Le Congrès des Etats-Unis a adopté un projet de loi selon lequel les entreprises américaines ont le droit d’extraire des ressources du sous-sol sur les corps célestes.

Terre

Le projet de loi, publié sur le site officiel du Congrès, indique également un prolongement de l’exploitation de la Station spatiale internationale (International Space Station, ISS) par les Etats-Unis. Le document sera bientôt signé par le président Barack Obama et jalonnera ainsi une grande date dans l’exploration spatiale des USA.

L’initiative du projet a été avancée par la société américaine du secteur spatial Planetary Resources, Inc. dont les fondateurs entendent se servir des engins spatiaux sans pilote pour extraire des composants chimiques du carburant, tout comme des métaux précieux, y compris de l’or et du platine, ainsi que de l’eau. Ils ambitionnent également d’instaurer un dépôt de carburant dans l’espace, d’ici 2020.

Les initiateurs estiment que les astéroïdes hébergent des minéraux et des métaux, qui sont rares sur Terre, en grandes quantités. En cela, environ 1.500 astéroïdes, de quelques 9.000 astéroïdes circumterrestres connus, peuvent être atteints aussi facilement que la Lune, s’agissant de la consommation d’énergie.

Les autorités américaines sont persuadées que l’autorisation d’extraire des ressources du sous-sol sur les astéroïdes favorisera grandement le développement des entreprises spatiales du pays, signale le site américain Space News.

Pourtant, la loi à venir pourrait aller à l’encontre du Traité de l’espace, ratifié en 1967, mentionnant qu’aucun Etat ne peut s’approprier la Lune et d’autres corps célestes.

Le Traité de l’espace, ou traité sur les principes régissant les activités des Etats en matière d’exploration et d’utilisation de l’espace extra-atmosphérique, y compris la Lune et les autres corps célestes, est un traité international selon lequel tout ce qui est retrouvé dans l’espace doit appartenir à toutes les nations.

Le traité a été pourtant signé à l’époque où la perspective d’extraire des richesses du sous-sol sur les corps célestes ne semblait que fantastique, alors qu’aujourd’hui cette possibilité est en train d’être reconsidérée.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here