767577_3_a974_en-nouvelle-caledonie-les-autorites_e2d9dc92958c9386857372892c61790dAvec le recensement de dix cas »autochtones » de zika dans le Grand Nouméa, les autorités sanitaires ont décidé de déclarer la Nouvelle-Calédonie en phase épidémique pour cette maladie transmise par le moustique. Le retour de la dengue de type 3 suscite aussi de nombreuses inquiétudes.

Dix cas non importés ont été comptabilisés dans le Grand Nouméa, le virus du zika s’est parfaitement adapté au moustique calédonien qui transmet donc désormais cette maladie qui a déjà contaminé plus de 35000 personnes en Polynésie Française.

Les autorités sanitaires ont donc décidé de déclarer officiellement l’épidémie de zika en Nouvelle-Calédonie.

Le zika, maladie qui provoque fièvre, douleurs musculaires et éruptions cutanées. Fréquent en Afrique et en Asie, le zika n’avait pas été observé en Océanie depuis 2007 où 153 personnes avaient été infectées en Micronésie. Chaque mois environ, un cas de chikungunya est également déclaré, et la DASS craint qu’avec les fortes chaleurs des mois d’été (de janvier à mars), les infections se multiplient. La dengue de type 1, qui a touché 11 000 personnes lors d’une épidémie entre septembre 2012 et octobre 2013 et en a tué quatre, continue également de sévir, à raison de dix à vingt cas par mois.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here