Les calédoniens doivent se réveiller

La visite de Nicolas SARKOZY ou un véritable plébiscite de l’action du Rassemblement Ump

29 août 2011 par  Victor sur Cagou.com

Alors répondons à victor et développons un peu :

1- Visite de Sarkosy un succès, un plébiscite de l’action du rump ?????????, un bide total oui, sarkozy a dû en faire une jaunisse, à peine 1500 personnes à Bir Hakem, même pas 3000 à Paîta avec tout le gratin politique (même pas pleine la salle, chaises vides dehors), c’est franchement risible au regard de + de 62% de calédoniens qui ont voté pour lui et qui ne revoteront très certainement plus pour cette brêle. En gros ce « plébiscite » du RUMP représente 1% de la population du Grand Nouméa.

2- Quant à ces interventions présidentielles, beaucoup de calédoniens n’y ont vu que des discours moutonneux et propagandistes de campagne présidentielle au pays du non dit ; oui, Sarkozy a approuvé, de part son action ou inaction aussi, la politique médiocratique totalitaire du rump-ae-uc-pt  et ce n’est pas étonnant car celle-ci émane de l’Elysée même, aidée par la circonstance par la politique démagogique de celle-ci (rump-ae-uc-pt) par le cadenassage de toutes les institutions les plus prépondérantes de la Nouvelle-Calédonie, par le cadenassage de la liberté d’expression (refus de libéraliser de nouveaux projets radiophoniques, projet d’une chaine télévisée politiques (rump-ae-uc-pt)), inactions quant aux problèmes sociétaux des calédoniens (chèreté de vie, logement, drame de Maré, réfugiés d’Unia, prévention/insécurité, environnement, …..) bref une politique vraiment affligeante à l’image de ce qui a été réalisé depuis maintenant presque 5 ans en métropole et depuis quelques mois chez nous, politique digne d’une république bananière!!!!! Ce qui était vide de sens aussi, ce sont les discours démagogiques de Sarkozy, où l’art d’accommoder tout le monde en leur faisant entendre ce qu’ils ont envie d’entendre (ben oui presque tout le monde politique il était content après ses beaux discours de présidentiable (Sarkozy connait bien les problèmes calédoniens ont dit certains!!!!! oui les problèmes calédoniens proféssés par la pensée unique à 22.000 kms de chez nous), même l’UC et le PT, vraiment trop fort nos tontons makouts) pour ensuite n’en faire qu’à sa tête et c’est bien ce qu’il s’est passé en Métropole après les élections de 2007. Il est où le « gagner plus » promis par son slogan ? ha oui… il y a eu « la crise » (crise bancaire, qui aurait eu de moindres répercussions s’il n’avait pas voulu jouer l’ultra libéral, s’il n’avait pas mis en place des niches fiscales pour les plus nantis, ….),  elle est où la sécurité promise ? comme toutes ses promesses électorales : passées aux oubliettes (accroissement de la pauvreté, augmentation de la fracture sociale et des inégalités, forte augmentation de la dette française, inflation, ….,  lien: http://www.marianne2.fr/L-abecedaire-des-promesses-non-tenues-de-Nicolas-Sarkozy_a171761.html ).

3- Par ailleurs, cette visite a été la plus pitoyable faite par un Président de la République ; entre les excès de sécurité qui témoignent d’une paranoïa certaine, des discours trop rassembleurs pour être honnêtes, démagogues et/ou inexacts parfois, on peut se demander quel est le vrai bilan de cette visite : La construction d’une nouvelle prison ? Le renforcement des effectifs de police ? le renforcement de la sécurité ? les Jeux du Pacifrique à plus de 17 milliars de nos francs ?, ou encore l’envoi de deux experts métropolitains pour solutionner en une semaine la problèmatique des transports et d’Aircal ? la réponse est evidemment que du vent ; alors ne soyez plus leurrés par l’appel du chef des bergers car tous ces discours de présidentiable ne sont qu’un ramassis de niaiseries digne de celles qui pendant des années ont été professées par les leaders du RUMP et avant eux, celles du Rassemblement pour délivrer la pensée unique ; il a fait un discours « rassembleur » pour tenter de cacher le vol du vote de l’électorat Calédonien par les « belles » manœuvres affairistes politiquardes locales qui ont mis en lumière un RUMP en mal de visibilité notamment pour l’UMP métropolitain. Dites vous bien que la France n’a pas besoin de la Calédonie pour s’en sortir économiquement ou militairement : environ 56% de la SLN appartient à Eramet, qu’elle soit ou non tutrice de la Calédonie elle touchera les dividendes, les militaires quand à eux peuvent très bien être déplacés à Wallis et Futuna qui eux ont demandé à être rattaché à la France et qui n’attendent pas mieux.

Cette propagande du RUMP, fort heureusement je l’espère, ne dupe plus une grande majorité des calédoniens mais sont malgré tout cantonnés à attendre 2014 pour le faire savoir dans les URNES et l’amorceront en 2012 aux présidentielles et aux législatives. Pour une majorité de calédoniens le discours de Sarkozy n’est pas le début du lâchage de la Nouvelle-Calédonie par la France mais sa confirmation d’indépendance-association (il a bien confirmé qu’il n’y aurait pas de partition comme voulue par le rump) puisque déjà en élaboration en petit comité (juristes) à l’Elyséee (dixit le sieur Faberon par média interposé – à noter que son intervention médiatique sur le sujet a été tout simplement censurée) ; le souci est que cette vision de l’avenir du pays ne fera que conforter une indépendance totale par la mise en place d’une dictature à la mode africaine (certains s’y préparent déjà) à court ou moyen terme. N’oubliez surtout pas que toutes les indépendances de territoires français ont été données par des présidents de droites (De Gaulle avec L’Algerie, Giscard avec les Nouvelles Hebrides-Vanuatu) ; aussi, le choix sera difficile lors du vote des calédoniens au 1er tour de la présenditielle 2012, il faudra choisir pour voter entre les différentes mouvances de droite (sauf l’ump), la gauche ou le FN et votre choix se fera en connaisance de cause.

 

4- Ce qui est sûr, c’est que l’avenir du pays ne pourra se construire qu’avec les ADM et les ADN en les respectant à la lettre (mener à termes les transferts de compétence, mettre en place les signes identitaires du pays, continuer le rééquilibrage des provinces nord et iles, …..) c’est à dire respecter la parole donnée des signataires tant dans le camp indépendantiste que dans le camp autonomiste (JMT&JL) ;  faire le contraire nous ramènerait 25 ans en arrière avec à la clé une guerre civile (n’oublions pas que depuis la libéralisation des armes chacun des deux camps s’est armé en conséquence). Michel Rocard (tout comme JL de son vivant), qui est à la base des ADM ne cautionne en aucune manière la politique menée par le rump-uc-pt ; il a compris que cette aberration nous mènerait droit dans le mur.

Cet article est un condensé de posts de :Tarmak, Jean-Georges, Anne-Marie, Vacciné, Drapeau comme 1, Chapeau de paille et Okydokytoky.

à faire circuler, Merci

Rejoindre la conversation

13 commentaires

  1. Je ne peux qu’approuver puisque je retrouve le fond de ma pensée et même certaines de mes phrases.
    Aujourd’hui, je me dis que les habitants de mayotte ont fait le meilleur choix, et que les walisiens sont dans le vrai. Ils savent bien que sans la France, ils sont perdus.
    Sommes-nous assez prétentieux pour croire que le nickel peut nous permttre d’être indépendants ?
    A l’instar de ce pronait feu Jean-Cheval, à l’époque des Accords de Matignon, quand il s’était présenté aux législatives, je pense que la seule issue viable pour la Nouvelle-Calédonie est la départementalisation.
    Je ne crois pas que les calédoniens, toutes ethnies confindues, soient assez matures pour une autonomie et encore moins pour l’indépendance…

  2. Pourquoi ne pas avoir répondu directement à Victor sur son propre sujet ??

    Histoire de masquer ses propos peut être ??

    Hé bien les voici, merci de dire ce qui est inexact là-dedans :

    La visite de Nicolas SARKOZY en Nouvelle Calédonie aura été couronnée de succès. Outre sa connaissance parfaite du dossier Calédonien, Nicolas SARKOZY aura impressionne tant par son franc parler sur l’ensemble des sujets abordés, que sur l’aspect consensuel de son discours.

    Si l’homme n’a, à aucun moment, caché sa préférence pour une Calédonie dans la France, il a su, à tout instant, rassembler et faire valoir ses idées au delà même de son propre camps.

    Sur l’ensemble des thèmes abordés, Nicolas SARKOZY, a témoigné de sa totale adhésion quand aux prises de position du rassemblement UMP de Pierre Frogier, au combien critiquée localement à des fins purement électoralistes.

    Sur les deux drapeaux, Nicolas SARKOZY a été extrêmement clair quand à sa vision sur la grandeur du geste, reléguant ainsi la critique politicienne au rang de puéril débat de bac à sable :

    « Cette double reconnaissance manifeste le dépassement des oppositions radicales qui, depuis les années 1960, structurent la vie politique calédonienne. Bloc contre bloc, légitimité contre légitimité. La radicalité, c’est la fin du territoire (…). J’ai longuement réfléchi avant d’accepter la proposition de Pierre Frogier. Mais en conscience, je me suis dit : « comment demander aux partenaires de l’Etat de faire un effort de compréhension et de remise en cause, si l’Etat et le chef de l’Etat lui-même, ne sont pas capables de le faire. Ces deux drapeaux sont le prolongement naturel et visible de la poignée de main entre Jacques Lafleur et Jean-Marie Tjibaou. Lors de l’ouverture des Jeux du Pacifique, l’émotion du stade était palpable, parce que l’on ressentait la Calédonie fière de son identité plurielle, et réconciliée avec elle-même. »

    « Je respecte que l’on puisse avoir une opinion différente, y compris dans ma propre famille. Mais la Calédonie est-elle plus forte rassemblée derrière ces deux drapeaux ou avec un seul drapeau dans le stade, un autre dehors, et la police au milieu pour éviter les affrontements ? »

    «Tant qu’aucune autre solution n’aura été trouvée, les deux drapeaux continueront de flotter ensemble. »

    A côté de cela, n’était il pas pathétique d’observer une poignée de personne, place des cocotiers, revendiquant encore et toujours le naïf « pas de destin commun sans drapeau commun » … ne serait on pas là plus dans un moyen existentiel que dans une démarche de « bonne volonté » censé être « prioritaire » quand à l’accession au fameux destin commun … ?

    Nicolas SARKOZY aura eu le mérite, sans pour autant fustiger qui que ce soit, de remettre à la place qui est la leur, ces considérations de bas étages pour se tourner vers les véritables préoccupations de Calédoniens : leur avenir institutionnel.

    Outre le succès populaire remporté par le président de la république, il n’est pas anodin de constater l’unanimité que Nicolas SARKOZY a emporté face à l’ensemble de la classe politique Calédonienne.

    De Paul Néaoutyne à Louis Kotra Uregei en passant par Rock Wamytan, le conseil coutumier et Philippe Gomes (oui oui …), Nicolas SARKOZY a su fédérer l’ensemble des parties prenantes de la classe politique locale :

    « Elle semble loin l’année 2003, quand Jacques Chirac avait essuyé les chahuts du FLNKS à Koné. Huit ans plus tard, Nicolas Sarkozy a eu droit aux applaudissements des principaux élus indépendantistes après leur avoir vanté les mérites de la République française et l’intérêt bien compris d’y demeurer d’une façon ou d’une autre. » (lnc.nc)

    « Mais il était probablement préparé de longue date. Les drapeaux, l’avant-dernier comité des signataires, l’accélération des transferts de compétences, les lignes politiques qui ont bougé (non sans remous)… Tout ceci a permis au chef de l’Etat de se poser en acteur énergique de l’Accord de Nouméa, soucieux de tenir le calendrier. De fait, peu de gens peuvent le contredire quand il répète que c’est depuis son accession à la présidence que les transferts se sont accélérés. Inversement, peu de gens peuvent mettre en doute sa volonté affichée de maintenir ici le maximum de France. Et ceux qui s’y risquent ont tôt fait de se faire traiter de menteurs. » (lnc.nc)

    En y regardant plus près, il n’est pas inutile de souligner que Nicolas SARKOZY a totalement plébiscité les propositions du Rump (drapeaux, schéma minier, solution institutionnelle innovante, etc.), position qui, n’en doutons pas, ne sera bien évidemment pas reconnue par les adversaires locaux du rassemblement UMP qui continuerons sans aucun doute à fustiger ce mouvement, son président et ses adhérents, comme si rien ne s’était passé et comme si eux seul détenaient LA vérité.

    Ceci étant nul ne devra être dupe, Nicolas SARKOZY a clairement démontré son adhésion à la vision politique de Pierre Frogier et du Rump, qu’il soutient et soutiendra au delà des ragots usuellement rapportés notamment sur le net Calédonien. Le clin d’œil suivant en était une parfaite démonstration :

    « Je lis parfois ici ou là l’expression de fantasmes qui feraient de l’Etat un acteur zélé de la marche vers l’indépendance pour faire des économies budgétaires, ou pour se replier sur les étroites frontières européennes. Je veux le dire avec beaucoup de calme : ceux qui pensent cela ne comprennent pas ce qu’est la France. »

    A bon entendeur …

    Par ailleurs

    1. Houlllaaaaaaa!!!!!!

      T’es trop moutonnisé mon pauvre, relis bien cet article et enlève tes oeuillères et si toi pas comprendre, nous rien pouvoir faire pour toi et tes comparses!!!!!!!!!!

    2. Allons, allons gentil petit soldat vous resterez fidèle quoiqu’il en soit. C’est admirable, mais
      mon problème du moment est que je n’entends pas nos grand communicants sur la vie des gens d’en bas dont je fais partie. Qu’avez-vous à leur dire pour que l’on croit à toutes vos affirmations gratuites. Entrez dans le vif du sujet, c’est-à-dire le vivre ensemble dans l’indépendance. COURAGE nous attendons des réponses. Expliquez-nous ce qu’il nous arrivera dans un pays indépendant. Nous attendons. A bientôt.

  3. re
    vous avez eu la version soft Sarkozy version que chacun a compris et tronqué comme les ADN
    je vais vous faire une confidence voila la version off que le President a répété avec ses conseillers dans le sarko one avec ses têtes de chapitres
    salut MOI c’est NIKO Premier je viens vous voir parce que faut pas déconner en 2012
    d’abord je vais rappeler ce qui compte
    Le Nickel faut pas toucher à ma SLN ,c’est pas négociable et ceux qui veulent la majorité dans ma sln peuvent toujours rêver
    .ensuite on a emmerdé les anglo saxons au fin fonds du pacifique sud depuis napoléon 3 ,vous pouvez toujours vous brosser pour que ça change
    enfin j’ai besoin de calme jusqu’aux élections pas de bordel SVP faut pas rejouer Chirac et Ouvea
    quand vous avez bien compris et admis cela MOI je suis ouvert à tout
    la situation actuelle c’est ma préférée que des brêles soient à la tête de ‘île, excellent ,avec un sandwich à Paris j’en fait ce que je veux ,moi, COMMUNICATOR premier
    mais j ‘suis franc et pragmatique ,j’suis prêt à tordre définitivement tous les principes Républicains pour que mes 3 priorités
    soient respectées ,faites confiance à mes énarques,ils ont une imagination débordante pour vous concocter la suite des ADN dans le même état d’esprit . l’indépendance dans l’interdépendance y savent faire et puis des sous vous en aurez ( en aparté à ses conseillers: ah les cons n’ont toujours pas compris qui paie la musique choisit l’orchestre)
    tiens on va aider Frogier tout de suite avec ses conneries sur les squatts;heureusement qu’il est pas en France j’aurais le DAL et tous les roms sur le dos
    bon maintenant si vous voulez l’indépendance c’est votre choix mais faudra vous démerder tout seul ( là je rigole dur ,putain de régime sec) toujours à ses conseillers faut me prévoir tous les cas de figures … si ces cons accèdent à ‘indépendance faut que le connard à la tête de l’île me bouffe dans la main c’est compris ?? maintenant mettez moi ça en musique faut que chacun y trouve son compte comme dab

  4. Victor est tellement las de répéter sa propagande du parti (pris), qu’il copie ses commentaires pour les coller sur les autres billets.
    Cela frôle l’autisme Victor. Il faut dire qu’après 30 ans de lavage de cerveau à la mode RPCR, c’est dur d’oser une opinion qui ne soit pas dans la ligne du parti…
    En plus de cela, il copie des parties des déclarations de Sarkozy comme étant des preuves de l’engagement de la France à garder la Nouvelle-calédonie au sein de la République.
    Ne connait-il pas la phrase célèbre de Charles Pasqua : « les promesses des politiques n’engagent que ceux qui les reçoivent… »
    Pour moi, il n’y a point de salut pour la Nouvelle-Calédonie sans la départementalisation.
    Je pense que les accords de Nouméa nous conduisent à l’indépendance et les déclarations de Sarkozy ou d’autres n’y changeront rien….

  5. Cher chapeau de paille, je vous renvoies au sujet SUR la visite de Nicolas SARKOZY, sur lequel des questions vous ont été posées et pour lesquelles il semble que vous n’ayez pas su répondre.

    Votre rhétorique étant toujours la même, il semble parfaitement inutile de réécrire de nouveau texte, les réponses sont toujours valable … en voici une autre :

    Il est assez surprenant (mais relativement habituel somme toute) de constater l’absence de débat lorsque l’on aborde des sujets sur lesquels certains intervenants ne sont pas en phase.

    Le présent sujet en est la démonstration parfaite. Les divers intervenants (dont souvent au travers des messages reçu de cagou, l’on constate que se sont les mêmes personnes qui utilisent, histoire de faire nombreux, des pseudos différents…) n’hésitent pas, pour faire passer leurs idées, à dénigrer leurs interlocuteurs.

    Pour se faire tout y passe, les gens qui s’expriment sont forcément en service commandé pour un parti politique donné (sic.), ils sont bien évidemment dénués de toute pensée propre et ne font que réciter ce que leur dicterait les gens pour qui ils seraient censés travailler (…), on note l’emploi de mots tel que gogos, niaiserie, autisme, service commandé etc.

    Outre le fait qu’il est coutumier de reprocher à autrui ce que l’on se permet à soi même, il n’est pas inintéressant, qu’en dehors de la polémique puérile et de l’attaque personnelle, le fond du sujet n’est que très rarement débattu et pour cause … il semble que l’argumentation ne se limite qu’au dénigrement permanent de celui qui ose faire valoir un avis différent et ce, même si ce dernier argument sa position.

    Le peu de profondeur d’esprit en est tellement flagrant qu’il en est risible.

    Bref, plusieurs réponse ont été données à ces détracteurs professionnels, mais aucun retour constructif n’est observé.

    Ce n’est pas franchement grave, mais il est bon, de temps à autre, de révéler certaine choses …

    1. Victor,

      Argumente le point 1- qui répond à ton article STP par ce qu’à part blablater de belle manière certe, ton post n’est que du vent!!!!!!

  6. Pensez vous Victor que votre démonstration soit probante.
    Vous polémiquez pour dissimuler la faiblesse de vos arguments.
    Vous me rappelez Georges Marchais dans sa manière d’éviter de parler du fond des choses en retournant à ses contradicteurs les questions qui lui était posées.
    Je crois qu’il est vain de vous faire entendre raison pas plus que vos vérités ne me pénétreront.
    Nous n’avons et n’aurons jamais la même analyse des faits. Votre allégeance au RUMP n’est plus à démontrer et à cause de cela nous ne serons jamais du même avis…
    Vous pensez que Sarkozy est venu réaffirmer son désir de voir la Nouvelle-Calédonie rester dans la France. Au delà des mots, je n’en crois rien et c’est mon droit. La fréquentation des milieux politiques m’a appris qu’il ne faut jamais prendre les déclarations des hommes politiques pour argent comptant. Frédéric Dard ne disait-il pas : « Un politicien ne peut faire carrière sans mémoire, car il doit se souvenir de toutes les promesses qu’il lui faut oublier. »
    Même si je pense que votre confiance en Nicolas Sarkozy est mal placée, j’espère avoir tort pour la Nouvelle-Calédonie.
    Sur ce, cessons d’essayer de nous convaincre réciproquement car cela est vain.

  7. CHAPEAU DE PAILLE : je ne saurais mieux dire et j’adhère.

    MONEO: je vous aime! oui oui! en vous lisant, c’était comme si je l’entendais, avec son accent et tout et tout :trop fort ! on dirait du Nicolas Canteloup. Et tellement vrai! 😉

    VICTOR: juste une suggestion, prenez un dictionnaire et regardez la définition du mot « démagogie ». Oh et puis non, c’est mon jour de bonté, je vous la livre ici :

    « La démagogie est une attitude politique et rhétorique visant à essayer de dominer le peuple en s’assurant ses faveurs et en feignant de soutenir ses intérêts.

    Les propos démagogiques sont proférés dans le but d’obtenir le soutien d’un groupe en flattant les passions et en exacerbant les frustrations et les préjugés populaires. Pour cela, le démagogue utilise des discours délibérément simplistes, sans nuances, dénaturant la vérité et faisant preuve d’une complaisance excessive. Il fait ainsi appel à la facilité, voire à la paresse intellectuelle, en proposant des analyses et des solutions qui semblent évidentes et immédiates. Il n’est pas fait appel à la raison et il n’y a pas réellement de recherche de l’intérêt général. »

    Ca ne vous rappelle personne ???

  8. zavévu? c’est moi Niko le sérial lover..déjà que Carlita est tombé sous le charme dés qu’elle m’a vu ,là , je progresse encore ,Marita est tombée amoureuse de mon verbe sans me voir.
    l’histoire retiendra Sarko 1er sérial lover meilleur président généralissime;zavévu la pâtée que j’lui ai mis au bédoin?ratatiné,explosé ,volatilisé….
    les iraniens j’viens de leur dire que c’est fini du foutage de gueule avec leur bombinette… j’viens de les avertir dés que j’ai réparé mon bateau j’vais leur faire savoir qui est le maitre..
    VGE pas trés malin avait viré un chat moi c’est un chien que j’vais me payer ….
    allez les ptites têtes c’est sarko le meilleur et dire y en a qui veulent Hollande qui a besoin d’une primaire pour battre la grosse de lille………….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *