ROCKY 2014 : ENCORE 7000 PAS D’ICI À ÉLIMINER !…

SWsmallEncore plus fort que le « Vous êtes pas d’ici, vous pouvez pas comprendre » de Gay, le « Y’en a 7000 ! Ils sont pas nés ici, ils sont pas Calédoniens » de Wamytan ce soir au journal télévisé ! Mais bon, pas étonnant, c’est la coalition, l’axe UC-Rassemblement, même tolérance, même « esprit »…

Et il est beau le Santa, il est beau lui, qui fait semblant de s’indigner devant « l’agitation habituelle de Wamytan pour exister au moment des élections ». Il a oublié le Santa du RUMP, le Santa SG du Rassemblement, le Santa du clan du Mont-Dore, que c’est lui et son clan qui ont déroulé le tapis rouge à l’UC, et à Wamytan en particulier depuis des années ?! Et il pleure maintenant ?! Il pleure après avoir offert le drapeau FLN à Wamytan ? Il pleure après avoir élu Wamytan deux fois à la tête du Congrès ?! Pathétique…

Quant à Wamytan, qu’il la ferme, ou qu’il aille encore un coup se balader à New-York à l’ONU à nos frais, pour se calmer, se faire un coup de pub et faire encore un coup illusion. Et qu’il laisse travailler les magistrats de la République, dont fait toujours partie la Nouvelle-Calédonie, au lieu d’aller discréditer notre démocratie à l’étranger.

Il faut bien sûr que ce scrutin de 2014 soit parfaitement sincère et inattaquable mais, comme l’a excellemment dit Jean-Jacques Brot, tout sera mis en œuvre par la Justice de notre pays pour qu’il le soit :

« Il faut que ce scrutin soit inattaquable et, je vous confirme, que nous n’avons pas besoin d’observateurs de l’ONU pour appliquer un droit électoral excellent, le droit électoral français, qui prévoit tous les recours que j’ai dits. (…) C’est pas l’État central ou colonial, comme dirait certains de nos amis. Non, c’est le juge judiciaire, indépendant et garant des libertés publiques et individuelles, qui procède à la révision de la liste électorale.

Alors, naturellement, il n’y a pas 263 magistrats qui viennent, mais, j’ai souhaité, le gouvernement a souhaité, et m’a suivi, et obtenu qu’au lieu d’avoir six magistrats de la cour de cassation nous en ayons, cette année, 12. Pour qu’ainsi un travail très approfondi soit effectué. Nous aurons aussi des moyens matériels accrus, de sorte qu’à l’issue de cette révision de la liste électorale spéciale, c’est-à-dire vers le 25 avril, une fois que tous les recours…, il en est encore qui sont possibles pendant 10 jours d’ailleurs, d’où le report au 11 mai de l’élection provinciale, qu’il n’y ait plus aucun doute sur la qualité de la liste, et donc, sur la sincérité du scrutin du 11 mai, dont dépend, chacun le comprend, la suite de tous les processus. »
( SOURCES : http://jeffrey-tardy.com/)

(RRB 31 JAN 2014 / Transparence ; J-JBROT)

Rejoindre la conversation

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *