Encore une fois, le gouvernement et la mairie ont lancé une campagne de prévention en responsabilisant les habitants; une façon comme une autre de botter en touche.

Une mesure semble avoir été volontairement oubliée. C’est de vendre au prix coutant, hors taxes (33% de douanes) et marge bénéficiaire (de 20 à 45%), les produits répulsifs et anti-moustiques.
La ! j’aurais vu une véritable volonté politique de combattre la DENGUE

2 COMMENTS

  1. Tout a fait de votre avis .De plus les super marches ne veulent pas baisser leur marge demandée par les fabricants qui veulent vendre a un prix raisonnable.!!!

  2. Les taxes sur les produits de ce type sont de 27% (TGI+TP+TBI), il n’y a pas de droits de douane pour les insecticides répulsifs hors CEE.
    En ce qui concerne les revendeurs, en effet, aucune chance qu’ils fassent quelque chose en particulier…???
    Si l’on peut retenir que la suppression, même temporaire, de ces taxes pourraient favoriser une petite baisse des prix… Il faut bien se dire que ces taxes alimentent le budget de la NC et que c’est ce budget qui est utilisé pour payer les moyens mis en place pour lutter contre les moustiques… Et que si le contribuables ne paie pas de taxes à l’entré, il faudra bien qu’il en paie d’une autre façon…???

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here