Appelant ses fidèles à mettre leurs actes en conformité avec leurs croyances, ce pasteur fait preuve d’humour et de créativité.

Parce qu’il en a marre de voir la religion gangrénée par l’intolérance, Ron Garner, pasteur d’une petite église de New York, a décidé d’afficher tout le mal qu’il pense de l’homophobie, de la xénophobie, du mépris des pauvres et de la chasse aux sans-abri. Des messages créatifs et engagés qui donnent à rire autant qu’à réfléchir.

Comme beaucoup d’églises aux États-Unis, la Wantagh Memorial Congregational Church de New York dispose d’un panneau lui servant à diffuser des messages. Ron Garner en profite donc pour exprimer le fond de sa pensée au plus grand nombre, croyants comme non-croyants.

Voici quelques exemples plutôt bien sentis :

Dieu préfère les bons athées aux chrétiens haineux

Source : Wantagh Memorial Congregational Church

Un chrétien gay n’est pas un oxymore, mais un chrétien haineux en est sûrement un.

Source : Wantagh Memorial Congregational Church

Comment peut-on célébrer un sans-abri le dimanche et en ignorer un autre le lundi ?

Source : Wantagh Memorial Congregational Church

L’intolérance emballée dans une prière, c’est toujours de l’intolérance.

Source : Wantagh Memorial Congregational Church

La sainte famille, c’était des réfugiés.

Source : Wantagh Memorial Congregational Church

La guerre coûte cher, la paix n’a pas de prix.

Source : Wantagh Memorial Congregational Church

Pourvu que vos malheurs durent aussi longtemps que vos bonnes résolutions.

Source : Wantagh Memorial Congregational Church

Jésus pratiquait des soins de santé universels.

Source : Wantagh Memorial Congregational Church

Vous trouvez que se lever le dimanche est difficile ? Essayez de vous réveiller d’entre les morts.

Source : Wantagh Memorial Congregational Church

La pauvreté est un péché. Être pauvre n’en est pas un.

Source : Wantagh Memorial Congregational Church

Jésus était un travailleur pauvre.

Source : Wantagh Memorial Congregational Church

Ron Garner, interrogé par le site Bored Panda :

« Je crois que l’église de notre époque est devenue trop inutile. Je crois qu’elle a cessé de mettre les gens au défi de mener une vie bien remplie et qu’elle se contente des fesses posées sur ses bancs. »

« Jésus était un rabbin radical juif qui a mis au défi les disciples de vivre de manière radicalement différente. Bien que cela n’augmente pas la fréquentation du dimanche matin, en tant que pasteur, je me sens obligé de proposer à ma congrégation le défi du disciple radical. Cela nécessite de mettre l’accent sur des questions de justice sociale qui sont souvent absentes du culte ou de la mission de l’Église. »

Simple, mais efficace !

Source : https://positivr.fr/chili-calin-manifestante-gendarme/

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here