Limpide l’ADN ?

L’ADN était (et est toujours d’ailleurs) des plus limpides => Article 1.5 « Des signes identitaires du pays, nom, drapeau, hymne, devise, graphismes des billets de banque devront être recherchés en commun pour exprimer l’identité kanak et le futur partagé entre tous. »

Or, avec la connerie de Grandes Oreilles de février 2010 de proposer la levée du drapeau FLNKS, effective depuis Juillet 2010, tout s’est compliqué.

Il est indispensable de se rappeler aujourd’hui qui est le véritable artisan de la radicalisation actuelle.

Il suffisait de s’en tenir au texte. Mais un fou avide de reconnaissance historique a tout chamboulé !

PF cherche à légitimer sa connerie et l’associer à la célèbre poignée de main. Mais il oublie que lorsque Jean-Marie Tjibaou et Jacques Lafleur se sont serrés la main, ils venaient tous deux de signer un accord de paix fait de compromis multilatérales. Ils avaient chacun fait un pas vers l’autre, accepter des concessions.
La levée du drapeau FLNKS ne peut en aucun cas être comparée à cette poignée de main.
D’une part, elle a bafoué l’ADN (article 1.5). De l’autre, elle n’est que concession unilatérale sans aucune contrepartie.

Le Sénapasteur Froguie’s voulait entrer dans l’histoire, c’est fait ! Il restera à jamais l’homme de la discorde en NC !

LKU l’a dit lui-même vendredi sur ReReBeurk : les indépendantistes ne pensaient pas que le drapeau du FLNKS devait être celui de la NC. Ils étaient les premiers étonnés de l’ânerie de P. Frogier.
Donc, par cet aveu, les indépendantistes montrent qu’ils n’ont jamais été contre la recherche d’un drapeau commun.
Et si la commission a échoué, ce n’est pas la faute des indépendantistes, mais bien des rumpistes qui jouaient bêtement la montre.
Aujourd’hui, le compte à rebours est terminé, et leur connerie leur pète à la gueule !
Alors, ils tentent vainement de rejeter la faute, incapable d’assumer leur responsabilité.

Maintenant, la seule solution est de remettre en place une commission pour plancher sur la recherche de plusieurs propositions de drapeau commun, et procéder par référendum (comme ce fut le cas dans d’autres pays) pour en choisir un, définitif. Nous obtiendrons ainsi un drapeau commun, rassembleur, fédérateur, représentatif de toutes les communautés locales, sans hiérarchisation ethnique, qui aura sa place pleine et entière aux côtés du BBR.

Aux extrémistes qui brandissent l’argument « anti-drapeau FLNKS = anti-kanak », je leur réponds qu’il leur suffit d’interroger la majorité des mélanésiens pour se rendre compte que ce drapeau ne fait pas du tout l’unanimité au sein même du monde mélanésien, et donc que cet argument est faux et manipulateur.

Je leur réponds également qu’ils ont fait campagne aux législatives 2012 avec le slogan « L’ADN c’est notre parole », et qu’il est justement temps de respecter cette parole, dont l’article 1.5 cité plus haut !

Quand aurons-nous l’intelligence de prendre exemple sur l’Afrique du Sud, qui a su dépasser ses clivages pour rechercher et choisir un drapeau commun représentant toutes les communautés sans distinction ni hiérarchie ?

Seuls ceux qui cherchent la discorde, qui veulent imposer par la force leurs caprices égocentriques, sont les véritables artisans de la radicalisation !

Mais la majorité, quelle que soit sa couleur de peau, veut un destin commun, partagé, digne de notre devise « terre de parole, terre de partage ».

La majorité veut un drapeau commun, rassembleur et représentatif de notre Calédonie arc-en-ciel !

(vu sur FB par Billy Boy)

Rejoindre la conversation

  1. la grenouille verte

8 commentaires

  1. Bien sorti, Lolitrash… Trop d’entre-nous ont un esprit tordu, deforment le sens de 1-5 des accords, FROGIER et ses copains corrompus et malhonnetes de la droite ont fait un pari, qu’ils ont perdu, un point, c’est tout !!!

    1. Oui pour un drapeau accepté par tous après un vote, sinon pas de destin commun comme tu dis.

      1. Le problem est que ni Frogier, ni LKU, ni Pidjot ne veulent entendre parler d`un drapo commun.

        En tout cas il faut en proposer un et puis le voter par referendum.

  2. Bien sur, Gunar et Floyd et, pour les autres, ne soyons pas ‘reactifs’, svp, soyons PROACTIFS, commençons dores et deja a trouver un design pour NOTRE drapeau COMMUN, j’attends beaucoup de Sonia et Philippe, qu’ils nous mettent sur cette voie du drapeau commun, tres vite… Quant au drapeau regionaliste Kanak, il est tres bien la ou (2 accents) il est, aucun probleme la-dessus, Frogier et ses copains ‘combinards’ auront au moins la satisfaction d’avoir gagne cela (et pas grand chose d’autre, le prix a payer est lourd…) ,et certains de nos amis Kanaks aussi, sont satisfaits, tant mieux, mais ce n’est plus important, c’est le passe, l’heure est au rassemblement, derriere un drapeau commun, chosi « EN COMMUN », conformement aux ADN…

  3. Pierre Frogier voulait entrer dans l’Histoire,
    il est sorti du coeur des Calédoniens.

    Reste à savoir lequel des deux est le plus important pour lui.

    avoir cru qu’il entrerait dans l’histoire ! sans doute la révélation d’un sentiment de petitesse, de médiocrité qui l’habitait qui l’a poussé à son « geste ». Et le résultat qui lui revient à la figure confirme ce sentiment de départ.

  4. Forgier finira par rentrer dans l’histoire le jour ou le pays deviendra indépendant… Et c’est pour bientôt… 🙂

    1. nico comme nicodème …

      http://leplus.nouvelobs.com/contribution/551407-de-plus-en-plus-d-etats-dans-le-monde-un-dangereux-emiettement.html

      « Il existe déjà plusieurs dizaines d’Etats qui sont incapables de subvenir à leurs besoins, qui vivent de la mendicité internationale, ou qui sont trop faibles pour ne pas devenir la proie des mafias.
      Un monde fait de milliers d’entités souveraines ou prétendues telles serait un monde où la souveraineté ne pourrait pas réellement s’exercer. Trop de souverainetés tuerait la souveraineté et déboucherait sur une planète où les forces occultes et les plus radicales occuperaient une grande partie des pouvoirs. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *