Le Produit Intérieur Brut de la Nouvelle-Calédonie est  en 2011 compris probablement dans une fourchette de 750 à 800 Milliards de  Francs CFP (chiffre non encore calculé).
Soit environ 7,5 Millards de  dollars US

Notre économie est donc très petite par rapport  aux autres pays du Monde
http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_pays_par_PIB_(nominal)

Le PIB  de la Nouvelle-Calédonie est inférieur à celui de l’Ile minuscule de  Malte.
Il est inférieur à celui du  Tchad, du Mali, du cambodge, de l’Albanie.
Il est supérieur à nos voisins du vanuatu et de  Fiji, parce que eux mêmes sont pauvres.

Les  transferts de l’Etat sont de 140 Milliards, soit entre 15 et 17% du  PIB.
Il s’agit à 65% des salaires  des fonctionnaires (les enseignants notamment)

Les  indépendantistes prétendent que les Calédoniens pourraient se passer de  cette contribution de l’Etat.

Mais  par exemple qui aujourd’hui peut amputer ses revenus de 17% et vivre avec  le même train de vie ? Personne.

Est-ce  que les fonctionnaires seront d’accord pour perdre leur emploi ou voir  leur salaire divisé par deux par exemple ?
Autre  argument :  C’est le Nickel qui va remplacer les interventions de la  France avec les usines du Sud et du Nord  C’est un  mensonge.

En 2007 au moment du pic des prix du Nickel à 50.000  dollars la tonne, l’impôt sur les Mines a rapporté 25 Mds. Aujourd’hui la  tonne tourne autour des 20.000 dollars et les experts s’accordent à dire  que les prix vont rester à ce niveau.
Même si on multiplie par trois le rendement de cet  impôt Mines de 2007 avec trois usines au lieu d’une, les Mines ne  rapporteraient que 75 Mds au maximum dans un marché à 50.000 dollars et  donc en réalité moins de 50 Mds aux conditions actuelles.

C’est à  peine 1/3 de ce qui est nécessaire pour remplacer l’argent de la France,  donc très très loin des besoins d’un pays indépendant pour qui la France  arrêtera de payer les factures.

Et on a  oublié de vous le dire mais…….l’usine du Sud et l’usine du Nord ne  paieront pas d’impôts pendant quinze ans !
Donc sans l’argent de la France, il faudra en fait  mettre la moitié des fonctionnaires au chômage ou les payer moins

Les  indépendantistes font croire à leurs jeunes que notre économie continuera  de la même façon sans la France : emplois publics, éducation gratuite,  aide médicale gratuite, Evasan, services publics gratuits,  etc….

Les indépendantistes leur mentent !

Depuis  la provincialisation et la clé de répartition les provinces  indépendantistes sont droguées à l’argent de la France et elles ne peuvent  plus s’en passer sans casser leur système d’assistanat.

Pour ne  plus avoir besoin de l’argent de la France, il faut développer l’économie  privée pour créer des emplois privés.
L’économie d’un pays c’est comme un avion. Pour  qu’il reste en l’air il faut qu’il avance.

Pour  que notre économie reste au moins à son niveau actuel d’emplois et de  création de richesse il faut que tous les ans il s’y investisse entre 15  et 25% de son PIB.
En 2010 les  banques ont ainsi prêté 152 Mds aux Calédoniens

Mais  pour cela la Calédonie a besoin d’aller  chercher de l’argent à l’extérieur car notre épargne est insuffisante pour  couvrir les besoins de nos emprunts !
D’après les statistiques de l’IEOM, la Calédonie a  une position financière nette déficitaire de 75 Mds qu’elle doit trouver  auprès de ses prêteurs bancaires en France : Agence Française de  Développement, Caisse des Dépôts et Consignations, banques métropolitaines  ayant des filiales localement.

Nos  banques locales ne peuvent pas emprunter sur les marchés internationaux  car la Nouvelle-Calédonie est trop petite et pas assez crédible pour que  nos banques empruntent seules sur les marchés privés.

Si  demain la Calédonie devient indépendante la qualité de sa signature sera  dégradée, et comme en ce moment à Tahiti, elle ne pourra plus emprunter  autant d’argent qu’avant, et elle devra aussi le payer plus  cher.

Concrètement grâce à la France, les banques de  Calédonie peuvent emprunter pour prêter aux calédoniens qui veulent  s’acheter leur maison ou leur voiture, ou aux chefs d’entreprise, à des  taux qui restent raisonnables.

Si la  France part, les Banques devront prêter moins et plus  cher.
Moins de financement = moins  d’investissement = moins de création de richesse = moins  d’emplois
Seuls les riches pourront  emprunter et les inégalités s’aggraveront.

Ce qui  va nous arriver avec l’indépendance:

Aujourd’hui, nos voisins Tahitiens sont dans une  très grave crise économique qui nous montre l’exemple de ce qui nous  arrivera en cas d’indépendance ou d’instabilité politique
le Président Oscar Temaru a réussi par sa politique  anti-Française à faire dégrader la note de tahiti par l’agence de notation  Standard and Poors. A cause de l’instabilité créée par les  indépendantistes, l’argent a fui le pays, les investisseurs n’investissent  plus, le chômage explose, la sécurité sociale est de plus en plus en  déficit, les impôts ne rentrent plus et la Polynésie ne sait pas si elle  va pouvoir continuer à payer ses fonctionnaires dans les mois qui  viennent.
L’Agence Française de  Développement a refusé un prêt de 5 Milliards à la Polynésie parce que la  Polynésie ne peut plus rembourser ses dettes. Pour payer les  fonctionnaires le gouvernement Temaru a essayé de tricher à court terme en  prenant cet argent dans le fonds de réserve de la caisse des retraires,  qui a refusé.

Voilà le vrai visage de l’avenir économique que nous  promet l’indépendance pour nous, nos vieux et nos  enfants.

Pour ne pas devenir pauvres, pour  sauver nos emplois publics et privés, nos acquis sociaux, nos retraites,  il faut rester  Français.

<https://www.facebook.com/groups/145872885429752/doc/315623318454707/>

9 COMMENTS

  1. « Pour ne pas devenir pauvres, pour sauver nos emplois publics et privés, nos acquis sociaux, nos retraites, il faut rester Français. »

    Le problème, c’est qu’il n’est pas certain que l’Etat français veuille encore que nous restions français!

    Les français de la Frônce profonde qui paient pour la Calédonie et qui ploient sous le poids des impôts et de la dette, ils n’en ont rien à faire de nous, les calédoniens, qu’ils considèrent plutôt comme des privilégiés…

    L’élite de la France (une certaine France), qui a toujours su profiter du nickel calédonien tout en faisant supporter aux contribuables français le poids de la solidarité nationale, cette élite préfèrerait que la Calédonie ne soit plus française pour alléger le fardeau du contribuable français…

    Contrairement à une opinion couramment répandue, l’indépendance de la Calédonie ne gênera pas cette « certaine France » qui pourra continuer à profiter des richesses de la Calédonie devenue indépendante par le biais de conventions du style « Françafrique » ou par le biais des réseaux occultes du style franc maçonnerie (comme cela est le cas en Afrique)…

    Il est fort à craindre que notre avenir ne dépende de cette « certaine France » qui n’en a rien à faire des calédoniens comme des kanak…

  2. bonne analyse …wamytan a compris cela quand il veut désindexer la fonction publique locale ;Totalement inapplicable pour ceux qui sont déjà fonctionnaires mais applicable aux futurs fonctionnaires..(simplement faudra 60ans pour en voir les effets)
    les transferts métro baisseront mais ne disparaitront pas totalement sauf à considérer une indépendance totale avec rattachement à la sphère anglo saxonne
    la calédonie dépense trop pour être indépendante et garder son niveau de vie MAIS
    1/ ce facteur est nié par les indépendantistes
    2/ l’indépendance est une religion basée sur la croyance du bonheur d’avant les blancs et la recherche dune décision dépendant des canaques et seulement d’eux;on les a colonisé sans leur demander leur avis ils veulent se décoloniser eux mêmes….
    3/il y a une croyance inverse en calédonie ,les non canaques ont persuadés que s’ils ont la majorité à des élections ce sont eux qui décideront du futur
    ce qui est faux.L’Etat français les considèrent comme des français donc si l’intérêt de l’Etat à un moment donné est de trouver une nouvelle appellation pour garder son fief du pacifique en sacrifiant les non canaques,pas de problème les pole emplois métros seront à disposition
    une centaine de milliers de personnes bof l’immigration légale et illégale c’est plus par an

  3. C’est vrai que les croyances indépendantistes et loyalistes sont empreintes d’une certaine naïveté…

    Et la croyance indépendantiste est la plus tenace des deux parce que l’indépendance est l’une des dernières idéologies.

    Ceux qui croient en l’indépendance sont comme les ouvriers français qui ont cru au communisme pendant des décennies … jusqu’à la perestroika…

    Croire en une idéologie permet à l’individu de s’inscrire dans un projet qui transcende sa propre vie. Ainsi, les gens qui croient en l’indépendance s’inscrivent dans un projet qui a commencé avant leur naissance et qui, pour certains, s’achèvera après leur mort …

    Une idéologie, c’est quelque chose de très fort, c’est quelque chose qui porte l’individu… c’est pour cela que les arguments économiques qui sont opposés aux indépendantistes se heurtent souvent à l’échec! L’économie parle uniquement à la raison alors que l’idéologie concerne l’individu dans sa globalité…

    • très intelligent et on ne peut plus lucide comme post.
      Vu que tu as l’air de t’y connaitre, c’est quoi la solution???

      Quand on a des données aussi claires, on a forcément les solutions non?
      Eclaire nous…

  4. comment connaitre la solution quand il y a déjà tant d’erreurs sur l’analyse de la situation..d’autant qu’à ce canevas de la réalité objective s’ajoutera aussi Tous les évènements internationaux possibles…..
    quand tout sera fini d’éminents exégètes vous expliqueront ce qu’il aurait fallut faire …La seule chose que l’on peut dire aujourd’hui que les non canaques verront leurs sorts scellés par les décisions des politiques métropolitains , décisions qui seront prises,bien entendu ,en vertu des grands principes, dont le premier est ne nous emmerdait pas ,notre Pouvoir en métropole est Fondamental ,si vous ne comprenez pas cela, on fera voter les métropolitains et les français non canaques seront cordialement invités à rentrer en métropole à l ‘issue de ce scrutin….
    mais faire comprendre cela en Calédonie ne relève pas du raisonnement c’est tout simplement impossible
    on ne peut ,face à un schéma dit de « décolonisation »,être français à part entière mais entièrement à part .Pour qu’il en soit autrement il faudrait que le peuple colonisé renonce officiellement à l’indépendance ..bon courage
    faut demander à mr Lurel s’il est d’accord pour que vous soyez les nouveaux antillais du pacifique et que la demande vienne de vos leaders indépendantistes
    est ce que ça vous paraît possible?

  5. Pour les indépendantistes, l’indépendance est la terre promise. La lutte pour l’indépendance cristallise tous leurs espoirs et sert de refuge à leurs échecs et frustrations…exactement comme le communisme a constitué le refuge et l’espoir des ouvriers pendant des décennies…

    L’on sait que le communisme est mort à force de se frotter au contact du réel, avec la dislocation de l’URSS…
    L’on sait que la croyance dans la supériorité de l’homme blanc devant apporter la civilisation aux peuples colonisés, est morte à Auschwitz, dans la barbarie des camps de concentration…et qu’après la guerre, cette idéologie a été remplacée par celle de l’indépendance, les européens voulant rendre leur souveraineté aux peuples colonisés…

    On a là trois manières dont une idéologie prend fin :
    – par l’échec au contact de la réalité (communisme),
    – par un choc de civilisation (idéologie coloniale),
    – par son remplacement par une autre idéologie (l’idéologie coloniale remplacée par l’idéologie indépendantiste).

  6. Il faudrait aussi accepter de revoir ses propres convictions. Si la croyance indépendantiste est naïve, la croyance loyaliste l’est tout autant comme on l’a montré plus haut.

    Et surtout, il faudrait développer une vision plus réaliste des forces en présence.

    Contrairement au discours « officiel », il n’y aurait pas d’un côté les loyalistes et de l’autre les indépendantistes avec l’Etat impartial au milieu…

    Mais il y aurait
    – AU-DESSUS le maître du jeu, le marionnettiste, l’Etat, c’est-à-dire une « certaine France »
    – au-dessous les marionnettes loyalistes et indépendantistes dont l’Etat tirerait les ficelles pour son seul profit et qu’il ferait battre entre eux au gré de ses intérêts.

    Le marionnettiste ne serait motivé que par son seul intérêt. Ses principales caractéristiques seraient l’absence de scrupules, un aspect multiforme (il pourrait revêtir les habits de la gauche comme ceux de la droite), une très grande discrétion (il œuvrerait généralement dans l’ombre des réseaux maçonniques) et une particulière habileté dans l’art de la manipulation… La dernière manipulation en date ne serait-elle pas cette histoire de « Kanaky », lancée par le ministre franc maçon Lurel, sans doute pour détourner l’attention d’impopulaires mesures de rigueur financières en préparation dans les ministères?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here