Pres de lui, ca pue !

Tapie, Karachi, Bettencourt, Libye…: depuis sa création en 2008, le site d’informations Médiapart s’est forgé l’image d’un pourfendeur anticorruption de la droite et de Nicolas Sarkozy, se posant en « contrepouvoir » indépendant face à ceux qui l’accusent aujourd’hui d’être financé par le PS.

Selon Fabrice Arfi, un de ses journalistes, « c’est des enquêtes minutieuses qui ont permis à Médiapart d’arriver aux révélations sur le financement de la campagne de Nicolas Sarkozy », qui ont fait l’effet d’une bombe samedi à une semaine du second tour de l’élection présidentielle.
Médiapart, fondé par trois anciens du journal Le Monde dont M. Plenel, est contrôlé actuellement par trois groupes d’actionnaires, les fondateurs, les amis de Mediapart et des +investisseurs-partenaires+, liés entre eux par un pacte qui expire en 2014. Il emploie une soixantaine de salariés dont 27 journalistes.

Il a atteint l’équilibre financier en 2010 et enregistré un chiffre d’affaires de cinq millions d’euros en 2011.

Pourtant malgre cette politique du  » vrai journalisme d’investigation  » une espece de lettre ouverte fait le buzz sur les reseaux sociaux et reveille la polemique :
 »
Ce site internet nauséabond ne vit qu’en faisant les poubelles de vieillles dames ou de parasites en montant de fausses affaires contre de vraies personnalités de droite. Médiapart veut atteindre Sarkozy pour aider Hollande!
Ce n’est un secret pour personne.

QUI EST MEDIAPART ??
– Médiapart perd 1,4 million € sur 2,8 millions € de CA avec 41 salariés. C’est à gauche, ça perd de l’argent, ça demande des aides et en plus ça donne des leçons !!
– Ce n’est pas un organe de presse, ce n’est pas un journal, il n’est pas reconnu comme tel par la commission paritaire des médias.
– C’est un site internet d’opinion dirigé par Edwy Plenel qui avait été viré du journal LE MONDE* après le livre de Péan sur « La face cachée du Monde ». Dans ce livre, Péan avait démontré sans être poursuivi en justice que Le Monde était un quotidien qui soutenait « en douce » le PS et des industriels gauche caviar.

POURQUOI UNE TELLE CAMPAGNE CONTRE SARKOZY
Médiapart comme LE MONDE ne vit que grâce aux dons et va fermer si personne ne remet de l’argent chaque mois. Mr Plenel a d’ailleurs fait la manche en public il y a 2 mois pour que les donateurs reviennent. Médiapart perd 1,4 million € sur 2,8 millions € de CA. Médiapart a donc besoin d’argent et surtout l’argent de ses soutiens.

A PART HOLLANDE, QUI SOUTIENT MEDIAPART ??
Le soutien qui fit le plus de bruit en 2007 fut celui de Ségolène Royal, qui recommanda l’abonnement à tous les adhérents de son association Désirs d’avenir. Mediapart a reçu pendant sa campagne d’abonnements le soutien des anti-Sarkozy : François Hollande, Noël Mamère, François Bayrou, Dominique de Villepin, Arnaud Montebourg, Malek Boutih, Daniel Cohn-Bendit, José Bové et Olivier Besancenot, Jean-Claude Mailly, Patrick Pelloux, Jean-Pierre Mignard, Jorge Semprún, Cédric Klapisch….

VOUS AVEZ COMPRIS ??
C’est beau la politique !

* L’AFFAIRE PLENEL AU QUOTIDIEN LE MONDE
Après avoir conquis la direction du Monde en 1994 et s’être affranchi de tout contrôle réel sur la gestion de l’entreprise, Jean-Marie Colombani, Edwy Plenel et Alain Minc auraient installé le « nouveau » Monde au cœur des réseaux de pouvoir français. Du soutien supposé à Balladur lors de la campagne électorale pour la présidentielle de 1995 à la « chasse au Messier », en passant par un appui au Processus de Matignon en Corse, lancé par Lionel Jospin, et par les campagnes contre les « nouveaux réactionnaires », a direction pourrait à loisir honorer ou discréditer hommes politiques, patrons et intellectuels, selon leurs intérêts propres et leurs choix partisans. Usant de son pouvoir d’intimidation, Le Monde aurait insidieusement glissé de son rôle de contre-pouvoir
vers l’abus de pouvoir permanent… C’est l’histoire de cette dérive supposée que racontent les deux auteurs après 2 années d’enquête.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *