Les declarations, Les manipulations et les trahisons du RUMP

Extrait dépêche de l’AFP du 09 mai 2012 suite à une interview de Frogier :

Nouvelle-Calédonie: l’UMP attend « une attention particulière » de Hollande

« Pierre Frogier, président du Rassemblement-UMP en Nouvelle-Calédonie, a demandé au président élu François Hollande de porter « une attention particulière » à cet archipel, qui doit décider au cours de la mandature de rester ou pas dans la République française. »

Extraits de la déclartion de Frogier du 10 mai 2012 :

« Dans ce contexte, nous attendons du nouveau Président de la République que – comme son prédécesseur – il porte une attention particulière à la Nouvelle-Calédonie.
Nous attendons de lui qu’il prenne les initiatives nécessaires pour assurer le maintien de la prospérité économique dont bénéficie notre territoire.
Nous attendons, enfin, qu’il assure la mise en œuvre, pleine et entière de l’Accord de Nouméa et, surtout, qu’il nous aide à préparer, au mieux, sa sortie. »

« Notre devoir sera de convaincre le nouveau Chef de l’Etat que nous ne pouvons pas attendre passivement la date de 2014 qui ouvrira la période au cours de laquelle pourra être organisée la consultation sur le transfert des compétences régaliennes. »

« Pour favoriser la paix et la réconciliation, je confirme notre attachement au partage des responsabilités et à la majorité de gestion que nous avons constituée avec nos partenaires indépendantistes.
Et exprimer un souhait pour garantir le maintien de la Nouvelle-Calédonie dans la France, j’appelle à un regroupement de la droite.
Un appel qui s’adresse à tous ceux qui, comme nous ou avec nous, ont soutenu la candidature de Nicolas SARKOZY.
Plus que jamais, face à la nouvelle donne politique qui s’impose à nous, j’ai la conviction que nous devons nous regrouper. »

Aussi, suite aux déclarations de Frogier d’une part et du ralliement du RPC au RUMP d’autre part, je souhaiterais remettre quelques vérités à leur place en publiant le communiqué de Calédonie Ensemble qui rappelle des faits historiques indéniables :

« Pierre Frogier vient de lancer un vibrant appel à l’unité, en invitant « à un regroupement de la droite » pour « garantir le maintien de la Nouvelle-Calédonie dans la France ».
La dernière fois qu’il a lancé un tel appel à l’union, c’était le 21 décembre 2010, devant l’assemblée de la province Sud. Pierre Frogier déclarait vouloir consolider l’entente républicaine entre les non-indépendantistes.
En réponse, Sonia Lagarde avait rappelé les termes du « pacte de stabilité des institutions » conclu 18 mois plus tôt : « Pour nous, s’entendre sur l’essentiel, c’est être capable de préserver la stabilité des institutions du pays. (…) Mais cela ne signifie pas transiger avec ses convictions et renier les engagements pris devant les Calédoniens. »
Quelques semaines plus tard, le 17 février 2011, l’Union Calédonienne renversait le gouvernement et Pierre Frogier signait l’acte de décès de l’entente républicaine en déclarant : « je comprends ».
Aujourd’hui, Pierre Frogier réitère la même manœuvre politicienne.
Il appelle à l’unité et au « regroupement de la droite », tout en faisant l’apologie des « nouveaux équilibres institutionnels » qu’il a concoctés dans le dos des Calédoniens en portant Roch Wamytan à la présidence du congrès et en offrant au parti travailliste des postes-clef dans toutes les institutions.
Il affirme, la main sur le cœur, qu’il veut garantir le maintien de la Nouvelle-Calédonie dans la France, tout en négociant avec l’UC de Charly Pidjot et le Parti Travailliste de Louis Kotra Uregei, l’indépendance-association du pays.
Cette indépendance-association qu’Eric Gay a annoncée au micro d’Océane FM le 13 octobre 2011, par ces mots : « nos partenaires indépendantistes [ont la] volonté (…) d’accéder à (…) quelque chose qui puisse s’appeler indépendance, sur lequel on peut accepter de prendre un certain nombre de responsabilités. »
Cette indépendance-association que Pierre Frogier a explicitement confirmée dans un entretien accordé à Valeurs Actuelles le 19 avril 2012, en déclarant que la solution à trouver pourrait offrir, « s’il le faut, une représentation internationale à la Nouvelle-Calédonie ». Il annonce ainsi clairement ce siège à l’ONU si cher à Roch Wamytan, un siège synonyme d’une Nouvelle-Calédonie devenue Etat, un siège synonyme d’indépendance.
Cette indépendance-association qui justifie que Pierre Frogier exclue des discussions engagées ceux qui y sont opposés. Pierre Frogier a ainsi déclaré le 21 octobre sur RRB : « Le Rassemblement aura la responsabilité historique, avec d’autres mouvements indépendantistes, de la rédaction de cette page définitive. Tout se passera autour du Rassemblement. C’est pas Calédonie ensemble qui peut avoir la prétention de porter cette responsabilité historique. »
Voilà ce que sont les appels à l’unité de Pierre Frogier : des monuments de cynisme politique, car il fait toujours le contraire de ce qu’il annonce :
– Il évoque la menace indépendantiste, alors qu’il travaille pour eux.
– Il dénonce le risque de désunion, alors qu’il est le fossoyeur de l’unité.
– Il se place en chef politique, alors qu’il refuse d’affronter ses électeurs.
– Il se prétend l’héritier de Jacques Lafleur, alors qu’il a tout cédé aux indépendantistes, sans obtenir la moindre concession en retour.
Oui, l’unité de la famille non-indépendantiste est nécessaire, mais le RUMP n’en fait plus partie.
L’appel de Pierre Frogier ne s’adresse finalement qu’à ceux qui se sont déjà couchés devant lui : Harold Martin, Didier Leroux et Jean-Luc Régent.
Pour notre part, nous continuerons d’honorer les engagements que nous avons pris devant les Calédoniens en 2009.
Nous n’accepterons aucune compromission avec ceux qui ont choisi d’inscrire l’avenir de la Nouvelle-Calédonie dans la perspective indépendantiste, à marche forcée.
Pierre Frogier déclare : « nous ne pouvons pas attendre 2014 », « les Calédoniens nous demandent d’ouvrir au plus tôt les discussions », « le temps presse »…
Nous, nous disons : l’échéance de l’Accord de Nouméa, ça n’est pas 2014, c’est 2018 !
Pierre Frogier déclare : « seuls les signataires peuvent achever le processus engagé en 1988 ».
Nous, nous disons : c’est aux Calédoniens qu’il appartiendra de choisir ceux qui mèneront les négociations de sortie, après les provinciales de 2014.
Pierre Frogier déclare : « celles et ceux qui se sont exprimés (aux présidentielles), quel que soit leur camp, nous demandent, au plus tôt, d’ouvrir les discussions »
Nous, nous disons : le RUMP n’est pas propriétaire des voix qui se sont portées sur Nicolas Sarkozy.
Si Louis Kotra Uregei, partenaire de Pierre Frogier, se permet d’affirmer : « KA‑NA-KY 2014 ! On va négocier quoi ? La négociation, on l’a commencée il y a des décennies, et on est arrivé au bout. CA SUFFIT ! POINT FINAL ! », c’est peut-être que les négociations sont beaucoup plus engagées qu’on ne le croit.
C’est pour cette raison que les Calédoniens doivent dire STOP à la coalition, à l’occasion des prochaines législatives. »

Voila deux visions de l’avenir de la Nouvelle-Calédonie qui doivent faire réfléchir les calédoniens pour qu’ils optent pour la vision la plus rationnelle !

Rejoindre la conversation

  1. la grenouille verte

5 commentaires

  1. Porter une attention particuliere a 67 % de supporters de Sarko et 12% de fascistes que composent le Caillou ??? Porter une attention particuliere a une droite tellement divisee que c’est devenue une farce, la droite, sur le caillou, et les ‘victimes’ de ces comiques, leurs supporters, sont devenus tout aussi desopilants…
    L’attention particuliere elle n’existera pas a moins qu’aux legislatives les habitants du Caillou comprennent les enjeux, la difference que cela fera si ils se rangent maintenant du cote de celui qui va gouverner le pays pour les 5 ans a venir, il faudra etre intelligent et soutenir la gauche maintenant aux legislatives, si l’ont veut l’attention de Hollande… Les jeux sont faits …

  2. « Pour favoriser la paix et la réconciliation », le leitmotiv des politiques de la droite, alors que la paix existe et que la reconciliation elle a ete faite il y a bien longtemps aussi, ON NOUS FAIT CROIRE qu’il y a des problemes, ceci, pour justifier leur existence, a ces politiciens! Une petite poignee veulent se separer de la France, une minorite que le referendum confirmera ou infirmera, le travail est donc a faire par VOUS, maintenant, sur le scrutin de 2014, sur les questions a poser, on vous paye pourquoi, Frogier et les autres? Pour nous sortir des conneries a longueurs d’interviews? Il va falloir enfin gouverner, nous proposer des solutions a nos problemes sur le Caillou, la vie chere, la pollution, la corruption, les deficits, etc… Pour l’instant, surpayes de la droite, vous ‘pissez sur des violons’, vous ne travaillez pas du tout dans l’interet du Caillou et de vos administres !

  3. Rappel des resultats sur le caillou, [ou pourquoi Hollande n’ecoutera pas Frogier, a moins que nous nous rattrapions aux legislatives…] !!!!:

    M. Nicolas SARKOZY

    61 772

    63,03%

    M. François HOLLANDE

    36 239

    36,97%

  4. A mon avis, Hollande il va regarder de plus pres aux problemes de vie chere des Reunionnais, voila pourquoi, les resultats a La Reunion:

    M. François HOLLANDE

    286 109

    71,49%

    M. Nicolas SARKOZY

    114 120

    28,51%

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *