S’il y a bien un homme qui mérite le prix de la tartufferie de la semaine en Calédonie, c’est sans doute Pierre Frogier. Après l’échec cuisant du scrutin des législatives du 10 juin, voilà que l’homme en question vient devant les caméras de télévision pour dire « j’assume ». Comme si cela suffisait, comme si c’était aussi facile, comme si cela prouvait la substance et l’honnêteté de l’individu.

Mais en vérité, il n’en est rien. Oui, il peut assumer, il peut dire « j’assume »; la parole, l’exercice n’est pas difficile; ça lui coûte rien, ça ne change rien à sa situation personnelle, ça ne remet pas en jeu son mandat de Sénateur. Pire encore, dans la legèreté de l’acte, il se moque presque des siens; la minute est comique pour l’observateur, tragique pour ses fidèles, ses candidats. Il « assume »: “j’ai fait des choses, et je vous ai envoyé devant les électeurs qui vous l’ont fait payer, à vous, … pas à moi”. Et les moutons suivent, sans broncher, sans lever le petit doigt. Minute de vérité sur la vraie nature du parti.

Afin de prendre la mesure des choses, prenons en illustration quelques épisodes célèbres de la vie politique française contemporaine. Il y a dix ans, à l’issue du scrutin présidentiel du 21 avril 2002, Lionel Jospin, lui aussi grand perdant d’un dimanche, venait devant les caméras pour dire, à peu près en ces mots: « j’assume l’entière responsabilité de ce résultat et j’en tire les conséquences en me retirant de la vie politique ».  Plus loin encore, en son temps, Jean-Pierre Chevènement, alors Ministre de la Défense de François Mitterrand, démissionait, claquait la porte de son ministère — y perdant tous les avantages de la fonction– car il « assumait » pleinement son désaccord avec l’Elysée et le Gouvernement sur le bien fondé de la Guerre du Golfe de 1991. Aux paroles ont suivi les actes. Dans chaque cas, l’homme, dans son échec, en est sorti grandi. La parole était sincère; elle trouvait sa substance, sa crédibilité dans l’acte qui la suivait.

Pierre Frogier qui « assume » a-t-il annoncé sa décision de démissionner de son poste de Président de la Province Sud ? S’il assumait vraiment, il le ferait, car à travers ce scrutin, c’est un désaveu de ses agissements politiques (double drapeau) que l’on connait, et qu’il a acté sous couvert de ce mandat. C’est le désaveu  des électeurs envers son parti, et ses candidats qui ont soutenu ses agissements-surprises qu’ils ont défendus pendant deux ans. C’est donc bien sa légitimité à ce poste qui est fortement contestée.  Et aujourd’hui, en tant qu’élu, privilège qu’il conserve, il continue de représenter des gens, des électeurs qui ne se reconnaissent plus en lui et son parti, pour qui la confiance s’est brisée dans le verdict des urnes le 10 juin. Alors en quoi assume-t-il ? EN RIEN. Juste une parole pour faire bien, pour montrer à ses militants et courtisans qu’il ressent un minimum de gêne par rapport à eux, un minimum de compassion (une petite tape du maitre sur la tête de son toutou) devant la défaite que ses candidats ont essuyée en se confrontant au vote de Calédoniens, vote par lequel ils ont enfin pu –presque deux ans après le méfait– dire ce qu’ils pensent du double drapeau; une trahison pure et simple.

Il ne suffit pas de dire « j’assume » pour assumer. « Assumer » se traduit par un acte concret, qui va dans le sens des choses , c’est prendre sur soi ses erreurs et leurs conséquences par un acte qui matérialise et donne sens et substance à la parole. Ce n’est pas se moquer de ses soldats battus par un acte superficiel qui ne se limite qu’à quelques mots à l’usage standardisé, au final vidé de son sens, mais toujours émouvant pour les crédules. Tout ceci est hypocrite, moqueur, superficiel, pathétique. Encore une fois, ce n’était qu’un coup médiatique…une tartufferie. Avec le personnage, on a l’habitude…c’est maintenant entré dans l’histoire du pays.

20 COMMENTS

  1. Oui des tartuffes, et des tartuffes dangereux en plus.

    Si Yanno se prend une gamelle dimanche, voila ce qui va se passer.

    C’est encore un éniéme changement de discours du Rump. Ils commencent a nous fatiguer avec leur politique à la petite semaine. Encore une autre variable d’ajustement à la noix qui aboutira nul part, sinon à des affrontements indépendantistes contre loyalistes.
    Hier soir en meeting, Yanno avait lancé un ultimatum à peine voilé en direction des indépendantistes, grosso modo il a voulu dire, « Dimanche prochain, si je ne suis pas re-élu député, je prendrais la direction du Rump et là ce sera fini la rigolade. » En effet, toute les petites combines passés avec le clan du Mt Dore seront caduques, il n’y aura plus de discussions, ni de complaisance, ni de petits cadeaux en direction de l’UC/PT. On pourra s’attendre a des actions chocs comme faire virer Wamy et LKU de leurs postes à réponsabilités, faire redescendre le drapeau du FLN (que le Rump avait hissé) sur les Mairies Rumpistes et surtout éxiger un réferundum pour la sortie de l’ADN. Et surtout pas de solution négociée. Ce sera une bonne vieille PURGE de l’indépendance comme les bonne vielles promesses d’avant.

    C’est gros comme une montagne, Yanno avec son nouveau discours clivant qu’il affectionne (il est le va-t’en guerre du Rump) veut réorienter son parti sur les terres du FN. S’il perd, ce sera « à droite toute » et à fond. Et voila comment on risque de revenir à des affrontements du type évenements de 84-88. Au Rump, en grands cyniques qu’ils sont, pour se faire re-élir, ils sont capables de remettre le pays à feu et à sang.
    Pauvres de nous.

    • ……………..AVIS AUX MILITANTS DU RUMP……………..

      Paradoxalement, si les militants du Rump veulent du changement à la tête de leur parti et une droitisation de leur ligne politique afin que le Rump puisse continuer à exister, et bien il faudrait que YANNO soit BATTU ce dimanche. En effet, c ’est à cette unique condition qu ’il s ’engage à prendre la direction du mouvement.
      Donc pour le bien de tous les Rumpistes et pour la survive de leur parti; VOTEZ SONIA sans hésitation, sinon continuer sous la direction d ’un Frogier qui ne veut pas admettre ses erreurs reviendra à faire un Hara Kiri collectif.

      • floyd commence a préparer ton discour de président de C.E vu que c’est bien possible que Sonia perde et que le couse de Hienghene gagne contre le condamné alors faudra que tu change la tete de ton parti!!!!

  2. Quel joli ramassis de conneries … Malheureusement ou heureusement (c’est au choix) il ne suffit pas de faire de la dialectique et de se regarder le nombril pour être crédible!!! Pierre Frogier assume: c’est vrai, c’est pas dans les habitudes Calédoniennes!
    Il n’assume pas la faute, il n’y en a pas!!! Il assume le fait d’avoir été novateur , il assume le fait d’avoir tendu la main, il assume le fait de vouloir faire avancer les choses, il assume le fait de ne pas vouloir de perdant a la sortie des ADN. Ca s’appelle être responsable, assumer. En d’autres temps, deux hommes se sont sérrés la main… il a fallut du temps a certains pour comprendre, pour admettre, certains sont morts… Résultat : 24 ans de paix et de prospérité!!! Facile de taper sur la gueule des gens, bien calé dans son canapé, devant sa télé à regarder et écouter les magiciens de « Conneries Ensemble » nous bourrer le mou en manipulations,
    désinformation, mensonges, embrouilles diverses et multiples!!! Et vous, vous assumez quoi????

  3. Eh oui, Pierre Frogier assume et ce, sans se défausser. Il assume sa mauvaise communication qui a conduit à une certaine incompréhension d’une partie de l’électorat du rump, bien aidé en cela par les ragots, rumeurs et mensonges colportés inlassablement par Calédonie ensemble qui, rappelons le, a basé sa campagne sur le mensonge et la fourberire.

    Tiens en parlant d’assumer … il est comique de voir l’auteur de ce sujet souligner qu’en fait Pierre Frogier n’assumerait rien, même s’il le déclare et de ne pas s’effaroucher lorsque le leader de Calédonie ensemble n’assume pas sa condamnation pénale à cinq mois de prison avec sursis assortie de cinq millions d’amende pour prise illégale d’intérêt, préférant en cela invoquer un acharnement judiciaire … comme si, sa position le plaçait au dessus des mois et interdisait à la justice de le juger comme n’importe quel autre citoyen.

    A la vue de cette petite observation, on peut parfaitement comprendre que l’auteur de ce pamphlet ridicule, fervent admirateur et défenseur du preux Philippe Gomes, ne puisse en effet rien comprendre au sens du mot assumer, à sa valeur et à ses effets.

    Ce triste sire (l’auteur), n’hésite pas à nous sortir les démissions des Jospin et autres Chevènement (référence gauchiste s’il en est … ce qui tends à démontrer l’extrême proximité de pensée entre les socialistes et les calédonistes ensemblistes, mais de surcroit oublie consciencieusement d’éviter de souligner que son gourou, le sieur Gomes, aurait pu avoir la décence de se désister de sa candidature au profit de son second (mr Poadja) lorsqu’il a appris sa condamnation à de la prison avec sursis … mais il semble que de ce côté là, rien d’anormal ne puisse être souligné … je qualifierai de pathétique cette vision unilatérale de « l’honneur » d’un homme et cette aveuglement à n’imaginer la faute que dans le camp adverse et jamais dans le sien ….

    S’agissant maintenant de la pseudo nécessité de démission de la présidence de la province sud … d’une part, il est nécessaire, en préalable, de rappeler que nous sommes ici dans des élections législatives et non provinciales, de surcroit de rappeler que l’élection n’est pas terminée et d’autre part de rappeler que la province sud est, en majorité électorale, située dans la première circonscription, et que dans cette circonscription, non seulement c’est le candidat du R-UMP qui arrive en tête au premier tour, mais que de surcroit, ce dernier réalise sensiblement le même score qu’au précédentes élections ….

    En conclusion : un argumentaire mensonger, tronqué et dépourvu de bon sens, relativement habituel venant de ce parti politique favorisant le slogan au projet, le dénigrement à la construction, la vision à court terme au projet d’avenir et ayant pour cible favorite non pas ceux dont l’idéologie se devrait de leur être totalement opposée (indépendantiste), mais au contraire, ceux qui peuvent s’exprimer à leur place, car de la même famille politique (non indépendantiste) et qui leur font de l’ombre dans l’accession à leur seul et unique raison d’être : le pouvoir.

    De tristes sires avez vous dit ?? J’irai plus loin : des pyromanes totalement inconscients du mal qu’il font à leur pays.

    • « Il assume sa mauvaise communication »

      ah elle est bonne celle-là : il assume sa mauvaise communication !
      oh, comme c’est triste, nous les Calédoniens qu’on est fin bêtes on savait pas que c’était juste de la communication !

      Tu trouves pas que tu es loin des faits là Victor ?

  4. Quel joli ramassis de conneries tu écris la fouine; tu fais un rapprochement entre les 24 ans de paix avec les accords de 88, mais ça n’a aucun rapport avec PF et son double drapeau. PF n’a rien innové, n’a rien apporté à la paix; il n’a fait que faire renaitre les vieux démons et raviver les passions. Il n’ a fait que compliquer les choses.

    « Faire avancer les choses » ? et dans quel sens ? dans le sens de la kanaky (et son drapeau) ? ben il assume d’avoir trahi son camp en renforçant le camp adverse.Et puisque tu aimes la dialectique, lever le drapeau ennemi, c’est trahir son camp, c’est l’affaiblir, et trahir et affaiblir son camp, c’est une faute. Donc oui il y a eu faute. ( en lieu et place de « innovation »)

    Etre contre PF, ce n’est pas être contre la paix et vouloir aller de l’avant. Tu amalgames et mélanges tout dans une démonstration qui n’en est pas une, mais un bricolage de phrases au sens superficiel. Qu’est-ce que u écris comme connerie la fouine. En effet, la dialectique, c’est pas ton truc.

    • Oh purée, un mec compliqué!!!
      Le monsieur a dit: après le geste fort de JL et de JMT, il y’a eu du flottement et tout le monde n’a pas adhéré tout de suite…
      Mais bon c’est pas grave si tu ne comprends pas tout!!
      Camp adverse, lever un drapeau ennemi, t’es en guerre contre qui, toi?
      Quant a moi, rien a démontrer ni a expliquer. Ta démonstration et tes explications sont les bonnes; bon c’est vrai j’ai pas tout compris; et pour ce qui est de la dialectique, je te la laisse… tu t’en sors très bien!!

      • oui, « camp adverse », lever un drapeau. Je n’ai pas dit « guerre », j’ai dit camp adverse; il y a une bataille idéologique concernant l’avenir de la NC. Les camps, les idées, se regroupent sous des drapeaux ( Et dans le cas calédonien, le drapeau du camp aux idées opposée est né dans un contexte, et est toujours montré, pensé, comme un drapeau ayant un fort sens ethnique). On ne lève pas le drapeau du camp d’en face.
        Un mec compliqué ? non; un mec qui t’as expliqué, qui t’as étalé, tout simplement.

        • Si seulement les leaders de CE pouvaient être aussi convaincants et pouvaient expliquer aussi bien que toi:
          EG et GY seraient passés au premier tour!!! Tu aurai du écrire plus souvent avant le 1er tour… Dommage!!!
          Mister… et boule de gomme!!!

  5. 2012 : FAITES VOS JEUX (7 novembre 2011… non, non, rien n’a changé… )

    Au moment de faire vos choix, de faire vos jeux, avant que les jeux ne soient faits, et que plus rien n’aille, au moment de choisir les deux députés qui représenteront la Nouvelle-Calédonie à l’Assemblée Nationale en 2012, il faudra bien regarder ce que ceux du Rump représentent, leurs engagements et leur bilan, ainsi que les engagements et le bilan de leur parti.

    Ainsi les deux candidats du Rump déjà connus et déclarés, imposés aux militants du parti et à au pays, le secrétaire général et le député sortant, donnés souvent gagnants en 2012, une simple formalité, et qui risquent, si vous les laissez vous représenter, de faire triompher la démarche de concessions infinies et sans retour faites aux indépendantistes par le président du parti, que représentent-ils ?

    1) Ils représentent la soumission servile, veule et infantile à Sarkozy, qui se tape de la Calédonie comme de sa première Rolex et qui n’a daigné visiter l’île qu’au moment où il a senti que la délirante alliance entre Wamytan et Frogier pouvait quand même faire joli sur le papier et sur TF1, au moins, et éventuellement lui rapporter électoralement.

    2) Ils représentent la soumission à ce Sarkozy massacreur des Accords et du corps électoral légalement prévu en Calédonie par la loi organique de 98, alors qu’il aurait fallu se révolter et démissionner de l’Assemblée, ou de l’UMP, ou des deux.

    3) Ils représentent la résignation et la soumission au forcing et aux forceps des transferts, délirants et calamiteux, vouant les grandes compétences du territoire à l’arbitraire, à la faillite et à la corruption et destinant la Calédonie à la sortie de la République, alors que les Accords n’imposaient pas cela.

    4) Ils représentent le reniement de l’idéal républicain et démocratique du parti loyaliste initial et la trahison des loyalistes, qui leur ont confié le mandat de maintenir la Calédonie dans la France, par la reconnaissance et la quasi adoption du drapeau phare et guide des actions terroristes et meurtrières, dont la reconnaissance n’a apporté ni paix, ni sécurité, ni respect, ni dans les les écoles du sud incendiées, ni dans les dispensaires, ni à Unia, ni à Maré etc…

    5) Ils représentent le reniement de l’idéal républicain par l’adoption d‘une coutume féodale et rétrograde, promise et imposée à tous ceux dont elle ne concerne en rien la culture, la civilisation et l’humanisme.

    6) Ils représentent le reniement de l’idéal républicain par le projet d’installation au sénat d’un sénateur indépendantiste, bloqué in extremis par un Sarkozy inquiet de sa majorité au sénat.

    7) Ils représentent le reniement de la démocratie et des engagements politiques par l’installation au pouvoir, à la présidence du congrès de Nouvelle-Calédonie du leader indépendantiste virulent et radical le plus actif pour dénoncer la France à l’international, le chef tribal le moins actif pour pacifier la tribu la plus problématique du pays, le plus déterminé, comme il l’a répété à la radio le 4/11/11, à aller jusqu’au bout de son projet d’indépendance kanak totale, sans concession, sinon celle d’accepter que les autres communautés s’y rallient

    8 ) Ils représentent le reniement de l’idéal républicain par l’alliance avec un leader syndical brutal, puis politique, mêlant l’activisme syndical ultraviolent aux options politiques ethnocentristes, fondamentalistes, sans concessions, vouant toute opposition aux « poubelles de l’Histoire ».

    9) Ils représentent le reniement des droits de l’homme et des principes constitutionnels en collaborant à cet ostracisme maniaque et à cette rage de fermer définitivement le pays à toute arrivée de travailleurs, même nationaux, surtout nationaux d’ailleurs, à tout apport extérieur, à toute compétence nouvelle, à tout renouvellement, sous couvert de la « protection d’un emploi local » en inadéquation avec les besoins et les exigences économiques, sclérosants et régressifs en termes de qualité et de talent.

    10) Ils représentent le reniement de l’idéal républicain par le choix et l’intronisation d’un sénateur UMP dont l’écharpe tricolore recouvre un cœur qui crie « Ici c’est pas la France ! » quand ça l’arrange, quand ça arrange ses affaires.

    11) Ils représentent la résignation et la soumission aux invasions constantes, sauvages ou calculées, de la ville par les populations du Nord et des Îles, qui thésaurisent les impôts du Sud et ne cherchent pas à entreprendre et à fixer leurs habitants. Ils représentent la pérennisation de cette invasion par la pérennisation des occupations illégales et le financement de la normalisation gracieuse de ces squats, pudiquement rebaptisés « habitat spontané », par les impôts de ceux qui travaillent et utilisent les chemins normaux pour louer ou acquérir un logement ou financer un terrain et une construction.

    12) Ils représentent l’agression incroyablement violente à l’égard des véritables loyalistes, leurs alliés naturels sur le point primordial du rattachement à la France, mais qui gênent leurs manœuvres et ils représentent la volonté incroyablement rageuse de les liquider partout au profit des indépendantistes et du sabotage, du sabordage de la Calédonie française. La liquidation va se poursuivre mercredi avec l’exécution des vice-présidents de Calédonie-Ensemble à la Province Sud.

    13) Ils représentent la honte de confier la présidence du gouvernement et les plus hautes responsabilités à un individu mis en examen par la Justice et la honte de le défendre bec et ongles, toujours pour conserver le pouvoir par des alliances contre nature et dans ce cas totalement indignes, compromission et complicité annonciatrices d’un capitalisme et d’un affairisme sauvages et bananiers, prolongeant, amplifiant et pérennisant la part belle déjà faite aux puissances de l’argent et aux monopoles.

    14) Ils représentent la volonté totalitaire de verrouiller à perpète l’expression et l’information par des télés maison, ruineuses, payées avec l’argent des moutons, et surtout pas dérangeantes, pas gênantes, qui perpétueront et généraliseront, sans partage et sans opposition, le discours lénifiant du sport, du tourisme, des festivités, de la littérature et de l’art subventionnés, de la plupart des médias… pérorant sur « l’île fraternelle et heureuse la plus proche du paradis », masques perpétuels et rengaines sempiternelles pour occulter et ne pas dire ni laisser dire le malaise, les haines, les peurs, les violences, les souffrances, la délinquance et la criminalité du pays. Et la censure masquée du film sur « Ouvéa », même mauvais, même malintentionné, déplaisant autant au Rump protégeant son discours lénifiant qu’à un UC instigateur de l’événement et sacrificateur des acteurs, n’est qu’un aperçu de ce verrouillage prochain.

    15) Ils représentent la résignation lâche à l’arrosage à coups de deniers publics de collaborateurs indépendantistes pour des élus initialement loyalistes et l’extinction illusoire de revendications coutumières racketteuses à calmer pour l’implantation de services publics sur du foncier public.

    16) Ils représentent la gabegie ruineuse du sport et des Jeux, monomanie et logiciel mental pays, vanité indécente d’un territoire bodybuildé et thuné par la France, écrasant à bon compte les petits archipels miséreux, opium du peuple et dérivatif pour les états d’âme et les velléités de lucidité de la population.

    Voilà… avec ces observations, ces données factuelles, ces quelques constats, faites vos choix, faites vos jeux. Quand les jeux seront faits, rien n’ira plus.

    ©tardy 17/11/11

  6. je suis mort de rire de voir toute la bande de guignol parlait du RUMPet dire ce que doit faire les militants ainsique le burreau du RUMP.Ben les guignols je vais faire comme vous:au second tour si votre gourou de condamné se prend une branlé par le couse et que votre miss »faite ce que je dis mais pas ce que je fais » dans la premiere se prend une tole par Yanno virés les!!! car leur si cher référendum il faudra pas le mettre au oubliette comme vous avez l’habitude a C.E(c’est quoi déja calédonie ensemble ou camp est???)

  7. Si un independantiste est capable d’etre l’interlocuteur des loyalistes, c’est bien Jean-Pierre Djaiwe, il a les qualites d’un Tjibaou, et nous ne pouvons pas ecarter les independantistes a ce stade de la sortie des accords, il faut ‘faire avec’ si l’on est loyaliste, le resultat ideal pour la suite est bien sur Sonia ds la 1ere et Djaiwe ds la deuxieme. Pour ceux qui douteraient, regardez qui a signe les ADM, les ADN, nous ne pouvons pas ecarter des debats l’un des deux interlocuteurs, il est trop tard, ou alors, il ne fallait pas signer ces accords alors, mais maintenant qu’ils sont signes, il va falloir ‘faire avec’… En se rappellant que nous avons rate le coche en n’elisant pas un depute socialiste (le dr Jorda), un depute dans la majorite a l’assemblee, alors la moins mauvaise des solutions est bien d’elire au moins Jean-Pierre, qui se retrouvera a Bourbon dans la majorite et Sonia (j’espere, Yanno, c’est trop ‘le passe’, quand un vrai changement s’impose apres les affaires, les drapeaux, etc…) qui pourra mettre en avant le point de vue loyaliste et negocier, donc, cette sortie des accords au nom des loyalistes… Ecarter les independantistes de la table des discussions se revelerait etre une grave erreur…

    • Il y a qu’à ignorer les désirs de la majorité pour faire plaisir à la minorité

      Tout compris à la démocratie le crapaud verdatre.

  8. Si vous prenez une grenouille et que vous la mettez dans une casserole et que vous augmentez la température très doucement. Que va-t-il arriver ? La grenouille finira cuite parce que quand elle se rend compte de ce qui lui arrive, c’est trop tard.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here