étaient alors créees sur le champ sans que les magistrats aient les moyens réels de les appliquer…

Il faut aussi considérer le mépris dans lequel ont été tenus les magistrats au cours de ces 5 dernières années, avec des déclarations qui manquaient de mesure, voire de la plus élémentaire politesse. Les tensions entre le président sortant et le monde judiciaire en particulier remontent à l’époque où le chef de l’Etat était ministre de l’Intérieur. En 2005, après l’assassinat de la joggeuse Nelly Cremel par deux hommes dont l’un est en liberté conditionnelle, il estime que le juge doit « payer pour sa faute ». En 2006, il accuse le tribunal de Bobigny de « laxisme » à l’égard des jeunes délinquants. Et à son arrivée à l’Elysée, en mai 2007, il compare les magistrats à « des petits pois » ayant « la même couleur, le même gabarit et la même absence de saveur ». !!

On peut dire qu’avec le monde judiciaire, N. Sarkozy ne fait pas dans la dentelle… Lors de l’affaire Laetitia Perrais alors que le principal suspect coupable de récidive avait été remis en liberté, il n ‘avait pas hésité à mettre en cause le fonctionnement de la justice dans des déclarations tonitruantes « Quand on laisse sortir de prison un individu comme le présumé coupable sans s’assurer qu’il sera suivi par un conseiller d’insertion, c’est une faute », avait-il dénoncé, ajoutant : « Ceux qui ont couvert ou laissé faire seront sanctionnés, c’est la règle. » « quand il y a une faute qui conduit à un tel engrenage, nos compatriotes ne comprendraient pas qu’il n’y ait pas de sanction »

La politique de Nicolas Sarkozy a consisté sans arrêt à désigner des coupables quand des problèmes de dysfonctionnement de la justice se posaient : il aurait dû, sans doute, se remettre en cause lui même au lieu de désigner des boucs émissaires à la vindicte populaire… Quand la justice ne dispose pas de moyens nécessaires pour fonctionner normalement, on a beau jeu de l’accuser de tous les maux…

13 COMMENTS

  1. -Les juges sont en général de gauche,
    -Les juges français remettent souvent en liberté après la garde à vue des individus violents, hostiles, et quand on voit la légèreté des peines qu’ils prononcent, ils ne peuvent que s’attirer l’inimitié des gens, des victimes qui veulent que les voyous soient sévèrement condamnés.
    Quand on voit le voyou qui vous a agressé remis en liberté après son arrestation, remis en liberté après son passage au tribunal -et ce malgré une condamnation- quelle confiance, quelle considération voulez-vous que le citoyen donne à la justice ?

    La justice manque peut-être de moyens, mais messieurs les juges, eux manquent aussi de volonté ( d’être un peu sévères).
    Les juges se posent-ils la question de savoir leur part de responsabilité dans le sentiment d’impunité des voyous et l’insécurité en France ?

  2. Les juges, Mister Eric, en on plein la robe de se faire allumer par le nain de jardin, la justice, elle doit etre independante et doit avoir des moyens que Sarko est loin de leurs accorder…

  3. ben oui la justice est indépendante : ils font ce qu’ils veulent !

    Indépendants, les juges, peut-être, mais ils se doivent d’être au service de la sécurité des personnes ( et des biens ) et de la tranquillité publique, et pour ce faire, ils se doivent de prendre les décisions allant dans ce sens. Ils en gagneront toute la considération et la confiance des citoyens, qui ne demandent que cela : les leur donner. En tant que citoyen, je ne demande aussi que cela : un rapport de confiance et de grande considération pour l’institution judiciaire.

    Concernant la sécurité des personnes ( dans un pays où la délinquance de plus en plus violente s’apparente plus à de la criminalité, où le sentiment d’impunité nourri l’audace et la récidive ) si celle-ci est prise en charge par un pouvoir politique qui souhaite une justice sévère, des peines ( plancher ) appliquées, les juges, fonctionnaires, nommés pour servir, se doivent de faire ce qu’on leur demande et ce pour quoi ils sont payés.
    indépendants, peut-être, mais aussi exécutants !

    Ma conception de la justice, c’est qu’elle n’est pas là pour faire de la complaisance, mais pour couper l’envie de recommencer.

    • Exactement, quand on sait que les peines fermes en dessous de 2 ans ne sont jamais exécutées on marche sur la tete!
      Quand en plus on veut renvoyer un clandestin (donc hors la loi) multirécidiviste de surcroit (re-horslaloi), et que certains abrutis s’y opposent pour des raisons « universalistes »! on se dit qu’il ya vraiment un sacré problème..

      concernant la magistrature, génial a voir ca:

      http://www.youtube.com/watch?v=75ZQNfRM2GQ

    • Pauvre nouille;
      il était communiste puis gauchiste,

      Il a surtout fait partie du GUD (comme Madelin) et de Occident, des groupuscules d’extrememe droite dissous!,
      mais Il n’a jamais fait parti du FN!

      Pauvre conne.
      Ce type de personnes a toujours été combattu par le front National.

  4. Maline recuperera donc l’aile la plus a droite de l’UMP si Hollande passe et creera un veritable -et nouveau- parti d’opposition a la politique de Hollande, un Hollande qu’elle veut donc voir sur le trone !

    • Il n’y restera pas longtemps sur le trone,le flan.Il va se faire jeter par les memes qui l’ont elu et surtout par son pote merluche qui se verrait bien calife a’ la place du califeen revant a’ une nouvelle ere communiste avec des castros,des stalines,des honnecker et autres pol pot,enfin tous ces bobos gauchistes qui leur ressemblent(je verrais bien dray en pol pot,tiens).En plus le flan a l’appui du gland centriste maintenant.S’il n’a que ca pour l’aider,il est mal barre’.Ca fait fremir.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here