Dans ce nouvel entretien, Loup Blanc a souhaité nous parler de l’éveil de la Kundal. Qu’est-ce que la Kundalini ? Quelle différence avec la Shakti ? Que produit-elle ? Comment la manifester ? Toutes les réponses dans cette interview…

► Bonjour Loup Blanc, vous avez décidé de nous parler de la Kundalini, c’est bien ça ?

Oui pour expliquer ma vision de cette Kundal et de son mystère !

► La première question qui me vient est celle-ci, pourquoi Kundal ? D’autre part, l’éveil de la Kundalini est il nécessaire dans la voie de l’Éveil ?

Kundal est son nom, j’aime la nommer ainsi. Oui, Kundal est nécessaire dans l’évolution spirituelle !

► En quoi est-il nécessaire d’avoir une montée de Kundalini et pourquoi, et comment cela se produit-il ?

Il y peut y avoir plusieurs facteurs à l’Éveil de la Kundal : un karma bénéfique, la continuation d’un travail spirituel d’une autre vie, un accident peut même produire cet Éveil, mais est-ce vraiment un accident ? La rencontre avec un Maître, un Guru qui possède assez de force spirituelle pour déclencher le processus de cet éveil en vous, la grâce d’un Guru ; le terme guru est très mal pris en occident à cause de la campagne anti-secte des années 90. Aujourd’hui ils sont occupés avec le terrorisme (rire). Mais je reviendrai plus tard sur ce mot !

► Dans la voie Christique on ne parle pas de Kundalini, pourquoi ?

Bien sûr que si on en parle ! On parle du Saint-Esprit, c’est la même chose, bien que dans la religion catholique on identifie le serpent à Satan ; la montée de la Kundal est comme le sifflement du serpent ; celle-ci est enroulée en trois spires et demi dans le centre du coccyx. Le Maître Jésus parle de la Porte étroite en ces termes dans Luc XIII verset 24 :

« Efforcez-vous d’entrer par la Porte Étroite.
Car, je vous le dis,
beaucoup chercheront à entrer,
et ne le pourront pas. »

Le Maître Jésus parle ici de la colonne vertébrale, lorsqu’il dit : « Efforcez-vous d’entrer par la Porte Étroite ». Il indique clairement qu’il faut pratiquer la concentration sur le Chakra Muladhara. Par une concentration ou plutôt par l’attention sur ce centre, on parvient à le stimuler et à ressentir un courant qui s’élève vers le haut de la colonne vertébrale.

► Je pense qu’il faut des années de pratiques pour ouvrir le passage et éveiller notre Kundalini, n’est-ce-pas ?

L’Éveil se fait lorsque la personne est prête à cet éveil. Il faut que le corps y soit préparé, sinon, nous pouvons avoir des problèmes physiques et psychiques.

► Avez-vous eu des expériences de Kundalini ?

Eh bien non ! Non je blague ; si vous voulez, j’en parlerai plus tard ; pour le moment je voudrais vous faire entrer dans cet univers spécial de Kundal, et vous expliquer ce que j’ai compris tout au long de ce périple spirituel.

► Quelle est la différence entre Kundalini et Shaktipâta ?

Il y a une différence : la Shaktipâta est une transmission Divine d’un Maître (ou Guru) éveillé, et par cette transmission Kundal se réveille ! Le Guru/Maître n’est qu’une manifestation extérieure d’une vérité Éternelle extérieure. Le Guru/Maître et Dieu ne sont qu’un. Pourquoi accepter le Pape comme seul représentant de Dieu sur terre, ce que je ne crois absolument pas d’ailleurs ? Comment un représentant de Dieu peut-il manger de la viande, du poisson, des œufs… Le Maître Jésus faisait partie de la communauté des Esséniens. Cette communauté était adepte de la nourriture vivante. Il était donc végétalien.

► Vous transmettez cette Shaktipâta, mais comment l’avez-vous reçue et pourquoi ?

Eh bien, cela est un mystère… Peut-être que JE SUIS conscient de la conscience consciente d’être consciente. Très long, cette explication… JE SUIS derrière l’objet observé depuis que JE SUIS enfant. Que dire de plus ? Ce ne seront que des mots, à ce niveau-là, les mots s’arrêtent (rire). La Parole n’est qu’agitation, le Silence est le langage sans les mots ! Qui transmet quoi ? Qui est le transmetteur ? Tel un calice qui se déverse, JE SUIS ! Ce JE SUIS se déverse dans les JE SUIS ENDORMIS pour les secouer, les éveiller, les réveiller ! Je ne suis que l’outil de ce JE SUIS CONSCIENT depuis des éons. J’ai certainement reçu cette Shaktipâtâ par tous les grands Maîtres que j’ai rencontré sans suivre leurs enseignements, j’ai reçu leurs bénédictions. Parfois, j’ai l’impression que JE SUIS tombé dedans comme Obélix quand j’étais petit, dans la marmite à Shakti (rire). Ou tout simplement, ce n’est qu’un immense cadeau de Dieu pour aider les gens à rajeunir, se guérir, manger différemment pour ouvrir leurs yeux et leur cœur.

► De quelle manière se manifeste la Shaktipâta dans la personne ?

Il y a plusieurs manières de ressentir cette Shaktipat : par le toucher, la parole, le regard, la pensée et le souffle, par le frôlement de l’habit du Guru/Maître, par sa présence ou son rayonnement. On trouve aussi cet exemple dans la vie du Maître Jésus dans Luc. 8, verset 44, 45, 48. Je ne vais pas retranscrire tout le contenu des versets mais juste prendre ce qui est en rapport avec le frôlement et la transmission de la force ou de la Shakti du Maître Jésus :

« Elle s’approcha par derrière, et toucha le bord du vêtement de Jésus.
Au même instant la perte de sang s’arrêta (cette femme avait des pertes de sang depuis 12 ans). Jésus dit : Quelqu’un m’a touché, car j’ai connu qu’une force était sortie de moi. Jésus lui dit : Ma fille, ta foi t’a sauvée, va en paix. »

Donc, on peut voir ici que le vêtement d’un Maître/Guru est chargé de la Shakti et qu’il a le pouvoir de transmettre l’énergie de celui qui le porte.

► C’est un peu comme quand des personnes ont mis vos sandales et se sont mises à courir en avant et en arrière ou à faire des bonds en hauteur ou même à danser, non ? Est-ce la Shakti qui manifeste cela ?

Oui c’est cela, elle manifeste son pouvoir si la personne est ouverte et si elle est dans le respect et la dévotion envers le Guru/Maître. Je ne parle pas d’une dévotion idolâtre, je parle ici d’une ouverture du cœur où l’âme est touchée au plus profond de l’être. Cette Shakti peut être aussi donnée par l’Eau !

► Vous voulez parler de l’eau vibrée que vous préparez, c’est bien ça ? Pouvez-vous nous en parler ?

C’est une eau que je prépare avec des incantations mantriques, des pierres dans un bol spécial ; cette eau est construite comme un Stupa. On retrouve symboliquement les 5 éléments qui sont la terre, l’eau, le feu, l’air et pour finir l’espace. Je la fais vibrer d’une certaine manière et elle se charge des éléments bénéfiques. Ensuite, on boit cette eau qui est une eau vivante. Elle crée un courant électrique dans le corps, ouvrant des perceptions et donnant des expériences spirituelles, des visions, des prises de conscience ou autres phénomènes …

► Avec qui avez-vous appris à faire cette eau ?

Avec personne. C’est un secret qui était en moi d’une de mes vies tibétaines. Quand j’étais au Tibet, j’ai rencontré un Bouddha vivant. Je lui ai parlé de cette eau et il m’a confirmé que c’était une pratique de ma vie au Tibet quand j’étais moine. Je préparais cette eau vibrée dans un immense bol que je faisais sonner avec un tronc d’arbre qui était attaché sur des piliers. Cette eau est spéciale ; elle met en méditation profonde et dans une sorte d’euphorie. Elle est chargée des métaux sacrés et elle agit sur les cellules et l’ADN !

► C’est assez incroyable ! Faut-il purifier son corps physique pour que cette montée de Kundalini puisse se réaliser ?

Je pense et j’en suis persuadé, qu’avant toute recherche spirituelle, il faut tout d’abord purifier son corps, pendant au moins 3 mois. Il nous faut vraiment changer notre alimentation et nous tourner vers la voie végétalienne. Nous devons aussi faire du sport, renforcer le corps physique pour qu’il supporte la lumière. Ensuite, il faut trouver une personne possédant cette force spirituelle.

► Une personne comme vous ?

Ou un autre Maître/Guru, je refuse les étiquettes ; disons que je suis un Shaktiman !

► Qu’est-ce que vous entendez par Shaktiman ?

C’est une personne qui possède la force spirituelle nécessaire pour vous faire évoluer et vous transformer en changeant votre état intérieur et votre façon de voir la vie. Mais c’est encore une étiquette (rire) ! Être RIEN est mieux que d’être TOUT !

► Vous jouez des rythmes sur vos tambours qui sont assez spéciaux. Pensez-vous que la Shakti est transmise aussi par ces sons de tambours ou d’autres instruments ?

Bien sûr ! Je me sers des instruments pour transmettre cette Shakti ; le son a créé l’univers, le Verbe du commencement était le son. On dit que le OM est le son primordial ; alors oui tous les instruments que je possède sont chargés de Shakti. Lorsque je prends le Tambour et que je joue, je ne joue pas de la musique, j’enseigne la Voie / Voix du Tambour. Ce sont les rythmes de Kundal que j’effectue ; Kundal donne son enseignement au travers des rythmes que produisent le Tambour, la flûte, les hochets, gongs, harmonica, piano, parfois synthétiseur. C’est donc une transmission de la Shakti par ces instruments.

► Plusieurs personnes ont dit avoir eu des expériences avec votre photo car une photo peut donner la Shakti, n’est-ce pas ?

Effectivement une photo d’une être qui ne dort plus, qui est dans l’Éveil est chargée de son potentiel vibratoire !

► Avez-vous des anecdotes de personnes qui ont des photos de vous ?

Oui plusieurs, mais ce n’est pas à moi d’en parler. Je peux seulement vous citer deux exemples ou trois peut-être, mais il y en a beaucoup d’autres. Je vais commencer par celui-ci : une élève avait son fils qui était épileptique. Un jour, elle m’appelle au téléphone pour me demander si je pouvais intervenir sur la crise qui se présentait. Il me vint une idée. Je lui dis : « Prends une photo de moi et pose-la sur le thorax de ton fils ». La crise fut stoppée immédiatement. Il ne pouvait y avoir auto-suggestion car son fils était en pleine crise. Elle répéta cela à chaque crise qui aussitôt stoppait net ! Mieux qu’un médicament (rire) !

► Oui assez étrange, et même incroyable. Et l’autre anecdote ?

Elle est différente. Deux de mes élèves devaient partir dans un pays, je ne sais plus si c’était vers Israël ou dans les environs. Je leur ai donné une photo chargée spécialement pour les protéger pendant leur voyage. Je leur avais dit de la garder toujours avec eux et la nuit de la mettre près de là où ils dormiront. Une nuit, il y eut des secousses, un tremblement de terre, sur un rayon de plusieurs centaines de mètres. Tout était dévasté.

► Cela devait être impressionnant de voir et d’entendre ça, non ?

Oui, mais le seul immeuble qui était resté debout était l’hôtel où ils dormaient. Ils ont eu peur mais ils étaient sains et saufs. Ils ont tout de suite compris que la photo les avait protégés. A leur arrivée en France, ils m’ont téléphoné pour m’expliquer ce qui était arrivé.

► Peut être était-ce le hasard ?

Hasard ou pas, ils n’ont rien eu et cet hôtel n’a pas eu de dégâts. Je ne crois pas au hasard ! Bien sûr bon nombre de phénomènes se sont produits avec les photos où je suis dessus, c’est tout à fait normal, rien d’extraordinaire à ça ! Et avec les photos d’autres grands Maîtres/Gurus, cela arrive aussi très souvent.

► Oui, on peut se dire ça, mais on peut se dire aussi qu’il y a un mystère là-dessous, quelque chose qui échappe à l’entendement humain ordinaire, non ?

Laissons le mystère être, car il est bon de ne pas tout dévoiler ; si on devait dévoiler tous les mystères il n’y en aurait plus à découvrir.

► Pouvez-vous nous relater quelques expériences de Kundalini que vous avez eues ?

Ce sont des expériences assez personnelles mais je veux bien en décrire trois.
Il y a des années sur Paris, j’étais invité en petit comité à donner une initiation chez une personne. La pièce pouvait recevoir une quinzaine de personnes assises, moi-même me trouvant assis sur un billard, pas celui de l’hôpital (rire). Là, je récitais l’Hymne à Nitya (Éternel), un hymne que j’avais écrit. Alors que je le scandais à voix haute, soudain, je ressentis des vibrations dans tous les doigts, puis dans les mains, les avant-bras, pour finir dans tout le corps. Je continuais à le réciter dans une sorte d’état second. Je sentais mon corps physique se dissoudre et d’un coup je fus projeté dans le cosmos sautant sur les planètes. Tout était d’un blanc laiteux. Je me suis échappé du corps dans une tornade blanche, je pouvais sentir mon corps physique vibrer, bien que ma conscience ou corps spirituel était dans le cosmos. Là, je compris que cette prière était puissante, si bien sûr elle est récitée avec dévotion à l’Éternel (Nitya).

► Cela devait être incroyable comme expérience, non ?

Oui, j’ai même failli tomber du billard car le corps physique était comme un habit que l’on abandonne. Une autre fois je me suis rendu en Inde dans l’Ashram de Gurumay, la disciple de Muktananda, de la voie des Siddhi-yogi. Je me trouvais dans un temple dont les couleurs étaient rouges et vertes ; elles prédominaient sur les autres. Ces couleurs sont spéciales pour moi car elles représentent le Nitya-Yoga® que j’ai créé dans les années 1986 et le Sei-Mei-Kido®, gymnastique bipolaire énergétique, que j’ai créé également.

► Allez-vous les ré-enseigner un jour ?

J’attends que l’on me redonne le feu vert (rire). Bon, revenons à cette deuxième expérience survenue dans ce temple. J’étais assis en méditation et Swami Muktananda est apparu et me dit : « Va mettre ton chapelet sur ce siège ! » Bien sûr, je ne voulais pas écouter, je pensais que c’était l’ego qui jouait avec moi. Une deuxième fois la voix se fit entendre : « Va mettre ton chapelet sur ce siège ! » Et, bien sûr, je faisais la sourde oreille, en disant à cet ego de me laisser moi tranquille ! Une troisième fois la voix retentit plus déterminée, plus forte : « Va mettre ton chapelet sur ce siège ! » Je me suis donc levé, j’ai mis le Mala sur le siège et je suis sorti de mon corps avec une spirale blanche. Je me trouvais dans le cosmos, dans une expérience profonde. J’ai été ramené dans le corps brutalement par quelqu’un du service de sécurité qui m’a secoué en m’accusant de sacrilège. Bien sûr, il n’avait rien compris. Alors à mon tour, je tapai avec mon index sur la poitrine de la personne et je lui dis : « Non, le sacrilège c’est toi ! » Comme j’étais assez puissant dans cette action, il a eu peur. Cela a fait tout le tour de l’Ashram (rire) et on m’appela le Roi Soleil.

► Ils n’avaient pas compris que vous répondiez à une demande de Muktananda ?

Exact !

► Et la troisième anecdote de Kundalini ?

Un jour, j’ai eu une expérience fascinante : j’avais les yeux fermés mais je voyais par la plante des pieds et les paumes des mains. Je voyais des yeux et je compris que ce ne sont pas nos yeux qui voient les choses, mais la Conscience Supérieure qui voit au travers de nos yeux. Je pourrais continuer à vous relater des expériences mais nous allons nous contenter de ces quelques expériences, si vous voulez bien…

► Pouvez-vous donner une pratique simple et sans danger pour éveiller la Kundalini ?

Je peux le faire, mais pourquoi veut-on éveiller cette Déesse ? Pour les pouvoirs qu’elle peut donner ou pour la connaissance que l’on peut recevoir d’elle ? Comme je l’ai dit plus haut, il faut préparer le corps à la recevoir, avoir une alimentation respectueuse du corps physique, car manger du cadavre alourdit le corps physique et donne des maladies. Il faut réfléchir un peu s’il vous plaît ! Un corps sans vie n’est qu’un cadavre ! Il en est de même pour un animal que vous mangez. Vous mangez du cadavre, n’oublions pas tout de même que la viande est gardée dans des chambres froides pour éviter la putréfaction ! Laissez votre steak hors de cette chambre froide pendant quelques jours et vous verrez se produire la décomposition. Les mouches seront attirées, les asticots vont apparaître sur ce bout de cadavre. Que pensez-vous que ce bout de cadavre fait dans votre ventre une fois ingurgité ? Il fait la même chose et il met de nombreuses heures à être digéré. Si vous mangez deux fois de la viande dans votre journée, eh bien, vous ne pouvez la digérer. Si, en plus, vous absorbez de la charcuterie… Pouvez-vous réaliser l’absurdité de tout ça ?

► Oui sûr que c’est du cadavre, mais peu de personnes ont conscience de cela, non ?

Cela fait des années que je dis ceci ! La viande n’est que du cadavre ! Il faut manger des aliments vivants chargés de soleil, d’eau, de la terre et de l’air. En plus, l’élevage intensif multiplie le CO2. Imaginez : il faut produire de l’aliment pour nourrir les animaux que l’on va manger ensuite ! Si l’on nourrissait les hommes avec toutes ces quantités de céréales que l’on produit pour le bétail, personne ne mourrait de faim sur la planète. Mais voilà, on engraisse le bétail pour qu’à son tour il engraisse les humains. Parfois, je me dis que l’humain n’a pas de conscience. Pourquoi n’arrive-t-il pas à concevoir la vie sous un autre angle ?

► Beaucoup de personnes voudraient avoir des expériences de Kundalini. Pouvez-vous nous expliquer pourquoi ?

Je ne sais pas si mon explication sera comprise ; nous sommes toutes et tous Kundal, puisque Kundal est notre Conscience de Soi ; je parle de la Supra-Conscience et non de la conscience ordinaire. Si nous regardons bien, nos yeux sont plongés dans un rêve ; toute cette réalité que nous vivons tous les jours est un Yoga puissant, c’est la Maya-Yoga. Nous vivons dans cette illusion permanente. Nos yeux sont posés sur les objets et choses extérieures. Lorsque le moment de dormir arrive nos yeux se ferment et nous plongeons dans une autre réalité, celle du rêve inconscient, sauf si nous savons maîtriser nos rêves pour nous en servir spirituellement.

► C’est un peu ce que vous expliquez dans le premier tome de votre livre, Le Voyageur Incorporel, non ?

Oui, c’est un peu ça, le rêve devient notre éducateur. De cette manière nous vivons deux vies, ou une vie de 24h au lieu de dormir des heures comme un zombie ! Comme je dis, la Kundal est avec nous 24h sur 24h, mais nous ne pouvons la percevoir, car nous sommes plongés dans un grand mirage et grand mensonge de la société. Tout ce que nous voyons, tout ce que nous vivons est Kundal. Si nous développions cette conscience, nous verrions avec des yeux autres que notre regard du quotidien.

► Mais vous, comment vivez-vous votre vision du monde et de la société ?

Je vis cela en tant que témoin actif !

► Qu’entendez-vous par témoin actif ?

Je ne suis pas passif (rire), je fais tout mon possible pour que les gens se réveillent de l’état hypnotique dans lequel ils sont plongés. Les gens vivent sans vivre ; très peu ont d’intérêt pour le chemin spirituel hors de l’église Catholique, qui n’est pas de la spiritualité, mais juste de la pratique religieuse. Il faut bien comprendre cela, la voie spirituelle est autre. La religion et toutes les religions ne sont que des béquilles qui doivent nous mener à la voie spirituelle. Dans l’Islam, il y a la voie soufie qui est une voie spirituelle. Dans la voie Catholique, il y a une voie intéressante, les Orthodoxes. En Grèce, il y a des êtres qui sont en communion avec Dieu, du matin au soir. Quand le Saint-Esprit touche une personne, en réalité c’est une montée de Kundal en elle, elle est bénie. Mais ce n’est pas le moment de débattre de cela, peut-être un jour, je m’étendrai davantage sur ces phénomènes ! Il vaut mieux les vivre que lire les expériences des autres (rire).

► Pouvez-vous nous donner une méditation pour stimuler ou éveiller cette Kundalini ?

Oui je puis mais, ce n’est pas un quelque chose que l’on fait d’un claquement de doigts. Je pourrais vous donner une méditation qui peut commencer le processus de réveil, mais je ne le ferai pas. Il faut bien comprendre que si vous allez chez un marchand pour acheter une paire de chaussures, vous allez la choisir à votre taille, si vous faites du 43 vous n’allez pas acheter du 41 ou du 45.

► Vous dites que c’est un travail sur mesure adapté individuellement à chaque personne ?

Oui, c’est un peu ce que je dis. Ce serait pure folie que de donner un exercice pour tout le monde sans que je voie les personnes. Par exemple, la pratique de Sois en paix et sache que je suis Dieu, peut mettre celui qui la pratique dans un état de Paix intérieure ; de là, peut se produire une montée d’énergie qui éveillera tel chakra. Ce phénomène de montée peut produire une prise de conscience. Eh bien, cela, c’est aussi une montée de Kundal et cela se fait petit à petit jusqu’à ce que la personne soit préparée physiquement et psychiquement à vivre une expérience métaphysique. Certains Prana-Yama permettent le développement de Kundal dans l’axe central de notre colonne vertébrale. Comme je l’ai dit à maintes reprises le Nez est un outil Divin qui permet des transformations psychiques et physiques, d’ailleurs Nez est l’anagramme de Zen (rire).

► Ne pouvez-vous pas nous donner une petite méditation à faire pour commencer le processus ?

Comme je l’ai dit il faut du sur-mesure, car il faut prendre en considération l’état mental de la personne et son état physique, mais je peux donner quelque chose qui va vous préparer à recevoir cet éveil, une prière/mantra/affirmation/visualisation. Je vais voir, je guiderai cette pratique de telle manière qu’elle se fera simplement, sans effort.

► Vous voulez dire que vous allez préparer un enregistrement sur cette pratique ?

Oui il me faut un peu de temps (rire) !

► Sera-t-elle téléchargeable comme Sois en paix et sache que je suis Dieu ?

Oui !

► Sera-t-elle gratuite comme pour la pratique de Sois en paix et sache que je suis Dieu ?

Non, je ne le ferai pas gratuitement, tout ça c’est du travail, il faut bien le comprendre. Je n’ai pas fait non plus cette interview pour vendre un produit, je devance juste ce que l’on peut penser, je connais la nature humaine ; cela fait bientôt 40 années que je l’observe, elle est pleine de surprises tantôt positives et tantôt négatives.

► Avez-vous le mot de la fin ?

Pour finir je puis dire encore ceci : le Soi en vous récite continuellement un mantra au travers de votre respiration et cela 21600 fois par jour. Si vous êtes conscient de votre respiration chaque jour et chaque nuit pendant une année, vous pourrez produire l’Éveil. Cela représente 10.800 fois (nous retrouvons le chiffre 108) les 12 heures du jour et 10.800 fois (nous retrouvons aussi le chiffre 108) les 12 heures de la nuit. Swami Muktananda a dit : « Connaître le mantra c’est connaître Dieu ». Comprendre le sens profond de votre respiration c’est vous transcender. La respiration est une porte, vous êtes la conscience en tant que Soi Individuel, vous êtes également la conscience en tant que Soi Universel. Dans cette double identité vous vous recherchez. Quelque chose en vous cherche à être au-delà du mental, des pensées. Vous n’êtes pas ce corps soumis à l’esclavage, vous êtes le Soi qui désire s’éveiller et qui fait tout pour vous y conduire, car finalement tous les humains devront le réaliser un jour. Ça peut prendre des vies, mais ça peut être demain, qui peut le dire ? La seule chose que je peux affirmer est celle-ci : l’humanité doit céder la place à l’universalité. Nous devons mourir aux vieux schémas et à la fausse éducation. Et je finirai par ce qu’a dit Swami Muktananda :

« Kundalini elle-même répète le mantra HAMSA.
HAMSA est vraiment le SON de DIEU.
La VOIX de KUNDALINI. »

► Pourriez-vous quand même donner une pratique pour tous ceux qui liront cette interview ?

Je vais faire cet été une initiation sur KUNDAL. Je ferai cela sur 12 jours si j’en ai la permission. Ensuite, les personnes auront à pratiquer cette belle Sadhana chez eux. Je ne peux pas faire plus que cela (rire). De cette manière, ils recevront assez d’énergie spirituelle pour stimuler le réveil, mais il faut vous dire que ce ne sera pas du repos, ce ne sont pas des vacances (rire). Je voudrais dire ceci comme mot de la fin, nous sommes tellement éloignés du Soi, que l’on en a fait une quête, mais le Soi est une réalité perpétuelle, seule l’ignorance des êtres transforme cela en un but. Si on mélange du lait avec de l’eau, l’eau semble être du lait, et pourtant c’est de l’eau mélangée avec du lait. Ainsi le Soi Individuel fait un avec le Soi Universel. Il faut juste reconnaître que nous sommes le Soi Universel. Dans le texte sacré du Spanda Kârokâ 2.5 il est dit ceci :

« L’univers entier est un JEU de la Conscience Universelle.
Celui qui vit continuellement dans la pleine conscience de cette vérité
est sans nul doute un libéré vivant. »

► Il est temps de conclure. Merci encore, Loup Blanc, pour cette interview. Je vous dis à bientôt pour un autre thème !

Pour terminer,

Recevez mes pensées lumineuses,
que vous puissiez réaliser que vous êtes le SOI
qui se cherche LUI-même,
que vous n’êtes pas séparé de DIEU,
puisque vous êtes DIEU vous-même !
Lorsque vous serez libéré de votre illusion
vous comprendrez ce que je vous dis,
il ne s’agit pas de le comprendre intellectuellement
mais par l’expérience directe !

Source : https://www.chamanisme-origine.fr/leveil-de-kundal/

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here