3Les manifestants menacent de détruire le pont pour bloquer définitivement l’accès à l’usine, la tension monte et l’alcool échauffe les esprits.

La raison de la colère : à ces sous-traitants, on leur avait promis un important contrat, ils avaient même investi pour cela. Mais depuis huit mois les choses trainent et certaines familles se retrouvent en grande difficulté.

Est-ce une raison suffisante pour agir ainsi ? Bloquer, terroriser et même perdre toute crédibilité ? En quoi les habitants sont-ils responsables ?

Pendant ce temps-là les agressions continuent !!
Les Montdoriens qui ont encore une fois été pris en otage par un petit groupe de « revendicateurs » …ou plutôt agresseurs alcoolisés, au niveau de la coulée.
Ces derniers arrêtaient les voitures en insultant les conducteurs, et si vous n’étiez pas natif de la commune, vous repartiez avec quelques coups de pieds dans les portières…

Nous avons encore reçu de nombreux témoignages :

Témoignage de Yannick :
« Vers 19h30, gilles D, maître nageur depuis 10 ans et figure locale sur la commune s’est fait agresser par plusieurs personnes. Il n’a pas eu le temps de comprendre ce qui lui arrivait, pendant qu’un premier ivrogne se jetait sur lui par la portière de droite, il se faisait rouer de coups par la gauche, comme il avait sa ceinture, ses agresseurs n’ont pas réussi à l’extraire de son véhicule dans l’intention de le lyncher .
Au bout de quelques minutes interminables, Gilles réussit à fuir avec sa voiture…..il s’arrête 50 mètres plus loin, révolté de constater qu’une patouille de gendarmes était posté juste là, au premier rang !!
Aucune intervention de la police et des gendarmes, qui avaient pourtant été alertés par les nombreuses victimes auparavant. Et peu d’écho dans les médias…. »

Témoignage de Vanessa :
« Pour donner suite au Monsieur concernant le blocage hier soir à La Coulée j’ai comme lui été victime de ces malfrats! Au moins une vingtaine de personnes.
En preuve une photo de leur chef-d’œuvre avec en prime des personnes bien alcoolisés qui stoppés voiture par voiture. Seule dans ma voiture, ne voyant aucunes forces de l’ordre j’ai également appelé la police qui au bout de 7 essais décroche le téléphone pour me dire tout simplement qu’ils surveillent ça de près (mais où? et quand comptaient-ils intervenir?) »

Devons-nous accepter ce genre de pressions, de chantage ?
En laissant faire que se passera-t-il ensuite à la moindre contrariété ?

Sources (radio cocotier)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here