Le chercheur de vérité qui souhaite mettre fin à toute souffrance et sortir de la roue des réincarnations illusoires (ou illumination) a le choix de son ou ses enseignants.

Soit il peut se concentrer sur des enseignements qui lui parlent de ce qu’il est en réalité (l’Amour… / le pur Esprit / le Fils unique de Dieu “Christ” / l’Unité), soit il peut choisir d’être enseigné sur ce qu’il n’est pas (l’égo) afin qu’il puisse mieux le discerner et ainsi effectuer son travail de pardon afin de le défaire.

Beaucoup de chercheurs méditent et essaient de rester dans l’instant présent, ce qui est une bonne pratique, bénéfique temporairement, mais qui ne défait pas l’égo.

Le pardon véritable (appelé aussi pardon quantique) est le moyen le plus rapide pour dissoudre l’égo. C’est ce qu’enseignait Jésus ainsi que Bouddha.

L’égo a besoin du jugement pour subsister. Alors que le pardon véritable le dissout.

L’égo a besoin du jugement car le jugement rend l’offense réelle, ainsi que les corps, les personnages, le passé, la séparation, et le monde. Hors rien de tout cela n’est réel, le monde est un rêve, une pure illusion appelée “Maya” chez les Hindous, “impermanence” chez les Bouddhistes, “Matrice” chez les fans du film Matrix, ou “Projection holographique” par les physiciens quantiques, lesquels savent aussi que le monde n’est pas réel.

Si l’enseignant met en évidence les fausses croyances, les barrières qu’a érigé l’égo contre la vérité, alors il devient possible de discerner entre la voix de l’égo et la voix de l’Esprit non divisé (saint), tout en se pardonnant d’avoir cru ce qu’il croyait réel et qui ne l’a jamais été, et de changer d’esprit (sur le plan causal) afin de renverser tout le système de pensé insane de l’égo.

Merci d’écouter attentivement ce court passage audio d’enseignement :

L.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *