Puisque qu’apparemment l’humanité tourne en rond comme un hamster dans sa cage, prenons un instant pour explorer l’inexploré si vous le voulez bien… ?

Tout le monde part de sa propre perception et imagination (individuellement et collectivement) de ce qu’est la “Réalité” et de ce qui est positif ou négatif au sein de chacune de nos différentes perceptions.

Et tout le monde a sa propre croyance sur ce qu’il est. Ce qui crée la division… la séparation.

Car au final quel que soit leur croyance, chacun en projette une particulière dans l’esprit divisé. Comme si la Réalité, la Vérité, était cachée et qu’il fallait la trouver soi-même… Chacun ayant sa propre perception de ce qu’est la réalité, l’univers, le monde, la terre, les corps, l’espace et le temps…
Or la Réalité ne peut être qu’Une et éternelle…

En occident, la notion de réel et irréel est totalement différente qu’en orient.

Si vous dites a un indien (d’Inde) : “cette chaise est réelle”, il va vous prendre pour un fou. Car pour eux, ce qui est réel est immuable. Or ta chaise ne fait que passer au sein de la réalité immuable, elle disparaîtra aussi sûrement qu’elle est apparue, donc elle n’est pas réelle, pareil pour un corps, une planète, un soleil, une galaxie ou cet univers… il est apparu, donc il va disparaître, donc il n’est pas réel. Il ont un autre mot pour définir ce qui apparaît et disparaît et cela s’appelle : une manifestation.

Même la science quantique arrive maintenant à la même conclusion, celle que toute la matière est vide et holographique (comme une projection d’image sans consistance réelle).

Or, la Vérité, doit être Réelle et la même pour tous. Donc immuable.

Cette Vérité Ultime elle doit être en pleine lumière. Tout le temps. Antérieure même à la création de l’espace et du temps. Donc hors du temps.

Si on regarde le monde et son histoire, on est dans le monde relatif des objets, et on revient dans la croyance de la séparation (je suis ceci ou cela). On revient dans la croyance mentale. Donc dans la projection mentale du monde et de tous les corps. Et qui dit corps, dit limitation, séparation.

On connaît ce monde…

Je propose à tous, ici et maintenant, d’en explorer un nouveau…

J’en convient cela demande de se détendre l’esprit. Car le mental qui croit tout savoir, veut rentrer dans la conversation pour batailler.
Mais on est pas là pour batailler n’est-ce pas ?

On est là pour explorer et se détendre en joie. Même si cela ne résonne pas en vous, vous pouvez en rire, ne manquons nous pas de rire dans ce monde qui en a tant besoin.

Ok, donc juste pour l’ouverture d’esprit et le jeu, jouons ensemble si vous le souhaitez ?
Cela doit rester un jeu, car si cela ne nous met pas en joie, cela ne sert à rien. Nous sommes d’accord 😉

Donc continuons notre jeu d’exploration…

Le jeu consiste à arrêter temporairement de parler et de penser aux choses du monde et je dirais même de tous les mondes… mais parlons de RIEN, si vous le voulez bien 😉

Commençons par “Je suis rien”.

Si “Je” = O
Je = rien
Si je suis rien…

Nada…

Rien du tout…

Est-ce que c’est positif ou c’est négatif ?

Si je ne suis pas une personne, d’aucun monde…. Rien.

Je ne peux ni être une mauvaise personne, ni une bonne personne. Je ne peux ni être négatif, ni positif.

Vous me suivez jusqu’ici ?

On continue 😉

Si je suis rien. Je n’ai rien à défendre, ni rien à craindre. Donc je dois certainement être en paix. Et étant en paix, sans rien à défendre, “RIEN” ne peux pas connaître la notion d’attaque.
Je ne peux ni être gentil, ni être méchant. Car seul quelqu’un de défini peut se comparer et donc jauger et juger.
Rien, ne pouvant juger, Il ne doit pas pouvoir non plus être jugé selon les lois universelles ?

Rien, n’a rien non plus. Il ne possède rien. Et par conséquence rien, ne peut pas être possédé par quoi que ce soit, autrement il serait devenu “quelque chose”.
Il n’est rien, ne croit rien, ne sait rien, ne pense à rien, ne veut rien.

Rien n’a ni passé, ni futur. Puisqu’il est rien.
Le temps appartient aux objets. Mais Rien est hors du temps et de l’espace puisqu’il est rien et donc nul part.
Aucune localisation n’est possible en effet. Pour être localisé il faut une limitation.
Mais Rien n’est rien. Et n’a donc pas de limites définissables. Le mental a besoin de calculer, de comparer, mais il est totalement inutilisable quand on plonge dans le rien. Puisque rien ne peut pas être défini ni comparé.

N’oubliez pas que Rien n’a aucune mémoire, puisqu’il n’est même pas dans le temps / espace.

Donc continuons… si je suis rien… et que ce rien, voit quand même toutes ces images de monde et de corps, toutes “ces choses”, sans vraiment savoir ce qu’il voit. N’étant pas identifié, il voit sans interprétation d’aucune sorte sur ce qu’il voit. Puisqu’il n’est rien, ne sait rien, et n’a aucune mémoire de quoi que ce soit…

Comment selon vous, ce rien verrait les images du monde ?

Ne le verrait il pas comme : “un rêve de choses qui passent, apparaissent et disparaissent” ?

Un rêve de choses semblant se déplacer dans le vide (le grand silence, l’immobilité totale) ?

Étant rien, étant ce vide, ce serait donc un rêve, des images, un hologramme, de choses qui passent dans le vide.

Or avant que ces choses n’aient apparues pour la première fois, avant la création de ce monde, il y avait déjà rien. Le Vide. Le Grand Tout immuable qui a toujours été là, même avant que la matière, le temps et l’espace ne furent, Rien a toujours été. Pendant que le monde naît, bouge et meurt, Rien (le vide) est toujours là. Après que la dernière étoile se sera éteinte, le grand vide… rien… sera toujours là.

Dans la phase de sommeil profond (sans rêves), le Rien, le Vide, est aussi toujours là dans son état pur et sans conscience. Car la Conscience est déjà une “chose” qui arrive après le rien. Que je (rien) sois conscient ou pas (comme en sommeil profond) : Je Suis.

Avant le 1 (la conscience de “Je”), il y a le 0 (le rien).

D’âpres vous, le rien (le vide UN) se souci-t-il de l’avenir d’un monde d’images (illusoires, faites en réalité aussi de vide), impermanent et qui ne fait que passer dans l’immuable rien ?

Et qui souffre dans ce monde d’images ?
Ne serais ce pas le personnage du film ou les autres personnages identifiés à “quelque chose” ?

Qui meurt dans ce monde ?
Qui naît dans ce monde ?
Et si tout cela était rien, qui fait un rêve de “quelque chose”. Qui semblerait multiple et séparé, mais en réalité UN, dans le Rien (Le Grand Vide UN).

Qu’est ce qui selon vous est le plus Réel, le plus plausible ?
Que des images qui apparaissent du Grand Rien et disparaissent dans le Grand rien soient plus réelles que le Grand Rien lui même qui est toujours le même… Ici et maintenant, pour l’éternité ?

Dieu est Amour.
L’Amour est le Créateur.
Pour être le Créateur, il faut être AVANT LA CRÉATION, donc soi-même l’incréé. Le Rien.
N’est-ce pas évident ?

Vu sous cet angle.. allons jusqu’au bout…

Dans un cadre de référence d’objets (relatif), si vous prenez 2 personnes, comme 2 opposés, un pole négatif et un pole positif, vu d’un coté ou de l’autre, il y a séparation et différence.
Mais si chaque personne n’est en réalité rien. Et que c’est le même rien des 2 “cotés”. En réalité il n’y a plus de coté car le rien n’ayant pas de limites, inclus tout, et donc les 2 personnages sont en “Cela” (le Grand Vide).
Donc vue du point de vu de Rien, il n’y a pas de dualité.
Les 2 polarités sont unies a jamais dans le Rien qui n’est ni l’un ni l’autre mais qui contient tout ce qui passe sans en être affecté ni modifié.
Pour le Rien, il n’y a pas d’évolution, pas d’histoire passées et futur. Juste des images qui passent… ou pas… Et qui ne changent en rien ce que Je suis (Rien).

N’est-ce pas plus simple de comprendre la Réalité Unifiante ainsi plutôt que de cherche une quelconque explication dans un monde illusoire et éphémère ?

Namaste

L.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here