Aucune particule n’existe

Les scientifiques ont longtemps essayé de prouver l’existence de la particule… en vain…

Au début ils l’ont appelé Atome, mot qui vient du Grec et qui se traduit par “qui ne peut pas être divisé”, ce qui s’est avéré faux avec le temps, l’atome a été “ouvert” laissant un grand vide ou de plus petites particules ont été observées, et ces petites particules ont été aussi “ouvertes” et ne contiennent que du vide, etc…

Les physiciens recherchaient la particule de Dieu, quelque chose de “solide”, de la “matière”, le fameux Boson de Higgs, mais ils n’ont rien trouvé de tangible, que du vide, et encore du vide…

Demandez à un scientifique, n’importe lequel de vous prouver qu’il existe ne serais-ce qu’une seule particule dans tout l’univers et il échouera à coup sur.

Particule, particularité, espace, temps et relativité…

Pour qu’il y ait une distance (un espace), il faut 2 objets séparés à mesurer avec une échelle relative fixée arbitrairement entre ces 2 objets. Donc il faut des particules séparées à mesurer, que ce soit à l’échelle microscopique, humaine, ou macroscopique (planètes, étoiles, galaxies, univers), bref des “choses” composées de particules éloignées qu’on pourrait mesurer.

Pareil pour le temps relatif, il faut une mesure entre des intervalles, représentés par des particules séparées par le vide ou le silence. Par exemple un tambour ne fait que rendre perceptible (audible) l’invisible (le silence) en rajoutant des intervalles de sons au milieu du Grand Silence.

Mais si effectivement il n’existe aucune particule (dans le sens réel du terme) qui prouverait qu’une quelconque chose puisse exister de façon séparée/particulière, alors le temps n’existe pas, les entités individuelles non plus, qu’ils soient sous la forme d’un corps physique (composé de particules inexistantes), de corps subtils ou même d’âme individuelle (impliquant une particularité, une séparation), rien de tout cela n’a jamais été réel et donc la séparation ne peut tout simplement pas exister.

D’où pour celui qui s’éveille du rêve de la séparation (maya), la fin pure et simple de l’univers des particules illusoires et de ses particularités illusoires (symboles illusoires de la séparation d’avec La Source). L’espace/temps/matière s’effondre dans la singularité du pur Esprit.

Dans mon expérience directe de méditation, Dieu a ouvert ce qui semblait être une particule fermée comme étant alors ressentie comme étant mon centre ou le noyau de ce qui peut se qualifier encore d’âme, ou de quelque chose de particulier encore… un noyau séparé du Grand Tout, lequel “noyau/particule” n’est en réalité rien du tout… un simple effet de l’idée sans fondement de la séparation d’avec Dieu, laquelle a créée cette grande illusion qu’on appelle l’univers physique de la séparation… la grande illusion de l’égo.

Car oui Dieu est Tout et il n’y a rien d’autre, les particules ou objets séparés n’existent pas du tout alors que ce qui est totalement invisible est la seule et unique réalité. Et cette réalité est UNE.

Le 2 n’existe pas.

La particule n’existe pas.

La différence n’existe pas.

Les niveaux n’existent pas.

La particularité n’existe pas.

L’univers de la perception est une totale illusion.

La matière n’est pas réelle, ni le temps, ni l’espace.

La séparation ne s’est jamais produite.

Rien n’est séparé.

Dieu est 😉

Et rien d’autre n’existe.

Il n’y a que dans un monde imaginaire de particules séparées que la culpabilité puisse exister.

Cette introduction/mise à jour métaphysique est la base pour comprendre ce qu’est le pardon véritable qui délivre de cette grande illusion de la séparation (en particules épars dans un grand univers).

C’est ce qui te délivre de croire que tu est un corps, que le Fils de Dieu (Christ ou extension du Tout/pur Esprit) serait né dans un corps limité et stupide pour souffrir et mourir (à répétition dans ce qu’on appelle la roue des réincarnations ou Samsara).

Si la particule n’existe pas, si ce que tu crois être n’est pas réel, pas plus que ce que tu crois être le monde ou “les autres”, alors que fais tu quand tu juges du bien et du mal ?

Réponse : tu dis que la séparation s’est produite et que tu es une particule. Mais c’est faux… tu ne fais juste que maintenir une illusion, ce qui la rend réelle autant qu’une illusion puisse l’être, pour toi.

Alors que quand tu pardonnes au sens quantique, véritable du pardon, tu affirmes la vérité en niant l’existence des particules, et ainsi du passé illusoire qui n’existe pas (lié à ces particules) mais ou est maintenu l’idée de péché originel, lequel au final est lui aussi une illusion.

Le pardon est aussi au final une illusion car il n’y a rien à pardonner dans un rêve inexistant, mais c’est bien la seule illusion qui te fera sortir du rêve de la limitation à un corps fait de particules 😉

Tu es innocent de toute éternité.

Lecture et explication d’UCEM – Chapitre 4 – L’illusion de l’égo

Suite de la lecture d’UCEM avec Magali et Laurent

Regarde, découvre et sois : tel est le pouvoir du Satsang

Inscris-toi pour recevoir des informations sur les événements et services avec une traduction en français: https://mooji.org/french

 

Atelier Spirituel du jeudi

Coucou !

On se retrouve tout à l’heure à 19h00 (heure de France) pour l’atelier du Jeudi, si tu veux recevoir les codes zoom pour participer, vas sur cette page pour voir comment les recevoir (ou envois un message à Laurent sur FB ou Telegram) : https://lumieresurgaia.com/lecture-et-explications-ducem-et-nouveaux-ateliers-spirituel/

La fin de la recherche

RdV du Samedi 27/07 à St-Cloud – Captured Live on Ustream at http://www.ustream.tv/channel/laurent…

 

Nous n’avons pas quitté notre Source – 2ème partie

Rencontres avec Laurent Lévy –

Extraits – plusieurs sujets dans cette discussion…. autour du même thème.

Choisir l’ego ou l’Esprit – l’intemporalité de l’être et de mon choix initial – incarnation? – peur du Soi –

mon site: http://www.laurentlevy.net/

ma page fb: https://www.facebook.com/laurent.e.levy

m’écrire: laurentlev@gmail.com actualité des rencontres : http://www.laurentlevy.net/index.php/

Il auto-construit une maison de hobbit à moins de 4000 euros pour sa famille

Avant d’habiter dans l’écovillage de Lammas dans l’ouest du Pays de Galles, Simon a débuté la construction d’habitats alternatifs avec une maison de hobbit creusée à flan de colline pour limiter l’impact visuel et se fondre plus facilement dans la nature. En utilisant principalement des matériaux de récupération, il a réussi à construire une maison chaleureuse pour sa famille à moins de 4000 euros.

© https://www.simondale.net/

Une maison de hobbit respectueuse de l’environnement construite avec des matériaux de récupération

Simon n’avait aucune connaissance en construction avant de se lancer, ni en architecture, ni en menuiserie. Motivé par l’envie de vivre autrement, il a décidé de se lancer dans ce projet pour vivre en adéquation avec ses valeurs. Il ne voulait plus contribuer au désastre écologique qui se produit actuellement et, en choisissant des matériaux respectueux de l’environnement, il souhaitait éviter les problèmes de santé liés à l’utilisation de matériaux cancérigènes dans les bâtiments modernes.

Pour construire la maison de hobbit de sa famille, outre la tronçonneuse utilisée pour couper les troncs, le jeune papa a utilisé des outils manuels comme une pelle, un burin et un marteau. Simon a privilégié des matériaux naturels comme le bois, de la pierre et de la paille pour l’isolation. Le bilan carbone du ciment étant mauvais, il a décidé de recouvrir les murs avec de l’enduit à la chaux. Les menuiseries ont été récupérées et il a installé des toilettes à compost.

© https://www.simondale.net/
© https://www.simondale.net/

Pour l’équipement à l’intérieur de la maison, il a privilégié le mobilier et l’électroménager d’occasion. Tout en construisant son habitat alternatif, Simon et sa famille ont aménagé un jardin forestier.

Le résultat : une maison féérique qui lui a nécessité entre 1 000 et 1 500 heures de travail et 3000 £ de matériaux ( ≈ 3600 euros). Simon explique que ce type de construction est à la portée de tous. Il suffit de dépasser sa peur pour se lancer.

© https://www.simondale.net/

Une maison de hobbit autononome

Une maison écologique n’est pas forcément rudimentaire. La famille disposait de tout le confort. Pour réduire son impact écologique, Simon a visé l’autonomie en réduisant au maximum ses besoins électriques. Le réfrigérateur était par exemple refroidi avec l’air en provenance du sous-sol. Pour l’électricité, il avait installé des panneaux solaires afin d’alimenter l’éclairage, la musique et l’informatique.

Grâce à la gestion de la forêt environnante, ils avaient régulièrement du bois. Pour le chauffage, Simon a donc choisi un poêle à bois. Le conduit passe à travers de gros blocs de pierre/plâtre pour retenir et libérer lentement la chaleur.

© https://www.simondale.net/

Projet Lammas : un nouveau projet de vie dans le premier éco-village « à faible impact » autorisé au Pays de Galles

Dans le cadre du projet « One Planet Development « , le gouvernement du Pays de Galle a favorisé le développement d’éco-habitations dans les collines de Preseli, dans le nord du Pembrokeshire. Le but est de permettre aux habitants d’explorer des modes de vie alternatifs tout en valorisant la richesse naturelle et la biodiversité du territoire. C’est ainsi que Simon et sa famille ont pris part au projet Lammas. Le collectif a été créé sur le concept de la permaculture dans lequel les êtres humains sont considérés comme faisant partie intégrante de l’écosystème.

© https://www.simondale.net/
© https://www.simondale.net/

Situé à l’Ouest du Pays de Galles, l’éco-village n’est desservi par aucune route et n’a ni l’eau ni l’électricité.

Avec un collectif, le couple s’est lancé dans la la transformation du paysage rural qui était au préalable un pâturage épuisé. Ils ont ainsi planté 10 000 arbres, arbustes et plantes et ont creusé 6 étangs.

Leur nouvel habitat alternatif, toujours en forme de maison de hobbit, est ainsi niché au coeur d’un jardin forestier. Tout comme la première maison, Simon a souhaité construire avec des matériaux locaux et naturels. La maison est chauffée avec un poêle à bois. Une serre fabriquée avec des matériaux de récupération est installée sur le côté sud et permet de capter et stocker l’énergie du soleil. Ils récupèrent aussi l’eau de pluie pour la stocker dans des bassins ou des réservoirs. L’eau domestique provient d’une source privée et les autres besoins en eau sont principalement satisfaits par la collecte de l’eau de pluie.

© https://www.simondale.net/
© https://www.simondale.net/

Les différentes habitations de l’éco-villages sont reliées à des panneaux solaires et ils produisent également de l’hydroélectricité à partir d’une rivière. La turbine hydroélectrique leur permet ainsi d’avoir de l’électricité même en hiver quand il pleut.

Le couple profite de leurs 3 hectares pour réfléchir à de nouveaux projets, notamment la construction d’un atelier et d’une bergerie.

© https://www.simondale.net/
© https://www.simondale.net/

Source : https://toitsalternatifs.fr/habitatalternatif/il-auto-construit-une-maison-de-hobbit-a-moins-de-4000-euros-pour-sa-famille/

Il auto-construit une maison de hobbit à moins de 4000 euros pour sa famille

Avant d’habiter dans l’écovillage de Lammas dans l’ouest du Pays de Galles, Simon a débuté la construction d’habitats alternatifs avec une maison de hobbit creusée à flan de colline pour limiter l’impact visuel et se fondre plus facilement dans la nature. En utilisant principalement des matériaux de récupération, il a réussi à construire une maison chaleureuse pour sa famille à moins de 4000 euros.

© https://www.simondale.net/

Une maison de hobbit respectueuse de l’environnement construite avec des matériaux de récupération

Simon n’avait aucune connaissance en construction avant de se lancer, ni en architecture, ni en menuiserie. Motivé par l’envie de vivre autrement, il a décidé de se lancer dans ce projet pour vivre en adéquation avec ses valeurs. Il ne voulait plus contribuer au désastre écologique qui se produit actuellement et, en choisissant des matériaux respectueux de l’environnement, il souhaitait éviter les problèmes de santé liés à l’utilisation de matériaux cancérigènes dans les bâtiments modernes.

Pour construire la maison de hobbit de sa famille, outre la tronçonneuse utilisée pour couper les troncs, le jeune papa a utilisé des outils manuels comme une pelle, un burin et un marteau. Simon a privilégié des matériaux naturels comme le bois, de la pierre et de la paille pour l’isolation. Le bilan carbone du ciment étant mauvais, il a décidé de recouvrir les murs avec de l’enduit à la chaux. Les menuiseries ont été récupérées et il a installé des toilettes à compost.

© https://www.simondale.net/
© https://www.simondale.net/

Pour l’équipement à l’intérieur de la maison, il a privilégié le mobilier et l’électroménager d’occasion. Tout en construisant son habitat alternatif, Simon et sa famille ont aménagé un jardin forestier.

Le résultat : une maison féérique qui lui a nécessité entre 1 000 et 1 500 heures de travail et 3000 £ de matériaux ( ≈ 3600 euros). Simon explique que ce type de construction est à la portée de tous. Il suffit de dépasser sa peur pour se lancer.

© https://www.simondale.net/

Une maison de hobbit autononome

Une maison écologique n’est pas forcément rudimentaire. La famille disposait de tout le confort. Pour réduire son impact écologique, Simon a visé l’autonomie en réduisant au maximum ses besoins électriques. Le réfrigérateur était par exemple refroidi avec l’air en provenance du sous-sol. Pour l’électricité, il avait installé des panneaux solaires afin d’alimenter l’éclairage, la musique et l’informatique.

Grâce à la gestion de la forêt environnante, ils avaient régulièrement du bois. Pour le chauffage, Simon a donc choisi un poêle à bois. Le conduit passe à travers de gros blocs de pierre/plâtre pour retenir et libérer lentement la chaleur.

© https://www.simondale.net/

Projet Lammas : un nouveau projet de vie dans le premier éco-village « à faible impact » autorisé au Pays de Galles

Dans le cadre du projet « One Planet Development « , le gouvernement du Pays de Galle a favorisé le développement d’éco-habitations dans les collines de Preseli, dans le nord du Pembrokeshire. Le but est de permettre aux habitants d’explorer des modes de vie alternatifs tout en valorisant la richesse naturelle et la biodiversité du territoire. C’est ainsi que Simon et sa famille ont pris part au projet Lammas. Le collectif a été créé sur le concept de la permaculture dans lequel les êtres humains sont considérés comme faisant partie intégrante de l’écosystème.

© https://www.simondale.net/
© https://www.simondale.net/

Situé à l’Ouest du Pays de Galles, l’éco-village n’est desservi par aucune route et n’a ni l’eau ni l’électricité.

Avec un collectif, le couple s’est lancé dans la la transformation du paysage rural qui était au préalable un pâturage épuisé. Ils ont ainsi planté 10 000 arbres, arbustes et plantes et ont creusé 6 étangs.

Leur nouvel habitat alternatif, toujours en forme de maison de hobbit, est ainsi niché au coeur d’un jardin forestier. Tout comme la première maison, Simon a souhaité construire avec des matériaux locaux et naturels. La maison est chauffée avec un poêle à bois. Une serre fabriquée avec des matériaux de récupération est installée sur le côté sud et permet de capter et stocker l’énergie du soleil. Ils récupèrent aussi l’eau de pluie pour la stocker dans des bassins ou des réservoirs. L’eau domestique provient d’une source privée et les autres besoins en eau sont principalement satisfaits par la collecte de l’eau de pluie.

© https://www.simondale.net/
© https://www.simondale.net/

Les différentes habitations de l’éco-villages sont reliées à des panneaux solaires et ils produisent également de l’hydroélectricité à partir d’une rivière. La turbine hydroélectrique leur permet ainsi d’avoir de l’électricité même en hiver quand il pleut.

Le couple profite de leurs 3 hectares pour réfléchir à de nouveaux projets, notamment la construction d’un atelier et d’une bergerie.

© https://www.simondale.net/
© https://www.simondale.net/

Source : https://toitsalternatifs.fr/habitatalternatif/il-auto-construit-une-maison-de-hobbit-a-moins-de-4000-euros-pour-sa-famille/

We are One – Live at The Shanti Space

Bonjour à tous, je suis heureux de retélécharger cette vidéo car elle avait été supprimée. Quelques personnes m’ont fait savoir qu’elles ne la trouvaient plus, alors la voici à nouveau !

We are One joué en direct au Shanti Space, printemps 2021, Portugal.

Capturé et édité par Ana Marta Dias – @ana_marta_dias

Avec amour et bénédictions,

Sam.

 

Nous n’avons jamais quitté notre Source 1ère partie

 

Rencontres avec Laurent Lévy – Extraits

– Ici nous nous apercevons que descendre en soi est avant tout une acceptation des objectifs secrets qui sont à l’œuvre: rester séparé ou se réunifier avec sa source.

Quand on en prend conscience, tout le reste s’éclaircit en surface.

mon site: http://www.laurentlevy.net/

ma page fb: https://www.facebook.com/laurent.e.levy

m’écrire: laurentlev@gmail.com actualité des rencontres : http://www.laurentlevy.net/index.php/…

Gary Renard aborde la situation en Ukraine et d’autres questions profondes

Cette interview est tellement bonne que même si elle est en anglais (utiliser la traduction auto de youtube en français pour les non-anglophones) je te la partage sur Lumière sur Gaia 😉

Méditation guidée – La Gratitude

En cette magnifique journée ensoleillée au Portugal (Bem Haja) nous te partageons la méditation du jour sur le thème de la Gratitude.

L’Amour est si puissant

 

Rencontres avec Laurent Lévy – Annecy –

On ne réalise pas à quel point on renverse l’univers quand on choisit de dire non à l’habitude d’écouter la peur.

mon site: http://www.laurentlevy.net/

ma page fb: https://www.facebook.com/laurent.e.levy

m’écrire: laurentlev@gmail.com actualité des rencontres : http://www.laurentlevy.net/index.php/…

Lecture et explications d’UCEM – Au delà de la perception

Suite de la lecture et explications d’UCEM avec Magali et Laurent.

Pour se connecter sur zoom :

Lien Zoom : https://us06web.zoom.us/j/81433225062?pwd=SDJaU05aQUlabnVjeERCajkzZ1pKUT09

ID de réunion : 814 3322 5062
Code secret : 466248

Prochaines dates :

28 mars de 19 à 21h
11 avril de 19h à 21h
25 avril de 19h à 21h
09 mai de 19h à 21h

Nul ne peut échouer qui cherche la vérité

Leçon 131 extraite du livre “Un cours en miracles” dicté par Jésus.

 

 

 

 

Méditations guidées depuis « Bem Haja »

A Bem Haja on a démarré une routine matinale pour ceux qui le souhaitent et sont réveillés tous les matins à 9h00 (10h00 en France), on fait une méditation guidée en groupe suivi d’une méditation silencieuse. Le but est de te partager des astuces de méditation, ainsi que de communier ensemble dans l’Esprit.

Ça se passe en live (presque) tous les jours sur la chaîne youtube de Lumière sur Gaia : https://www.youtube.com/channel/UCHy8kwF57Kh-YflbJ0WsMoA (tu peux t’abonner à la chaîne si ce n’est pas déjà le cas pour être avertit des autres lives).

Voici les 3 premières méditations guidées en replay, et comme ni l’espace ni le temps n’existent, tu peux te connecter à l’Esprit avec nous, ici et maintenant en visionnant les yeux fermés, ces vidéos… 😉

A tout de suite donc 😉

Méditation guidée – La poupée de chair

Méditation guidée – Le rayon laser du “c’est pas vrai”

Méditation guidée – Le troisième œil

Si tu souhaites soutenir l’association “Bem Haja” ainsi que cette initiative, tu peux le faire ici :

Faire un don

Le Nouveau Thérapeute

 

 

Plus nous nous installons dans le “Déjà Accompli”, plus nous ressentons ses effets dans nos quotidiens… moins le “presque” peut tenir. Ce sont vraiment deux façons bien différentes de vivre et de voir les choses.

Depuis le Déjà, nous savons que tout le monde est déjà guéri. Mais comment s’y prendre, devant un “patient”?

Quand nous nous rappelons aussi que nous ne sommes pas les petites choses que nous avions crues à notre sujet, c’est le mouvement de la Vie toute entière qui passe par nous, qui fait les choses. Ainsi, chaque geste fait ou donné depuis cet ancrage informe, ou rappelle que la maladie est impossible. Qu’elle est l’effet d’un choix de vivre depuis le presque, le “pas encore”. Ce qu’on sait aussi, c’est que le partage a déjà été reçu. Le message de “non-maladie” est ce que tout le monde sait en dessous des jeux de la surface.

Ainsi, nous devenons tous “thérapeutes”, en cela que nous sommes des agents de révélation partout où nous allons. De la révélation que tout va bien, toujours… et que nous n’avons plus besoin de maladie ou de tenir à la maladie.

Cette ligne de guérison n’est plus choisie. Ses effets ne tardent pas à devenir impossibles dans notre expérience.

www.laurent-e-levy.com