scandale en Nouvelle-Zelande

Nos voisins Kiwis sont encore a l’origine d’une initiative decriee mais,  somme toute, partie d’un excellent sentiment !!
nzgirl.co.nz est un journal néo zelandais destiné aux femmes de 18 à 35 ans. Cuisine, fringues, people, shopping, tests divers …. on y trouve tous les ingrédients pour leur plaire.

Mais depuis la semaine dernière, le magazine a lancé une campagne qui crée une vive polémique dans le pays.

En effet, l’initiative baptisée « I’ve got a nice pair » propose aux lectrices d’envoyer sur le site une photographie de leur poitrine, nue ou légèrement vêtue et s’engage à reverser 1 000 NZD (soit 750 USD) pour la lutte contre le cancer du sein tous les 50 téléchargements de la dite photo.

Chaque femme est parallèlement conviée à expliquer son implication pour la cause. Les internautes, eux, doivent voter pour leurs favoris qui sont mis en ligne quotidiennement sur la page d’accueil du site.

A ce jour, 178 photos ont été postées, soit une récolte de 3650 dollars zélandais. Oui, mais pour qui? Car le choix de l’association n’est pas encore arrêté et là aussi, un vote permet aux lecteurs de donner leurs avis afin d’élire celle à qui l’argent sera finalement confié.

La campagne a crée un véritable tollé dans la très conservatrice Nouvelle Zélande et les commentaires que l’on peut lire sont très partagés. Pornographique, inappropriée, choquante, la campagne est décriée et la polémique fait rage. Le site est accusé d’avoir lancé cette initiative afin d’augmenter ses statistiques.

Et en effet, il a reçu une telle affluence de visiteurs que mercredi dernier, on ne pouvait plus y accéder. Un autre des sujets de conversation tourne autour de l’âge des femmes qui vont poster leur photo. Mais le chargé de communication du journal assure qu’ils sont vigilants et qu’aucune image de jeune fille de moins de 16 ans ne sera publiée.

Je suis curieuse de savoir comment les modérateurs peuvent donner un âge à un buste sans tête! Les associations de lutte contre le cancer du sein quant à elles, semblent bien ennuyées et l’Australian Breast Cancer Foundation, par exemple, s’est refusé à commenter.

Dans un premier temps, et ça ne vous étonnera pas, la campagne m’a laissée dubitative. Mais en fouinant sur le site, je me suis rendue compte que des femmes touchées par le cancer du sein avaient joué le jeu.

En parcourant les pages j’ai en effet, trouvé des images de sein unique, reconstruction ou port à cath, certaines d’entre elles récoltant de nombreux votes. Et ce matin, une photo de femme reconstruite ornait la page d’accueil parmi les favoris du jour…. 🙂 .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *