Superbe ! j’ai vu ca sur facebook et je ne pouvais pas ne pas faire tourner ! c’est assez scotchant :

Ce matin, je feuillette LNC, et je tombe sur l’article des salariés de l’OCDP qui font grève parce qu’ils ont peur de perdre leurs emplois, suite à la réforme de santé du Gouvernement et le soi-disant impact sur les pharmaciens …

Là, je me dit, il est fort ce Leroux quand même !

Sérieusement, quand on voit ce que rapporte cette boite … C’est la poule aux oeufs d’or Numéro Uno (ben oui sinon en anglais ça fait pub pour une bière) en Nouvelle-Calédonie !

Il n’y a qu’à voir la taille du yacht de Msieur Leroux, et la gueule de son ptit avion à réaction pour se rendre compte qu’il n’y a pas que la minoterie de St Vincent qui paye bien.

Mais manipuler ses propres employés pour mener son combat en sous-marin contre cette réforme , c’est quand même sacrément bien joué.

Du coup, j’réfléchi un peu. Hmmm, dur cette réforme pour les pharmaciens ? Bizarre, pas vu un seul rouler en 4L …

Et pis, je m’remémore le JT NC_1ère d’hier soir, avec le pharmacien de Houaïlou, en larme parce qu’il avait fait un emprunt de 150 millions cfp en 13 ans et qu’il ne savait pas comment il allait s’en sortir.
Aussitôt, j’saute sur ma calculette :

Allez j’prend un taux à 5%, j’calcule le tableau d’amortissement (oui j’suis comme ça, j’pinaille pas) sur 13 ans, et résultat (image jointe) : 1.4 millions de traite par mois (coût total du crédit : 220 millions à rembourser en 13 ans).

On rajoute son salaire plausible (au moins 500 milles cfp), celui d’un ou 2 employés par mois (200 milles x 2 ?) et les charges … Allez, en gros, faut au moins 3 millions cfp mensuel de Chiffre d’affaire pour que ça tienne la route.

Ensuite, ben Houaïlou, ben c’est pas le bassin clientèle de Nouméa, c’est sur. Ah ben oui alors, ça doit être dur pour lui … Stop ! Rembobinons … Y’a pas un truc qui vous choque ?

Il fait un crédit de 150 millions sur 13 ans ?

Ouh Pinaise, mais moi j’ai du pleurer (Si si, comme notre « Séna-pasteur » le fait si bien à chacun de ses discours) devant le banquier pour avoir mon crédit maison de 30 briques … sur 25 ans !

Allons, allons, messieurs les pharmaciens, n’auriez-vous pas un peu perdu le sens des réalités ?!

Ré-étaler donc votre crédit sur 25 ans comme pour ma maison : Vos traites passeront de 1.4 millions, à 980 milles cfp. Vous pourrez ainsi vous en sortir, puisque la différence correspond au moins aux salaires de 2 employés.

Autrement dit, au vue des crédits que vous contractez, vous vous gavez largement actuellement et vous pouvez faire cet effort de solidarité avec la baisse de 9% du prix des médocs.

Allez une tite dernière pour la route : savez-vous que beaucoup de pharmacies de brousse sont fermées le week-end, et que ce sont les dispensaires qui assument la fonction de « pharmacie de garde », avec une partie du stock des dites pharmacies laissé en dépôt ?

Autrement dit, même si le pharmacien ne travaille pas, ben il gagne quand même de l’argent avec ses médicaments vendus par les dispensaires, sans aucune charge (salariales ou autres).

Elle est pas belle la vie de pharmacien au pays ??

2 COMMENTS

  1. Les pharmacies ne voient que leurs bénéfices au détriment de la santé des malades.
    Les mensonges sur les médicaments sont très nombreux, mais la majorité d’entre nous persiste à croire que ces traitements sont la panacée et n’ont pas d’effets délétères sur nos organismes, alors qu’en vérité, les médicaments peuvent tuer, ce que l’on nous cache soigneusement.
    Les médicaments sont responsables d’au moins 18 000 décès par an, en France, c’est-à-dire deux fois plus que les accidents de la route, sans compter les 150 000 hospitalisations dues à leurs effets iatrogènes.
    On prétend que le rapport bénéfice-risque penche vers le bénéfice, mais souvent il n’y a aucun bénéfice, excepté celui du laboratoire.

    • Mensonge n°1 – Les laboratoires ont un souci permanent de la sécurité des patients
    • Mensonge n°2 – Le risque de complication cardiovasculaire reste faible pour les drogues anti-inflammatoires comme le Vioxx ou le Celebrex
    • Mensonge n°3 – Nous sommes les plus prudents en matière de santé publique (voir l’affaire du Distilbène)
    • Mensonge n°4 – Le Prozac est le plus sûr des antidépresseurs, même pour les enfants. C’est la « pillule du bonheur »
    • Mensonge n°5 – Aucune donnée ne remet en cause la sécurité d’emploi du Viagra
    • Mensonge n°6 – Après la ménopause un traitement hormonal est nécessaire et sans danger
    • Mensonge n°7 – Le Roaccutane, utilisé depuis plus de vingt ans, est bien toléré
    • Mensonge n°8 – La Ritaline est un médicament indispensable dans le traitement des troubles de comportement chez l’enfant
    • Mensonge n°9 – Les antibiotiques sont incontournables, malgré les mises en garde du gouvernement. Ils sont sans danger
    Mensonge n°10 – L’aspartame n’est finalement pas dangereux.

    Pas de pitié pour les patrons des pharmacies qui marche mains dans la mains avec le laboratoires et la majorité des médecins pour nous maintenir en mauvaise santé car les malades sont leurs gagne pain.

  2. Il ne faut pas oublier qu’en plus, ils bénéficient d’un numerus clausus. Pourquoi ne pas faire comme nos voisins anglo-saxons: tout pharmacien diplomé devrait avoir le droit d’ouvrir sa propre boutique. C’est cela la concurrence qui fait tenir les prix à un niveau honnête!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here