Voilà ce que l’on peut lire sur la page Facebook du candidat à la mairie de Dumbéa.

Ca ressemble BEAUCOUP à de l’incitation à la haine raciale…

 

J’appelle à toute la communauté wallisienne et futunienne résidant dans la commune de DUMBEA :

Kote faiga malie aeni ke « Maire » he fanau o Uvea mo Futuna i Topea nei. E faka amu te loto ke malama tau sio kite mauhiga ote faka hoko o Gil BRIAL ko hina fae ote palokia masiva aeni kua ta omai o mauli iai. Ko hina tagata manava ofa pea poto mai tona alu aga ae ne mau pepa ite u fale ako maoluga pea kua atamai feauga kite mauli politike. Kuau hau o tokoni kite faka tu’utu’u gaue o tana kipi i Topea nei he kua mahino mai kiau e ofa mooni ia Gil BRIAL ki Uvea mo Futuna. Amusia la ia ia ae malama tana sio pea haele ki mua tana faka kaukau he kua feauga te lohi’i tatou ete u papalagi aeni e pule I Topea pea kote puani tafito pe ae ke tou faka tahi o fehaga’i kite pule aga fai taliha ae tagi kiai te kau uli o kaletonia. Kuau faka apa’apa atu

TRADUCTION :

« C’est le bon moment pour nous la communauté Wallisienne et Futunienne de Dumbéa.

On espère bien que Gil Brial sera le premier maire de la communauté dans la commune de Dumbéa,

c’est un homme de coeur, diplômé d’état, il a la capacité de gérer une commune.

Il aide beaucoup la communauté wallisienne et futunienne, il a une vision lointaine, et ça suffit les mensonges des BLANCS qui dirigent la commune de Dumbéa.

Le seul point important est que les loyalistes se réunissent ensemble pour faire barrage aux NOIRS de Calédonie.

Avec tous mes respects. 

Brial

 

 

6 COMMENTS

  1. Quelle honte! Nous sommes en 2014 et des gens ose tenir ce genre de propos discriminatoires, c’est inadmissible et inquietant. Ca l’est d’autant plus que ces gens sont le soutien du candidat du parti de monsieur Yanno à Dumbéa qui est censé être loyaliste. Vraiment affligeant et désolant

  2. La traduction est fausse, Gil Brial n’est pas la seule victime, on est tous concerné par cette machination qui vise la communauté.
    La personne qui a traduit le texte veut diviser !
    Seleone

  3. Traduction :

    L’occasion nous est offerte pour qu’un enfant de nos îles Wallis et Futuna devienne Maire. Je souhaite de tout mon cœur que tu comprennes, comme moi, l’importance que Gil Brial accède au siège de 1er Magistrat de la commune dans laquelle nous avons choisi d’y élire domicile. C’est une personne de grande bonté, compétente pour avoir été diplômé de grandes écoles et expérimentée en politique. J’ai rejoins son équipe à Dumbéa car je reste persuadée que Gil BRIAL aime la communauté wallisienne et futunienne. J’appelle à votre clairvoyance car il faut que ça cesse les mensonges de ceux qui détiennent le pouvoir aujourd’hui à Dumbéa et il est important que l’on s’unisse pour rejeter l’indépendance que réclament les kanaks en Nouvelle-Calédonie. Avec tous mes respects.

    Dans la langue wallisienne, lorsqu’on parle de « pouvoir », on y associe le terme papalagi qui signifie « blanc » et quand on parle de l’indépendance, on y associe le terme « uli » qui signifie « noir ».

    Mon propos a été traduit textuellement, dévoyé de son vrai sens et détourné de la vérité.

  4. Votre message me choque ! Dans un message qui se veut politique, vous opposez une communauté de « noirs » à des « blancs ». Moi dans un message politique je ne vois que des hommes. Vous etes assuremment raciste et le pire c est que vous ne le voyez pas, et le dénierez.
    Je suis arrivé en Calédonie il y a deux ans, je suis de métropole, je n’ai pas connu les évènements, je n’ai pas de parti pris politique et je ne sais pas si la Calédonie doit etre indépendante, demeurer française ou intégrée à la France. Mais je peux reconnaitre un discours raciste.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here