Mort au Nouvata Parc

1385081_678088638877739_1629393412_nQu’est-il arrivé ce week-end avec le cuisinier de cet hôtel de l’Anse-Vata, un employé de 24 ans, décédé après un coup de couteau dans le coeur.

Pas de témoins. Impossible de savoir ce qui s’est réellement passé malgré les auditions du personnel de l’établissement.

Aucune piste n’est écartée mais la police privilégierait le suicide.

Un suicide à l’arme blanche ? Un geste relativement rare.

D’après une étude de la Drees : « Le mode de suicide le plus fréquent est la pendaison (46%), suivi de la prise de médicaments (16%) et les armes à feu (15%). Pour les hommes les suicides par armes à feu arrivent en deuxième position, tandis que pour les femmes, la prise de médicament est le premier mode de suicide, suivi par la pendaison. Chez les moins de 25 ans, le saut d’un lieu élevé arrive en première position, tout comme chez les plus de 85 ans. »

L’autopsie diligentée par le parquet permettra surement d’en savoir plus sur les faits mais pas forcément sur les causes.


( sources : radio cocotier)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *