Comme nous l’avons appris hier, Nabilla est enfin sortie de prison. Soucieuse de se retirer des médias et de se reposer auprès de ses proches, elle compte protéger plus que jamais sa vie privée dans les mois à venir. Voici sa stratégie.

Le blogueur jeremstar confie qu’il y a quelques jours, il a  reçu un coup de fil l’informant qu’une compagnie de chauffeur privé avait été missionnée pour aller chercher Nabilla à la prison de Versailles.  En réalité, le véhicule avait volontairement été réservé pour la semaine prochaine afin de n’éveiller aucune curiosité quant à la date de sa sortie et d’assurer qu’aucun média et photographe ne serait présent.

NABI

Hier matin, la compagnie a finalement reçu un appel lui demandant de se rendre expressément à la prison de Versailles pour récupérer Nabilla une heure plus tard. Jusqu’au dernier moment, la date de sa sortie a ainsi été dissimulée. Après avoir été filmée et photographiée en prison, Nabilla a en effet fortement insisté pour bénéficier d’une sortie en toute discrétion.

Nabilla a quitté la prison hier en début d’après midi. D’après ses informations exclusives, la compagnie de chauffeur privé a d’abord récupéré son frère Tarek, sa mère Marie Luce et son compagnon à une station de RER avant de les conduire à la Maison d’arrêt de Versailles. Après avoir passé plus d’une heure à l’intérieur de la prison avec ses proches, Nabilla est alors montée dans le van aux vitres teintées, jean, baskets et lunettes de soleil sur le nez. Elle avait également plusieurs sacs de vêtements dont un sac remis par le personnel de la prison, contenant ses effets personnels jusqu’alors confisqués.

Son avocat se trouvait dans le véhicule et remplissait des documents. Durant tout le trajet les conduisant à son bureau, Nabilla et sa famille n’ont échangé que quelques mots, soucieux de ne dévoiler aucune information sur ses conditions de détention, au cas où le chauffeur puisse écouter et les relater à la presse.

Nabilla avait l’air sereine et heureuse, comme si elle connaissait sa date de sortie depuis plusieurs jours. Elle semblait s’y être préparée et semblait ne jamais avoir quitté ses proches. Son avocat a insisté à plusieurs reprises sur le fait qu’elle ne pourrait plus voir Thomas.

Consciente qu’elle sera désormais traquée pour le moindre de ses faits et gestes, Nabilla va devoir protéger son intimité au mieux dans les semaines à venir et plusieurs dispositions ont été mises en oeuvre pour commencer à verrouiller son quotidien. Elle ne devrait pas récupérer son ancien téléphone. Sa mère lui a remis un autre téléphone ainsi qu’une puce dans la voiture à sa sortie de prison. Seuls les proches de sa famille ont ce numéro et sa ligne serait d’ores et déjà mise sur écoute afin de s’assurer qu’elle n’entre pas en contact avec Thomas.

Après avoir quitté la Maison d’arrêt de Versailles, Nabilla s’est donc rendue chez son avocat. Elle y est restée plus d’une heure trente tandis que le chauffeur attendait en bas. Un homme est alors resté à bord du véhicule (son beau père?) afin de s’assurer que le chauffeur ne passait aucun coup de fil et ne divulguait aucune information sur la sortie de prison de Nabilla.

Placée sous contrôle judiciaire, Nabilla a interdiction de quitter le territoire français. Reste maintenant à savoir où elle logera en France. D’après mes informations exclusives, elle aurait demandé au chauffeur du van de la conduire à une adresse hier soir avant de finalement lui ordonner de s’arrêter en plein milieu d’une rue proche du quartier de l’Etoile à Paris. Accompagnée de ses proches, elle a ainsi décidé de continuer à pied, marchant vers un endroit inconnu.

Tout comme la location du van plusieurs jours avant sa sortie, son entourage aurait loué un appartement dont l’adresse a méticuleusement été cachée. En demandant d’être déposée en pleine rue, Nabilla aurait ainsi volontairement cherché à brouiller les pistes afin de préserver sa vie privée.

Elle serait d’ores et déjà traquée par plusieurs paparazzis cherchant à savoir où elle réside. Obligée de pointer plusieurs fois par semaine au commissariat pour prouver qu’elle est toujours sur le territoire français, nul doute que des photographies ne tarderont pas à circuler dans la presse people dans les semaines à venir.

Souhaitons en tout cas bon courage à Nabilla pour ces longs mois de déferlement médiatique, puisqu’elle ne devrait être jugée que fin 2015…

Surtot que ca commence deja : Selon les révélations faites par RTL ce matin,les résultats des tests toxicologiques ont démontré que Nabilla n’avait consommé ni drogue ni alcool au moment des faits, ce qu’elle avait toujours affirmé depuis le début.

En revanche Thomas, son compagnon qu’elle est suspectée d’avoir voulu tuer, avait bel et bien des traces de cocaïne dans l’organisme.

Nabilla est sortie hier de prison mais a interdiction de quitter le pays et a été placée sous contrôle judiciaire.

L’avocat de Nabilla a confié sur BFM TV: « Nabilla Benattia est très heureuse. Elle a pour seule volonté de retrouver une vie normale, et de se reposer auprès de sa famille. » Et d’ajouter: « Sa place n’est pas en prison ».

« Cinq semaines de détention, c’est toujours éprouvant. Elle est fatiguée, mais a encore du ressort et de l’énergie », a également confié son avocat, Me Christian Saint-Palais.

« Elle désire garder le silence sur cette affaire, qu’elle n’évoquera jamais en public ni dans les médias jusqu’à son terme », a-t-il ajouté, espérant qu' »on lui laisse retrouver un peu de sérénité après lui avoir volé son image en garde à vue et en prison ».

De son côté, dans une interview accordée à Télé Loisirs , Thierry Fradet, l’avocat de Thomas, s’est exprimé après la remise en liberté de Nabilla.

« Je tiens à préciser que sa remise en liberté n’est que le résultat de l’état d’avancement de la procédure, parce qu’on doit reconnaître objectivement que les critères de la détention provisoire n’étaient plus réunis. En aucun cas cette remise en liberté n’est la consécration de la thèse de Nabilla », a-t-il indiqué.

Et d’ajouter : « Elle n’est pas remise en liberté parce qu’on lui donne raison. C’est simplement parce que la procédure a avancé à un niveau tel qu’il était tout à fait naturel qu’elle soit remise en liberté. Son maintien en détention n’était plus justifié », a-t-il expliqué.

L’avocat a confié que « Thomas n’a pas du tout envie de la voir. Donc, ça tombe très bien ».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here