On ne peut pas dire que le gouvernement soit cachottier, mais bizarrement, il y a des projets dont on entend nettement moins parler. Il est donc temps de vous familiariser avec le plan Indect, qu’on pourrait largement qualifier de cyber-espion.

Fondé par l’union européenne, il s’agit d’un système d’information intelligent soutenant l’observation, la recherche et la détection pour la sécurité des citoyens en milieu urbain. Lancé en toute discrétion le 1er janvier 2009, son objectif principal est de détecter automatiquement les menaces, comportements anormaux ou violence.

Au demeurant fort louable, sa mise en place pose en revanche quelques soucis. Si le projet abouti, Minority Report sera une réalité bien tangible, ce Big Brother épiera tous les faits et gestes des internautes qu’il conservera bien au chaud dans ses serveurs. Indect sera d’ailleurs lié à une base de données regroupant les fichiers policiers et les fichiers biométriques d’identité.

Douteux ? Polémique ? Pensez-vous … Le projet est passé par un examen éthique le 15 mars 2011 à Bruxelles où il a été examiné par des experts Autrichiens, Français, Hollandais, Allemands, et Britanniques. Il a été déclaré viable et sans vice. Sous couvert de développer un outil de protection, nous risquons donc d’être espionné 24/24.

Si vous voulez vous renseigner, il y a bien un site officiel en anglais, mais aucun document sur la Toile. Heureusement, le site est traduisible en polonais …

Après SOPA, PIPA, ACTA … Veuillez-vous lever pour L’infect l’Indect !

( sources Gizmodo)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here