Malfaçons : la plaie du BTP

Enfin on aborde les sujets qui blessent en calédonie … »Les Nouvelles Calédoniennes » ont enfin fait un article sur les BTP:

« Maisons individuelles ou logements collectifs, les malfaçons touchent plus d’un bâtiment à Nouméa. Sur les chantiers, les professionnels sont nombreux et les mailles du filet encore trop larges. Les premiers lésés sont toujours les locataires ou les acquéreurs trop confiants.

« Il ne me semble pas qu’il y ait plus de malfaçons en Calédonie qu’en France, ou ailleurs » affirme, d’emblée, Edmond Lapernon, le directeur du bureau d’études Socotec.
De quoi faire bondir plus d’un habitant des quartiers de Nouméa. La Colline des poètes, les logements de Tuband, l’ancien Rialto, les exemples de malfaçons au sein de logements collectifs fleurissent au sein de la capitale, et avec elles les galères individuelles (…)« En Calédonie, les normes n’existent pas, comme par exemple Qualibat en France et en Europe. Cela veut dire que l’on peut décider d’embaucher une petite entreprise, même pour la construction d’un gros immeuble, alors qu’elle n’en a ni les compétences ni le matériel adapté. » Premiers épinglés dans cette affaire, les bailleurs sociaux et administratifs. « Cela s’appelle le système du moins-disant », acquiesce Edmond Lapernon. « Lors d’un appel d’offres, on prend obligatoirement le meilleur marché, sans regarder la qualité ou l’expérience. Alors qu’en Allemagne, par exemple, c’est l’inverse. »
« La Sic et le FSH veulent non seulement des prix très bas, mais aussi des délais de construction très courts. Dans ce cas-là, les malfaçons sont forcément volontaires ! Elles sont inévitables », accuse Frédéric Cantin.
Le secteur privé n’est pas épargné par ce fléau, du côté des gros promoteurs comme des particuliers investissant dans la villa de leur rêve, l’explication reste la même.
« Nous n’avons parfois pas le choix, explique Jean-Gabriel Cayrol, président de l’ordre des architectes. Il faut savoir que les entreprises en Calédonie sont très occupées. Il faut bien en trouver une, lorsque nous avons une commande. »

Alors ça comme argument c’est choc 😮 Surtout que bon sang , il s’agit quand même de vrais défauts dans des appartements achetés à prix d’or!!
Puis attention ils sont specialistes du renvoie de balle .. »Non c’est le sous traitant ..non c’est l’architecte ..Mais non Madame nous nous sommes  des représentants des bureaux d’études « On est là pour le gros œuvre, essentiellement le clos et couvert. En résumé, on vérifie que le toit ne va pas s’écrouler si jamais il y a un cyclone. Mais si une fenêtre se trouve à deux mètres du sol au lieu d’un mètre, ou qu’il manque une porte, cela ne nous concerne pas. Car ce n’est pas pour ça que le mec va mourir. »
Façon la Calédonie c’est quand même le seul pays au monde ou quand il pleut tout les employés des BTP arrêtent de bosser et ou tout le monde trouve ça normal (en plus du reste j’entends)…..Avec le problème du réchauffement climatique et les pluies qui se font de plus en plus fréquentes,il n’est pas bon de se lancer dans une construction en Calédonie !!
De toute maniére nous ne sommes pas dupes et tout le monse sait bien que le seul soucis qui les preoccupe dans ce secteur d’activité en particulier c’est l’appât du gain …!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *