Les électeurs de cette collectivité du Pacifique sud, où le dépouillement des bulletins est d’ores et déjà terminé, auraient choisi deux candidats divers-droite pour les représenter. Au détriment de l’UMP, qui règne en maître sur le « Caillou » depuis 35 ans.

C’est une claque historique pour l’ex-parti majoritaire. Sonia Lagarde et Philippe Gomes, candidats de la formation de centre-droit Calédonie Ensemble, auraient raflé la mise à l’issue du second tour du scrutin législatif dimanche 17 juin, selon les résultats communiqués par RFO Nouvelle-Calédonie. Pour la première fois depuis 1986, les députés de droite, RPR puis UMP, ne siégeront pas au Palais Bourbon.

Dans la première circonscription, Sonia Lagarde aurait nettement défait son adversaire, le député sortant Gaël Yanno, par 53,9% des voix contre 46,1%. Le candidat du Rassemblement UMP avait pourtant viré en tête au premier tour dimanche dernier, recueillant 30,96% des suffrages. Autre petit séisme sur le « Caillou », Sonia Lagarde est désormais la première femme élue députée de Nouvelle-Calédonie.

Dans la 2e circonscription, le divers droite Philippe Gomès l’emporterait avec 52,6% des voix contre 47,4% pour l’indépendantiste kanak Jean-Pierre Djaïwe. La droite loyaliste avait appelé à soutenir Philippe Gomès pour faire barrage au FLNKS. Les deux élus ont annoncé qu’ils siégeraient parmi les non-inscrits dans l’hémicycle, selon L’Express.

Les résultats définitifs validés par le ministère de l’Intérieur seront connus lundi.

( sources : France soir)

2 COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here