Un des freins à la réalisation du Soi est l’intransigeance.

Dans notre société aux valeurs inversées l’intransigeance fut élevé au rang de valeur morale. Or, bien loin d’être une valeur spirituelle, l’intransigeance est en réalité un poison pour l’esprit.

L’intransigeance entraîne inexorablement une sorte de “dureté”. Dureté sur soi-même,  contrôle sur soi-même et par conséquent jugement et dureté/contrôle sur les autres.

L’intransigeance est aussi un échappatoire à l’instant présent. L’intransigeance est toujours associée au futur, à un “devenir meilleur”, laquelle renforce la croyance que vous n’avez pas été créé parfait de toute éternité par le Créateur. L’intransigeance veut contrôler, donc changer ce qui est. Ce qui est un refus de la réalité de l’instant présent.

Une fois que l’intransigeance est reconnue pour ce qu’elle est : “une erreur à corriger”, on peut alors la nettoyer afin d’accéder à la toute puissance de l’innocence et de la douceur qui sont l’essence naturelle de ce que nous sommes (Le Soi).

Pour donner une image, l’intransigeance serait le caillou au milieu du cour d’eau et la douceur est l’eau. Quand vous retirez le caillou, l’eau qui n’est que douceur peut circuler librement. Dans tous les cas, l’eau l’emportera toujours sur le caillou, la douceur l’emportera toujours sur la dureté, l’innocence l’emportera toujours sur l’arrogance.

La puissance vient de la douceur. La douceur est liée à l’innocence. L’innocence permet d’accéder à la miséricorde et à la grâce Divine en nous.

Quand nous voyons de la dureté en nous, de l’arrogance, de l’intransigeance, du contrôle et du jugement, ceci est une occasion de nous donner nous-même de la douceur. D’être doux avec soi-même, amène la guérison des parties blessées. C’est un baume guérissant et purificateur que nous posons sur nos blessures.

La douceur n’est pas quelque chose qui s’acquiert, cela fait partie de notre essence éternelle. Elle ne peut pas disparaître en vous car vous êtes la douceur, cela peut simplement être caché temporairement à cause des programmes reçus sur terre comme l’intransigeance.

Regardez l’humanité et voyez à quel point on vous a cassé les pieds depuis que vous êtes arrivé pour vous faire croire qu’il fallait absolument être intransigeant pour être adapté dans cette société… C’est une erreur.

Soyez vous-même, soyez doux, soyez doux avec vous même et avec ceux qui souffrent de dureté et qui au final, même s’ils n’en sont pas conscient, ne demandent qu’à être guéri par votre douceur afin de retrouver la leur.

Namaste

L.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *