L’outre mer Français les raisons d’un fiasco

j’ai lu cela sur un libres.org
j’ai trouvé qu’après les émeute s antillaises puis d e la Réunion en attendant les Polynesienne et Nouméenne ce texte était pertinent

La Réunion régresse, Maurice progresse

La Réunion est victime du modèle social français

La Réunion face à l’île Maurice : sur ce thème nombre d’articles ont été publiés dans les années 1980 pour montrer l’influence des institutions et du capital humain sur le développement. Depuis rien n’a changé: La Réunion subit le handicap du modèle social de la France, dont elle est un département.

Les émeutes qui s’y déroulent actuellement sont liées à la situation catastrophique du pays : plus d’un quart de la population au chômage, qui touche plus d’un tiers des jeunes, des allocations et subventions comptant pour près de la moitié du pouvoir d’achat des habitants, un dualisme prononcé entre la population locale et les fonctionnaires en poste (armée, enseignement).

A une tirée d’ailes, Maurice a une croissance économique insolente, en moyenne supérieure à 5 % par an. Elle a su exploiter ses ressources touristiques (dont la Réunion n’est pourtant pas dépourvue) : un million de visiteurs par an, plus d’une centaine d’hôtels de luxe. Mais elle doit beaucoup également au travail, à la formation et au savoir des Mauriciens ; souvent bilingues, et faite de communautés diverses, dont nombre d’Indiens. La paix civile est assurée par un régime parlementaire stable ; l’état de droit mélange sans problème common law anglaise et Code Civil (le Code mauricien a été rédigé par des juristes d’Aix). A Maurice s’est installé l’un des foyers mondiaux de la cybernétique, et des investissements massifs y ont été réalisés (30 milliards d’euros). C’est la réponse que les Mauriciens ont donnée à l’Europe qui a ruiné les exportations de sucre de canne pour protéger les DOM TOM français. De même la concurrence des Africains (Maroc) dans le textile les a amenés à se tourner vers des services internationaux, notamment vers l’Afrique du Sud. Pendant ce temps, les Réunionnais attendent les aides publiques de la métropole. La France a instauré un SMIC, qui a instantanément supprimé tous les emplois à faible qualification (notamment domestiques) qui faisaient vivre la moitié de la population. Les Réunionnais se révoltent : est-ce surprenant ?

I

l

Rejoindre la conversation

  1. la grenouille verte

4 commentaires

  1. Les +nantis de ces territoires et departements ont cree cette situation, quelques uns, quelques familles, historiquement, s’en mettent plein les poches, manipulent les marches (voir les prix de presque TOUT sur le caillou, voir ce qui est autorise a la vente sur le caillou), magouillentdans tout ce qui rapporte,immobilier, tourisme, etc,…, avec des appuis politiques au plus-haut de l’echelle politique, mais, ca fini par peter, leur peter a la gueule… La justice naturelle a toujours le dessus, eventuellement tout pete, mais ils s’en foutent, il y a bien longtemps qu’ils pnt planque leurs comptes en banques, leurs fortunes, juste au cas ou…

  2. Je suis d’accord avec l’article, c’est le modèle social français avec sa politique de la main tendue et des grèves à répétition qui constitue la principale cause des problèmes de l’outre-mer!

    On le voit déjà en Polynésie Française pour laquelle on nous dit que la « misère explose » à cause de la fin des subsides métropolitains… alors qu’en réalité, nombre de misérables traînant à Tahiti sont des gens des îles qui pourraient vivre décemment de l’agriculture et de la pêche comme l’ont fait leurs vieux… s’ils retournaient chez eux! … mais la terre est trop basse …

    Les pouvoirs publics ont favorisé le développement d’un tel modèle social par faiblesse … et aussi parce que cela renforce les pouvoirs publics en rendant les gens dépendants … pour les aides, pour des interventions en cas de grève … En outre-mer, ce modèle social a transformé des gens simples et travailleurs en assistés afin de les rendre dépendants de la métropole.

    Et le jour où l’Etat va mal … tout va mal parce ce que les gens ne savent pas se débrouiller tout seul. On ne leur a pas appris à être autonomes!

  3. je suis d’accord avec Gribby, je soutiens meme son commentarte, donc ns pouvons ns retrouver la ou l’injustice est flagrante.

  4. un commentarte ?

    un commentaire que l’on jette à la figure comme une tarte ?

    ——————————–

    tiens, en passant, je crois qu’un commentaire que j’ai laissé hier matin a disparu

    ———————————
    normal que l’outre-mer français soit un échec, il fonctionne sous le régime du système français; assistanat démagogique et clientélisme électoral, les deux étant épisodiquement fortement imbriqués.
    La perfusion financière des dom-tom par l’état paternaliste n’a fait que favoriser des mentalités où on a infantilisé des habitants; (certains se plaisent dans cette situation ,comme les Martiniquais, qui votent majoritairement à gauche) qui aujourd’hui, tels des enfants gâtés

    Voilà ce qui arrive quand on diabolise dans les esprits la libre entreprise, les petits patrons, l’économie libérale bâtie sur l’entrepreneuriat local, et qu’on fait l’éloge du socialisme, tendance politique majoritaire des les esprits antillais et réunionnais.
    Les PME sont les meilleurs « absorbeurs » de main d’oeuvre pour réduire le chômage; qu’on se le dise…

    Cela leur a apporté la dépendance financière totale vis à vis de la France, et un rapport un peu malsain avec celle-ci, et une mauvaise image.

    Je m’arrêterai là because j’ai autre chose à faire, mais y a encore tant à dire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *