Naissance du tantrisme

Lingam et yoni

Ce qu’on désigne généralement sous le terme « tantrisme » est considéré comme ayant une origine qui en a précédé l’expression écrite formelle, laquelle date, pour les premiers documents connus, par exemple les textes de l’école des Kapalikas, du Ve ou VIe siècle8.

Les tantras

Tantra signifie « trame », « chaîne », d’un tissu et, au figuré, se déroule en s’enchaînant : mais aussi par la suite, « doctrine », « règle » et « livre (doctrinal) »9.

Étymologie du mot

Le mot tantra est composé de la racine verbale ‘tan’ (tendre)10 et du suffixe -tra, qui forme des substantifs neutres désignant l’instrument accomplissant l’action en question et signifie : fil, continuité, chaîne de tissage d’un tissu, succession, méthode, règle, traité, voire, en sanskrit moderne, logiciel11.

Selon l’interprétation traditionnelle du nirukta le mot “tantra” est relié phonétiquement aux deux mots sanskrits :

  1. tanoti (expansion)
  2. trayati (libération)

Ce type de correspondance phonétique est à la base du nirukta, elle n’est cependant pas reconnue en Occident.

Origine et significations

Tantra est un terme appliqué à un système métaphysique pratique originaire de la région himalayo-indienne. Dans ce système on considère comme base de l’univers deux principes symbolisés par le couple masculin et féminin. Le tantra traditionnel est une « voie de transformation intégrale de l’être humain », qui passe par le corps et les cinq sens.

Les tantra sont des textes qui se veulent être la continuation des véda. Les véda sont des formules de liturgie et de rituel qui apparaissent en Inde entre 1500-1000 av. J.-C. et qui remontent à une tradition peut-être plus lointaine. Elles ne furent pas transcrites avant le VIIIe siècle av. J.-C.. De ces textes liturgiques et de rituels sont issus de nombreux commentaires.

À la suite du védisme qui place le désir (kāma) à l’origine de la Création, le brahmanisme développe au contraire une « idéologie de la rétention ». Le tantrisme apparaît en réaction pour restaurer le kāma en tant que voie de libération (moksha)1.

Émergeant dans la vallée de l’Indus, à une date sur laquelle les spécialistes ne peuvent se mettre d’accord, cette métaphysique repose sur deux principes : une « présence » omnisciente et une « action de prise de conscience ». Les deux principes sont symbolisés respectivement par Shiva et par Shakti qui, bien que portant des noms venant de l’hindouisme, ne sont pas assimilés à ces dieux. De nos jours, par ignorance, on donne le nom de « tantra » à des pratiques thérapeutiques sexologiques, souvent très éloignées de l’esprit du tantrisme originel. Le tantrisme a souffert d’une approche New Age, on a trop voulu voir « une ritualisation de la sexualité, alors que c’est la sexualisation du rituel » (cf. introduction de Gordon White David, Kiss of the Yogini).

Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Tantrisme

 Mon Amour pour Elle est Infini, inconditionnel, et Éternel.

Je te regarde danser… danse Shakti, danse…

L’Union est Réalisée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *