Les illusions des loyalistes

On a beaucoup écrit sur les illusions des indépendantistes qui se heurtent aux réalités économiques, politiques… certains en ont conclu que les loyalistes, eux,  sont réalistes. Mais les loyalistes ne se bercent-ils pas  également d’illusions?

1ère illusion loyaliste : croire que la France est favorable à ceux qui veulent rester français  

Les hommes politiques français de droite disent qu’ils sont favorables au maintien de la Nouvelle-Calédonie dans la France. Lorsqu’il est venu en Nouvelle Calédonie en qualité de chef de l’Etat, Nicolas Sarkozy a également fait part de sa préférence personnelle pour le maintien de la Nouvelle-Calédonie dans la République… C’est que les loyalistes sont des électeurs que la droite française doit caresser dans le sens du poil…

Mais qu’en sera-t-il en cas d’éventuels coups de force d’éventuels indépendantistes ultra?

Les décolonisations françaises précédentes montrent que la France a, en dernière extrémité, toujours lâché les loyalistes.

On se souvient des années 60, du « je vous au compris » du général De Gaulle aux algériens qui voulaient rester français… et après, il y a eu l’indépendance de l’Algérie…

On se souvient des années 80, des sécessionnistes de Santo auxquels le représentant du gouvernement français avait donné l’assurance que la France resterait et qu’elle les défendrait contre les indépendantistes…et quelques heures après, des militaires français venaient chercher les derniers loyalistes européens de Santo chez eux pour les évacuer en urgence vers Tontouta … ces loyalistes qui avaient fait confiance à la France, qui avaient cru les promesses de l’Etat Français … ont tout perdu : les biens accumulés pendant toute une vie de travail et … surtout leurs illusions …

Moralité : la France est favorable à ceux qui veulent rester français lorsque ça l’arrange.

2ème illusion loyaliste : croire que les intérêts de la France en Nouvelle-Calédonie coïncident avec les intérêts des loyalistes calédoniens

La France  défend  les intérêts de l’Etat français et ceux des grandes entreprises françaises. Or, les intérêts français peuvent tout à fait être compatibles avec l’indépendance de la Nouvelle-Calédonie par le biais d’accords de coopération du style Françafrique et par l’intermédiaire des réseaux (réseaux francs maçons notamment)…comme cela est le cas en Côte d’Ivoire, au Gabon, au Cameroun, au Mali…

C’est donc une illusion de croire que pour se maintenir en Nouvelle Calédonie, la France est obligée de garder la Nouvelle Calédonie  au sein de la République française. Dans les anciennes colonies françaises d’Afrique, la France continue de tirer les ficelles  et intervient militairement pour défendre ses intérêts (dernier exemple : le Mali).

3ème illusion : compter sur la « victoire » des loyalistes  aux référendums d’autodétermination

Si l’on se fie au passé, l’on constate que les scrutins d’autodétermination ont toujours posé problème. En 1986/1987, il y a eu un référendum d’autodétermination que les indépendantistes ont boycotté … et après, il y a eu les évènements de la grotte d’Ouvéa…

Ne pas préparer de solution négociée et tout miser sur  une victoire des Loyalistes aux référendums,  c’est prendre beaucoup de risques  … parce que cela favorise la radicalisation et le risque d’évènements …

Conclusion 

Entretenir les illusions des loyalistes calédoniens a toujours beaucoup rapporté aux politiciens calédoniens qui eux, placeraient leur pognon en Australie et en Nouvelle Zélande…

Il faut que les calédoniens se libèrent de la dialectique indépendantiste/loyaliste par laquelle les politiciens les auraient toujours manipulés depuis des années…sinon, les calédoniens risquent fort de perdre beaucoup plus que leurs illusions…

 

Rejoindre la conversation

7 commentaires

  1. La liberté et la démocratie ne sont pas des choses naturelles ni gratuites.

    Elles ne sont jamais venues spontanément mais bien parce que des hommes ont eu le courage de se battre pour défendre leurs droits, là où d’autres préfèrent baisser la tête.

    On peut comprendre le défaitisme lorsque la situation est désespérée, comme c’était le cas en Algérie où les pieds noirs représentaient 10,5% de la population.

    Mais comment comprendre ceux qui prêchent la reddition politique quand leur camp est démocratiquement majoritaire ?

    1. Le problème est que vous ne répondez pas aux arguments qui sont opposés sur les questions de savoir si la France est favorable à ceux qui veulent rester français, si les intérêts de la France en Nouvelle-Calédonie coïncident avec les intérêts des loyalistes calédoniens…

    2. Où vous voyez de la reddition politique? Il s’agit de réalisme : la France ne défend que ses propres intérêts. Or, l’intérêt de la France est de continuer à tirer les ficelles en Nouvelle Calédonie que la Nouvelle Calédonie soit une collectivité territoriale de la République Française (comme le veulent les loyalistes) ou que la Nouvelle Calédonie soit un Etat associé à la France (selon le projet que certains attribuent à Pierre Frogier)…la France restera en Nouvelle Calédonie même en cas d’indépendance…la France n’a donc pas exactement les mêmes intérêts que les loyalistes !

  2. J’ai aussi fait un article qui doit être mis en ligne sur les illusions des indépendantistes…

    Les « religions » indépendantistes et loyalistes ne sont-elle pas fondées sur des mythes et des illusions permettant de manipuler les calédoniens depuis des années?

  3. Quelles populations ne sont pas manipulées aujourd’hui dans le monde ? Je préfère être un Calédonien manipulé et manger à ma faim tous les jours et avoir un toit plutôt qu’un je ne sais quoi qui aurait juste le droit de fermer sa gueule sous peine de se faire jeter en prison ou de se faire exécuter sommairement comme tu disais.

  4. Tous les calédoniens veulent continuer à manger à leur faim tous les jours et avoir un toit au-dessus de leur tête. Comme cela nous est procuré actuellement par la générosité de la France, les loyalistes veulent que ce système continue…

    Mais est-ce que la France, elle, veut continuer à payer pour nous?

    Les français moyens, s’ils étaient interrogés par référendum, donneraient tout de suite l’indépendance à la Nouvelle Calédonie comme ils l’ont fait pour l’Algérie … parce que les français moyens qui ploient sous les impôts de plus en lourds n’en ont rien à faire des calédoniens qu’ils considèrent plutôt comme des privilégiés…

    Les seuls français qui se soucient de nous sont ceux qui composent l’élite dirigeante infiltrée dans la haute fonction publique, les grandes entreprises françaises … et agissant au niveau des réseaux (maçonniques notamment). Ces gens la connaissent bien la Calédonie et les calédoniens. Certains d’entre eux (actionnaires ou dirigeants d’Eramet notamment) auraient tiré grand profit des richesses de la Calédonie tout en faisant supporter aux contribuables français l’entretien de notre pays. Ces gens la veulent continuer à profiter des richesses de la Calédonie tout en laissant aux autres le soin de payer pour notre entretien. Comme le contribuable français est appelé à supporter de plus en plus de charges, il sera de plus en plus difficile de le faire payer pour nous… il serait alors plus commode de donner l’indépendance à la Calédonie d’autant plus que ça serait bien vu par l’ONU…et que l’indépendance ne gênera absolument pas cette élite qui pourra continuer à profiter des richesses du pays par le biais d’accords de coopération comme elle fait dans les anciennes colonies françaises d’Afrique…

    Vouloir rester français, c’est bien mais ça dépend d’abord de la métropole…et il n’est pas certain que la France veuille encore payer pour nous…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *