News Letter

Lettre d’information

recevoir notre lettre d'information :
J'accepte les conditions d'utilisation de cette liste conditions d'utilisation

Les Illuminati contrôlent-ils la planète ?

Avec le nouveau Tatouage qu’arborre Chris BrownLe complot qui fait trembler le showbizz Americain . Lire plus ... » le debatVu sur la toile Locale " a propos de yves Dassonville, a propos des syndicats. Lire plus ... » sur les illuminatiConflit Israélo Palestinien, remettons les choses au clair.. Lire plus ... » est relance !

C’est LE complotUn documentaire accuse Obama de vouloir détruire les Etats-Unis. Lire plus ... » qui permet de mettre en cohérence tous les autres, de l’assassinat de Kennedy au 11 SeptembreLe Time commémore le 11 septembre 2001 avec une couverture choc. Lire plus ... », en passant par la Révolution française et les extra-terrestres de Roswell. Les Illuminati, mystérieuse société secrète, agiraient dans l’ombre pour prendre le contrôle de la planète – c’est peut-être déjà le cas – afin d’instaurer un “Nouvel ordre mondialUne rencontre qui allait presque passer inapercue.... Lire plus ... »”.

Qui sont-ils ? L’élite de la franc-maçonnerie ? Les détenteurs d’un savoirRemplacer la Foi par le Savoir. Lire plus ... » occulte ? Un lobbyCODEX ALIMENTARIUS, LE CARTEL DE LA MORT. Lire plus ... » militaro-financier ? Pour certains, les Illuminati incarnent l’intervention du diable sur terre: ils seraient les alliés de l’Antéchrist. A moins que le nom Illuminati ne désigne un super-lobby tentaculaire, dont l’identité véritable est tenue secrète, et qui tirerait les ficelles dans les coulisses de la politiqueFrancais encore un effort pour devenir Républicains. Lire plus ... » et de la financeLe compte à rebours de l’économie mondiale continue…. Lire plus ... ».

Les Illuminati ont vraiment existé…

Nous sommes en Allemagne« SCOOP, le danger allemand. La Cour constitutionnelle veut rejeter les plans d’aides actuels ! ». Lire plus ... », au XVIIIe siècle. Alors que la franc-maçonnerie se répand en EuropeLE PLAN DE SAUVETAGE EUROPEEN . Lire plus ... », une société secrète apparaît en Bavière, fondée en 1776 par Adam Weishaupt, un ancien jésuiteSuite affaire pédophilie en caledonie. Lire plus ... » : c’est l’OrdreCollectif pour un drapeau calédonien commun. Lire plus ... » Illuminati.
Les Illuminati de Bavière (“Illuminés”, ou “ceux qui savent”) ne sont guère nombreux. Mais ils infiltrent quelques loges franc-maçonnes allemandes. Quels sont leurs buts ? Difficile à dire. Les Illuminati se réclament des Lumières, ils sont matérialistes et anticléricaux.
En 1784, l’électeur de Bavière Charles Théodore de Bavière décide de dissoudre toutes les sociétés secrètes. Considérés comme des criminels, contraints à l’exil, les Illuminati auraient complètement disparu avant 1789.
Mais en est-on bien sûr ? Et ne seraient-ils pas apparus des siècles plus tôt ?

Satan ou Wall Street
L’Ordre Illuminati aurait survécu… comme il le fait depuis des millénaires ! Car le groupe serait détenteur d’un savoir ésotérique qui remonterait aux antiques Sumer et Babylone, il y a 5L'UC défilera le 14 Juillet pour "succéder à la France".. Lire plus ... ».000 ans. Leur influence aurait perduré à travers les âges, infiltrant l’Eglise romaine, les Templiers, les Rose-Croix puis les francs-maçons.
A moins que ces racines historiques ne relèvent que d’un folklore, d’un nuage de fumée destiné à cacher leur véritable identité: celle d’une caste dont le but ultime serait la maitrise du mondeLe compte à rebours de l’économie mondiale continue…. Lire plus ... », détruisant gouvernements et religionsRemplacer la Foi par le Savoir. Lire plus ... » pour l’instauration d’un “Nouvel ordre mondialLe G8 premice d'un nouvel ordre mondial. Lire plus ... »”.
Traversant l’Atlantique, ils se seraient notamment implantés au sein des élites d’un pays neuf: les Etats-Unis.

La preuveDisney ou la propagande illuminati !. Lire plus ... » par le billetUn billet pour la planète Mars à 380 000 euros ?. Lire plus ... » de 1Coupe du monde 2014 à Rio: un aperçu de ce que sera le « Nouvel Ordre Mondial ». Lire plus ... » dollarLa chine s'apprete a enterrer le dollar !. Lire plus ... »

Aussi surprenant que cela puisse paraître, la puissance des Illuminati serait exhibée bien en évidence : sur le billet vert Luttez contre la Religion Verte. Lire plus ... ». Le roi dollar incarnerait ainsi l’avènement de leur empire. C’est après l’élection en 1933 du président américain Franklin D. Roosevelt – un franc-maçon – que le billet de 1 dollar adopte son aspect actuel :

- Dans la partie gauche du billet figure une bien étrange pyramide égyptienne, coupée en deux. A la base de cette pyramide est inscrit le nombre MDCCLXXVI, soit 1776. C’est l’année de la fondation des Etats-Unis. Mais aussi celle de l’ordre des Illuminati de Bavière…
- Au sommet, “l’œil irradiant dans toutes les directions” représente “l’œil qui espionne tout”.
- Sous la pyramide, l’expression latine Novus Ordo Seclorum “explique la nature de l’entreprise : la signification serait ‘un Nouvel ordre socialUne explosion sociale en France dans les prochains mois?. Lire plus ... »’ ou une ‘nouvelle donne’”, soit un “New Deal”. Annuit Coeptis signifierait: “Notre entreprise [la conspiration] a été couronnée de succès”. (source: “Pawns in the Game”, Des Espions sur l’échiquier, William Guy carr, 1958).
Et de nombreux autres codes seraient cachés dans le billet vert.

Sauf que… le dessin ornant le billet de 1 dollar est le même que sur le Grand sceaux des Etats-Unis, utilisé dès 1782, soit six ans seulement après la création des Illuminati de Bavière. Et Novus Ordo Seclorum ne se traduit pas par “nouvel ordre mondial” mais par “nouvel ordre pour les siècles”, une expression qu’il faut entendre en gardant à l’esprit les valeurs de la Déclaration d’indépendanceVu sur la toile Locale " a propos de yves Dassonville, a propos des syndicats. Lire plus ... ». Annuit Coeptis (qu’on traduit par quelque chose ou qu’un “approuve ce qui est Commencé”) place l’Amérique -la nouvelle “Terre promise”- sous la protection de Dieu La théorie d'Hawking sur Dieu et l'univers fait débat . Lire plus ... ».

Le propre des symboles est de laisser une large place à l’interprétation. En cherchant bien, on découvre ainsi que les différents billets américains auraient annoncé les attentatsAttentats du 11 septembre: neuf ans, neuf polémiques. Lire plus ... » du 11Interview de Rock Wamytan , premier president independantiste du congres NC. Lire plus ... » Septembre.

L’essayiste Edward Griffin affirme pour sa part que la Banque fédérale américaine (la FedPourquoi ils veulent se passer du FN pour les presidentielles 2012 . Lire plus ... ») a été fondée par un cartel de banquesUne Europe aux ordres du "gouvernement Sachs"? . Lire plus ... » privées contrôlées par les plus puissants milliardaires, et qu’elle sert donc leurs intérêts particuliers. Des milliardaires qui, bien sûr, feraient partie des Illuminati. A la vérité, la Fed est fondée sur l’articulation de banques régionales. Ses gouverneurs sont nommés par le président américain, après confirmation devant le Sénat.

Skull and Bones, la face visible des Illuminati ?

Derrière les dollarsCrise économique: ce qui nous attend vraiment…. Lire plus ... », il y a les hommes, et les arguments conspirationnistes deviennent plus inquiétants. Quel est par exemple le point communCollectif pour un drapeau calédonien commun. Lire plus ... » entre George W. Bush le républicain et son ancien adversaire démocrate John Kerry ? Ils sont tous les deux membres de Skull and Bones (littéralement: “le crâne et les os”), une société secrète de l’université de Yale. Fondée en 1830, cette confrérie étend son influence notamment à la CIA, au département de la Défense et au département d’Etat. Réseau d’entraide pour booster une carrière? Ou bien pacte unissant les familles les plus puissantes de l’establishment ? Des auteurs conspirationnistes affirment que les Skull and Bones dirigent en sous mainAprés l'incident de la main de T.Henry, un ministre irlandais demande un nouveau match France/Irlande. Lire plus ... » le Council on Foreign Relations (CFR, Conseil des relations étrangères), dont les 4La NASA dément l'Apocalypse du 21 décembre 2012. Lire plus ... ».300 membres à vie influencent eux-mêmes la politique étrangère des Etats-Unis.

L’avertissement d’Eisenhower

Le complot a aussi ses adversaires. Le 172014: la Grèce quitte l’euro. Lire plus ... » janvier 1961, le président Eisenhower, au moment de quitter le pouvoir, prononça un discoursDiscours de Jean-Marc Ayrault devant les membres du Comité des signataires à Nouméa . Lire plus ... » mettant en garde le pays contre le pouvoir du lobby militaro-industriel :
‘”Nous devons nous méfier d’une influence non justifiée, qu’elle soit voulue ou non, par le complexe militaro-industriel. Le risque d’un accroissement funeste des abus de pouvoir existe et persistera. Ne laissons jamais le poids de ce complexe mettre en dangerDéveloppement humain : le Pacifique plus vulnérable que les autres régions, . Lire plus ... » nos libertés ou notre démocratie.”
Pour les conspirationnistes, les inquiétudes d’Eisenhower annoncent l’assassinat du président Kennedy, deux années plus tard.

Le “Nouvel ordre mondial” s’installe

6Les législatives 2012 ont débutées. Lire plus ... » marsUn billet pour la planète Mars à 380 000 euros ?. Lire plus ... » 1991. La GuerreEmployer la tactique de la guerre froide pour s'attaquer à l'Iran. Lire plus ... » froide est finie. “Nous avons face à nous l’opportunité de fonder pour nous et les générations futures, un nouvel ordre mondial un monde fondé sur le règle de la loi”, déclare George Bush père.

Bush fait-il référence au “Nouvel ordre mondial” des Illuminati ? Veut-il, au nom des droits de l’Homme, étendre au monde entier la dominationLa Chine veut devenir un géant mondial de l’or. Lire plus ... » des Etats-Unis – et de ceux qui contrôlent le pays ? Depuis la finLes ferments de la fin de l’euro. Lire plus ... » de la Guerre froide, la mondialisation de l’économie et la multiplication des institutions internationales alimentent les théories du complot. De la Banque mondialeKaren Hudes révèle comment l’élite mondiale dirige le monde. Lire plus ... » à l’OMC, des Nations unies à l’Union européenne, des instances jugés non démocratiques seraient à l’œuvre pour abattre la souveraineté des nations et concentrer les pouvoirs dans les mains d’un petit nombre.
Car outre Skull and Bones, plusieurs groupes, dont l’existence est avérée, alimentent les soupçons de complot:

- Le groupe BilderbergUne Europe aux ordres du "gouvernement Sachs"? . Lire plus ... » rassemble chaque année, depuis 1954, 130 personnalités du monde des affaires, des médias et de la politique. Ce qui est dit lors de ces réunions reste confidentiel. Et les médias en parlent très peu.
- La Commission trilatéraleUne Europe aux ordres du "gouvernement Sachs"? . Lire plus ... », fondée en 1973, fonctionne sur le même principe de confidentialité et recrute au sein de la Triade (Etats-Unis, Union européenne, JaponAube de l’Odyssée ( par F.L). Lire plus ... »). Ce club fait l’objet de controverses. Il est accusé d’orienter l’économie du monde.

La guerre en Irak enfin, est présentée comme une preuve de l’existence d’un complot. L’administration Bush et les services américains de renseignements ont prétendu que le régime de Saddam Hussein était lié à Al Qaïda et qu’il détenait des armesEtats-Unis : Pourquoi la Sécurité Sociale a commandé 174 000 munitions d'armes à feu. Lire plus ... » de destructionUn documentaire accuse Obama de vouloir détruire les Etats-Unis. Lire plus ... » massive. Si le président des Etats-Unis a menti cette fois-ci, pourquoi ne l’aurait-il pas fait à d’autres occasions ?
Dès lors, la surveillance sur internet, la vidéosurveillance dans la rue, les passeports biométriques, les recherches sur le génome, les nanotechnologies… seraient autant de moyens pour les Illuminati de parvenir à un contrôle sans cesse plus étroit sur la population, dont les médias seraient les complices.

Un besoin de “réenchantement du monde”

Des indices, des indices soigneusement choisis… mais pas de preuve (on trouve bien sur le webUne gargouille alien sur la façade d'une abbaye crée le buzz sur internet . Lire plus ... » une interviewInterview de Rock Wamytan , premier president independantiste du congres NC. Lire plus ... » du président des Illuminati de FranceFrancais encore un effort pour devenir Républicains. Lire plus ... », Raoul V., mais c’est un canular). Alors au final, faut-il croire aux Illuminati ? Car il s’agit bien ici de croyance1 français sur 5 croit aux illuminatis. Lire plus ... », au sens où aucune démonstration rigoureuse ne permet de valider l’hypothèse.
Et pour cause. “Il est difficile d’attraper un chat noir dans une pièce sombre… surtout lorsqu’il n’y est pas”, souligne le philosophe et politologue Pierre-André Taguieff, citant un proverbe chinois. “Celui qui ne veut pas entendre n’entend pas. Au contraire, il intègre les objections à sa théorie”, poursuit le chercheur au CNRS, interrogé par nouvelobs.com, “les théories du complot sont imperméables à une argumentation, elles relèvent du dogme”.

Les théories du complot répondent selon Pierre-André Taguieff à un besoin de “réenchantement du monde”. Il s’agit de trouver un sens caché à ce qui n’en a pas forcément. D’où un succès incroyable au cinéma, en littérature, en BD…
“Les récits complotistes s’adaptent au contexte politique, militaire, économique ou culturel. Cette accommodation à l’événement étant une condition de leur vraisemblance, donc de leur efficacité symbolique”, poursuit le chercheur. Ainsi, les acteurs de ces récits complotistes auront successivement été les francs-maçons, les juifs Hollande au dîner du CRIF : « La liberté de moquer n'est pas la liberté de haïr ». Lire plus ... » ou les sionnistes, l’Eglise catholique ou l’Opus Dei, les bolchéviques, les “200 familles”… C’est dans la seconde moitié du XXe siècle que les Etats-Unis deviennent la nouvelle menaceS.O.S ma planete meurt. Lire plus ... ». “Dans les théories du complot, il faut poser une fois pour toute que l’Amérique a toujours tort et qu’elle a toujours de mauvaises intentions”, écrit la politologue Nicole Bacharan.

Internet permet de diffuser largement les théories du complot, et chacun fait son marché. “En mêlant le vrai et le faux, le possible et le réel, le vraisemblable et le certain, Internet contribue puissamment à la légitimation et à la banalisation culturelles des croyancesRemplacer la Foi par le Savoir. Lire plus ... » complotistes”, estime Pierre-André Taguieff. “Il est bon de douter, à condition d’être capable de douter aussi de ses doutes”.

Baptiste Legrand – nouvelobs.com

17 réponses

  1. max

    Donc C.Brown ferait partie des Illuminatis?
    bon faut arreter non?

    des symboles on peut en trouver partout et on leur faire dire ce que l’on veut…

    Je soutiens ce commentaire: 5

  2. Eric

    ““l’œil irradiant dans toutes les directions” représente “l’œil qui espionne tout”.”

    Non, l’oeil c’est la connaissance…!!!
    Aussi bien dans le sens philosophique et technique…

    Je soutiens ce commentaire: 1

  3. moneo

    J e ne sais s’il existe des illuminati mais je sais simplement en étant curieux et en lisant ou en ne regardant pas que la TV française que nous sommes manipulés en permanence Irak ,Lybie ,actuellement Syrie et sur le plan intérieur prochaine autorisation es gaz de schiste démolis par manipulation inverse sous sarkozy

    Je soutiens ce commentaire: 5

  4. gunar

    On sera bientôt fixé sur tout ça. On entend dire un peu partout que les gouvernements profiteraient de la date du 21.12.2012 pour l’avènement du Nouvel Ordre Mondial, dont l’objectif 1er est l’élimination de 90 % de la population mondiale actuelle prétextant que la terre ne peut plus supporter 7 milliards d’être humain. On entend parler des camps de la FEMA, il y a des reportages sérieux sur des projets (HAARP, BLUEBEAM, CHEMTRAILS), des projets visants à anéantir les populations de manière à ce qu’au final, la population mondiale n’excède pas les 500 millions d’habitants pour vivre en parfaite harmonie avec la nature et aussi de manière à ce qu’elle puisse régénérer ses ressources trop longtemps exploitées par l’homme. Tout ça semble sortir d’un mauvais film de science-fiction. Une seule pensée me vient à l’esprit, les millions de Juifs exterminés ne se doutaient pas une seconde qu’ils se dirigeaient vers les chambres à gaz, sinon je ne pense pas qu’ils se seraient laissés conduire comme des moutons que l’on conduit à l’abattoir, mais qui aurait pu croire que les Nazis avaient pour dessein l’extermination de tout un peuple ? Nous aurons toutes les réponses à nos questions dans très peu de temps.

    Je soutiens ce commentaire: 5

    • Dr Manhattan

      Les chambres a gaz sont tres controversées, aucune preuve de leur existance, voir le film, UN HOMME

      Je soutiens ce commentaire: 1

      • La Grenouille Verte

        Il faut tre ignare, de mauvaise foi et facho pour nier l’existence des chambres a gaz avec les documents et photos qui existent !

        La chambre à gaz du crématoire d’Auschwitz I

        Le Krema I et ses transformations

        ——————————————————————————–

        Le complexe concentrationnaire d’Auschwitz-Birkenau compta trois camps, Auschwitz I, appelé aussi « camp principal » ou « petit camp », Auschwitz II, Birkenau, appelé aussi « grand camp », à 2,5 km de Auschwitz I, et Auschwitz III, Buna-Monowitz. Le complexe concentrationnaire d’Auschwitz fut à la fois un camp de concentration, et un centre de mise à mort (principalement Birkenau) où les Juifs de l’Europe entière arrivaient pour être, dans leur écrasante majorité, directement assassinés dans les chambres à gaz, sans entrer dans le camp, sans y être enregistrés : ils n’échappaient à l’esclavage concentrationnaire que parce qu’ils étaient immédiatement mis à mort.

        La majorité des assassinats par gazages eurent lieu à Birkenau, d’abord dans des bâtiments aménagés en bordure du camp, puis dans les chambres à gaz aménagées dans les gigantesques crématoires de Birkenau. Ces complexes crématoires-chambres à gaz furent dynamités par les SS fuyant Auschwitz.

        Mais Auschwitz I fut le premier lieu des gazages. A l’automne 1941,après quelques essais dans les sous-sols du bloc 11, la morgue du Krema I (le crématoire de Auschwitz I), qui servait déjà de lieu d’assassinats par balles, fut aménagée en chambre à gaz. Les SS pratiquèrent notamment cinq orifices dans le toit, par lesquels était déversé le Zyklon B, la préparation qui dégageait de l’acide cyanhydrique, gaz mortel très violent qui provoque la mort rapide de ceux qui en respirent, même à une faible concentration.

        Si la majorité des assassinats par gazage fut transférée à Birkenau à partir d’avril 1942, la chambre à gaz du Krema I, à Auschwitz I, continua d’être sporadiquement utilisée jusqu’en décembre 1942.

        En 1943, le Krema I fut en partie démantelé, notamment les fours et la cheminée du bâtiment. En 1944 le bâtiment fut converti en abri antiaérien (pour les patients de l’hôpital SS tout proche) et subit des modifications en conséquence, notamment le rajout de trois murs de renforcement dans l’ancienne chambre à gaz, divisant celle-ci en quatre pièces. Plusieurs entrées furent scellées et les orifices d’introduction du Zyklon B furent colmatés. Un sas fut également rajouté à l’extrémité de l’ancienne chambre à gaz, et une ouverture pratiquée, menant directement du sas vers l’extérieur (alors qu’auparavant, aucune entrée ne permettait de pénétrer directement dans la chambre à gaz).

        Si le Krema I ne fut pas détruit en 1945, c’est bien parce qu’au moment de la fuite des SS, il n’était plus, depuis longtemps, utilisé comme lieu d’assassinats de masse, contrairement aux autres complexes crématoires-chambres à gaz de Auschwitz II-Birkenau, qui furent, eux, détruits.

        Après la guerre, les Soviétiques et les Polonais ont procédé à des modifications dans l’intention de reproduire l’agencement original du bâtiment : reconstitution des fours et érection d’une nouvelle cheminée, abattage des murs rajoutés en 1944 pour transformer la chambre à gaz en abri anti-aérien, réouverture d’une porte et et de quatre des cinq orifices, d’introducion du Zyklon B, dans le toit.

        Malheureusement, dans leur empressement, les Polonais ont commis plusieurs erreurs. Ils ont abattu un mur de trop et joint à la chambre à gaz une pièce qui n’en faisait pas partie, mais qui était dans son prolongement, la salle de lavage, qui rajoute 16 m2 aux 78 m2 de la chambre à gaz originelle. Ils ont également percé une ouverture censée se trouver à l’emplacement de l’ancienne entrée (colmatée) de la chambre à gaz, mais ils se sont trompés sur l’emplacement exact de celle-ci. Ils ont laissé le sas et son entrée donnant vers l’extérieur, longtemps présentée indûment comme celle de la chambre à gaz originale. Notons cependant que, contrairement à ce qu’on a parfois pu croire ou écrire, les quatre orifices percés correspondent bien à quatre des cinq orifices originaux.

        1.

        salle des fours.
        a. four 1 — b. four 2 — c. four 3

        2.

        cokerie.

        3.

        urnes.

        4.

        entrée/vestibule

        5.

        salle d’exposition des corps.

        6.

        salle de lavage.

        On notera que la chambre à gaz ne possède pas d’accès direct vers l’extérieur et qu’elle possède deux entrées, l’une donnant sur la salle des fours (1) et l’autre sur la salle de lavage (6).

        Le Krema I, 1941-1942

        -

        Les trois fours ont été retirés depuis 1943.

        -

        Les flèches rouges indiquent les trois murs rajoutés ainsi que le sas (en bas à droite).

        -

        La flèche bleue indique l’ouverture pratiquée vers l’extérieur.

        -

        Les flèches vertes indiquent les deux entrées colmatées, l’une entre l’ancienne chambre à gaz et la salle des fours, l’autre entre le vestibule et la salle de lavage.

        La partie inférieure du crématoire a été transformée en un abri anti-aérien constitué de 6 pièces dont 4 dans l’ancienne chambre à gaz. C’est l’état dans lequel le Krema I fut découvert en 1945.

        Le Krema I, 1944

        -

        Deux fours ont été rajoutés. Au lieu de trois initialement.

        -

        Le sas n’a pas été abattu.

        -

        La flèche bleue indique que l’ouverture vers l’extérieur a été conservée. Cette entrée a longtemps été présentée indûment comme l’entrée de la chambre à gaz.

        -

        Les trois murs rajoutés en 1944 dans la chambre à gaz ont été abattus.

        -

        Le mur qui séparait la salle de lavage de la chambre à gaz a également été abattu, de toute évidence par erreur. L’emplacement de l’ancienne salle de lavage présentée indûment comme faisant partie de la chambre à gaz est légèrement grisée sur le shéma.

        -

        La flèche orange indique la nouvelle entrée pratiquée entre la chambre à gaz et la salle des fours. Elle est légèrement décalée par rapport à l’entrée originale.

        Le Krema I, aujourd’hui

        Dans le cadre du rétablissement de la chambre à gaz dans son état original, on relève donc quatre erreurs.

        Ce ne furent pas les seules : force est de constater que la cheminée reconstituée n’est pas de la bonne taille, que les fours (deux au lieu de trois originellement) ne sont pas correctement agencés. Les Polonais ont longtemps trompé le public, par omission, en ne faisant pas état de manière systématique et explicite que fours et cheminée étaient des reconstitutions, ou que la chambre à gaz présentée était plus grande que l’originale et comportait les erreurs mentionnées. Cependant la pièce présentée comprend bien la chambre à gaz « d’origine », malgré l’adjonction erronée de la salle de lavage : c’est bien le lieu où furent assassinés des milliers d’êtres humains. Si les modifications apportées par les Polonais ne reproduisent pas exactement l’agencement original de la chambre à gaz initiale, la pièce présentée comme ayant servi de chambre à gaz comprend effectivement celle qui a servi de chambre à gaz, murs compris (jusqu’à la pièce rajoutée cependant). De récentes expertises chimiques ont d’ailleurs identifié des traces de cyanure (l’acide cyanhydrique était le gaz mortel utilisé pour les assassinats) sur ses murs. Même l’escroc Leuchter fut obligé de constater les traces de cyanure sur les murs de la chambre à gaz du Krema I.

        Les négationnistes ont utilisé cette histoire afin de prétendre que la chambre à gaz d’Auschwitz I présentée au public n’était pas « authentique ». C’est évidemment un argument frauduleux, dans la mesure où, contrairement à la cheminée ou aux fours, la pièce en question est bien la pièce d’origine, malgré les modifications successives dont elle a fait l’objet depuis 1943.

        A cette fin, ils ont notamment falsifié et détourné les propos du directeur du Musée d’Auschwitz ainsi qu’un article de Eric Conan paru dans L’Express du 19 janvier 1995 qui dénonçait les manipulations soviético-polonaises, mais évidemment ne remettait absolument pas en cause la réalité de la chambre à gaz du Krema I, les meurtres qui y furent perpétrés, et encore moins les chambres à gaz de Birkenau où la majorité des assassinats avaient été accomplis. L’ironie est que Eric Conan dénonçait la façon dont les négationnistes avaient utilisé les erreurs des modifications communistes. Voici ce qu’il écrivait :

        « En 1948, lors de la création du musée, le crématoire-I fut reconstitué dans un état d’origine supposé. Tout y est faux : les dimensions de la chambre à gaz, l’emplacement des portes, les ouvertures pour le versement du Zyklon B, les fours, rebâtis selon les souvenirs de quelques survivants, la hauteur de la cheminée. A la fin des années 70, Robert Faurisson exploita d’autant mieux ces falsifications que les responsables du musée rechignaient alors à les reconnaître. »

        Remarquons que Eric Conan commettait une erreur à propos des orifices (ce qu’on ne saurait lui reprocher, la preuve en ayant été apportée dans une étude publiée seulement en 2004 — voir la bibliographie plus bas). Le plus important demeure, à savoir que les négationnistes se sont emparés de la formule toute journalistique « tout y est faux » de Éric Conan, et que l’auteur de la présente étude trouve injustement radicale. Les négationnistes ont cité l’article d’Éric Conan en donnant le seul segment de phrase « Tout y est faux », et en oubliant le reste de l’article, camouflant que ce qu’Eric Conan qualifiait de faux c’était les détails de la reconstitution du crématoire dans son ensemble et non la chambre à gaz elle-même, et qu’évidemment Éric Conan ne remettait nullement en cause l’utilisation de cette pièce pour assassiner des êtres humains par gazage. Certains négationnistes vont jusqu’à prétendre que la chambre à gaz a été construite après la guerre. C’est évidemment un mensonge au premier degré.

        Sources
        Jean Claude Pressac, Auschwitz. Technique and operation of the gas chambers, The Beate Klarsfeld Foundation, New York, 1989, p. 129, p. 131-133, p. 153-159 (histoire de la chambre à gaz du Krema I et plans originaux illustrant les transformations successives du crématoire).

        Deborah Dwork, Robert Jan van Pelt, Auschwitz : 1270 to the Present, W.W. Norton, 1993, p. 178-181., p. 353, p. 363-364 (histoire, plans et transformations du Krema I).

        Jean-Claude Pressac, Les crématoires d’Auschwitz. La machinerie du meurtre de masse, CNRS Éditions, 1993, p. 16-24 (aménagements et plans du Krema I).

        Franciszek Piper, « Gas Chambers and Crematoria », dans Ysrael Gutman et Michael Berenbaum, Anatomy of the Auschwitz death camp, Indiana University Press, 1994, p. 158-160 (histoire de l’utilisation de la chambre à gaz du Krema I).

        Déposition de Alter Feinsilber du 15 mai 1945, « Les survivants des Sonderkommandos au procès de Cracovie en 1946 », Revue d’histoire de la Shoah, n° 171, jan.-avr. 2001, p. 209-211 (témoignage sur le dernier gazage dans le Krema I).

        Daniel Keren, Jamie McCarthy et Harry W. Mazal, « The Ruins of the Gas Chambers : A Forensic Investigation of Crematoriums at Auschwitz I and Auschwitz-Birkenau », Holocaust and Genocide Studies, Volume 18, Issue 1, Spring 2004, p. 68-103 (à propos des orifices d’introduction du Zyklon B, dans le toit du Krema I, notamment sur le fait que les quatres orifices pratiqués après la guerre correspondent bien à quatre des cinq orifices originaux). Cette étude fondamentale est désormais en ligne. Lire l’étude de Keren, McCarthy, Mazal…

        Eric Conan, « Auschwitz : La mémoire du mal », L’Express, 19 janvier 1995.

        Je soutiens ce commentaire: 0

      • inforétif

        Attention Man attend, là vous flirtez avec un bon procès au cul.

        Je soutiens ce commentaire: 0

        • max

          Raison de plus pour se poser la question:
          pourquoi faire une loi pénalisant la négation d’un fait, si celui est effectivement avérré?

          A-t-on fait une loi pour toute personne remettant en cause la bataille de Verdun? oui? non? Pourquoi?

          Je soutiens ce commentaire: 1

      • La Grenouille Verte

        ou encore:

        « Pas de trous, pas d’holocauste »
        une falsification négationniste

        L’introduction du Zyklon B dans le Krema II

        ——————————————————————————–
        Le 27 janvier 2000 un intervenant sur le forum de discussion fr.soc.politique, écrivait ceci:

        « [...] idem sur l’histoire des trous dans le toit en béton armé du Kréma II (aujourd’hui effondré mais qui ne comporte aucun trou par lesquels introduire le fameux Zyklon B…) »

        Il s’agissait de la reprise d’une falsification négationniste « classique » appartenant à la catégorie des « si on ne le voit pas aujourd’hui, c’est que cela n’a jamais existé », une variante de la recette n°8 du vade-mecum du petit négationniste.

        Le Krema II est l’un des quatre complexes crématoires-chambres à gaz installés à Auschwitz II-Birkenau en 1943. Le Zyklon B, le produit imbibé d’acide cyanhydrique qui servait à assassiner les Juifs, était déversé dans la chambre à gaz via des orifices obturables pratiqués au travers du toit de la chambre à gaz du Krema II. Fin 1944, les chambres à gaz furent démantelées, les orifices peut-être rebouchés, et début 1945, les bâtiments qui les abritaient furent dynamités. Il n’en subsiste plus que des ruines. Comme il est extrêmement difficile de déduire quoique ce soit aujourd’hui de ces ruines, les négationnistes passent de l’affirmation recevable « on ne voit pas les orifices » à celle beaucoup plus sujette à caution « les orifices n’existent pas », pour enfin franchir le pas vers le mensonge : « les orifices n’ont jamais existé ». À ce compte là les jardins de Babylone non plus n’ont jamais existé, puisqu’on ne peut les voir aujourd’hui…

        Le raisonnement sur lequel les négationnistes enchaînent ensuite explique à lui seul pourquoi ils osent pratiquer une logique aussi dévoyée. Étant passé, par un raisonnement intenable, de leur incapacité à (ou de leur volonté de ne pas) identifier les orifices dans les ruines du Krema II, à l’affirmation mensongère « il n’y a jamais eu d’orifice », les négationnistes dévoilent le but, et le fond, de leur discours : les multiples témoins qui ont évoqué ces ouvertures, par lesquelles le Zyklon B était introduit, auraient menti; ils auraient donc menti pour les gazages. Donc aucun gazage n’aurait été pratiqué à Auschwitz, tous les témoins mentiraient et il n’y aurait pas eu de génocide! Les négationnistes résument cette affligeante « démonstration » dans une formule lapidaire, qui illustre bien leur méthode: « pas de trous, pas d’holocauste », utilisée la première fois par le négationniste Faurisson.

        Faisant fi des déclarations des nazis eux-mêmes, des témoignages des SS qui versaient le Zyklon B, se moquant éperdument des nombreux documents prouvant les massacres de masse, méprisant les travaux de tous les historiens, ignorant la cohérence entre les nombreux témoignages et les documents concernant le dispositif d’introduction du Zyklon B dans la chambre à gaz du Krema II, passant sous silence la monstrueuse capacité d’incinération d’Auschwitz, faisant silence sur les témoignages de ceux qui virent des milliers de personnes pénétrer dans les Krema pour ne jamais en ressortir, le négationniste pratiquera l’hypercritique, prétendra que les témoins mentent, que les documents sont falsifiés, les photos trafiquées et, usant d’un bon sens frelaté, en « déduira » que le génocide serait un bobard.

        Cela relève clairement de la mauvaise foi la plus extrême ou (et?) d’un grave dérèglement mental.

        Retour sur les faits

        Le Krema II est l’un des quatre complexes crématoires-chambres à gaz installés à Auschwitz II-Birkenau en 1943. Plusieurs centaines de milliers d’êtres humains, hommes, femmes, enfants y furent assassinés au moyen d’acide cyanhydrique, le gaz dégagé par un insecticide utilisé à l’époque: le Zyklon B, un poison foudroyant pour l’être humain.

        La chambre à gaz du Krema II était située en sous sol, perpendiculairement au bâtiment principal. Bien que certains plans la présente comme une morgue, cette pièce avait été conçue dès la planification du Krema II pour être une chambre à gaz1. Le Zyklon B était déversé dans la chambre à gaz dans des colonnes creuses, faites de grillages, qui montaient jusqu’au plafond de la pièce. Elles débouchaient via des ouvertures pratiqués à travers le toit sur de courtes cheminées obturables. Les SS qui se trouvaient à l’extérieur, sur le toit de la chambre à gaz, déversaient les granules de Zyklon B dans ces conduits, les obturaient, le Zyklon B tombait dans les colonnes, l’acide cyanhydrique se répandait à travers les grillages des colonnes et tuait en quelques minutes les centaines de personnes qui se trouvaient dans la chambre à gaz.

        Ces colonnes sont mentionnées dans un document faisant l’inventaire du Krema II et ont été décrites, et dessinées dès 1945, par un ancien prisonnier d’Auschwitz. Les prisonniers qui ont eu à les fabriquer ont témoigné. Plusieurs témoins, SS et déportés, ont décrit la procédure évoquée ci-dessus. Des photographies contemporaines montrent les petites « cheminées » qui dépassent du toit de la chambre à gaz. D’autre part, il existe une photographie d’un dispositif semblable utilisé pour la chambre à gaz de Maïdanek. David Olère, ancien membre des Sonderkommandos, ces esclaves qui accompagnaient les futures victimes dans les chambres à gaz, en retiraient les cadavres, puis les incinéraient, a dessiné un plan de coupe du Krema III (identique au Krema II) et de sa chambre à gaz.

        Le dernier gazage à Auschwitz eut lieu en octobre 1944. En novembre, les chambres à gaz de Auschwitz II-Birkenau furent démantelées, notamment celle du Krema II. Les colonnes furent retirées. Il se peut également que les ouvertures dans le toit aient été rebouchées, comme cela avait été le cas pour la chambre à gaz du Krema I à Auschwitz I, lorsqu’elle avait cessé d’être utilisée pour les meurtres de masse. En janvier 1945, comme les Soviétiques approchaient d’Auschwitz, les SS dynamitèrent les quatre Krema, dans l’espoir de camoufler un peu plus le crime gigantesque qui y avait été commis.

        Pour cette raison, le toit de la chambre à gaz est effondré. Le bâtiment n’est plus que ruines. Daniel Keren, qui s’est rendu à Auschwitz en 1998 a pris des photographies de l’état actuel du toit de la chambre à gaz du Krema II, qu’il a par ailleurs décrit dans un article. Michael Shermer et Alex Grobman ont retrouvé et photographié les vestiges de l’un de ces orifices (Denying History, University of California Press, 2000, p. 159) Un sympathisant des thèses négationnistes, Charles Provan, a même étudié les ruines et retrouvé la trace des orifices originaux!

        Ce qui ressort clairement de ces photos, de l’état actuel de ces ruines, c’est qu’il est aberrant, et en fait parfaitement malhonnête et mensonger, d’affirmer qu’on peut en déduire qu’aucune ouverture dans le toit n’a jamais existé. C’est pourtant ce que font allègrement les négationnistes. « Pas de trous, pas d’holocauste » est une formule dont la prémisse mensongère est bâtie sur un raisonnement intenable (« je ne les vois pas » donc « il n’y en a pas » donc « il n’y en a jamais eu »), et dont la logique est frelatée, une formule qui, d’un point de vue historique, n’est qu’une escroquerie supplémentaire de la part des négationnistes. Une fois de plus, il apparait que ceux-ci ne sont que des falsificateurs.

        Un épilogue définitif

        En 2004, Daniel Keren, Jamie McCarthy et Harry W. Mazal ont publié, dans la plus prestigieuse revue anglo-saxonne d’histoire des génocides, le bilan de plusieurs années de recherches sur cette question. Ils ont déterminé avec exactitude l’emplacement des orifices d’introduction du Zyklon B, mettant un terme à une incertitude historiographique (qui ne portait pas sur leur existence…) : « The Ruins of the Gas Chambers : A Forensic Investigation of Crematoriums at Auschwitz I and Auschwitz-Birkenau », Holocaust and Genocide Studies, Volume 18, Issue 1, Spring 2004, p. 68-103. Cette étude fondamentale est désormais en ligne. Lire l’étude de Keren, McCarthy, Mazal…

        ——————————————————————————–

        Notes

        1. Michael Thad Allen, « The Devil in the Details : The Gas Chambers of Birkenau, October 1941 », Holocaust and Genocide Studies, Volume 16, Issue 2, Fall 2002. Ainsi que, du même auteur, « Not Just a Dating Game: Witness Testimony of the Origins of the Holocaust at Auschwitz », German History, Vol. 25, No. 2, 2007.

        Je soutiens ce commentaire: 0

        • max

          t’y connais rien a la 2nde guerre mondiale, ni aux camps, ni aux Juifs, ni aux Allemands (ni a rien d’ailleurs…).

          Mon grand père est mort dans un camp, il a eu un accident de travail en tombant du mirador..
          Et ma famille n’a toujours eu aucune réparation a ce jour..

          c’était lui aussi une victime de la guerre, forcé de faire ce que l’on lui disait sinon sa famille y passait.

          mais c’est vrai, il ne faisait pas partie de la secte des sécateurs..

          Je soutiens ce commentaire: 0

      • La Grenouille Verte
  5. Gribby

    Des personnes prévoient une dégradation de la situation après les élections présidentielles américaines de novembre 2012. D’autres, de plus nombreuses, estiment que cela risque de péter avant…en septembre, octobre, voire en août à la fin des JO de Londres…certains vont même jusqu’à craindre un attentat sous faux drapeau à la fin des JO de Londres…qui serait l’évènement déclencheur d’une guerre contre la Syrie et l’Iran impliquant d’un côté les USA, l’OTAN et Israel et de l’autre côté la Syrie, l’Iran et en soutien la Russie et la Chine.
    C’est que les USA et l’union européenne seraient au bord du gouffre alors que la Syrie constitue la clé de la nouvelle ère, ère dans laquelle le gaz serait la source d’énergie appelée à remplacer le pétrole.http://www.cagou.com/blog/international/la-syrie-est-la-cle-de-la-nouvelle-ere/

    Je soutiens ce commentaire: 7

  6. moneo1

    http://www.voltairenet.org/La-bataille-de-Damas-a-commence

    ça vaut ce que ça vaut mais sans internet qui vous parlerait de cela?

    qui est l’armé de libération ?qui l’a finance qui l’arme? parce que ç vaut du pognon un armement moderne

    Je soutiens ce commentaire: 2

  7. Dr Manhattan

    Les illuminatis protegent le secret de l’existance d’anciennes civilisation hautement avancées ayant existé sur terre, dont les Atlandes.
    Vous ne pourrez pas réunir toutes les pièces du puzzle et avoir une vision claire de la situation actuelle sans comprendre tous les tenants et aboutissants. Vous devez vous intéresser a l’exopolitique, c’est une absolue nécessité pour comprendre.
    Vous vivez dans le mensonge, un peu comme dans le film Matrix, le réveil est douloureux mais la vérité est la, vous devez la chercher par vous même !

    Je soutiens ce commentaire: 2

    • inforétif

      “Les illuminatis protegent le secret de l’existance d’anciennes civilisation hautement avancées ayant existé sur terre, dont les Atlandes.”

      C’est cela, c’est cela !
      Mais comment peut-on croire au 21° sicle à ce mythe des Atlantes inventé par Platon ?! Les bras m’en tombent, comme disait la Vénus de Milo.

      A moins que vous ne soyez démousticateur ?

      Je soutiens ce commentaire: 0

  8. moneo

    tiens vous devriez lire l’apothicaire de Henri Loevenbruck ….
    un excellent roman historico ésotérique … Ah la GNOSE
    quand je pense qu’on m’a proposé d’adhérer à un des rameaux Rose Croix… mon esprit frondeur m’a retenu car dés lorsqu’on accepte le dogme de base alors votre raison vous fait déraisonner;A voir vos certitudes j’en déduis que vous êtes un grand maître ou alors….
    quant aux Atlantes j’attends qu’on en retrouve des vestiges en Méditerranée ou dans l ‘Atlantique… et oui atlant….ique
    Manu devrait en savoir quelque chose , il en pense quoi?

    Je soutiens ce commentaire: 0

    • inforétif

      Quelle coïncidence temporelle de pensée … Que vont encore en déduire nos illuminés ?…

      Je soutiens ce commentaire: 1

Ajouter un commentaire

Vous devriez aussi aimer :close