“Les gens se mettent dans des états de souffrance extrêmes et ne savent pas comment les gérer. J’ai vu de nombreux cas de ce genre, pas seulement un ou deux. Ces personnes avaient rejoint des ashram ou d’autres centres, mais sans changement ni amélioration. Le changement véritable ne se produira qu’une fois que vous comprendrez vraiment que le bonheur et l’amour ne proviennent pas de transactions avec des choses extérieures.

Disons que vous tombez amoureux de quelqu’un et que cette personne est à Londres. Vous devez vous rendre à Londres puisque c’est là que se trouve votre bien-aimée. Il vous faut voyager pour y aller et, pour financer le transport vous avez besoin d’argent. Mais qu’adviendrait-il si votre bien-aimée était très près de vous, si elle était plus proche de vous que votre propre respiration ? Si vous vous mettez à courir, ou que vous entamiez quelque mouvement que ce soit, vous vous en éloignerez au lieu de vous en rapprocher. Dès que vous courez, vous échappez à la présence de votre bien-aimée au lieu de la rejoindre. À chaque fois que vous recherchez autre chose, quelque chose qui ne soit pas cette bien-aimée située plus près de vous que votre respiration, votre quête vous en éloigne. Il en est toujours ainsi. Si vous désirez la libération, vous devez apprendre à ne plus courir. Il vous faut découvrir comment rester, et être, là où vous êtes. Cette liberté n’est pas en vente sur les étalages du marché aux légumes, ni nulle part ailleurs.

Vous devez comprendre que la liberté est en vous et qu’elle ne se trouve pas dans les objets qui sont distincts de vous. Puis, une fois que vous vous êtes assurés de son emplacement, il vous faut décider : ” Quand la voudrai-je ? ” C’est une décision majeure, l’une de celles que vous avez remises à plus tard pendant des millions et des millions d’années. Prenez la décision. Prenez cette décision maintenant.

Papaji

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here